RSS
RSS


Forum RPG dérivé de la série Once Upon A Time
 

Partagez | .
 
 Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Ven 3 Avr - 17:21

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



Je devais admettre que les journées étaient monotones depuis le début du sort. Je ne savais combien de mois ou d’années s’étaient vraiment écoulés depuis que la quasi totalité de la forêt enchantée avait disparu. Sans Regina, j’avais l’impression d’avoir perdu une partie importante de ma personnalité. Je ne pouvais plus rendre sa vie impossible. Je réalisais qu’il était beaucoup plus difficile de trouver la force de se venger et de lui pourrir la vie sans avoir son image me prenant tout ce qui m’appartenait de droit devant les yeux en permanence. J’étais seule. Oz ne comptait pas. Le singe était évidemment utile, mais cela s’arrêtait là. J’avais fait tout ce que je pouvais faire à Oz. Le peuple m’obéissait sagement, les autres sorcières ne me contrariaient pas. Je commençais même de regretter d’avoir banni Glinda, au moins aurai-je eu une ennemie à combattre. C’était pour cela que j’avais décidé de quitter la cité émeraude pour partir dans la forêt enchantée, envahir le château que ma sœur avait occupé. J’espérais bien que ce changement d’habitation parviendrait à me redonner de la créativité. Les souliers s’avéraient réellement particulièrement utiles, même si je n’étais pas beaucoup sortie ces derniers temps. Les petits sortilèges de protection de Regina ne m’avaient fait aucun effet. Tout ce que Rumpel lui avait enseigné, je l’avais appris avec beaucoup plus de facilité qu’elle et puis j’avais cet avantage sur elle. Je savais très bien que nous étions du même sang.

Si je devais reconnaitre une chose à ma petite sœur, c’était qu’elle savait vivre dans le luxe. J’avais fouillé placards et coffrets, remarquant avec dédain qu’elle avait exactement eu tout ce qu’elle voulait depuis que Rumpel l’avait choisie. Enfin, excepté son incapacité à détruire son ennemie jurée. Je vivais ici depuis déjà deux semaines et je devais admettre que cela manquait de couleur. Je supposais cependant que je compensais largement cet inconvénient par ma seule présence. Je venais d’enfiler une robe gris perle, observant mon reflet dans le miroir d’un œil critique. Ça n’était pas si mal, un énorme pas en avant comparé à ma précédente garde-robe.   Le singe se posa brutalement aux portes du balcon et je tournais la tête vers mon compagnon animal. Il était parti pendant une journée entière et j’espérais qu’il avait de bonnes choses à me rapporter. « Hé bien Oz, quelles nouvelles ? » Je l’avais envoyé faire un tour de repérage sur mon nouveau royaume. J’étais la successeure tout à fait logique de Regina puisque nous étions de la même famille. Bien sûr, d’après ce que j’avais pu comprendre ma sœur était aussi populaire auprès de son peuple qu’auprès de moi. J’étais sûre qu’ils ne seraient que ravis de donner leur allégeance à quelqu’un d’autre, quelqu’un de bien meilleur qu’elle ne le serait jamais. Bientôt, il faudrait que j’agisse et montre mon pouvoir aux quelques habitants qui avaient été épargnés par la malédiction. C’était évident, ce serait un jeu d’enfant. S’ils pensaient que Regina avait été une méchante reine, ils n’avaient encore rien vu. Wicked gagnait toujours.

Ses couinements me sortirent brusquement de mes pensées conquérantes et me firent reposer avec fracas le collier de perles que j’examinais pour voir si j’allais le porter aujourd’hui. « Quoi ? » Je quittais mon siège avant d’avancer en direction du singe qui recula de frayeur. « Allons, Oz... Explique-moi exactement ce que tu as vu. Je ne te ferais aucun mal... Pour l’instant. » Une fois qu’il eut terminé son compte-rendu, mon visage se ferma et je laissais échapper un quasi grognement. Elsa... Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vue et nous ne nous étions pas vraiment quittés très amies non plus. Il était hors de question que je la laisse étendre son territoire ici. La forêt enchantée m’appartenait. J’en faisais une affaire personnelle. « Je vais régler cette histoire une bonne fois pour toutes. » Une seconde plus tard, je disparaissais du palais pour arriver dans le hall du palais. J’avais été très tentée de débarquer directement dans la salle du trône, mais je conservais un minimum de manières en souvenir du bon vieux temps. Les soldats qui montaient la garde s’avancèrent, partagés entre peur et courage. Je savais la vision que je provoquais parmi ces misérables humains. Avec le temps, j’avais appris à aimer cette couleur verte, je l’avais embrassée comme j’avais embrassé ma nature magique. Cela me rendait spéciale.

« Je viens voir votre reine. Annoncez-moi ! » L’un des gardes se dirigea immédiatement vers la salle du trône pendant que les autres m’encerclaient. J’en secouais la tête. Comme si j’avais peur. Oh, c’était trop long. J’avançais d’un pas. Leurs armes se pointèrent sur moi. Un geste de la main et elles tombaient au sol. « Vous ne pouvez pas entrer... » Je lançais un regard menaçant en direction du pauvre esclave, le dissuadant de me provoquer davantage. « Je peux et je vais. » Par tous les moyens nécessaires. Je n’avais pas envie d’utiliser mes pouvoirs sur lui. Je préférais me réserver si cela s’avérait nécessaire pour combattre Elsa. La menace était claire. Sa présence aux portes de la forêt voulait tout dire. C’était une déclaration de guerre si j’en connaissais une.  L’homme qui m’avait demandé d’attendre, comme si Zelena attendait gentiment qu’on la convie quelque part, était toujours dans la salle quand j’entrais. « Oups, j'espère que tu ne m'en voudras pas d'être entrée. C'est assez urgent. Elsa. Comment vas-tu ? Cela fait longtemps... »


© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Dim 5 Avr - 11:23


Elsa Arendelle



    Une semaine. Voilà bientôt une semaine que le prince Kay d'Arendelle était parti en visite dans son duché et qu'il ne donnait plus la moindre nouvelle. La souveraine était partagée entre un mélange explosif d'inquiétude et de colère. Puis elle avait eu des nouvelles de la part des sujets qu'elle avait envoyé aux nouvelles et lorsqu'elle fut soulagée du fait qu'il allait parfaitement bien … La colère et la frustration prirent le pas sur tout le reste. Il se moquait d'elle ? Le faisait-il exprès ? Le jeune homme avait maintenant vingt-trois ans et voilà des années qu'elle coulaient des jours heureux en sa compagnie … Non sans l'angoisse que ce jour arrive. C'était inévitable, elle le savait, un jour, Kay se lassera d'elle, il la quittera, disparaîtra, mourra ou pire, il l'abandonnera pour une autre. C'était son prix à payer, mais elle refusait de le payer si tôt. Oui, c'était encore trop tôt, cela serait toujours trop tôt, elle ne sera jamais prête à le payer …

Outre le prince qui se faisait désirer comme un oisillon en mal d'indépendance, la reine avait commencé à lancer sa campagne sur le continent de la forêt enchantée, profitant  que la malédiction se soit mystérieusement levée il y a quelques temps. Pendant longtemps, cette partie du monde était restée inaccessible en raison d'un véritable rideau de fer qui englobait la zone. Personne ne pouvait en sortir et quiconque parvenait à y entrer se retrouvait figé dans le temps. Ce n'était donc pas l'idéal pour étendre son territoire ! Mais maintenant que le temps avait repris son cours et que la forêt enchantée était devenue une terre vide et sauvage, elle pouvait enfin profiter. Elle ignorait si ce phénomène annonçait le retour prochain des habitants et de leurs souverains disparus, mais cela lui était bien égale. Comme qui dirait : qui va à la chasse perd sa place !

De plus, Elsa avait l'impression que son pouvoir ne cessait de croître. Pendant deux-cents ans, il s'était contenté de stagner, et les longues années de solitude qu'elle avait enduré les avaient presque rendu léthargique. Aujourd'hui, son pêle-mêle virulent d'amour, de jalousie, d'angoisse et de colère ne faisait que les rendre plus virulents. Elle avait besoin de laisser sa magie s'étendre et sa glace avait déjà envahi le nord de la forêt enchantée, en même temps que ses premiers soldats en mission de reconnaissance. Elle le sentait au fond d'elle, un sentiment de puissance infini qu'elle avait toujours réprimé jusque-là, par crainte … Aujourd'hui elle n'avait plus peur de ses pouvoirs. Elle n'avait peur que de perdre son être le plus cher au monde … Elle n'avait peur que du prix qu'elle devrait payer incessamment sous peu.

