RSS
RSS


Forum RPG dérivé de la série Once Upon A Time
 

Partagez | .
 
 Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Mar 16 Sep - 1:00

Parfois,sa quête le menait à prendre des chemins inattendus. Qui aurait cru qu'un jour le malveillant petit lutin monterait vers les contrées Nordiques de la forêt enchantée, des lieux tout à fait inhospitaliés ainsi qu'empli d'un certain mystère. L'homme connaissait déjà de réputation la femme auprès de qui il allait conclure ce deal, les rumeurs allaient bon train à son sujet. Bien entendu, ce n'était pas des choses toujours très positives, bien au contraire, les gens semblaient avoir peur d'elle, ce qui intriguait tout particulièrement le dark One.

C'était en partie pour cela que le petit homme avait décidé d'aller affronter le froid mordant du nord et aussi pour ce que cette femme avait à offrir, des artefacts magiques très rares. Bien entendu, le magicien ne fit pas toute la route à pied, cela aurait été trop long ainsi que trop pénible, même si son propre château se situait déjà bien au Nord. De ce fait usa-t-il de sa magie, disparaissant dans un nuage de fumée pourpre pour réapparaître presque instantanément à l'autre bout du Royaume.

L'endroit, l'entrée du château, était magnifique. Une beauté glacée certes et, terrible, un lieu qui plus tout de suite au puissant sorcier. Il lui suffit de deux pas pour atteindre les immenses portes, qui s'ouvrirent alors sans un bruit et très lentement. Petit à petit, le magicien put voir un long corridor se révéler derrière les battants de la porte, un lieu qui paraissait presque assez grand pour accueillir un géant. Sauf, que ce ne fut pas des géants qui l'attendirent derrière mais, bel et bien des hommes, des gardes vraisemblablement. Les hommes jetèrent des regards méfiant à son égard, ce qui ne l'étonna guère, après tout il n'avait une allure très avenante.

N'étant pas affecté par la morsure du froid, le ténébreux n'était vêtu que de cuir de dragon, une tenue entièrement noire, coller contre son corps maigre. Son visage ne donnait en aucun cas envie de lui faire confiance, avec ses grands yeux fous ainsi que son sourire cruel aux dents pourries. En effet, le dark One avait une allure repoussante mais, malgré cela, il dégageait une aura de puissance, de magie pure, il se demanda alors quel genre d'apparence aurait la grande Reine du Nord. Il ne l'imagina pas aussi laide qu'il pouvait l'être, non, plutôt une beauté froide et inaccessible, à l'instar de son château et, des alentours.

Quoi qu'il en soit, Rumplestiltskin entra sans plus de cérémonie, lorsque les portes furent complètement ouvertes. Les hommes le suivirent, tout en laissant une certaine distance entre lui et eux, le dealmaker les ignora superbement. En réalité, il aurait très bien pu apparaître directement dans la salle du trône mais, une petite voix dans sa tête lui avait soufflé que cela était une mauvaise idée, importuner la Reine des glaces n'était peut-être pas la meilleure des façons pour proposer un deal.

Le couloir semblait être sans fin, d'autres plus petits partaient de chaque côté, parfois des portes se faisaient voir également ainsi que des fenêtres de l'autre côté, donnant un aperçut sur les montagnes enneigées. Pourtant, le petit homme savait très bien ou il allait, son instinct dictant chacun de ses pas, le fait que les gardes armés se rapprochent de plus en plus était aussi une indication qu'il se rapprochait du but. Celui-ci ne fut plus long à atteindre et, plus vite qu'il ne l'aura cru, Rumple se trouva à nouveau devant une grande porte. Moins massive que la porte d'entrée, elle restait d'une bonne taille, assez en tout cas pour faire entrer plusieurs hommes de front.

Comme pour la première, la porte de la salle s'ouvrit seule, animée d'une sorte de magie.

Il attendit patiemment devant, sans faire le moindre geste, semblant être changé en statue de glace. Puis, il entra sans mot dire dans ladite salle, impressionner au fond par les dimensions de celle-ci ainsi que par sa beauté. Il était mal placé dans ce décor, petite créature sombre plongée dans un monde de pureté. Au fond, se trouvait le trône, assis dessus, une femme qui donnait l'impression de ne pas se soucier de qui entrait dans son domaine. Or, ce n'était qu'une impression bien sur. Cela dit, il s'arrête enfin devant elle, s'inclinant de façon très théâtrale, s'exclamant de sa voix aiguë :

« Rumplestiltskin, pour vous servir, ma chère ! »

Les choses sérieuses, allaient pouvoir commencer ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 384
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Mar 16 Sep - 12:33


Elsa Arendelle



    Les terres d'Arendelle, sempiternel royaume de glace, demeurait au nord de tout. Alors que les royaumes du Sud subissaient diverses crises et autres affaires de successions, cette contrée n'avait vu d'autre reine que celle au demeurant depuis près de deux-cent ans. Elsa d'Arendelle, la reine des neiges éternelles, la reine des glaces ou encore la reine vierge, menait son royaume avec plus de lassitude chaque jour. Elle s'efforcer de rester juste et de répondre au besoin de son peuple, mais toute trace d'affection avait déserté son cœur solitaire, comme si sa propre glace avait gelé son âme et son être. D'aucun ne pourra prétendre l'avoir vu rire ou même sourire, si ce n'est de cette moue diplomatique qu'elle arborait lors de ses apparitions publiques, qui n'apportait pas la moindre once de chaleur.

Aujourd'hui comme beaucoup d'autres jours, elle siégeait lascivement sur son trône de glace, dans cette immense salle vide. Elle la regardait d'un œil terne, pensant sans cesse au temps où tout n'était pas si lugubre. En effet, il fut un temps oublié de tous où le château était encore plein de vie, ouvert à tous, on festoyait joyeusement en l'honneur du royaume, de sa reine et de sa princesse. Anna d'Arendelle était la vie, la chaleur, l'été de cette contrée et tout cela s'en été allé avec elle, lorsqu'elle poussa son dernier soupir après une longue vie heureuse. Le seul vestige de ce temps heureux résidait à ses côtés, tout près de son trône … un bonhomme de neige souriant, son seul compagnon, le seul qui soit aussi éternelle qu'elle. Elle avait regardé sa sœur et tous ses proches vieillir puis mourir, se rendant compte que ce don qu'on lui avait donné à la naissance n'était réellement qu'une malédiction. Dès lors, elle se mura derrière une armure de glace, car la douleur était trop forte pour qu'elle n'envisage de la rendre à nouveau possible …

Mais hélas, elle ne pouvait se protéger de cette douleur sans en susciter une autre. La solitude était un poids plus lourd à porter à mesure des années qui passent et pourtant, elle restait toujours aussi froide, insensible et désintéressé auprès de ses courtisans. C'est d'ailleurs ce qui lui avait valut le sobriquet de ''Reine Vierge'', chose qu'elle assumait totalement, pour être vrai et elle était fière d'être la ''vieille fille'' la plus … vieille du royaume … Du monde et de tous autres aussi, sans doute. Une pucelle de deux-cents ans, ça ne doit pas arriver toutes les dynasties, s'il y avait un livre des records à Arendelle ou n'importe où ailleurs dans ce monde, elle serait en première page. Mais que voulez-vous, dites qu'elle est frigide, qu'importe, elle n'était pas intéressée par ces hommes avides de pouvoir et de reconnaissance, car la fierté de cette beauté de glace n'avait pas de limite.

Sa solitude pesait malgré tout et commençait à être bien lourde à porter. Mais ce n'est pas d'un amant dont elle avait envie … non, c'était d'un enfant. Ironiquement, il lui faudrait bien un amant pour y parvenir … mais elle s'y refusait. Elle avait alors tenté de trouver des enfants qui accepteraient de la suivre, mais tous ceux de royaumes étaient bien trop attachés à leur famille et la craignait pour cette froideur qu'elle dégageait, sans compter que son pouvoir était devenue si grand qu'elle pouvait vous transformer en statu de glace par un simple contacte de la main et elle avait beau porter des gants, cela semblait encore plus effrayer les petits …  C'est ainsi qu'elle était toujours là, dans cette pièce démesurément grande pour une femme seule, son bonhomme de neige et les fantômes du passé.

Arendelle n'avait plus accueillit d'étranger du sud ou d'ailleurs depuis près de deux siècles, mais l'heure du changement semblait avoir sonné. Les yeux clos sur son trône, la reine sentit tout à coup une grande puissance apparaître au sein de son royaume, juste à ses portes. Magique et sombre, cette puissance ne pouvait venir que d'un seul homme, don la réputation le précédait, malgré les frontières qui les séparaient. Voilà longtemps qu'Elsa n'avait pas vu de nouveau visage et tout aussi longtemps qu'elle entendait parler de ce Dark One qui terrorisait les terres du Sud avec ses pactes à double tranchant. Que venait-il fait ici ? Elle allait sans doute bientôt le savoir.

Elle ne bougea pas d'un pouce, le sentant clairement approcher. Les grandes portes qui lui faisait face s'ouvrirent et elle ouvrit finalement les yeux sur son invité improvisé. Un petit homme au visage rieur, sa peau, d'une couleur grisâtre,  avait l'étrange particularité de refléter l'éclat de la lumière ambiante. Elle releva doucement le menton alors qu'il s'approchait finalement d'un pas nonchalant, il avait l'air de se pavaner fièrement sous son nez. L’accoutrement et la démarche du petit homme fit naître un léger sourire sur son visage, à la fois intrigué et amusé, restant toute fois digne et clairement refroidit par ses yeux de glaces, plus bleus et froid que son trône lui-même.

« Rumplestiltskin, pour vous servir, ma chère ! » Se présenta-t-il, en une révérence outrancière.

Elle ne répondit pas tout de suite, profitant de sa proximité pour l'observer un instant en silence. Ce n'était pas comme ça qu'elle l'aurait imaginé, elle se le figurait beaucoup plus grand que ça mais il ne devait l'être plus qu'elle. Elle ne semblait pas le moins du monde impressionnée ni même inquiète et pourtant, personne ne restait insensible à la présence du plus grand et du plus sombre sorcier de ce monde.

— Vous entrez dans mon château sans y être invité ni même vous annoncer, venant me rendre visite hors des séances de doléance. J'en conclu donc que c'est plutôt de moi que vous attendez un service … Répondit-elle fièrement de sa voix clair. Elsa d'Arendelle, se présentât-elle tout de même, Reine des neiges éternelles d'Arendelle et des contrées glacées du nord. Que me vaut l'honneur de votre visite … Dark One ?

Le léger sourire qu'elle arborait ne la rendait en rien chaleureuse, au contraire, malgré une pointe d'amusement, cela rehaussait la froideur de son regard clair et aussi brillant que la glace qui recouvrait les pierres clairs de sa demeure. À côté d'elle, Olaf, son bonhomme de neige inerte, semblait bien plus chaleureux avec son sourire enfantin.









_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Jeu 23 Oct - 2:14

Elle, n'était pas intimidée par sa présence, restant, bien au contraire, froide et royale. Cette attitude plaisait au dark One qui n'était pas habitué à un tel traitement.

Les gens ordinaires avaient plutôt tendance à être effrayé ou méfiant, voire même hostile au début (le regrettant ensuite), jamais froid, jamais indifférent. Du moins, c'était ce qu'il ressentait, pourtant l'homme était assez intelligent pour deviner que sous cette apparente indifférence, la curiosité de la Reine était piqué au vif. Ce n'était guère étonnant, elle ne devait pas recevoir énormément de visite dans son palais de glace sauf, pour les condoléances visiblement, ce qui ne devait pas être des visites très agréable. Peu importe, ce n'était pas son affaire, non, ce qui l’amenait ici était une urne. Un objet assez puissant pour enfermer quelqu'un dedans, plus précisément quelqu'un de magique.

Il savait que cet objet se trouvait quelque part dans le Nord, avait entendu des rumeurs comme quoi il avait été trouver, qu'il devait se trouver en possession de la Reine d'Arendelle.

Pourquoi ne pas tout simplement voler l'objet en question ? Eh bien, aussi puissant soit-il, le petit homme n'avait aucune envie de se faire une ennemie de cette trempe même si elle avait le potentiel pour être son meilleur ennemi, s'il n'avait pas une quête à mener, peut-être aurait-il trouvé cela amusant, d'avoir un ennemi aussi puissant. Quoi qu'il en soit, elle lui demanda ce qu'il faisait ici, d'une voix calme et froide, c'était son ressenti en tout cas. Il répondit alors, se relevant d'une façon exagérément théâtrale, sa voix aiguë résonnant entre les murs du château :

« Vous avez un objet en votre possession qui pourrait grandement m'intéresser, ma chère, je vous propose donc un deal, je suis certain que nous pourrions trouver un terrain d'entente ! »

Il ne présenta pas encore de contrat, cela viendrait plus tard, en réalité le malveillant lutin aurait préféré un endroit plus tranquille. Non pas que de parler avec quelqu'un percher sur un trône le dérangea en soi mais, c'était les gardes qui l'agaçaient. Ils n'étaient pas des menaces, juste, leur regard outré peser sur lui tandis qu'il nommait leur Reine « ma chère » était plus que pesant (amusant au début, lourd maintenant). Évidemment, personne ne devait parler de cette manière à Elsa d'Arendelle, sans être transformé aussitôt en glaçon.

« Mais, peut-être pourrions-nous en parler dans un lieu, disons, plus intime ? N’ayez crainte, je ne vous ferais aucun mal. De toute façon, je suis sur que vous n'éprouver aucune peur, n'est ce pas ? »

Son sourire s'agrandit, jusqu'à devenir un rire qui alla se perdre dans leurs hauteurs du plafond, donnant alors l'illusion qu'ils étaient deux magiciens, à rire.

Décidément, cette Reine des glaces lui plaisait énormément. Ce n'était pas si souvent, que Rumplestiltskin côtoyait quelqu'un d'aussi fascinant. Cela prouvait, qu'ils y avaient des créatures en ce monde capable de rivaliser avec lui, alors autant s'en faire des alliés. Cela dit, c'était à elle de décider maintenant, l'homme ne pouvait pas l'obliger à quitter la salle de son trône. En attendant, il ne put s'empêcher d'observer l'étrange être qui se trouvait à coté d'elle, une sorte de, bonhomme de neige ?

C'était curieux, s'il n'aurait pas été habituer à voir toutes sortes de choses, le dealmaker aurait été franchement perturber. Ses yeux aux pupilles d'ambre observèrent la créature sous toutes ses coutures, se demandant si cela avait été autrefois un être humain, avant de revenir à la jeune femme. S'il faisait lui-même un faux pas, finirait-il comme ça ? Un dark One en neige, ce qui serait vraiment très fâcheux ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 384
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Jeu 23 Oct - 18:07


Elsa Arendelle



    Le petit homme aux manières singulières l'amusait de plus en plus. Si Elsa avait finit par apprécier de voir de crainte dans le regard de ses sujets, il était finalement plutôt apaisant de n'en point voir dans le regard d'un être aussi original et mystérieux que le Dark One. Il était plutôt de bonne compagnie, même si la puissance si sombre de son aura avait de quoi … refroidir. Mais cela ne pouvait glacer la Reine des Neiges. Un sourire naquit progressivement sur ses lèvres délicates, alors qu'elle haussait un sourcils amusé et intrigué devant la familiarité du sorcier ténébreux qui semblait grandement déstabiliser sa garde. Elle était d'autant plus amusée par leur réaction que par les bouffonneries de son invité surprise.

Il voulait donc qu'elle lui donne quelque chose. Pour un être de sa trempe et de son ambition, elle se doutait déjà de quelques petites choses en sa possession qui pourrait l'intéresser … Et s'il voulait conclure un pacte, Elsa n'était pas encore prête à lui céder le moindre de ses biens pour le moment. Le royaume d'Arendelle renfermait des objets d'une puissance insoupçonnée, il serait fâcheux qu'elle s'en débarrasse au risque que cela se retourne contre elle. Mais soit, elle était curieuse de savoir ce qu'il convoitait exactement et ce qu'il était prêt offrir en échange. Il paraissait que ce joyeux petit homme était capable de faire de véritable miracle avec sa magie … Mais que tout cela avait un prix et que ce n'était pas forcément celui que l'on pouvait croire. C'est donc avec une méfiance toujours bien dissimulé qu'elle se leva doucement, un sourire plus prononcé se dessinant sur ses lèvres devant la remarque de Rumpelstiltskin.

— Soit, je vais vous recevoir en privé. Annonça-t-elle de sa voix clair, afin que ses soldats l'entende.

Ces derniers ne sûr trop comment réagir, se consultant du regard, hésitant à intervenir … Mais ils n'osèrent pas contredire leur reine. Cette dernière jeta un œil sur son compagnon de neige, amusé de voir que cela semblait intriguer le Dark One à même titre que tant de gens avant lui. Elle ne dit mot sur le compagne de cet étrange compagnon figé dans le froid, préférant laisser l'imagination de son invité faire le travail. Elle descendit alors les marches menant à son trône d'une démarche noble et élégante sans lâcher le sorcier des yeux. Elle s'approcha doucement pour l'examiner plus en détail. Sa peau était un subtile mélange de grisâtre et de verdâtre pailleté d'un vert vaseux. Elle n'avait jamais vu cela avant et si son éducation n'avait pas été là pour l'empêcher d'être plus indiscrète, elle se serait bien aventurer à le toucher pour tenter de se rendre compte de la texture. Derrière cet aspect monstrueux, il dégageait un certain charme, une certaine noblesse, bien qu'il n'en descende pas. Comme elle l'avait deviné du haut de son trône de glace, il n'était pas plus grand qu'elle. Tout semblait faire contraste avec elle, ses cheveux sombres contre sa chevelure d'un blond clair presque aussi pâle que la neige, ses vêtements, eux aussi très sombre, de reptile, doré et brun, contre ses riches étoffes bleus clair et blancs, même contraste avec les yeux et leur peau.

La maîtresse des lieux passa son chemin en invitant son hôte à a suivre, se rendant vers l'un des petits salons du palais. Les servantes venaient d'allumer la cheminée et elle les congédia pour les envoyer chercher du thé. La reine s'avançant vers la façade vitré de la pièce afin d'observer la neige qui tombait inlassablement sur son royaume. Les mains jointe devant elle, lui donna un air plus noble encore, elle releva le menton sans se retourner.

— La plupart des gens des contrées du Sud ignorent l’existence même de ce royaume depuis longtemps … Nous ne gardons pas un bons souvenirs des derniers rapports que nous avons eu avec eux.

En repensant à cet époque, elle avait toujours la tendance de parler au pluriel, même si elle était à présent la seule à s'en souvenir. Elle se tourna alors vers le Ténébreux, toujours avec ce léger sourire noble et intrigué.

— Mais je me doute que vous n'êtes pas comme ''la plupart des gens''. D'un geste de la main, elle l'invita à s'asseoir dans un fauteuil près du feu, prenant place en face de lui. Dite-moi quel objet serait assez précieux pour vous pousser à venir jusqu'ici.









_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Dim 2 Nov - 23:56

Non seulement elle n'était en aucun cas effrayée par lui mais,en plus de ça, elle semblait profiter de sa présence, de ses manières peu commune. Quoi qu'il en soit, elle accepta de le mener à un endroit plus privé, ce qui était plutôt une bonne chose, les gardes devenant vraiment trop agité. Cela dit, ce n'était guère de leur faute, comment pourraient ils agir autrement ? Voilà un homme étrange qui débarque, parle à leur Reine avec familiarité et ne montre aucune peur d'eux, une créature bien curieuse à leurs yeux, dangereuse surtout.