Ce jour-là, elle était installée sur son trône, comme chaque jour à cette heure là. À sa droite figurait toujours ce joyeux bonhomme de neige au sourire figé qui tranchait parfaitement avec l'aspect sombre et froid des lieux. A sa gauche, une louve majestueuse, pas encore tout à fait arrivée à maturité. Son poile était du blanc éclatant de la neige, mêlé d'un argenté clair qui lui faisait un masque élégant et proliférait sur son dos jusqu'au bout de sa queue. Les nuances semblaient presque la faire scintiller comme une lame. Ses yeux perçants étaient aussi bleus, vifs et profonds que ceux de sa maîtresse. Elsa avait toujours aimé les loups, la cours en avait toujours disposé pour la chasse et les attelages. Enfant, elle en avait déjà eu avec Anna, mais depuis sa disparition, elle n'avait jamais eu le cœur de chercher leur compagnie à nouveau … Jusqu'à ce que Kay se passionne lui aussi pour ces créatures majestueuses. Elsa avait donc décidé de reprendre une louve à ses côtés assez récemment, lorsqu'on lui rapporta d'une chasse. Kay l'avait trouvé isolée, sans aucune trace de sa mère ou de la portée … Elsa s'en était donc occupé et la louve semblait à présent aussi distinguée que sa reine.

D'un geste délicat, la reine passait sa main dans le pelage de sa compagne, se perdant dans la contemplation de son pelage chatoyant. Toutes ses pensées étaient pour Kay … Est-ce qu'il pensait à elle, lui ? Où était-il en ce moment ? Que faisait-il ? Les scénarios de trahison qu'Elsa pouvait imaginer la rendait malade et le climat s'en ressentait sur le château d'Arendelle. La neige tombait avec abondance et l'intérieur du château était plus glaciale que jamais. Les murs scintillaient déjà de paillettes de glace, épargnant encore le sol poli, miroitant comme un miroir. Un silence macabre régnait dans la salle du trône quand Elsa sentit soudainement une présence familière envahir les lieux. Une présence puissante, virulente qu'elle ne connaissait que trop bien. Tout comme son pouvoir de glace, il semblait que celui de son invitée du jour se soit encore amplifié.

Elsa resta incroyablement calme, imperturbable, fermant les yeux jusqu'à ce qu'un garde n'arrive en trombe.

— Votre majesté, votre majesté ! S'exclama-t-il en courant vers elle jusqu'à s'arrêter juste devant elle pour poser un genou à terre, le point sur le cœur en guise de respect. La sorcière de l'ouest est ici.

Elsa ne prit pas la peine de répondre. Elle leva simplement légèrement la main pour faire signe au garde de disposer … Oui, elle était ici, bien sûr qu'elle était ici … Elle le savait déjà. Ce qu'elle savait moins c'était : pourquoi ? Elle aurait espéré qu'elle soit emportée par cette malédiction, mais on ne pouvait pas non plus tout avoir, ce sort noir lui avait déjà retiré bien des épines du pied !

Le garde n'eut pas le temps d'aller bien loin que la sorcière entrait déjà dans la salle du trône pour venir apporter un peu de couleur au décor. Le roux de ses cheveux, le vert vif de sa peau de dérogeait étrangement pas tant que ça avec le décor clair et froid de l'endroit, grâce à son élégante robe argenté. Elle avait déjà une tenue plutôt distinguée la dernière fois, mais cette fois c'était carrément royal ! Aurait-elle fait des folies ?

Elsa posa tranquillement les yeux sur elle, non sans un léger sourire ironique. Il ne s'était passé que quelques années - pour Arendelle en tout cas - et pourtant, cette femme avait incroyablement mûri. Combien d'enfants Elsa avait-elle vu grandir, s'épanouir puis faner jusqu'à mourir ? Elle ne les comptait plus … Mais Zelena n'était pas comme tous ces gens. Elle était une sorcière puissante et son aura en dégageait même plus que sa sœur … Pas encore autant que Rumpel, quoique … à sa manière, c'était presque ça.

— Zelena, comme tu as bonne mine. Fit-elle avec ironie, ignorant une question don la réponse devait lui importer peu. C'est toujours un plaisir de te voir colorer le paysage d'Arendelle, nous manquons tellement de verdure …

C'était bas et facile, mais elle ne pouvait s'en empêcher. Depuis que leur relation s'était dégradé à cause du sort noir, elle ne voyait plus l'intérêt de mesurer ses propos … Elle s'incrustait à nouveau ici et il était temps qu'elle apprenne qu'elle n'était pas la seule sorcière puissante en ce monde, et que ses pouvoirs ne lui donnaient pas tous les droits. Mais malgré ses petites piques, Elsa était restée tranquillement assise sur son trône, la louve à ses côtés, assise et bien droite, semblait attentive mais pas moins calme et sereine à l'instar de sa maîtresse.

— Alors, dis-moi … quelle est donc cette urgence qui m'honore de ta présence ?








_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Lun 6 Avr - 16:51

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



J’étais certaine qu’Elsa s’était attendue à ma visite d’un moment à l’autre. A moins bien sûre qu’elle ne soit pas au courant que j’avais décidé de m’établir dans la forêt enchantée ou même que je n’étais pas partie avec ma très chère sœur. J’en doutais. Ça ne lui ressemblait pas de se montrer aussi peu prudente. Même si j’avais été relativement discrète, on ne voyait pas vraiment un singe volant tous les jours dans le royaume. Toute logique voulait que ce soit à moi d’occuper ce territoire. Rien que pour voir la tête de Regina quand elle reviendrait ici, notre première confrontation entre deux reines, devait être grandiose. Il fallait que je prenne la tête de son ancien royaume, si je n’avais pas trouvé un moyen de la rejoindre avant cela. Mais après autant d’années, je doutais fortement que la solution me tombe dans les bras brutalement. Il semblait que ce plan allait devoir être repoussé à plus tard.  De toute façon, notre monde n’avait pas besoin de nouvelles neiges.  

Elle ne sembla même pas surprise que j’entre avant qu’on me donne l’autorisation. J’avais espéré détecter une trace d’énervement, mais rien à part un léger plaisir face à ma présence ? Elle restait de glace en dehors de ce sourire. Je l’observais, remarquant qu’elle n’avait pas changé malgré les années qui passaient. Je me demandais comment elle réussissait cela. C’était un secret que beaucoup de femmes souhaiteraient détenir. Moi la première, qui pouvait savoir combien d’années il me faudrait encore pour réussir à effacer Regina de mon existence ? En revanche, il était certain que j’étais différente et cela semblait évident rien que par mon entrée théâtrale. La Zelena qu’elle avait rencontré avait été beaucoup plus timide. Je sentis qu’elle m’observait autant que je le faisais avant que je ne détourne les yeux dans la salle. Elle non plus n’avait pas changé. Le bonhomme de neige était toujours là immuable. Au moins Elsa aurait pu l’ensorceler pour qu’il parle et se rende utile, elle aurait eu quelqu’un à qui parler. En revanche, j’étais étonnée de trouver la blonde en compagnie d’un loup. Je doutais qu’elle ait changé son fils en cette créature même si ce serait sûrement une façon bien meilleure de se l’attacher à jamais. J’étais certaine que depuis la dernière fois où nous nous étions vus leurs rapports douteux avaient encore progressé. Mais je ne fis pas de commentaire, pour le moment. La reine ignora royalement mes salutations. Très bien, si elle voulait le jouer comme ça, cela me convenait aussi.

« Zelena, comme tu as bonne mine. » Je lui lançais un sourire mielleux, consciente qu’elle se moquait de moi. « C'est toujours un plaisir de te voir colorer le paysage d'Arendelle, nous manquons tellement de verdure … » Je grinçais légèrement des dents, même si en d’autres circonstances j’aurai sûrement reconnu que c’était une bonne répartie. Seulement pas quand j’en étais victime. Quel dommage qu’elle ait choisi de prendre le parti de ma sœurette au moment de choisir son camp. « J’aurai aimé te retourner le compliment, mais tu sembles plus pâle que jamais. Tu sais à quel point je me fais toujours un plaisir d’apporter un peu de couleur et de vie dans les endroits morts. » Il était certain que nous n’aurions pas pu être plus différentes toutes les deux. Elsa semblait directement sortie d’un monde en noir et blanc et parfois je me demandais si cela n’était pas réellement le cas. Moi en revanche, je colorais tout violemment, une agression à tous les niveaux. Elle finit par me demander la raison de ma présence. Je poussais un petit soupir. Comme si elle ne le savait pas déjà. « Est ce pour avoir de la couleur que tu as décidé d’aller faire un tour dans la forêt enchantée ? » La transition était toute trouvée. Je préférais ne pas perdre de temps en ronds de jambes et attaquer immédiatement. « A moins que ce soit parce que tu ne supportes pas la couleur que tu tentes d’instaurer un hiver permanent ? » Je plissais les yeux. J’aurai pu protester plus vainement, mais je savais très bien une chose, les habitants ne comptaient pas se laisser imposer ce changement de température et s’il fallait choisir un camp, la reine risquait involontairement de les pousser directement vers moi. Sans compter que je pouvais toujours transformer ses soldats en singes savants si nécessaires. Oz ne pouvait pas tout faire à lui tout seul après tout.

« Ton fils n’est pas là ? Laisse-moi deviner, il est resté là-bas. Je devrais peut-être aller le saluer ensuite ? » Je jouais avec le feu. Je ne savais pas ce que j’étais venue chercher ici. Il était évident qu’elle ne me ferait pas le moindre cadeau et je n’en attendais pas moins. Je valais suffisamment pour qu’on ne me ménage pas. Ce serait même insultant qu’elle agisse autrement. C’était à croire que la première impression était toujours la bonne. Je commençais sincèrement de me demander si j’étais ou non capable de fonctionner sans ennemi. Rien que me trouver face à Elsa me donnait une énergie que je n’avais pas eue depuis des jours. C’était comme si je revivais. Je me demandais si elle ressentait la même chose.




© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Mar 7 Avr - 17:21


Elsa Arendelle



    Comme si elles étaient en train de s'échanger quelques pures flatteries avec une pointe de juvénilité, c'est un sourire courtois et presque flatté qu'Elsa rendit à son invitée lorsqu'elle répondit à la provocation avec autant de réparti qu'elle. Oui, le royaume d'Arendelle était un paysage mort, avec son éternelle manteau blanc et son climat aussi capricieux que sa reine. Dans de telles circonstances, il était bien difficile de bronzer, avec son teint de blonde, Elsa n'était de toute façon pas très disposée à avoir des couleurs … Cela dit, son interlocutrice étant rousse, elle ne serait pas beaucoup plus coloré qu'elle sans ce vert de jalousie qui la gangrenait autant de l'intérieur que de l'extérieur. Mais après tout, une peau blanche était une marque de noblesse, de propreté et de pureté. Les teints hâlés n'étaient bons qu'aux paysans qui passaient leur vie dehors à labourer les champs – même si à Arendelle, tous le monde était pâle pour le coup.

La sorcière de l'ouest ne tarda pas à rebondir sur la remarque d'Elsa pour faire référence aux raisons de sa visite. Alors comme ça, madame n'approuvait pas la présence militaire d'Arendelle sur le territoire abandonné de la forêt enchantée ? Comme c'était dommage, Elsa ne comptait pas se laisser impressionner aussi facilement. Elle sourit d'ailleurs de plus belle lorsque Zelena évoqua sa possible aversion pour les couleurs, et elle n'avait pas tellement tore. A la mort d'Anna, Elsa n'avait pas seulement condamné son royaume à un hiver éternel, elle avait également commencé à prendre tout ce qui se rapprochait de l'été pour aversion. Le printemps, les paysages chatoyants, les fleurs … C'est comme si elle ne supportait plus que tout cela puisse exister sans sa sœur, que ce soit ici ou ailleurs. Son regard ne supportait plus la vision de ce qui n'était pas censé exister sans Anna et seuls les perces neiges trouvaient grâce à ses yeux. On pouvait pourtant trouver quelques fleurs dans le château, mais elles étaient prisonnières d'un bloc de glace sculpté parfaitement translucide.

— Je ne fais qu'offrir mon aide aux habitants d'un pays abandonné au chaos et à l'anarchie. Il faut bien que quelqu'un les sauves des ogres, des sorcières et de leurs monstres volants.

Elle avait déjà eu quelques retours sur l'état du continent, et si elle n'avait pas de preuve très concrète que ces primates soient à la botte de Zelena, son petit doigt lui disait qu'elle n'avait pas en douter. Ce genre de monstruosités étaient bien son genre et sachant que les rapports parlaient d'observations plutôt insistantes, la présence de Zelena ici ne faisait que   confirmer ses doutes. Zelena était peut-être une puissante sorcière en plus d'être la demi-sœur aînée de Regina, la fameuse Evil Queen, mais cela ne la rendait pas plus légitime à un quelconque trône. Elle n'avait ni gouvernement, ni armée, ni aucun sujet si ce n'est peut-être ces affreux primates ailées. Elle rêvait d'obtenir tout ce don sa sœur avait pu bénéficier, mais elle n'imaginait pas ce qu'impliquait l'éducation d'une future reine, peu de gens pouvait l'imaginer d'ailleurs. Elle avait déjà l'air plus vieille qu'elle – le vert ni 'était sans doute pas pour rien – mais Elsa ne la voyait que comme une enfant capricieuse qui voulait jouer à la magie et mettre une jolie couronne.

Cela l'aurait presque fait rire, d'ailleurs … oui, presque. Mais son invitée trouva soudainement bon de taquiner la corde sensible de la reine qui était déjà passablement irritée sur ce sujet. Toute trace de son sourire moqueur et amusé s’effaça à l'évocation de son prince. Son visage se ferma, parfaitement hermétique, son regard se durcit et semblait pouvoir vous pulvériser en un instant. Et s'il n'y avait eu que ça … Mais les émotions d'Elsa ne se traduisaient jamais par un simple regard ou une banal expression de contrariété, surtout quand elle était aussi atteinte que cela et son cœur avait fait un bon intense dans sa poitrine à la simple évocation de son prince rebelle et plus encore lorsqu'elle réalisa que ce n'était ni plus ni moins qu'une menace. C'est ainsi que lorsque son sourire mourut et qu'elle fronça légèrement les sourcils, des stalagmites de glace jaillirent soudainement du sol, à deux mètres à peine sur les côtés de la sorcière verte et autour du trône de la maîtresse des lieux. La louve qui figurait à ses côtés n'en sembla pas surprise et elle se contenta de se lever pour se mettre au aguets.

— Très chère Zelena, dit-elle avec un calme particulièrement inquiétant en se levant doucement, est-ce bien utile de jouer à cela ? Sa voix glaciale semblait refroidir un peu plus l’atmosphère alors que des piques de glaces menaçants se formaient au plafond. Ses jolis yeux bleus semblaient eux aussi plus glacés et menaçants que jamais et un masque d'hermétisme parfait affublait son joli visage délicat.

C'est d'un pas lent, digne d'une reine et d'un fauve en chasse qu'elle commença alors à descendre les marches qui menaient à son trône. Elle avait fait signe à sa compagne canine de reste à sa place. Un tapis de glace proliférait sous ses pieds, traçant le chemin de ses pas et prenant même finalement les devants jusqu'à son invitée indésirable. Si la glace provoquait une bonne adhérence sous les pas de la reine des neiges, elle n'en était que plus glissante pour n'importe qui d'autre.

— Étant donné que tu sais parfaitement ce don je suis capable pour mon fils, j'en déduis part ton insolence suicidaire que tu es venue ici pour chercher la mort. Dit-elle en s'arrêtant en bas des marches. Il suffisait de demander, je me ferais une joie de t'ajouter à ma galerie … Quoique tu ne mériterais rien d'autre que de finir en glace pilée.

La galerie de la reine des neiges était quelque chose de connu dans le royaume entier sans que personne – ou presque – ne l'ai jamais vu. Seuls quelques uns de ses serviteurs et de ses conseillés avait pu la visiter, pour l'entretenir le plus souvent.  Mais son contenu était si impressionnant qu'il avait engendré bien des rumeurs et des légendes. Certains disent que ces prisons de glace sont si parfaites qu'elles retiennent l'âme des victimes à l'intérieur et que même une faucheuse ne pouvait les extraire. Ce n'était pas tout à fait vrai, il y avait simplement certains individus qui étaient restés gelés pendant des années sans mourir, car la magie glacé de la reine les maintenaient ainsi en léthargie et en parfait état de conservation, comme si le temps s'était arrêté pour eux. Si Zelena représenterait une belle pièce de collection, Elsa craindrait bien trop qu'elle ne se libèrent pour la garder ainsi, alors elle la briserait sans hésiter si elle en venait un jour à la statufier.








_________________
Frozen is coming:
 


Dernière édition par Elsa Arendelle le Ven 10 Avr - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Ven 10 Avr - 19:14

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



Était-ce une erreur de ma part d’imaginer qu’Elsa semblait tout aussi contente de revoir une adversaire de sa hauteur ? C’était l’impression que cela me donnait et j’étais presque déçue de ne pas avoir eu assez de patience pour parler de tout autre chose avant d’aborder la raison de ma visite. Ce n’était pas si souvent que je bataillais avec des mots depuis ces dernières années. Certains apprendraient sûrement beaucoup à nous observer manier les mots de la sorte. C’était un art à part entière.

Je me devais de tenter de résoudre la situation de façon diplomatique avant de lancer les hostilités même si ce marchandage de bas étage me coûtait. Pourtant, ça n’avait pas duré très longtemps. J’allais vraiment devoir travailler sur ma patience, mais c’était à croire que toute ma dose passait à la recherche illusoire d’une façon d’effacer Regina de mon existence une bonne fois pour toute. Je n’avais pas tardé à avouer le but de ma visite. Nous aurions sûrement pu continuer ce petit concours de rhétorique pendant des heures, mais je ne doutais pas que le sujet qui m’amenait allait nous occuper un certain temps. Elle n’allait sûrement pas s’incliner, s’excuser platement avant d’ordonner à ses troupes de reculer. Contrairement à elle, je n’avais pas d’armée et je ne l’ignorais pas. Cependant, si cela s’avérait nécessaire, je pouvais toujours utiliser mes pouvoirs pour les occuper. Il faudrait qu’Elsa se déplace en personne si elle voulait cette terre. Je ne comptais pas la lui servir sur un plateau d’argent.