En attendant, ils furent bien vite seuls, dans une pièce somme toute très confortable, autant dire que ce palais n'avait rien à envier à ceux du sud. Elle ne semblait pas apprécier les pays du sud d'ailleurs, il ne pouvait pas l'en blâmer, ayant étudié l'histoire des différents royaumes, le magicien en savait long sur les guerres survenues dans la région. Or, ce n'était pas vraiment son affaire, il n'était certainement pas ici pour créer des troubles, la Reine des neiges n'était pas n'importe qui après tout, elle savait très bien se défendre certainement. Bien entendu, elle lui demanda ce qu'il désirait, il lui répondit alors, s'installant dans le fauteuil :

« Je sais que vous posséder une certaine urne ma chère, un objet d'une grande puissance, je sais qu'elle me serait très utile. Néanmoins, je sais aussi que vous ne voudrez pas vous en séparer à moins que je n'y mette le prix, mon château recèle lui aussi d'artefacts magiques très précieux. Rien de moins que le Graal par exemple, trouver dans un désert lointain du sud, le marteau de Thor ou encore le trident magique, dont les légendes prétendent qu'il aurait appartenu à un dieu de la mer, je n'y crois pas réellement mais, je sais que c'est un objet d'une grande valeur. Je peux les conjurer d'ici, mes pouvoirs n'ont pas de limites avec la distance »

Il fit un sourire carnassier, de nouveau, fixant la jeune femme du regard. Quoique le mot jeune n'était peut-être pas très approprié pour cette femme, qui devait elle aussi avoir quelques siècles derrière elle. En tout cas, c'était la première fois qu'il avançait un deal de cette façon, il s'y sentait obligé en quelque sorte. Ses clients habituels venaient à lui avec toujours la même phrase en bouche « Je ferrais tout ce que vous voulez en échange de votre aide », Elsa bien entendu ne s'abaisserait jamais à ce point, lui non plus. Il était certes, dans une position qui le mettait dans la peau de celui qui veut, qui demande et, qui ferait peut-être tout pour avoir ce qu''il voudrait.

Mais, Rumplestiltskin était un malin et, bien trop habituer aux deals pour se laisser trahir par son propre jeu. Joignant ses mains en dessous de son menton, il ajouta donc :

« Ceci dit, ma chère, je peux tout aussi bien vous rendre un service quelconque, réfléchissez bien, après tout, serait-ce une bonne décision que refuser une offre du Dark One ? »

Il ne la lâcha pas du regard, ses pupilles étranges restant fixe. Cette façon de fixer les gens de la sorte, il l'avait toujours fait et, avait senti plus d'une fois que certaines personnes auraient aimé lui coller une droite. Depuis qu'il était devenu le ténébreux, le petit homme n'avait plus connu de violence contre lui de cette sorte, comme si l'on répugnait à le toucher, ce qui était sûrement vrai. Même la jeune femme, qui pourtant l'avait examiné de près, n'avait osé le toucher. Non pas que cela le gênât au fond, il n'était pas homme à apprécier les contacts physiques de toute façon ....
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 384
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Lun 3 Nov - 17:44


Elsa Arendelle



    LLes jambes croisées, les bras étendus sur les accoudoirs, la souveraine observait son étrange invité d'un regard perçant, sans ciller. Un micro rictus habillait toujours ses lèvres délicates, comme s'il l'amusait toujours, quoi qu'il fasse, quoi qu'il dise. Cela aurait pu être vexant, mais il y avait un certain respect dans son regard ainsi que beaucoup d'estime, marquant son expression d'une grande attention avant tout. C'était un privilège que de susciter un tel intérêt de la Reine vierge, après tout. Elle semblait d'autant plus amusée de voir le célèbre Dark One se reconvertir en vendeur de tapis. Elle avait bien entendu parler de ses deals et si elle avait cru comprendre que ça ne se passait pas vraiment comme ça en général, elle n'imaginait pas à quel point la situation pouvait être insolite. Cependant, si Rumpelstiltskin voulait quelque chose de cette beauté des plus glaciales, il est vrai qu'il aurait été difficile d'attendre qu'elle vienne à lui.

Le sourire de la reine s'élargissait donc joyeusement à mesure qu'il lui faisait un petit inventaire de ses breloques magiques en tout genre. Le Graal ? A quoi bon, elle avait déjà la vie éternelle et des coupes magnifiques à sa disposition. Que ferait-elle donc d'un marteau ou d'un trident ? Avait-elle vraiment une tête à s'affubler de pareils accessoires ? Elle ne manqua pas de soulever l'absurdité de ces propositions en haussant un sourcil puis elle releva dignement le menton. Difficile de faire un marché avec une personne qui n'avait besoin rien, qui avait déjà tout ce qu'elle désirait … Ou presque. Pourtant, même lorsqu'il lui proposa un service et non un bien, la belle aux cheveux pâles ne pensa pas tout de suite à ce que son cœur, au fond, convoitait le plus. Un enfant à aimer et qu'il l'aimerait en retour. Un enfant qu'elle pourrait toucher sans risquer de le geler, un enfant qui ne la craindrait pas.

On frappa à la porte et Elsa intima à ses serviteurs d'entrer. Ils déposèrent leur plateau – garnit de deux tasses de thé et de petits biscuits d'accompagnement – avant de repartir aussi sec. Faisant toujours flotter un suspens délectable, la souveraine s'empara d'une tasse et la porta tranquillement à ses lèvres pour boire une gorgée du nectar brûlant. Elle ne lâchait toujours pas le sombre sorcier des yeux. Elle secoua finalement doucement la tête, semblant toujours aussi amusé. Le Ténébreux venait lui réclamer quelque chose, qui n'aurait pas envie de profiter de son apparente politesse pour voir jusqu'où il était prêt à aller ?

— Rien de ce que vous possédez ne m'intéresse. Elle leva une main, paume vers le ciel pour désigner son palais. Je n'ai besoin de rien, vous voyez … Je suis Reine. J'ai le pouvoir, la puissance, je suis crainte et aimée de mon peuple … Et un marteau ou un trident jurerait dans un tel décore, vous en conviendrez …

La reine des glaces jouait avec le feu, quelle ironie. Elle se reposait sur la courtoisie de son invité mais aussi sur le fait que l'objet de ses convoitises étaient bien gardé. S'il venait lui réclamer, c'est qu'il ne savait pas où la trouver ni comment la récupérer. Il était bien rare que quelqu'un ait l'avantage sur le Dark One, c'était presque comme tenir sa dague entre ses mains … C'était grisant.

Tranquillement, sereinement, la reine ajouta un peu de miel dans son thé et tourna doucement la cuillère. Elle goûta une nouvelle fois le breuvage et cela semblait mieux lui convenir. Beaucoup l'aurait trouvé inconsciente de se jouer ainsi des désirs du grand Rumpelstiltskin, mais voyons, pour une femme comme elle qui s'ennuie mortelle dans son château reculé de tout, seule … Il fallait bien qu'elle fasse durer le plaisir de cette compagnie inespérée. Cependant, le Dark One avait la particularité d'être lucide et de deviner bien vite les affres de ceux qu'il rencontrait. On pourrait même le soupçonner de jouer, lui aussi, il n'était pas impossible qu'après tout, il sache ce que le cœur de la beauté froide désirait le plus, avant même qu'elle ne le sache elle-même. Il faut dire que son ennuie était palpable et sachant que sa seule compagnie se résumait à un bonhomme de neige, il était bien aise de deviner que sa solitude commençait à peser. Voulant le faire encore mariner, elle choisit de s'écarter du sujet qu'avait entamé le lutin pour tenter de trouver ce qui pourrait la ravir et la pousser à lui céder un des biens les plus précieux du royaume.

— Mais dite-moi, Dark One … Pour quelles raisons convoitez-vous cette urne ? Les rumeurs sont-elle fondée, vous êtes un collectionneur passionné de tout objet magique ? Elle haussa de nouveau le menton. Qu'est-ce qui vous fait penser que je pourrais vous la céder ?  









_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Mer 19 Nov - 19:21

Il tourna sa cuillère une fois, deux fois, trois fois. L'homme réfléchissait à ce qu'il pourrait répondre à la jeune femme, la vérité ou de vilains mensonges ? Elle était la Reine des Neiges, pas un simple paysans ayant un couteau sous la gorge, elle pouvait exiger de lui beaucoup de choses tout comme il était en mesure de s'amuser. C'était un jeu de pouvoir, un jeu fort amusant, il décida cependant de dire la vérité. Après tout mentir ne le mènerait à rien, sauf peut être à repartir d'ici les mains vide.

« En effet, je suis un grand collectionneur d'objets magique mais, tout ceci à un but, je n'amasse pas les objets à l'aveugle. Voyez vous, cette urne peut être un atout très puissant, une arme, pourquoi aurais je besoin d'une arme ? Cela ne regarde que moi mais, écoutez bien ceci : Je suis en mesure de réalisez vous rêve les plus fous, qu'elle stupide femme vous seriez si par orgueil vous refusiez une offre que beaucoup de gens serait près à tuer pour avoir. De plus, je suis assez aimable pour venir vous la demander en échange d'un service, j'aurais très bien pu vous la voler, d'un claquement de doigt, ce ne serait qu'un jeu d'enfant pour moi »

Il gloussa, de son rire de gargouille (et croyez le ou non, ces créatures on un rire similaire, voir même plus irritant). Son attention en tout cas ne quittait la Reine en face de lui, fabuleuse Reine des Glaces. En d'autres temps, il l'aurait courtiser, aurait il eu un aspect plus reluisant, il aurait apprécier de goûter à cette peau de satin malheureusement, il était Rumplestilstkin, un monstre, qui n'aurait jamais la chance de faire chavirer le cœur d'une femme. A part Cora certes néanmoins, elle était une femme très étrange, qui lui brisa le cœur, de bien mauvais souvenirs, pourquoi y songer maintenant ? Parfois les pensées avaient tendance à prendre de bien curieux chemins. Quoiqu'il en soit, le magicien c'était douter qu'elle refuserait ses propositions toutefois, il fallait bien commencer quelque part n'est ce pas. D'une voix plus douce, pour lui en tout cas, il ajouta :

« Vous voyez, je ne vous prends pas pour une idiote, je suis francs, je dois avoué que ce n'est pas toujours le cas. La plupart des gens qui signe des contrats avec moi ne prennent même pas le temps de lire, ce qui est bête car, cela pourrait leur éviter bien des problèmes. »

Son thé était froid désormais, d'un geste de la main le lutin le réchauffa à la la bonne température, parfois la magie pouvait être si pratique. Il se demanda comment Elsa prendrait ses paroles, soit elle serait offensé, soit amusé ou intriguer ? Personne ici ne devait avoir le cran de lui parler aussi franchement, tous devaient être effrayer à l'idée de finir comme son monstre de neige. Une créature intéressante, mourrait elle si elle fondrait ? Ce qui pouvait sembler logique cependant, la magie pouvait se montrer surprenante quelque fois ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 384
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Jeu 20 Nov - 15:46


Elsa Arendelle



    La belle au charme glaciale continuait d'observer son interlocuteur avec attention, autant que lui semblait détailler le moindre de ses traits tout en discourant sur la chance qu'il lui offrait. Lorsqu'il l'insulta ni plus ni moins de sotte, elle plissa légèrement les yeux, l'atmosphère semblant se rafraîchir d'un coup. Si elle n'était pas plus consciente que cela de la puissance de l'homme qui lui faisait face, elle lui aurait sans doute ri au nez en le mettant au défis de trouver cette urne qu'il convoitait tant. Si elle n'osait pas en arriver là, elle savait pourtant très bien qu'il était là pour une bonne raison. Soit il n'avait aucun moyen de trouver l'urne, soit il en avait un, mais difficile … Soit … il voulait simplement nouer un contacte avec Arendelle et il avait certainement une très bonne raison pour ça. Que pouvait-il bien comploter ?