Je lâchais une exclamation de dédain involontaire en entendant Elsa annoncer qu’elle aidait les habitants. Mais bien sûr en leur apportant froid et désespoir... Je me doutais qu’elle avait dû ronger son frein pendant un certain temps avant de finalement tenter son petit coup de poker. Dommage pour elle cependant, j’avais pris une décision similaire. Que serait-il advenu si j’avais décidé d’attendre encore un peu ? Je n’osais y penser. Ainsi, elle était au courant pour mes singes. Je ne comptais pas nier. Ça n’avait rien d’étonnant. Ce genre de créatures ne courait pas vraiment la forêt. Contrairement à son loup ou son bonhomme de neige, ils avaient leur utilité.  Ils étaient même sûrement bien plus efficaces que ses soldats pour me tenir au courant de tout ce qui arrivait. « C’est amusant que tu aies pensé à cela. C’est la même raison qui m’a amenée. Maintenant qu’Oz est prospère, j’ai pensé qu’il serait temps que je guide les habitants ayant survécus à la malédiction vers la rédemption. Après tout, je ne sais que trop la vie qu’ils ont menée sous le règne de leur précédente reine. » Je lui jetais un regard soupçonneux. Cela ressemblerait bien à Regina de me pourrir la vie sans même connaître mon existence. Il fallait que je pose la question. Même si j’essayais d’éviter de mentionner la brune devant quiconque, les circonstances l’exigeaient. « Est-ce une idée de ma très chère petite soeur ?  Il doit bien y avoir une raison au fait que tu l’aies soutenue dans cette entreprise stupide... Mais tu ne serais pas du genre à te rabaisser en obéissant à quelqu’un d’autre n’est ce pas ? »

Sauf s’il s’agissait de son fils évidemment, mais je gardais cette dernière réflexion pour moi. Autant ne pas remuer le couteau dans la plaie. J’avais déjà planté la graine de la discorde et elle se sembla se refroidir, comme si le jeu prenait un tournant plus sérieux avec la mention du fils chéri. Elle avait ses faiblesses et c’était une vraie satisfaction de voir que j’étais capable de la faire changer du tout au tout. Je ne réagis même pas en voyant les stalagmites apparaître, meilleur aveu que j’avais touché une corde très sensible si sa magie réagissait inconsciemment à ma provocation. Y avait-il de l’orage au paradis ? L’enfant prodige avait-il décidé d’aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs ? La pensée m’enchantait. Cela ne faisait que prouver que ses efforts avaient été vains et que l’amour était bien une faiblesse. Je m’étais laissée prendre avec Rumpel, une erreur de parcours, de débutante, mais plus jamais je ne retomberai dans les travers de cette émotion de faiblesse.

Elle se leva et je me demandais si elle n’avait pas essayer de me virer par la force de son palais aussi glacé que son cœur. Devions-nous jouer ? Je haussais les épaules d’un air nonchalant, peu préoccupée par ses manifestations de magie, visant plus à impressionner qu’à me faire vraiment mal pour le moment. Objectivement, je devais admettre que son avancée jusqu’à moi avait du style. Si j’avais pu développer des petites pâquerettes à chacun de mes pas, ça n’aurait sûrement pas eu le même effet impressionnant que la reine des neiges devait avoir. Je lâchais un petit rire devant ses paroles. « Oh, je suis sûre que ça te change de ton quotidien. Admets-le, je t’ai manqué d’une certaine façon... » Je ne pensais pas être présomptueuse en déclarant cela. Je ressentais exactement ce même mélange d’énervement, plaisir et envie de vaincre en l’apercevant. Le temps où je l’admirais avait laissé sa place à une envie de la surpasser. Ma première bataille serait clairement la forêt enchantée. Étais-je prête à un combat contre Elsa ? Je me rappelais parfaitement m’être posé la même question la première fois que j’étais venue ici. Il semblait que j’allais peut-être bien avoir la réponse aujourd’hui.

La mention de sa galerie me donnait presque l’envie de forcer ma chance pour visiter l’endroit. Je me doutais que beaucoup d’objets qu’elle y conservait, dont cette maudite urne autrefois, pourraient me servir. « Oh Elsa... je ne partirais pas en me laissant gentiment faire, tu le sais. Mais voilà qui aurait au moins le mérite d’ajouter un peu de couleur dans cette fadeur. »




© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Sam 11 Avr - 21:00


Elsa Arendelle



    Il était bien naïf de la part de la sorcière de l'ouest de croire qu'Elsa avait joué un quelconque rôle dans cette histoire de malédiction. C'est justement parce qu'elle n'avait eu aucun rôle là-dedans que cela s'était produit en épargnant Arendelle. Son entrevue avec Regina n'avait servi qu'à cela, il n'y avait pas eu plus de soutien et encore moins de soumission, surtout pas du côté d'Arendelle ! Cela n'avait finalement été qu'un pacte de non agression qui avait été parfaitement respecté. Elsa devait au moins reconnaître cette part d'honnêteté à la Evil Queen, même si sa façon de diriger son pays était tout à fait catastrophique. Mais la reine de neige ne se donna pas la peine de répondre à cette provocation qui était en elle-même assez absurde pour pouvoir se dispenser d'un crêpage de chignon. Et puis, c'est une tout autre provocation qui la préoccupait pour le moment.

Digne de son image, la sorcière de l'ouest ne sembla pas le moins du monde impressionnée par les manifestations magique belliqueuses de la reine des neiges. Elle n'en attendait pas moins, elle avait l'occasion de voir la peur tous les jours dans le regard des gens qu'elle jugeait ou dans celui de ses sujets qui craignaient des représailles après une maladresse … Mais de la part de Zelena, cela aurait été bien décevant. Elle n'avait pas tore, il était bien plaisant de la voir ici, car dans son palais glaciale dont elle ne sortait jamais, Elsa n'avait jamais l'occasion d'affronter un ennemie de taille … Et pourtant, elle en avait bien besoin ! Son pouvoir ne cessait de grandir et de s’étendre depuis qu'elle aimait Kay et que, comme tous les enfants, il lui en faisait voir de toutes les couleurs. Bien entendu, ce n'était pas dans le sens où il montrait une quelconque insolence envers elle, il se contentait de disparaître … et cela la tourmentait. Cela ne cessait de la hanter, le prix qu'elle devait payer … Un prix auquel elle ne survivrait sans doute pas si Kay finissait pas l'abandonner pour une autre. C'était bien égoïste et terrible de sa part, mais elle préférerait le voir mort … Et bien plus encore, elle préférerait elle-même mourir.

Si Zelena aimait jouer avec le feu, elle allait apprendre à ses dépends que jouer avec la glace est bien plus dangereux. Combien meurent chaque année en se promenant sur un lac gelé qui craque finalement sous leurs pieds pour les engloutir ? Pas tant que ça, à Arendelle, car la glace était solide et l'absence de saison empêchait le soleil de faire de telles traîtrises. Une chose était cependant certaine, plus de gens mouraient de froid, prisonniers d'une tempête de neige, que par le feu … Ici, en tout cas.

Mais l’intransigeante Reine des Neiges retrouva bientôt un léger sourire sans joie. Ce genre de sourire était plutôt rare chez elle, car sa vocation n'a jamais vraiment été de faire le mal … Mais cette femme, elle voulait la détruire. Alors que son regard de glace se faisait plus tranchant que l'acier, son rictus, lui, reflétait une cruauté rare. Ses yeux de saphir semblèrent scintiller d'un éclat surnaturel alors qu'elle la toisait sans ciller.

— Voyons, Zelena … je ne t'invitais nullement à partir. Ce ne serait pas digne de l'hospitalité d'Arendelle.

Alors qu'elle parlait, des piques de glaces poussèrent devant la porte et un épais rideau gelait venait renforcer ses fenêtres. C'est bien plus pour empêcher quiconque d'entrer que pour l'empêcher de partir, car elle savait qu'elle n'avait pas besoin de porte pour le faire.

— Tu as raison, peut-être que cette pièce a besoin de couleur … Je me demande si ton sang est vert, lui aussi ?

La pointe d'ironie qui rythmait sa voix se mua en férocité. Elle ponctua alors la fin de sa phrase en projetant son bras en avant, lançant un premier pique de glace plus rapide et meurtrier qu'une flèche droit sur la sorcière verte. Fini les belles paroles. Elsa avait retenu ses émotions et ses pouvoirs toute sa vie, et sa vie fut bien longue … Il était plus que temps qu'elle laisse exprimer toute sa rage et sa frustration et elle espérait sincèrement que Zelena serait à la hauteur. Elle n'avait aucune envie que ce combat soit facile et au fond, elle souhaitait même être autant détruit qu'elle détruirait.