Au début de l'entretien, Elsa n'avait eu aucune l'intention d'accepter la requête de son invité surprise. Cette urne était un héritage très précieux d'Arendelle et elle ne saurait le céder au premier venu … sans compter la puissance qu'elle renfermait. Cela pourrait très bien se retourner contre elle … mais plus elle y réfléchissait, plus elle voyait la valeur de cet objet décliner progressivement à ses yeux. Finalement, ce vieux vase ne faisait pas le poids … Contre la souffrance de la solitude … contre son désir d'avoir un enfant.

Comme si elle voulait cependant faire encore un peu languir son invité, elle tourna calmement la tête vers la fenêtre, réfléchissant aux paroles que venaient d'achever le ténébreux. Il n'avait pas vraiment répondu à la question, mais ce n'est pas comme si elle s'était attendu à autre chose. Finalement, il lui avait même avoué bien plus qu'elle ne l'aurait escompté. Tout aussi calmement, elle reporta son regard sur lui, bu une dernière gorgée de thé puis reposa sa tasse dans sa coupelle avant de se lever.

— Le château est immense … et j'y suis seule depuis des années, avec seulement une poignée de domestique …, elle sourit en le perçant de son regard de glace, et des bonhommes de neige.

Elle savait que la présence de ces curieux compagnons en intriguaient plus d'un, pourtant, ce n'était que de vulgaires bonhommes de neige. Elle les trouvait juste plutôt jolis et c'était la seule compagnie dont elle pouvait se charger. Elle avait déjà transformé bon nombre d'autres personnes en glace, mais ceux-là, elle les réduisait en miette, elle ne les gardaient pas pour décorer sa demeure … ce serait macabre, pas vrai ?

— Mes sujets me respectent autant qu'ils me craignent et je ne puis approcher un enfant sans voir cette lueur de peur dans ses yeux … car ils savent tous que je serais capable de les geler sur place.

Elle fit quelques pas pour contourner la table basse et se rapprocher du Dark One. Elle semblait être une lionne en chasse, tournant méthodiquement atour de sa proie. Un très léger rictus dépourvu de chaleur habilla ses lèvres délicates alors qu'elle arrivait face à lui, plantant son regard dans le sien avec une certaine convoitise. Elle en arriva enfin aux faits.

— Je veux un enfant. Un enfant qui m'aimera plus que tout. Un enfant qui ne craindra pas mes pouvoirs. Donnez-le moi, et l'urne que vous convoitez sera à vous. Elle sourit un peu plus, faisant étrangement pétiller son regard d'un éclat glaciale. Et bien sûr, je veux lire le contrat dans son intégralité. Ajouta-t-elle, en prévention de ce que le sombre sorcier venait de lui dire vis à vis de ceux qui ne faisait pas attention aux closes un peu particulière de ses contrats. 









_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Ven 28 Nov - 22:45

Un enfant, elle désirait un enfant.

Ce n'était pas la première fois qu'on lui faisait une telle demande, souvent les mères en mal d'enfants et incapable d'en avoir naturellement ou encore les pères ayant perdu leur unique fils cherchant à tout prix un héritier. Cependant, cette demande là était particulière, ce n'était pas n'importe quel enfant que la Reine désirait mais, un petit capable d'avoir assez de courage pour rester à ses cotés. Le lutin doutait de pouvoir trouver un tel enfant or, ce n'était pas la seule façon de faire, il pourrait très bien ensorceler un enfant afin de le rendre compatible avec la Reine des Neiges. Un sort, qui le rendrait en quelque sorte aveugle ou, annihilant ses peurs ou le rendant aussi froid que la glace à l'intérieur, de sorte que seul elle puisse le soulager.

Les possibilités se bousculaient dans sa tête, cela serait une quête intermédiaire très intéressante, se lancer à la recherche du candidat idéal. Le Dark One senti ses méninges travailler à toute blinde tandis qu'il prépara le contrat pour la jeune femme. Cette fois ci, il serait très claire sur tout, n'utilisant pas de phrase alambiquer, qui lui servait d'habitude à embrouiller certains de ses clients. C'était une sorte de triche, il ne le faisait pas à chaque fois, il ne le fit pas. De ce fait, lorsque le long parchemin apparu soudainement, accompagner d'une sorte de fumé violette, tous les termes étaient d'une simplicité à en pleurer, au moins Elsa ne pourrait se plaindre qu'il compliquait les choses. Délicatement, le magicien déposa le contrat sur la table, devant la Reine, il fit ensuite apparaître une plume.

Puis, cela fait, Rumplestiltskin se réinstalla plus confortablement sur les oreillers, savourant son thé (qu'il aurait juré avoir fini). Parfois, le dealmaker ne laissait pas forcément le temps à la personne de lire tranquillement le contrat, d'autre fois si, comme en se moment même. Elle avait donc une sorte de traitement de faveur, après tout elle était la Reine d'un vieux Royaume, une Reine pas comme les autres (toutes plus idiotes les unes des autres d'ailleurs), elle était aussi centenaire que lui. Elle aurait presque pu le croiser lorsqu'il n'était qu'un simple fileur de laine, si cela aurait été le cas, comment l'aurait elle traiter durant cet entretient ? Songer à l'immortalité de sa cliente amena une question au magicien, qui s'empressa alors de demander :

« Désirer vous que cette enfant soit immortel ? Comme vous ? »

Cela pouvait paraître idiot comme question et, en même temps, certaine personne n'avait pas envie de partager un tel fardeau que l'immortalité (quoique, cela pouvait être également vu comme un cadeau). Quoiqu'il en soit, c'était quelque chose qui était tout à fait dans ses cordes, cela rendrait juste la recherche encore plus intéressante. Il la laissa réfléchir tranquillement, portant son attention sur la fenêtre donnant à l'extérieur, observant pensivement la neige tomber sans un bruit. Un spectacle tout à fait hypnotisant, d'une beauté glacée …
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 384
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Sam 29 Nov - 16:24


Elsa Arendelle



    Alors qu'elle l'observait toujours avec beaucoup d'attention, une part d'elle-même semblait surprise de la tournure des événements. Depuis qu'elle entendait parler de ce Dark One, elle s'était toujours estimée chanceuse qu'il reste si loin d'Arendelle, car là où Rumpelstiltskin passait, le malheur ne tardait jamais à s'abattre. Et voilà qu'elle était en train de négocier tranquillement avec lui, comme d'égal à égal. Beaucoup aurait payé chère pour savoir qui de la Reine des Neiges ou du Dark One remporterait un combat à la loyal et la question trottait effectivement dans la tête d'Elsa. Cependant, elle n'était pas prête à s'y essayer, loin de sous estimer l'être qui lui faisait face, elle se doutait qu'il lui serait bien aise de la transformer en insecte pour l'écraser plus facilement … Tout ce que elle pourrait faire – ou du moins tenter – ce serait de lui geler quelques orteils. Bien heureusement pour tout le monde, l'ambiance n'était pas à l'affrontement.

Alors qu'elle posait les yeux sur le contrat que le sombre sorcier venait de faire apparaître, elle se demandait encore si c'était une bonne idée. Sa part de solitude entrait en conflit avec sa part de raison, ce genre de raison qui pousse une reine à se sacrifier pour son peuple. Était-ce une si bonne idée de donner un objet magique aussi puissant à un être aussi sombre et diabolique que le Dark One ? Non, certainement pas. Mais elle avait idée qu'il ne l'utiliserait pas sur elle, s'il voulait lui nuire, il l'aurait déjà fait. Prenant le parchemin, elle commença tranquillement la lecture des termes du contrat qui lui sembla bien plus clair qu'elle ne l'aurait imaginé. Elle ne manqua pas une ligne, pas un mot ni le moindre petit astérisque. Lorsqu'elle arriva à la fin des termes du contrat, le doute planait encore. Pouvait-elle réellement céder à ses faiblesses ? Depuis tout ce temps … seule … Pourquoi n'aurait-elle pas le droit au bonheur, elle aussi, après tout ? D'un côté, tout aurait été plus simple d'accepter l'un de ses prétendants pour mettre au monde un héritier, mais l'honneur et la vertu de la reine des neiges était quelque chose d'aussi immuable que les neiges éternelles des montagnes. Elle refusait de s'encombrer d'un époux avare qui voudrait empiéter sur les pouvoirs qui lui revenaient entièrement.