_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Lun 13 Avr - 18:34

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



Peut-être étais-je en train de projeter tout un tas de sentiments qui n’avaient rien à voir avec la reine des neiges, mais ça n’avait pas vraiment d’importance. Mes motivations étaient peut-être bien plus larges que la raison de ma visite, mais elle n’avait pas besoin de les connaître. Je me moquais même bien des siennes. Nous cherchions toutes les deux le conflit, c’était évident. C’était nécessaire sinon j’allais m’éteindre d’ennui et elle finirait par n’être qu’un élément décoratif en plus de son palais glacé. Mes yeux pétillèrent presque quand elle m’annonça que je n’avais pas à partir. Je me doutais bien que cette fois l’hospitalité du royaume ne passerait pas par une tasse de chocolat chaud au coin du feu. Le souvenir fit naître un sourire vorace sur mes lèvres. J’allais enfin savoir ce que cela faisait de se battre contre un adversaire de sa hauteur. Je ne pensais même pas encore à l’issue du combat, cela semblait superflu pour le moment. Je n’envisageais pas de perdre pour autant. J’avais très envie de laisser ma marque sur le visage si froid et immuable d’Elsa. On verrait ce que son cher Kay pensait de cela. « Et je sais à quel point tu tiens à te montrer hospitalière... Je n’en attendais pas moins. »

Ses démonstrations de magie me laissaient de glace, sans mauvais jeu de mot, mais je savais que j’avais sûrement assez poussé la situation avec ma remarque sur Kay, alors je ne dis rien de plus. Je me contentais de l’observer avec attention, essayant de détecter un signe qui pourrait m’indiquer quand elle attaquerait, mais jusque là, je ne voyais rien d’autre qu’un canevas vide, sûrement parce qu’elle agissait plus instinctivement que par volontairement. J’avais une remarque sur le bout de la langue à ce sujet, mais elle me devança. Mon sourcil droit se haussa quand elle mentionna vouloir connaître la couleur de mon sang. Mon regard se durcit légèrement, même si je ne me départais pas de mon petit sourire en coin, amusée par sa provocation. Contrairement à elle après tout, je n’avais pas vraiment de faiblesse à exploiter. Je ne tenais à personne. « Ah, Elsa... Ravie de voir que nous sommes au moins d’accord sur un sujet. Je ne sais pas, mais tu as raison, on devrait vérifier. » Cela dit, son sang coulerait avant le mien. J’attendais juste qu’elle attaque en premier. Je voulais vérifier si elle était capable de faire preuve de la moindre émotion quand elle utilisait consciemment sa magie. Si elle restait impassible, j’admettrais peut-être que  j’étais impressionnée.

Plus elle devenait sérieuse, moins je parvenais à dissimuler ma joie de voir ma véritable adversaire apparaître. Et finalement, le combat put commencer. Je me décalais d’un pas rapide en voyant arriver le pic de glace droit sur moi, écorchant légèrement la manche de ma robe sur sa lancée. Elle aurait pu m’empaler, mais c’était raté. J’abaissais un regard concerné vers le vêtement. « Ça, ce n’était pas très gentil... » Je me mis à rire en voyant la légère coupure que la déchirure dévoilait, un rire qui ne m’était pas inconnu. Un son que j’avais déjà entendu dans la bouche de quelqu’un d’autre. Apparemment, j’avais passé beaucoup trop longtemps avec Rumpel. Malgré tous nos désaccords, il semblait avoir déteint plus que je ne l’avais cru sur moi. Un de mes doigts glissa sur ma peau, soulevant le doigt dans sa direction. « Apparemment, non, mon sang n’est pas vert. Et si nous vérifions que le tien n’est pas gelé ? » Un sourire vorace sur les lèvres, je répliquais en lui lançant deux boules de feu en rafale, prenant un air plus concentré, avant de me téléporter un peu plus loin dans la salle. Quoi de mieux pour combattre la glace après tout ?





© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Jeu 16 Avr - 10:39


Elsa Arendelle



    La sorcière verte esquiva le pique de glace et ce dernier vint se planter dans la porte juste derrière, dissuadant sans doute les gardes qui s'étaient agglutinés de l'autre côté pour tenter de venir protéger leur reine. L'esquive sembla cependant être de justesse, car elle avait déchiré la manche de cette sa jolie robe neuve. Zelena aurait dit ''Oops''. Alors que le visage de la reine restait hermétique à toute émotion, si ce n'est une pointe de hargne qui faisait scintiller ses yeux de glace, la sorcière verte, elle, riait de bon cœur en découvrant l'écorchure de son bras, le sang était d'un rouge d'autant plus vif dans ce décore terne et sur sa peau verte. Se battre contre une sorcière à la peau verte et au rire pincé, quoi de plus approprié pour ce monde de conte et de magie ? Cela plaçait presque Elsa dans le rôle du héros, pourtant elle ne l'était pas plus que Zelena.

L'adrénaline du combat envahissait rapidement le corps de la reine des neiges. Elle aurait facilement pu profiter de la distraction de son adversaire pour lui envoyer d'autres projectiles meurtriers, mais elle n'avait pas envie que cela finisse si vite. D'ailleurs, elle était même un peu déçue de découvrir si vite la couleur de son sang, cela gâchait le suspens. C'était tout aussi décevant de découvrir que son sang était finalement comme tout le monde, rouge, chaud, liquide. Elsa l'aurait en fait imaginé argenté, comme les licornes dit-on, et moins fluide. Cela lui aurait sied à merveille. Mais les créatures magiques ainsi que les légendes étaient souvent décevante, elle n'était elle-même pas faite de glace, contrairement à ce que la plupart des gens le pensaient.

Apparemment bien heureuse de découvrir la couleur de son propre sang, Zelena sembla bientôt avide de découvrir l'aspect de celui de la reine d'Arendelle. Cette dernière n'en sembla pas plus impressionnée que ça, le visage toujours aussi impassible, elle releva simplement légèrement le menton pour lui faire signe qu'elle avait toute son attention et qu'elle se tenait prête. On pourrait presque croire à une joute amicale, mais si les premières passes allaient se faire gentiment, le niveau risquait de monter bien vite. Le regard de la reine sembla scintiller comme la glace au soleil lorsque son ennemie lança une contre-attaque, elle eut simplement le réflexe de se protéger avec son bras, ce qui leva un épais mur de piques de glace pour la protéger.

En reportant son regard vers la position initiale de la sorcière de l'ouest, elle avait disparut, laissant un vague nuage de fumée verte derrière elle. Elsa se retourna aussi en envoyant pour bras vers la nouvelle position de son adversaire, lançant trois nouveaux piques de glace. Alors comme ça elle comptait user de la téléportation pendant la joute ? Ce n'était pas très fair-play, mais un combat loyal n'était pas vraiment ce qu'elle attendait d'elle.

— Il va en falloir plus que ça si tu veux connaître l'aspect du sang d'une reine.

Mais si elle continuait de lancer ses boules de feu en rafale en se téléportant de façon aussi anarchique elle risquait de se faire cuir au moins un bras avant la fin du combat. Elle restait donc concentrée, en analysant bien les mouvements de Zelena, elle pourrait peut-être prévoir son prochain coup et agir en conséquence … Mais elle n'éait pas à l'abris d'une feinte.










HS :
 

_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Dim 19 Avr - 17:37

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



Bien sûr mon attaque n’avait pas touché Elsa. Il fallait que je sois plus rapide, plus imprévisible. Il allait falloir que je fasse preuve de toute mon inventivité pour lui faire ravaler un peu de sa fierté. Il était hors de question que je perde ce combat. Mon orgueil ne s’en relèverait pas. Mais je n’avais pas été l’élève de Rumpel pour rien. Ce n’était qu’un échauffement. J’allais monter en puissance, mais pas immédiatement. J’avais envie de lui donner l’impression que je n’étais pas si douée que ça en espérant qu’elle fasse une seule petite erreur dans laquelle je pourrai m’engouffrer. Si je n’étais pas la meilleure en magie des éléments, j’avais tout de même quelques tours dans mon sac. Le plus important était que je reste relativement intouchable. Blessée, il était évident que je ne serais bonne à rien. Je préférais attaquer plutôt que rester sur la défensive pendant tout le combat.

Sa nouvelle attaque ne me toucha pas, les pics se plantant dans le mur devant lequel je m’étais trouvée avant de changer d’endroit. Elle ne plaisantait pas et si une petite coupure ne m’avait pas fait sourciller, je n’avais pas vraiment l’intention de me faire empaler sans me débattre. J’espère au moins que le fait d’avoir raté son coup allait lé déconcentrer légèrement, mais elle avait bien trop d’expérience pour se laisser aussi facilement distraire. « Oups, raté. » Était-ce de l’inconscience ou de l’arrogance qui me poussait à la mettre en colère un peu plus ? Elle restait beaucoup trop calme, trop maître de tous ses mouvements. Je voulais l’obliger à casser cette carapace. Elle n’attaquait qu’en utilisant son élément. Était-elle seulement capable d’autre chose ou bien tentait-elle de me piéger pour que je ne m’attende pas à un brusque changement ? Dans tous les cas, je préférais ne pas la sous estimer.

« Il va en falloir plus que ça si tu veux connaître l'aspect du sang d'une reine. » La mention de son statut de reine me rendit un peu plus furieuse si c’était possible et je ravalais un grognement de frustration. C’était comme si elle me renvoyait toutes les insécurités que j’avais tout au fond sur ma situation. Je régnais, mais je n’étais pas née sur le trône, je n’avais pas été préparée à cela dès ma naissance. Contrairement à Elsa, ou à Régina. Je lui rendis un sourire féroce pour lui indiquer que j’allais m’appliquer à faire exactement ça. Elle allait saigner sur son carrelage pâle avant mon départ, même si c’était la dernière chose que je devais faire.