Soudain, une question fut posée. La beauté glaciale releva alors les yeux sur le Dark One, semblant se perdre dans les profondeurs de son regard amphibien. Sans ciller, elle entre-ouvrit légèrement les lèvres mais aucun son n'en sorti. Spontanément, elle aurait répondu oui, mais quelque chose l'en empêcha … Si elle venait à avoir un enfant qui répondait à tous ces critères, sans doute l'aimerait-elle plus que tout. Le perdre serait alors un supplice insurmontable et si elle plongea Arendelle dans un hivers éternelle à la mort d'Anna, qui sait ce que le chagrin la pousserait à faire cette fois. Les lèvres closes à nouveau, elle continuait de l'observer sans ciller. Elle voyait la même immortalité dans le regard du Dark One, mais contrairement à elle, cela semblait bien être une bénédiction. En réalité, Elsa ne savait pas trop quoi penser de son éternité … Elle vivait avec et son prix était la solitude. Une solitude bien difficile à supporter malgré la présence furtive d'un grand oncle tout aussi éternel qu'elle. Malgré tout … le temps paraissait parfois très long … Et parfois si prompt ! Un jour, elle accueillait un nouveau jeune serviteur dans son palais et le lendemain, c'était déjà un vieillard. C'était un constat plutôt effrayant.

— Je ne peux pas lui imposer cela. Je ne peux pas décider pour lui. Conclu-t-elle finalement.

Ses parents avaient décidé pour elle et cela avait bien faillit coûter la vie à la population entière d'Arendelle et à présent elle était seule pour assumer cette décision. Si on lui avait laissé le choix … Jamais elle n'aurait voulu survivre à sa sœur. Mais le destin lui réservait bien des surprises et une vie de simple mortelle n'aurait pas suffit. Elle reporta son attention sur le contrat en s'emparant de la plume mais ne signa pas tout de suite.

— Juste une chose. Je ne vous donnerais l'urne que lorsque vous aurez trouvé l'enfant et que je l'aurais à mes côtés pour m'assurer qu'il restera. Et … essayez de faire en sorte que cela ait l'air d'un événement fortuit.

Une fois ces points éclaircis, elle signerait sans plus hésiter. Elle enverrait sa raison au diable et céderait enfin à ce vide qui souffrait tant de n'avoir rien pour le combler. Un enfant qui l'aime … Ce n'était tout de même pas trop demander ? Et comme elle vivait depuis assez longtemps pour le savoir, elle était également prête à payer le prix de la magie qui lui offrirait ce petit être exceptionnelle qui n'aimera qu'elle, pour qui elle sera la plus belle et la plus parfaite de toute. Elsa ne manquait pas de prétendant pour la complimenter … mais le regard d'un enfant était toujours le plus sincère et le plus doux. C'est ce qu'elle voulait.  









_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Lun 1 Déc - 18:43

Rumplestilstkin comprenait tout à fait la jeune femme,l'immortalité n'étant pas toujours évidente à vivre, l'imposer à un enfant serait peut-être égoïste. Lui-même savait d'avance que, le jour où il retrouverait son Baelfire, il abandonnerait l'immortalité pour pouvoir vivre à ses côtés comme un homme normal, du moins, espérait-il en avoir le courage. Abandonner les habitudes d'une vie centenaire ne serait pas évident et, de plus, son immortalité était rattachée à sa malédiction, ses pouvoirs, pourrait-il réellement s'en détacher ? L'homme ne le savait, l’espérait seulement. Quoi qu'il en soit, il pouvait saisir les arguments de la Reine des neiges et, n'insista pas sur ce point.

En tout cas, elle faisait preuve d'une grande prudence, d'une grande intelligence, elle savait négocier, poser des conditions, le dealmaker se rendit compte qu'il aimait ça. Non pas que cela lui déplaisait de manipuler tout le monde mais, tomber sur quelqu'un de vraiment vif d'esprit, cela lui faisait plaisir. Cela prouvait que leur monde, n'était pas peupler que de gens bêtes, un réel réconfort. Le magicien accepta donc les conditions, hochant la tête aimablement, elle ne devait réellement pas se rendre compte de sa chance, tout le monde n'avait pas le droit à un dark One aussi conciliant, l'urne était vraiment importante à ses yeux. Finissant sa tasse de thé, le petit homme se releva et s'exclama alors de sa curieuse voix aiguë :

« Deal, ma chère, je vous amènerais votre enfant, oh cependant, une dernière question. J'imagine que cela ne recèle d'aucune importance à vos yeux mais, préfériez-vous un garçon ou une fille ? Ce n'est qu'un détail je le conçois mais, certaines personnes ont leur préférence, aller savoir pourquoi. »

Il ne retint pas un gloussement, trépignant d'envie de partir afin de ce lancer dans cette quête. Il n'avait pas pensé que son affaire se conclurait ainsi, la jeune femme était donc à la fois pleines de surprises et, étrangement basique. Quoi de plus banal que de vouloir un enfant auprès de soi ? Quelqu'un de vulnérable qui donne envie de le protégé coûte que coûte, quel qu'en soit le prix. C'était un besoin si humain, un besoin qu'il comprenait de tout son cœur noir, peut-être avaient-ils ça en commun. D'une voie plus posée, d'un ton plus sérieux, ses yeux reptiliens fixant ceux de l'immortelle, il ajouta :

« Vous savez, avoir un enfant change toutes nos priorités. D'un seul coup, nous devenons le centre du monde de ce petit être, c'est une grande responsabilité et, ils grandissent si vite … peuvent disparaître si vite également … »

Rumple resta un instant sans rien dire, juste un petit instant, les yeux perdus dans le vague comme si son regard fixait quelque chose de vraiment lointain. Il se reprit cependant, reportant son attention sur Elsa, déclarant :

« Je ne vais donc pas tarder à partir, je suppose que vous voulez cet enfant au plus vite. »

Ou cette quête le mènerait ? Il n'en savait rien, pourtant quelque chose lui disait qu'il pourrait bien aller jusqu'aux royaumes les plus lointains de leur monde, en des lieux encore plus exotiques que celui-ci ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 384
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Mer 3 Déc - 12:50


Elsa Arendelle



    Tout cela semblait si facile. Le destin avait conduit Rumpelstiltskin sur sa route pour lui apporter un enfant … Dans  quel but ? Pour son bonheur ? Parce qu'après toutes ces années de solitude, elle l'avait bien mérité ? Elsa voyait de là pointer un prix bien plus grand et douloureux qu'elle ne pouvait le concevoir et pourtant … Elle était prête à prendre le risque. Le Dark One avait raison, le fait qu'il lui propose aussi généreusement un tel marché était une chance à ne pas laisser passer … n'importe qui en aurait profité … Il faut dire que n'importe qui aurait passé un deal avec lui pour voir son souhait le plus chère se réaliser, qu'importe les conséquences. Elsa n'aurait tout de même pas accepté ça n'importe comment.

Le maître des pactes accepta ses conditions sans rechigner et elle s'en retrouva presque dépourvue. Elle avait l'habitude d'obtenir ce qu'elle voulait sans avoir à insister, elle était la reine après tout ! Mais auprès d'un homme capable de tant de chose, c'était plutôt surprenant. Elle n'allait pas non plus s'en plaindre ! Elle réfléchit alors à la question que lui posa le Ténébreux … non, cela n'était pas sans importance pour elle. En réalité, elle arriva très vite à la conclusion qu'une présence féminine de plus ne serait pas la bienvenue ici. Elle avait déjà eu une sœur qu'elle aimait plus que tout, retrouver une fille lui rappellerait trop cette période … et elle ne voulait pas remplacer Anna. Le souvenir de sa seule et unique sœur devait rester intacte. Une petite fille qui viendrait irrémédiablement à grandir ne ferait que réveiller le mépris qu'on réserve aux piètres remplaçants. Non, elle voulait une présence nouvelle dans ce château, à ses côtés … Une petite fille voudrait lui ressembler, un petit garçon ne ferait que l'admirer et la vénérer. Il n'y avait pas photo pour une femme aussi avar de compliments qu'elle.

— Un garçon. répondit-elle alors sans détour. Ce doit être un garçon.

Et puis, en grandissant, une fille représenterait potentiellement une sorte de concurrente, il ne faudrait pas qu'on fasse de l'ombre à cette beauté glaciale inaccessible qui suscite tant de convoitises de la part de ses prétendants. De plus, quelque chose lui disait qu'elle aurait plus facilement d'emprise sur un garçon qu'une fille, cette dernière, si elle ne la concurrence pas forcément, pourrait la jalouser. Bref, beaucoup de problèmes en perspective avec ces dames, alors que les garçons lui semblaient si facile à mener et à dompter.

Elsa s'était à nouveau penchée sur le contrat. Les termes qu'elle avait souhaité changé était en train de se modifier sous ses yeux. Elle observa ce phénomène fascinant avant de vérifier une dernière fois que tout soit en ordre, puis elle daigna enfin signer le contrat. C'est alors que le lutin excentrique devint bien sérieux, presque mélancolique. Sa voix semblait avoir changé du tout au tout, devenant bien posée et sobre, loin de ses vociférations criardes et aiguës. Le regard d'Elsa aussi semblait avoir changé. Elle avait perdu son amusement et sa curiosité pour d'adoucir et refléter un intérêt sincère. Elle l'observa différemment, comme si elle découvrait un tout autre homme. Il ne fallait pas être bien plus intelligent ou plus pertinent que la moyenne pour comprendre qu'il parlait de vécu. Cela pouvait paraître plutôt surprenant qu'un tel monstre ait pu être père … Mais Elsa était bien placée pour comprendre les désires les plus chères des êtres monstrueux. Elle crut même deviner que ce pouvait bien être pour cet enfant … que le Dark One entreprenait le moindre de ses pactes, la moindre de ses actions. Ce qu'elle avait devant elle, c'était un père dévoué. Ce regard qu'il perdit dans le néant était très significatif.

Reprenant ses esprits, le Ténébreux annonça son départ prochain. Elsa resta cependant concentrée sur cet étrange éclat paternel qu'elle avait remarqué dans les yeux amphibiens de son invité. Prenant ses remarques en considération, elle constata que c'était tout ce qu'elle souhaitait … Que sa vie change, que tout soit chamboulé. Elle voulait être le centre de l'attention et de l'admiration de cet enfant … Elle voulait tout cela … sauf le perdre. Mais elle ne l'avait même pas encore, alors il n'était pas temps de déjà penser à le perdre.