Après plusieurs tentatives qui restaient vaines, je décidais de changer brusquement de tactique, en espérant qu’elle s’attendait encore à recevoir une boule de feu. Cela m’ennuyait un peu de détourner l’attention de la louve. Elle n’avait pas bougé pour le moment, mais ke n’étais pas à l’abri qu’elle décide de la lancer contre moi après tout. Décidant d’utiliser les objets alentours, quelque chose qui n’allait sûrement pas lui plaire, je lui lançais un des blasons aux armoiries d’Arendelle pour l’aveugler avant d’enchainer par une boule d’énergie espérant la toucher sous le coup de la surprise. Par sécurité, je me téléportai ensuite juste derrière elle, manquant de glisser à cause de la traînée de glace qui l’entourait constamment. J’allais devoir rechercher comment elle faisait ça. Je m’imaginais facilement entourée d’un cercle de flamme à chacune de mes apparences. Voilà qui aurait le mérite de calmer un peu plus mes adversaires. Je lançais mes mains en avant pour tenter de la plaquer contre le mur, consciente qu’il fallait que je la maîtrise avant qu’elle tente de m’attaquer encore. Plus facile à dire qu’à faire.  




© Gasmask




HS:
 

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Lun 20 Avr - 18:20


Elsa Arendelle



    Voilà plus de deux cent ans qu'Elsa vivait en ce bas monde avec ses pouvoirs et ces derniers de cessaient de croître ces derniers temps. Pourtant, la belle reine des neiges n'eut jamais vraiment l'occasion de s'adonner à un duel contre une autre sorcière … Zelena était plus jeune, mais elle devait finalement avoir plus d'expérience qu'Elsa. La blonde avait déjà fait naître des palais de glace avec ses pouvoirs, elle avait engendré des tempêtes et transformé des centaines de personnes en statu de cristal gelée. Mais elle n'était pas une guerrière. Ses pouvoirs étaient surtout instinctifs, il lui servait à se défendre, à impressionner, à menacer … Dans sa jeunesse, ils servaient même presque exclusivement à faire le bonheur de ses sujets en créant la fameuse patinoire publique sur la grande place du château …

Concentrée, le visage fermé, on ne pourrait pourtant pas croire qu'elle ne s'y connaissait pas en duel magique. Mais son sérieux n'était que la manifestation de son malaise, lors même que Zelena, elle, pouvait enchaîner les assauts en riant et en la narguant. La concentration paya, mais elle finit également par enrager son adversaire qui repris un peu plus de sérieux. Alors qu'Elsa commençait à prendre le rythme de ses apparitions et de ses assauts, la mauvaise sorcière de l'ouest eut un petit coup de poker assez imprévisible. Le temps de la chercher du regard, Elsa se retrouvait confrontée à de nouveaux projectiles qu'elle dévia d'un geste de la main pour créer une bourrasque de magie glacée. D'autres projectiles suivirent et elle se protégea cette fois de quelques piques de glace pour faire barrage, se pensant en sécurité. Seulement, sa glace ne fut pas assez solide pour arrête l'attaque magique, car ce n'était plus une simple boule de feu, mais une orbe d'énergie pure qui transperça sa glace en un cercle parfait. Elsa n'eut pas le temps de se rendre compte que son bouclier était percé que l'attaque lui brûlait le bras, grignotant sa chair sur toute la longueur de son avant bras et la moitié de sa largeur. Elle poussa un discret gémissement de douleur et de surprise en se détournant et en se penchant légèrement. Ses mains fumaient de froid et une légère couche de givre recouvrait déjà sa plaie sanguinolente pour l’apaiser.

N'ayant pas les bons réflexes de n'importe quel initié au combat, elle s'immobilisa ainsi un instant, une main soutenant son bras blessée, tremblant légèrement de douleur. Les dents serrées, elle eut à peine le temps de voir que Zelena était juste derrière qu'elle lançait déjà ses mains vers elle. Dernier réflexe, Elsa tapa fermement du pied au sol, ce qui fit jaillirent une multitude de pique de glace en provoquant une onde de choc, ce qui eut pour effet de repousser son adversaire alors qu'elle-même était violemment projetée plus loin, comme elles avaient lancé leur attaque en même temps.

L'intouchable reine des neiges avait été touchée, elle chuta même à terre et roula jusqu'à ce que son dos ne heurte violemment le mur derrière elle, lui arrachant un nouveau gémissement étouffé. Son avant-bras droit était rouge du sang que l'attaque avait dévoilé en rongeant sa peau, mais elle ne saignait déjà plus grâce à sa glace qui faisait une sorte de pansement. Sa brave louve courut aussitôt vers elle pour la renifler, la poussant légèrement du museau pour lui porter son soutien. Elsa se redressa, relevant la tête vers la sorcière verte … Cette fois elle avait l'air furieuse. Au fond, l'adrénaline la faisait jubiler. Avant même d'avoir la force de se relever, elle frappa violemment le sol du plat de la main, faisant surgir du sol une dizaine de loups de neige et de glace qui foncèrent sur la sorcière.








_________________
Frozen is coming:
 


Dernière édition par Elsa Arendelle le Dim 26 Avr - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Jeu 23 Avr - 18:15

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



Sentiment d’euphorie alors que mon attaque touchait enfin sa cible prouvant qu’aussi âgée soit-elle, la reine n’était pas invincible. J’aurai pu en douter à force. Comme quoi, il ne fallait jamais rester monotone, un petit grain de surprise était toujours le bienvenu. Un grand sourire vint éclairer mon visage en voyant la glace se craqueler pour la toucher directement.  Et cerise sur le gâteau, elle poussa un bruit de douleur qui m’arracha un léger gloussement. Quel dommage que nous n’ayons absolument aucun témoin pour enregistrer ce souvenir dans la postérité…  Néanmoins, je ne comptais pas me laisser déconcentrée par ce si petit succès. La partie n’était pas encore pleinement gagnée.

J’étais presque surprise de voir qu’elle prenait le temps de se soigner et ce geste m’imposa une certaine prudence tellement cela sentait le piège à plein nez. La plaie n’était pas si profonde, j’avais déjà vu pire. J’avais déjà provoqué pire aussi. Pourtant, c’était exactement comme si elle m’avait totalement oubliée. Quelqu’un d’autre aurait sûrement eu plus de considération, mais je n’étais pas n’importe quoi. J’étais la méchante sorcière de l’ouest. Mais tant pis pour elle, c’était sa faute pour m’avoir sous estimée et provoquée jusqu’au combat. Étais-je la première à l’avoir blessée ? Voilà qui serait très gratifiant. Et si elle pouvait en garder une cicatrice, ce serait encore bien mieux. « Et maintenant ? Est-ce que c’est suffisant pour avoir fait couler le sang d’une reine ? Ou tu en veux encore ? » demandai-je avec mordant tout en la poussant magiquement en direction du mur. J’étais certaine de mon succès, sans avoir pris en compte les autres variables. Apparemment, Elsa était douée en multitâches puisqu’elle parvint à repousser partiellement mon attaque physique tout en s’occupant de sa blessure. Trop confiante, je ne m’étais même pas méfiée du fait qu’elle semblait peu habituée à se battre. Le choc qu’elle provoqua quand ma magie heurta la sienne me fit reculer sous la surprise et heureusement d’ailleurs sinon j’aurai été transpercée par les pics qui jaillirent du sol. À la place, mes pieds peu habitués à se déplacer sur des surfaces glacées cédèrent sous mon poids et me firent chuter au sol. Je me redressais rapidement pour voir qu’Elsa aussi avait été projetée et semblait souffrir. Mon triomphe aurait été total si j’étais parvenue à rester debout.  

C’était la première fois qu’une telle chose arrivait de mémoire. C’était à croire que nos magies étaient totalement incompatibles à tous les niveaux. Un liquide chaud coula le long de mon menton et la main qui l’essuya se trouva rouge de sang. J’avais dû m’ouvrir la lèvre sous le choc. Cela attendrait. Je n’avais pas de temps à perdre pour le moment. Mes yeux se fixèrent sur la blessure qu’elle était parvenue à maitriser, mais qui dévoilait une jolie plaie. Je lui lançais un sourire satisfait avant de me relever. Mon premier réflexe fut de faire fondre la couche de glace qui recouvrait le sol pendant qu’Elsa et son animal canin semblaient avoir un moment de complicité. Tant de magnanimité ne me ressemblait pas, mais j’avais maintenant la certitude que j’étais à son niveau sinon meilleure et je voulais l’écraser en toute légalité. Quelle était cette maxime, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ? La blonde avait l’air furieuse que j’ai réussi à l’atteindre ce qui me réchauffa de satisfaction. Mon petit sourire s’effaça cependant quand j’aperçus les créatures qui fonçaient sur moi. Je me téléportais pour m’éloigner avant de conjurer un monstre de feu pour les neutraliser. J’étais dans une position que je n’aimais pas beaucoup, coincée en défense pendant qu’elle reprenait des forces. Voilà ce que je gagnais à avoir un peu de pitié pour quelqu’un. L’un des loups échappa au monstre et me fonça dessus à pleine vitesse.