— Vous avez l'air de savoir de quoi vous parlez … Dit-elle doucement avant de se lever. J'ai une dernière chose pour vous cette fois. Suivez-moi.

La reine traversa les grands corridors de son château jusqu'à rejoindre une aile bien délaissée de ce dernier. Elle ouvrit de grandes portes qui menèrent sur une pièce immense. Il y avait de nombreuses étagères contenant des livres, des parchemins … Des centaines de documents concernant Arendelle et les terres septentrionales. Elle avança pour rejoindre le milieu de la pièce, invitant son hôte à en faire de même. En plus des divers ouvrages et autres manuscrits, il y avait des tableaux et divers objets, dont un grand miroir don le cadre en fer forgé semblait avoir était moulé avec la plus grande finesse. Ce miroir était un présent bien mystérieux que l'on avait un jour offert à Elsa pour son anniversaire. Ce miroir maudit semblait déformer chaque personne se présentant devant lui pour refléter le pire … Sauf chez Elsa. Ce n'est pas qu'elle était dépourvue de défaut, mais le miroir la reflétait telle qu'elle était, sans déformation. Elle n'y prêta cependant pas attention et s'adressa au maître du pacte.

— Ce sont les archives d'Arendelle. Nos terres présentes des légendes, des magies et des créatures bien différentes de celles du sud. Je vous en offre le libre accès … Peut-être trouverez-vous quelque chose qui vous permettra d'accéder à ma requête.  

Un enfant qui l'aimera plus que tout, un enfant qui ne la craindra pas ... Un enfant que ses pouvoirs ne pourront pas blesser.









_________________
Frozen is coming:
 


Dernière édition par Elsa Arendelle le Lun 8 Déc - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Lun 8 Déc - 0:33

Le petit homme n’avait pas dit mot tandis qu’il avait traversé les couloirs, en compagnie de la Reine des glaces. Elle avait vu au-delà de son apparence lorsqu’il lui avait parlé des enfants, elle avait compris qu’il était bien plus qu’un petit type bizarre aux manières tout aussi étranges. Elle avait vu le père en lui et, il c’était demander de ce fait, dans quel genre d’endroit le menait elle, jusqu’à débarquer dans cette salle. C’était un endroit très intéressant, cela ressemblait fortement à une immense bibliothèque, peut-être la plus grosse qu’il n’a jamais vue, à vrai dire la salle était même plus grande que la sienne (qui ne comportait que des ouvrages traitant de magie cela dit). La jeune femme lui offrait donc libre accès à tous les ouvrages, afin qu’il puisse trouver des indices quant au moyen d’offrir le petit garçon qu’elle désirait tant, le ténébreux trouva l’initiative plutôt bonne.

Plonger son nez pointu dans tous ces livres pourrait effectivement lui donner un début de piste, certes cela pourrait prendre du temps mais, eh bien, ils en avaient à revendre tous les deux n’est ce pas. Néanmoins, ce fut le miroir qui l’intrigua plus que les livres, habituellement Rumple évitait les miroirs, sachant pertinemment que ceux-ci pouvaient s’avérer de puissants objets magiques. Pourtant, celui-ci l’attira, comme un papillon est attiré par la lumière, il s’approcha pas à pas, son regard fixé sur la surface polie. Il ne tarda à arriver devant, au début rien ne se passa, son reflet était ce qu’il était, c'est-à-dire celui d’un lutin à la peau verdâtre vêtu de cuir. Puis, peu à peu, l’aspect de son reflet changea, l’homme dans le miroir resta aussi petit mais, les vêtements se modifièrent pour devenir des haillons, un bâton apparu dans sa main au lieu d’un livre, la peau redevint claire et, enfin, son expression devint aussi craintive que celle d’un animal traqué.

Dégoûté, le magicien se recula, une expression horrifier sur le visage. Ce miroir était certainement un objet maléfique, l’homme préféra s’en détourner, ne voulant en aucun cas revoir ce reflet. Il frissonna très légèrement, portant son attention sur les livres, voulant oublier le miroir le plus rapidement possible. Le dealmaker se traita mentalement d’idiot, pourquoi avoir regardé dans le miroir ? Il avait cédé à la curiosité, un vilain défaut. Le livre qu’il ouvrit était un antique grimoire écrit en langue elfique, joliment préserver, le vieux bouquin sentait la poussière, accumuler ici depuis des siècles. Le petit homme retint un éternuement d’ailleurs, la poussière allant chatouiller son nez, il en retint un autre et encore un autre, le sorcier présentait que cela allait être pareil pour tous les livres. Afin de prévenir d’éventuelles catastrophes, le sorcier jeta un sort mineur pour le protéger de toute cette poussière, il aurait pu faire le contraire mais, il n’était pas ici en tant que femme de ménage. Quoiqu’il en soit le bouquin en question était intéressant, si on désirait en savoir plus sur les phoenix et autres animaux de ce genre.

Il referma donc le livre puis, le remit délicatement à sa place. Furetant parmi les étagères, le lutin examina les titres des livres, écrit dans des langues parfois si exotiques, qu’il ne les reconnaissait pas. Cela s’avérait intéressant, vraiment intéressant, heureusement qu’il était capable de lancer des sorts de traductions, sinon, la recherche par les livres aurait tourné court. Il en trouva un, qui attira particulièrement son attention, un livre traitant des malédictions. Celui-ci faisait en fait partie de toute une collection, comportant au moins une quinzaine de tomes, écrits dans une langue si vieille, que celle-ci avait due disparaît depuis des éons. Avec moult précautions, Rumplestiltskin ouvrit l’ouvrage, soufflant à nouveau la poussière blanche, celle-ci allant voleter dans l’air. Il fit glisser ses doigts sur les pages antiques, les tournants lentement, jeta un coup d’œil ici et là sur les textes et, images. Peut-être aurait-il plus de chance avec cette collection de livres, même s’il se doutait que les recherches ne seraient pas aisées ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 384
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Lun 8 Déc - 14:14


Elsa Arendelle



    La maîtresse des lieux observa son hôte se diriger instinctivement vers le miroir. Elle avait vu cela se produire un bon nombre de fois. L'objet mystique suscitait la crainte, mais également une sorte de fascination morbide qui vous attire comme un papillon de nuit vers la lumière … Jusqu'à ce que le piège ne se referme. Visiblement, même un être aussi sombre et vil pouvait encore craindre une part de lui, puisque sa réaction ne dérogea pas à la règle. Elle était bien curieuse de savoir ce qu'il avait vu dans son reflet, mais même si elle avait été à ses côtés pour l'observer, ce que reflète le miroir, seul l'être concerné peu le voir. Sa curiosité resta donc insatisfaite, mais c'était un mystère plutôt agréable à préserver, étant donné qu'il s'agissait du Dark One.

Alors que le sorcier allait s'intéresser à quelques ouvrages –ceux-ci représentant un enjeu bien plus supportable que le reflet du miroir maudit– Elsa détourna son attention de lui pour observer les tableaux qu'elle avait entreposé ici. Si certains n'étaient que des œuvres trop anciennes ou trop abstraites pour mériter d'être exposées aux yeux de tous, il y avait également quelques portraits. Les plus intéressants n'étaient pas ceux de quelques traites lointain ou cousins germains oubliés … mais bel et bien ceux de feu les parents d'Elsa, ainsi que sa sœur. Ces portraits restèrent exposés dans le palais quelques années après la disparition d'Anna, mais bientôt, cela apporta à Elsa bien plus de peine que de réconfort. Elle les fit donc tous remplacer pour les entreposer ici, où elle pouvait ainsi poser les yeux dessus que lorsqu'elle l'avait décidé. Elle s'attarda longuement sur le portait de famille, où elle et Anna figuraient aux côtés de leurs parents … Elles étaient encore plutôt jeune et l'embarra que pouvait provoquer leur proximité était palpable. C'était le temps où Elsa avait si peur de ses pouvoirs qu'elle rejetait constamment sa pauvre sœur dévouée.

Elle n'aurait su dire combien de temps elle était restée ainsi, à contempler ce tableau, mais lorsqu'elle releva les yeux, Rumpelstiltskin semblait adsorber par un ouvrage ancien. Elle l'observa alors à nouveau, comme si elle tentait encore de percer les mystères de cet étrange individu. Elle était fascinée par la façon don sa silhouette aux couleurs chaudes et foncées pouvaient se détacher du décor clair et froid du domaine.

Sans un bruit, par respect pour le travail du Ténébreux, elle se dirigea tranquillement vers son miroir. Elle observa son cadre argenté richement sculpté comme si elle le voyait pour la première fois avant de planter son regard droit dans celui de son reflet. Elle attendit longuement, observant ses propres traits comme s'il s'agissait de quelqu'un d'autre … mais rien ne se passa. La belle s'interrogea alors à nouveau sur la nature de cet objet … Pourquoi déformait-il le reflet de tous alors que le sien restait intacte ? Peut-être que c'était parce qu'elle assumait pleinement chacun de ses défauts. Elle assumait d'être un monstre frigide et condescendant. Elle assumait ses erreurs passées et celles qu'elle était en train de commettre … mais ça n'avait pas toujours était comme ça. Elle se disait aussi parfois que le miroir ne pouvait tout simplement pas déformer la déformation parfaite, ce qui poussait alors la souveraine à voir son estime d'elle-même se réduire à néant.











HS:
 

_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Lun 5 Jan - 19:52

Cela lui avait pris énormément de temps, trouver un garçon correspondant aux attentes de la Reine des glaces n'était décidément pas une mince affaire. L'homme avait parcouru les deux continents en tout sens, d'abord la forêt enchantée puis le Nord, ce fut finalement à cet endroit-là qu'il découvrit ce qui deviendrait plus tard l'enfant chérie de la reine glacée. Au premier abord pourtant, l'enfant était normal mais, par un procédé que beaucoup auraient trouvé odieux, l'enfant devint incapable d'apprécier la beauté du monde, sauf pour une seule personne.