Mon dos heurta violemment le sol, me coupant la respiration et avant même d’avoir essayé de le neutraliser, je disparaissais de nouveau pour réapparaître de l’autre côté de la pièce, essoufflée. Un geste de la main fit disparaître la créature avant que je me tourne pleinement vers Elsa. « Très bien, la partie peut sérieusement commencer maintenant. » Mes deux mains se concentrèrent pour créer une grosse boule d’énergie puisque la première avait atteint sa cible sans difficulté.





© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Dim 26 Avr - 19:05


Elsa Arendelle



    Cette maudite sorcière commençait sérieusement à l'agacer avec ses petits tours de téléportation ! Voilà une chose qu'Elsa devrait songer à apprendre au plus vite, elle n'en avait jamais vu l'utilité jusque-là, comme elle était toujours restée bien en sécurité dans son château glaciale, mais les temps semblaient décidément avoir bien changé, et cela risquerait de devenir indispensable à l'avenir … Surtout si Kay décidait de disparaître aussi longtemps de plus en plus souvent. Dommage que son alliance avec Zelena soit fichue pour le coup, elle aurait pu lui apprendre … et ce n'est pas non plus ce bon vieux Rumpel qui pourrait l'aider ! Cela dit, tous les tours de magie qu'Elsa maîtrisait aujourd'hui avait été créé par instinct lorsqu'elle en avait eu besoin. A force de les faire surgir par une simple émotion un peu trop forte, elle avait commencé à les peaufiner sans vraiment chercher à faire dans le fulgurant.

Elsa compensait à peine la capacité de téléportation de Zelena avec la nature glissante du terrain qui les plongeait dans son élément. Pendant que Zelena se débattait donc contre le sol glissant et ses loups, Elsa put tranquillement reprendre ses esprits et se remettre sur pieds après avoir flatté sa louve d'une caresse rassurante. La sorcière de l'ouest avait invoqué une créature de feu pour contrer ses fauves de glace mais Elsa profita qu'elle était occupée pour recouvrir le sol de glace là où elle pouvait l'avoir fait fondre. Elle ne le faisait en fait même pas consciemment, c'était l'adrénaline et la colère qui propageait simple son pouvoir autour d'elle.

Quand Zelena se téléporta une énième fois pour échapper à la seule invocation qui restait, Elsa envoya sa louve se mettre à l'abri un peu plus loin. Il semblerait qu'elle ait tout de même bien réussi à l'amocher, car sa lèvre saignait et elle était essoufflée. Cela dit, le souffle de la reine des neiges aussi était ébranlée, mais la contenance dont elle avait toujours été dotée lui permettait de ne pas trop le montrer. Elle lui faisait donc face, droite et digne, l'air noble et intouchable malgré son avant bras à vif.

« Très bien, la partie peut sérieusement commencer maintenant. »

Le regard de la souveraine glaciale sembla alors s'allumer d'un éclat vif et tranchant quand elle fronça très légèrement les sourcils. La sorcière concentra alors sa magie dans le creux de ses mains pour préparer une de ces boules d'énergie qui avaient eu raison de ses défenses magiques. Celle-ci semblait plus grosse que la première, pourtant, Elsa ne bougea pas d'un pouce et bien que son cœur se soit légèrement emballée, elle ne semblait pas le moins du monde inquiète. D'un geste discret de la main, elle fit simplement surgir un autre loup de glace qui se jeta sur Zelena directement pour l'obliger à jeter son attaque avant qu'elle ne devienne trop puissante. La boule d'énergie fonça tout de même droit sur Elsa qui tendit le bras vers l'adversaire pour envoyer un puissant faisceau de magie de neige et de glace sur l'orbe dévastatrice. Cette fois, cela sembla fonctionner et son rayon emporta la sphère pour la retourner contre Zelena … Et cette fois, Elsa se tenait prête. Si Zelena contrait par un autre rayon, un véritable bras de fer allait commencer. Si elle décidait de le téléporter à nouveau pour fuir, Elsa avait trouvé la solution, elle se tenait prête à cette éventualité et enverrait une nuée de centaines de piques de glaces qui partirait de sa position pour fendre l'air de la pièce dans tous les sens. Une cercle de stalagmite se formerait également autour d'elle pour prévenir d'une possible attaque rapproché. Avec ça, peut-être qu'elle parviendrait à la toucher.








_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Jeu 7 Mai - 18:36

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



Elsa n’était pas suicidaire. Je ne pouvais pas m’empêcher de trouver étrange qu’elle ne cherche pas à se protéger de ma future attaque et me doutais qu’elle allait réagir. Elle semblait trop calme pour ne pas avoir une idée derrière la tête. J’en venais également à me demander pourquoi la sorcière semblait incapable de se déplacer pour éviter mes attaques au lieu de les neutraliser. Était-il possible que j’ai un avantage sur la vieille sorcière ? Que j’aie une connaissance qu’elle n’ait pas ? La pensée était réjouissante et ce malgré l’identité de celui qui me l’avait appris.  

J’étais prête, mais j’avais sûrement surestimé mes capacités. Elle m’avait tendu un piège et j’avais stupidement marché en plein dedans. Je ne voyais pas comment m’en sortir en me déplaçant, alors j’allais devoir rester où j’étais. De toute façon, je n’avais pas d’autre alternative. Mieux valait ne pas gâcher bêtement toute cette énergie. Les mains prises et refusant d’utiliser mon attaque contre la créature qui me fonçait dessus, je l’envoyais en direction de la blonde avant de recevoir de plein fouet la forme qui me projeta durement sur le dos. Je fis surgir un jet de flamme de ma main pour faire fondre cette saleté avant qu’elle ne parvienne à me blesser sérieusement. Je ne savais même pas si mon attaque avait atteint sa cible, mais je ne comptais pas vérifier tout de suite, préférant me relever. Pour voir revenir mon attaque directement sur moi. « Oups… » murmurai-je discrètement. Prise à mon propre piège. Les mains tendues en avant, je la renvoyais directement vers elle. J’allais devoir me montrer créative. Apparemment, un tour ne fonctionnerait pas deux fois de suite. Je n’en attendais pas moins d’elle, mais c’était légèrement irritant tout de même. Ça et son silence qui en disait long. Je ne pouvais pas m’empêcher de me dire qu’elle me privait volontairement de mon amusement en ne participant pas à mes provocations.  

J’avais beaucoup d’imagination, pas de limite. Je ne considérais pas ces stupides lois sur la magie comme véridiques. Ce n’était pas parce que les autres n’avaient pas réussi que je ne le pourrai pas. Ce n’était pas naïf de penser que tout était possible et que rien n’était hors de ma portée. Je ne savais pas si Elsa était comme ça aussi, mais si elle pensait que j’avais épuisé mes possibilités, elle se trompait. J’en avais encore pas mal dans ma manche. Voyons voir si elle était capable de voir comment se défendre si elle ne voyait rien. Comme ça nous serions toutes les deux handicapées par quelque chose. Je soufflais de la fumée pour envahir progressivement la pièce, un sourire mutin aux lèvres. En réalité, j’étais très ennuyée qu’elle commence de reprendre ses esprits. Il était absolument hors de question que je sorte perdante de ce duel. Pour vaincre, il fallait que je rentre dans sa tête et si je parvenais assez bien à deviner ce qui l’énervait au plus haut point dans sa vie personnelle, je n’avais pas la chance d’en dire autant concernant sa magie. J’attaquais ensuite avec une nouvelle boule d’énergie sans bouger, attendant de voir ce qu’elle allait faire.

Zelena la wicked witch n’était pas le genre de personne à s’enfuir lâchement quand elle n’avait pas le dessus. Je savais concéder une défaite pour mieux l’emporter par la suite. Mais je ne comptais pas m’arrêter avant que l’une de nous soit immobilisée définitivement au sol et crie grâce. Profitant de la fumée qui diminuait considérablement la vision, je me dupliquais en trois versions de moi-même avant qu’elle n’essaye de répliquer. Elle aurait déjà plus de difficulté à deviner laquelle était la vraie et cela me donnerait quelques précieuses secondes d’avance. A défaut de la toucher, je pouvais toujours la ralentir.  




© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Sam 9 Mai - 20:57


Elsa Arendelle



    La sorcière verte retrouva de bons réflexes et renvoya l'attaque contrée par la reine des neiges. La boule d'énergie fut cependant déviée par tout ce flot de magie et passa bien au dessus de la souveraine pour venir trouer le haut du mur qui se trouvait derrière. Elsa se tourna un instant pour constater les dégâts … il y avait à présent un bon gros cratère dans ce mur à la tapisserie si luxueuse … Le coût des réparations ne serait pas un problème en soit, ce qui dérangeait un peu plus Elsa, c'est que tout ça était là depuis des siècles, bien avant la naissance de Zelena et de la sienne d'ailleurs ! Tout cela était resté intacte pendant toutes ces années et voilà que cette sorcière débarquait pour détruire un patrimoine des plus précieux!