Rumplestiltskin n'aimait habituellement pas faire du mal aux enfants, cela lui rappelait trop ce que lui-même avait fait à son cher Baelfire cependant, cette urne était bien trop précieuse à ses yeux pour faire de l'état d'âme. De plus, l'enfant n'aurait pas une mauvaise vie finalement, auprès de la Reine il serait même très gâté, choyer, aurait un toit au-dessus de la tête, à l'abri de tout besoin, une vie que tous les pauvres bambins du Royaume rêvaient dans leur sommeil.

Le magicien avait tout d'abord pensé à amener l'enfant directement au château mais, jugea préférable qu'elle le rencontre d'elle-même sur la route.

De ce fait, le lutin se dirigea seul en direction du grand château, ayant de nouveau en tête la première fois qu'ils se virent. Elle l'avait impressionné de par son intelligente et, sa façon de mener à bien une affaire, elle n'était pas comme tous les autres. L'homme envisageait même de la recontacter d'autres fois afin qu'ils signent d'autres contrats, faire des affaires avec la dame des glaces étant plus distrayant que de répondre aux exigeante des mous rois du sud.

Lorsque les gardes le virent, ils le laissèrent entrer avec plus de facilité que la première fois, ils devaient certainement se rappeler de lui et, savoir que cela ne servait à rien de lui interdire quoique se soit. Ensuite, le dealmaker se dirigea de lui-même vers la salle du trône, ayant une excellente mémoire visuelle, il savait parfaitement se guider seul, il aurait même pu retourner dans la petite salle privée. Dehors, la neige tombait, ce qui était parfaitement normal en ce royaume toujours blanc, il se demanda si Elsa se lassait de toute cette neige parfois. Ce ne fut guère une surprise de retrouver la femme assise sur son trône, lorsqu'il entra de façon quelque peut théâtrale dans la grande salle.

Certains gardes lui lancèrent des regards courroucés, comme s'il venait de les offenser eux et leurs ancêtres, il les ignora superbement, son attention toute centrée sur la femme royale.

Elle avait certainement dû attendre son retour avec impatience, du moins il le supposa, une petite partie de son esprit s’inquièta qu'elle ait changé d'avis. Ce qui serait idiot à vrai dire, personne ne rompt de contrat avec Rumplestiltskin, ceux qui ont essayé ne sont plus là pour en témoigner. De plus, que ferait-il de l'enfant ? L'abandonnerait-il dans la nature ? La sacrifierait-il ? Le donnerait il a une autre mère en manque d'amour ? Ah, il pourrait toujours servir en fin de compte. Quoi qu'il en soit, arriver au pied du trône, le lutin s'exclama :

« Ma très chère Reine, je puis vous assurer que si vous prenez votre carrosse maintenant et, prenez la route allant vers le sud, que vous trouverez l'objet de vos désirs. Toutefois, je peux saisir le fait que vous ne me fassiez en aucun cas confiance, de ce fait je me propose de vous accompagner, en signe de bonne foi. »

S’étant incliné avant de déclarer tout cela, Rumple se releva lentement, essaye de juger la réaction de la jeune femme, à vrai dire elle n'était pas si facile à lire.

Elle devait se poser énormément de questions, ressentir de l'espoir, de la peur être, sûrement de la méfiance. C'était son avis cela dit, c'était ce qu'il aurait ressenti si la situation aurait été inverser, surtout la partie méfiance. Après tout, qu'est-ce qui l'empêchait de faire du mal à la Reine une fois qu'ils seraient seuls ? Peut-être le fait qu'elle serait bien capable de riposter si jamais il se loupait, quoiqu'un tel combat pût être très excitant. Mais, Rumplestilstkin était surtout un homme de parole, tout démon qu'il était, l'on ne pouvait pas lui enlever ça ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 384
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Mar 6 Jan - 19:39


Elsa Arendelle



    Pas de raccourci possible pour obtenir un enfant et même la Reine des Neiges n'avait pu déroger à la règle. Neuf mois s'étaient écoulés depuis sa rencontre avec le Dark One, telle la gestation humaine qui la faisait languir d'impatience. Le sombre sorcier était parti avec un fragment du miroir déformant de la souveraine qui se perdit régulièrement à la contemplation de la pièce restante en pensant à cet enfant qui attendait quelque part d'être choisi. Parfois, elle se surprenait à s'inquiéter de l'honnêteté du maître des pactes. L'avait-il oublié ? Avait-il renoncé ? Allait-il revenir les mains vides pour lui dérober l'urne sans plus de considération ?

Si Elsa s'inquiétait parfois de cela, ce n'était pas ce qui hantait ses nuits. Autrefois, Elsa était une jeune femme au cœur pure. Elle avait fait du mal autour d'elle sans jamais le vouloir et s'en était toujours repenti. Autrefois, elle était quelqu'un de bienveillant … Mais les siècles de solitude qui avaient suivi la mort d'Anna l'avait peu à peu fait sombrer de l'autre côté de la barre. Du côté de ceux qui n'ont pas droit à une fin heureuse, du côté des ''méchants'' … Elle était parfaitement consciente que ce qu'elle avait commandité était mal, même si elle ne connaissait pas encore la nature réelle de ce qui allait être commis pour honorer son caprice.

La malédiction du regard brisé et du cœur gelé étaient originaires de ces contrées éloignées et froides du nord. Elles furent cachées puis oubliées de tous il y a bien longtemps, même bien avant le règne de ses parents … pour le bien du monde. Qu'y avait-il de pire que de condamner quelqu'un à ne pouvoir ni aimer, ni apprécier la beauté de quoi que ce soit ? Elsa ne se doutait pas que c'était son miroir qui renfermait ce pouvoir … mais si elle l'avait su dès le début, pas sûr qu'elle aurait reculé pour autant. Peut-être n'aurait-elle pas droit à de fin heureuse, mais elle savait que cet enfant lui apporterait du bonheur. Peu importe la fin, elle profiterait de sa présence tant qu'elle l'aura.

Le jour béni de l'arrivée de son enfant était donc là, même si elle ne s'en doutait pas avant de voir le Ténébreux débarquer dans son château, tout comme il avait pu le faire neuf mois plus tôt. Et tout comme la première fois, les gardes semblèrent tous plus excédés et plus dépassés les uns que les autres par la présence du Dark One don les manières n'étaient décidément pas très conventionnelles.

Peu de monde pourrait se venter d'éprouver du réconfort en voyant l'étrange et terrible lutin, pourtant, c'est bel et bien ce que ressentait Elsa. Elle était rassurée qu'il n'ait pas oublié leur accord et qu'il soit revenu jusqu'ici avec de bonnes nouvelles. Mais avant même qu'il n'ait ouvert la bouche, le cœur de la souveraine s'était soulevé d'une forte émotion. Si Elsa n'avait pas été Elsa, peut-être même aurait-on pu voir les larmes faire pétiller ses yeux … Mais la Reine était toujours la Reine, égale à elle même, son regard ne s'illuminait que de glace et de cette dignité royale qu'on lui connaissait si bien. Elle ne resta pas indifférente pour autant, car elle s'était levé de son trône alors que le Ténébreux faisait sa révérence outrancière qu'elle se surprenait à apprécier. Peut-être même que cela allait lui manquer.

« Ma très chère Reine, je puis vous assurer que si vous prenez votre carrosse maintenant et, prenez la route allant vers le sud, que vous trouverez l'objet de vos désirs. Toutefois, je peux saisir le fait que vous ne me fassiez en aucun cas confiance, de ce fait je me propose de vous accompagner, en signe de bonne foi. »

Il l'avait trouvé. Il était là, quelque part au Sud … tout près. Elle peinait à y croire, cela semblait si irréaliste d'apprendre cela ainsi. Neuf mois s'étaient écoulés et voilà, son enfant arrivait … Soudain, Elsa se senti comme dépassée par ces événements qu'elle avait tant souhaité et auxquels elle n'avait eu de cesse de penser depuis qu'elle avait signé le contrat. Elle commença à se poser des questions qui ne lui avaient jamais traversé l'esprit jusque-là … Cet enfant se plairait-il ici ? Allait-elle seulement l'aimer ? Saurait-elle l'élever comme il ce doit ? Serait-elle une bonne mère ?

Ce n'était pas le moment de prendre peur ou de douter. La belle souveraine aux longs cheveux pâles observait son interlocuteur d'un air perdu, presque surpris. Il était temps pour elle d'accueillir cet enfant qu'elle avait tant désiré … et bien qu'elle se pose à présent de nombreuses questions sur ses capacités à accueillir l'accueillir, elle était avant tout heureuse de pouvoir être mère, d'avoir quelqu'un à aimer et pour l'aimer.

Toujours aussi posée et digne, toutes ces vagues d’émotions hétéroclites ne traversèrent pas son visage. Elle se contenta d'abord d'observer le Dark One en silence. Étrangement, elle ne se méfiait pas vraiment de lui. Il avait l'air sincère, au moins pour cela. Cela n'avait pas non plus l'air d'une drôle d'entourloupe et Elsa ne se faisait pas de fausses illusions, elle savait à quoi s'attendre, elle savait ce qu'elle avait demandé et à qui elle l'avait demandé. Ceux qui se méfient de Rumpelstiltskin et finisse par se sentir trahi sont simplement des naïfs qui ne savent pas ce qu'ils veulent. Ce sorcier n'était ni un ange, ni une fée. Ces êtres, aussi bon et lumineux soient-ils, n'auraient jamais pu lui donner ce qu'elle voulait.

— Je n'ai aucune raison de ne pas vous faire confiance, mais je serais ravie que vous m'accompagniez. Dit-elle de sa voix posée.

Ce n'était pas parce qu'elle ne doutait pas de la fiabilité de ce pacte qu'elle ne se méfiait pas du tout de lui. Mais elle savait qu'il était bien plus prudent pour elle qu'un individu aussi puissant que lui pense qu'elle lui faisait confiance et qu'elle baissait donc sa garde alors que ce n'était pas le cas. De toute façon, s'il avait voulu lui faire du mal, il l'aurait déjà fait.

D'un signe, elle intima ses servantes de lui apporter sa cape de fourrure blanche – non pas qu'elle craigne le froid, mais l'enfant qu'elle allait recueillir, lui, c'était déjà moins sûr. Elle fit ensuite préparer son carrosse et ce n'est qu'une fois à l'intérieur avec le Ténébreux, face à face, qu'elle céda posément aux questions qui lui brûlaient les lèvres.

— Parlez-moi de cet enfant. Dites-moi comment vous pouvez être certain qu'il m'aimera.

Elsa voulait savoir tout de suite à quoi elle devait s'en tenir. Si elle n'avait pas exprimé d’exigence sur les méthodes pour parvenir à ses fins, c'est qu'elle était prête à tout accepter. Elle voulait simplement savoir dès maintenant ce à quoi elle devait s'attendre pour l'avenir … Elle voulait savoir à quel point elle était mauvaise, et à quel point le destin lui fera payer.










_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Dim 18 Jan - 22:52

Très vite, ils se retrouvèrent dans le carrosse. La Reine avec accepter sa proposition, se méfiait elle donc réellement de lui ou jouissait elle tout simplement de sa compagnie ? Il n’en savait rien et, cela n’avait pas d’importance pour le moment. Car, bien entendu, elle lui demanda comment il s’y était pris pour que l’enfant n’aime qu’elle. Le lutin se demanda un court instant s’il devait lui dire toute la vérité ou alors broder juste un petit peut histoire que cela ne paraisse pas aussi horrible, que ça ne l’était réellement. Cependant, le dealmaker ne se voyait pas mentir à la Reine des neiges, non pas s’il désirait vraiment refaire des affaires avec elle, alors, il décida tout bonnement de dire la vérité toute crue :

« Ma chère, ce ne fut guère évident, j’ai emprunté de nombreux chemins et, voyager assez loin. Néanmoins, l’enfant est née ici et, n’a jamais quitté votre pays, du moins de ce que j’en sais. Quoi qu'il en soit, j’ai réussi a créer un sort qui fit tomber une pluie de verre, rien qui ne soit naturel, cela ne m'a demandé beaucoup d’énergie mais, cela en valait vraiment la peine. Deux de ces cristaux se sont respectivement logé dans l’œil droit et le cœur du jeune garçon. Je concède que cela lui fit mal mais, pas de souffrance qu’un jeune garçon ne peut surmonter, je peux vous le jurer. Pour résumer, ces deux morceaux de verre maudits l’empêchent d’avoir des sentiments heureux pour quoique se soit, sauf pour vous. Vous deviendrez la seule chose au monde pour laquelle il éprouvera des émotions, d’amour, d’affection, de tendresse, ce genre de choses en tout cas que vous rechercher. J’avoue que cela peut paraître cruel mais, pensez en fait que cet enfant n’aura jamais peur de vous, tout ce qu’il vous donnera c’est un amour inconditionnel et, peut-être qu’un jour sera-t-il assez habituer, assez attacher à vous pour lui enlever les deux morceaux de verre, l’amour peut détruire toutes malédictions, peut-être que c’est vous qui briserez la sienne … »

Cela dit, Rumple n’était pas certain que ce soit une bonne chose de briser la malédiction de l’enfant, toute magie à un prix, n’est ce pas. Lui, avait payé le prix d’avoir joué avec les éléments, jamais depuis qu’il était devenu le dark One, il ne c’était senti aussi faible, après avoir usé de ce sort. N’importe qui aurait pu faire irruption dans son château, voler son poignard et, de ce fait, le condamné à l’esclavage. Heureusement, sa réputation jouait pour lui, ainsi, personnes n’osaient même s’approcher à moins de cent mètres de son château. Sortant de ses pensées soudaines, le magicien se senti obliger à préciser :

« Je dois vous prévenir que ce n’est pas un tout jeune enfant que vous aurez mais, un adolescent. J’ai fait maintes recherches et, toutes m’ai appris qu’un tel sort sur quelqu’un de plus jeune aurait été tout bonnement fatal, je suis navrée mais, ne vous inquiétez pas, un adolescent peut être après tout très attachant. »

Il repensa justement à son cher Baelfire, qui était un adolescent lorsqu’il le perdit, un gamin presque aussi grand que lui …
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 384
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa) Mar 20 Jan - 21:25


Elsa Arendelle



    La souveraine s'était bien préparée à entendre les méfaits qu'elle avait commandité, renfermant son cœur dans une prison de glace dans l'espoir de ne pas souffrir suffisamment de culpabilité pour gâcher sa chance. Elle restait donc parfaitement digne, regardant le sorcier droit dans les yeux alors qu'il lui dévoilait le procédé. Une malédiction, voilà ce don il avait usé … Voilà ce qu'elle avait fait. Elle avait maudit un jeune garçon pour pouvoir le dérober à sa famille, à sa vie … Et elle ne le regretta pas une seconde. Relevant dignement le menton, son regard ne vacillait pas du moindre doute. Elle avait fait ce qu'il fallait. Simplement ce qu'il fallait … Elle l'avait mérité. De toute façon, cet enfant serait bien plus heureux maudit avec elle que sain et auprès d'une famille pauvre. Elle saurait le chérir, elle saurait l'aimer comme il se doit. Elle savait qu'elle serait capable de lui donner bien plus d'amour en quelques jours qu'il n'aurait jamais pu en recevoir dans toute sa vie sans elle. Elle ne connaissait rien de cet enfant et elle doutait encore il y a quelques minutes … Mais à cet instant elle savait. Elle savait qu'elle l'aimerait, elle savait qu'elle serait ce qui aurait pu lui arriver de mieux.

C'est ainsi qu'elle parvint à se convaincre qu'elle n'avait rien à regretter, qu'elle n'avait pas besoin de culpabiliser. Elle parvenait à être plutôt convaincante avec elle-même. La perspective que cette malédiction puisse être brisée ne la rassurait cependant pas. Même si cela devait être brisé par elle … Elle ne pouvait pas être certaine, même si elle levait elle-même le charme, que cet enfant ne lui en voudrait pas une fois sa sensibilité revenue. Elle ne pouvait pas être certaine que sans ce charme, l'enfant ne se mettrait pas à regretter sa famille, ses amis d'antan … ou commencer à apprécier d'autres personnes plus qu'elle. Elsa ne se sentait pas de prendre ce risque pour le moment. Non. Elle ne lèverait jamais ce charme, c'était bien trop risqué …

Elle baissa doucement les yeux à l'idée de cette issue, lors même que tout le mal qui avait été fait à ce jeune garçon ne lui avait fait ni chaud ni froid. Au fond d'elle, elle savait pourtant que tout allait finir ainsi … Rumpelstiltskin avait été très clair sur le prix de la magie. Elsa ne l'ignorait pas, elle ne tentait pas de se voiler la face ni de la sous estimer. Elle en était parfaitement consciente et c'est pour cela qu'elle choisit de ne se laisser hanter par aucun regret, par aucune crainte … Et profiter pleinement de ce qui lui était offert le temps que cela durera.

« Je dois vous prévenir que ce n’est pas un tout jeune enfant que vous aurez mais, un adolescent. J’ai fait maintes recherches et, toutes m’ai appris qu’un tel sort sur quelqu’un de plus jeune aurait été tout bonnement fatal, je suis navrée mais, ne vous inquiétez pas, un adolescent peut être après tout très attachant. »

Elsa releva les yeux vers lui, se sortant de ses songes, chassant alors aussitôt de son esprit les images qu'elle avait de la fin de tout cela. Elle devait se concentrer seulement sur le présent. Elle ne gâcherait pas sa chance. Elle hocha alors doucement la tête à l'annonce du Ténébreux, elle avait demandé un enfant, mais cela ne semblait pas lui poser de problème qu'il lui apporte quelqu'un d'un peu plus vieux. Elle eut même un léger sourire, un sourire froid, presque sans vie. Un sourire indéchiffrable qui portait encore la marque de la conscience de ses méfaits et du prix que cela lui coûtera.

— A vrai dire, je crois que je l'aime déjà. Cette question m'aura hanté pendant tout ce temps … mais ça y est, j'ai la réponse avant même de l'avoir rencontré. Je l'aimerais et le chérirais bien plus qu'il n'aura jamais été aimé et chéri.

Elle était sûre d'elle. Le carrosse continuait de parcourir les terres enneigée du royaume d'Arendelle, s'éloignant peu à peu de son château. Tout cela sembla durer au moins deux éternités avant que le carrosse ne s'immobilise et que le coché ne l'avertisse qu'une silhouette se profilait au loin. Elsa lui demanda d'attendre un instant après avoir regardé par la fenêtre. Elle se décala alors sur le côté pour ouvrir le siège juste à côté d'elle, en sortant l'objet de toutes les convoitises de son hôte, enroulé dans une riche étoffe aux couleurs d'Arendelle.

— C'est sans regret que je vous remet la contre-partie de notre marché. Annonça-t-elle alors, en lui tendant avec précaution. Je suppose qu'il est inutile de vous mettre en garde, vous devez savoir ce que vous faites … J'espère que vous arriverez à vos fins, je vous souhaite sincèrement de trouver le bonheur … même s'il ne doit pas durer jusqu'à la fin.

Elle porta alors son regard vers la fenêtre, en proie d'une douce mélancolie qui lui saillait étrangement avec élégance.

— Nous ne pourrons peut-être pas connaître de fin heureuse, mais nous pouvons au moins profiter du bonheur que nous apportent nos méfaits pour le temps que cela dure. Elle planta à nouveau son regard sur lui. Pas vrai ?  









_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa)

Revenir en haut Aller en bas
 

Alors, chère Reine des Glaces, tu aimerais conclure un deal avec le lutin malveillant ? Est ce bien raisonnable ? Connais tu le prix de cette rencontre ? (Pv Elsa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'aimerais m'exuser...
» LOLA HARPER ♛ La reine des glaces
» Lyleïa ♫ Reine des Glaces ou Petite Poupée de Porcelaine ? (finie)
» La reine des Glaces...Red Lehane ( finit !!)
» Reine des Glaces [Pv] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time - Have you seen A white rabbit ? :: Fantasyland :: “ Le Royaume d'Arendelle ” :: Le château d'Arendelle-