Lorsqu'elle se tourna à nouveau vers son adversaire avec l'envie dévorante de démolir sa sale petite face autant qu'elle avait abîmé son palais, la peste disparaissait lâchement derrière un épais brouillard vert. La fumée lui prenait d'ailleurs légèrement à la gorge et elle dût se faire violence pour se retenir de tousser. Elle plaqua une main contre sa bouche et son nez, tentant de se concentrer pour essayer de repérer son adversaire au son. C'est lorsqu'elle entendit le bourdonnement d'une nouvelle boule d'énergie qu'elle s'esquiva sur le côté, glissant en toute fluidité sur la glace. Ce faisant, elle fit un grand geste du bras, engendrant une puissante bourrasque, comme une tempête de neige qui emporta toute la fumée verte pour dégager le terrain. Et quelle ne fut pas sa surprise de trouver trois adversaires pour le prix d'une ….

— Et bien, fit la reine de sa voix noble et critique, comme si un spécimen dans ton genre de suffisait pas … Zelena, tu as la folie des grandeurs.

Et comme pour appuyer ses propos réprobateurs, la souveraine abattit une nouvelle fois son pied contre le sol gelé, envoyant une nuée de piques de glace qui foncèrent sur les trois silhouettes en même temps. C'était effectivement plutôt déstabilisant de voir triple, mais Elsa refusait encore et toujours de se laisser impressionner ou ne serait-ce que perturbée. Si elle l'était donc un peu et qu'il serait effectivement plus difficile de se concentrer sur trois adversaires plutôt qu'une, elle espérait qu'user simplement d'attaques multiples suffiraient à venir à bout de ces illusions. Cependant, si ses trois projections étaient capables de lancer des attaques aussi dévastatrices que l'originale, le problème n'allait pas tant être de l'attaquer que d'esquiver ses triples assauts !

Voulant s'assurer une certaine protection, Elsa tendit sa main grande ouverte vers le sol, se concentrant un instant pour faire naître de la glace de nouvelles invocations. Quatre soldats de glace à l'armure épaisse et solide naquirent alors autour d'elle, armés de lances et de larges boucliers. Moins rapides que les loups, ils étaient aussi beaucoup plus robustes et capables de se régénérer. Ils sauraient la protéger d'un assaut mais également porter de puissantes attaques si l'une des petites sorcières vertes venaient à trop approcher. Mais avec de la chance, peut-être qu'elle était parvenue à en toucher au moins une avec son assaut précédent … et si ce n'était pas le cas, elle était prête à recommencer, elle prépara d'ailleurs de nouvelles flèches de glace, plus fines que les piques, elles seraient aussi plus rapides et difficile à discerner, et donc plus difficile à éviter. Ce jeu était bien distrayant, mais il était temps s'éradiquer tout ce vert de son royaume. Qu'elle retourne dans son monde et si elle voulait les terres abandonnées de la forêt enchantée, elle n'aurait qu'à venir à sa rencontre sur le champs de bataille. Il allait bientôt être temps pour son grand oncle Klaus de reprendre du service …








_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Mar 12 Mai - 18:16

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



J’aurais très sincèrement préféré détruire physiquement la reine plutôt que son mobilier, mais j’allais me contenter de petites choses. Je voulais qu’elle garde une trace de mon passage et puisse y repenser dès qu’elle poserait les yeux sur un coin de la pièce. Elle semblait attachée à son confort, et je ne résistais pas à lui lancer une petite pique pour l’ennuyer. « Oups, j’espère que tu ne tenais pas vraiment à cette vieillerie. Ce sera l’occasion de redécorer. Puis-je suggérer du vert pour que tu penses à moi ? » Un grand sourire mielleux fut envoyé en direction de la blonde et je retins un petit rire. La situation n’était pourtant pas des plus amusantes puisque je n’avais plus vraiment le dessus. Mais je ne reculais jamais devant un défi et je n’allais pas lui faire de cadeau.

Apparemment, je l’avais énervée. Mon brouillard ne resta pas longtemps en place, et n’eut pas d’autre effet qu’un léger inconfort. Quel dommage que je ne sois pas capable de l’utiliser pour l’étouffer… L’important était ce que cela avait suffit pour pouvoir créer une bonne diversion. Quand elle recouvra son champ de vision, je n’étais plus seule et constatais avec une moue de dépit qu’elle n’avait pas été touchée par mon attaque surprise. Apparemment, ses sens étaient plus développés que je n’avais crus pour une souveraine qui passait son temps enfermé entre quatre murs. Je regrettais de ne pas avoir plus travaillé cette technique de dédoublement. Pouvoir me montrer aux quatre coins du royaume serait très pratique pour régner en toute sécurité. « …Zelena, tu as la folie des grandeurs. » Mes trois formes rirent en même temps. J’allais bien m’amuser avec ça. Elle ne pouvait pas attaquer trois fois en même temps. Je me demandais si elle était jalouse de ce petit tour ? Peut-être ne le connaissait-elle pas ? Et pour une fois, je n’avais pas à créditer Rumpel, je l’avais appris toute seule. « Regardez-moi qui parle… » Pour avoir eu un aperçu de son palais, c'était un peu hypocrite. Mais comme l'aurait sûrement dit son fils, c'était du sang royal qui courait dans ses veines et cela changeait tout. En attendant, j'étais une combattante qui avait réussi à changer de classe sociale.

Mon sourire se fana légèrement quand je l’aperçus m’attaquer. Je fermais les yeux et une de mes copies et moi nous téléportâmes chacune dans un coin de la salle, laissant mon autre double affronter la glace et finir par disparaitre aussitôt que l’attaque l’eut touchée. Inutile de gaspiller ma concentration. Maintenant que nos n’étions plus côte à côte sa tâche serait plus compliquée de toute façon. « Bien. Une de moins. Deux possibilités, » sortit de la silhouette située directement en diagonale de la reine. « Ne fais pas le mauvais choix. » rajoutai-je avant de lui envoyer un éclair pendant que ma copie se contentait de faire fondre la glace qui recouvrait encore et toujours le sol, tel un poison virulent. Elsa réagit en même temps et j’observais des silhouettes de glace se dresser devant nous pour la protéger. « Oh comme c’est touchant. Est ce que c’est pour cela que tu conserves un bonhomme de neige près de toi ? Pour ne pas te sentir seule ? » Ma main forma immédiatement des jets de flamme pour les faire fondre, mon double s’attaquant à l’autre côté. J’aurai pu allumer un grand feu, mais il ne faisait aucun doute qu’elle l’aurait éteint aussi sec. La technique serait plus longue, mais je l’espérais efficace. J’avais besoin d’une brèche. Sauf que plus je les touchais, plus ils grandissaient de nouveau. Ma mâchoire se crispa sous la concentration et ma puissance augmenta pour accentuer le feu alors que j’avançais, les mains tendues en avant, imitée par mon faux double qui se concentra sur le même garde que moi. Une flèche fondit sur moi et ma main la stoppa, interrompant mon attaque avant d’essayer de la retourner à l’envoyeur.      



© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Jeu 14 Mai - 14:03


Elsa Arendelle



    Avant toute chose, avant d'envisager une quelconque attaque ou même que Zelena ne l'entreprenne, Elsa se posait une question qui pourrait avoir son importance, aujourd'hui ou pour le future : pourquoi avait-elle sacrifié l'un de ses clones si vite ? Ces apparitions devaient être une partie d'elle, mais n'étaient apparemment pas indépendantes. Cela lui demandait donc un effort de concentration et de magie pour les maintenir et les faire agir ? C'était bon à savoir. Elsa se félicitait d'être finalement capable de raisonner aussi calmement alors qu'elle n'était pas accoutumée aux combats. Si elle faisait une bonne reine, elle aurait sans doute été un soldat et un chef de guerre brillant et puissant … Mais elle avait ça dans le sang, à en voir les talents fous de son grand oncle pour cela !

Heureusement, une de ses invocations de glace arriva à terme juste à temps pour la protéger de la foudre, brandissant son immense bouclier en s'interposant entre la souveraine et l'attaque. L'éclair le toucha de plein fouet pour électrifier l'armure de glace l'espace d'un instant. Cette sorcière maîtrisait toute sorte de magie, tous les éléments mais aussi la magie noir et pure. Le don d'Elsa se limitait à la glace, même si par là elle pouvait créer des tempêtes de neige, elle était incapable de se servir d'un autre élément ou même de créer une espèce de boule d'énergie comme son adversaire pouvait le faire. Cela pouvait représenter un bon handicape, surtout qu'elle ne savait pas vraiment maîtriser son pouvoir, dans le sens où elle laissait souvent sa magie déferler sans modération. Mais heureusement, son pouvoir était immense, sa magie semblait ne pas avoir de limite, pour plonger un royaume dans un hiver éternelle depuis plus d'un siècle … Oui, Elsa avait un pouvoir immense, il semblait même illimité … mais il ne l'était pas, et si elle n'apprenait pas à maîtriser le flux de sa magie, elle risquait d'en pâtir très vite … et peut-être même aujourd'hui. Car en effet, une tempête de neige faisait rage dehors, plus violente que jamais et elle s'étendait sur tout le royaume. Et si cela venait bien d'elle, ce n'était absolument pas volontaire.

Tentant d'examiner les deux silhouettes identiques pour tenter de percer son adversaire à jour, Elsa fut bien incapable de remarquer quoi que ce soit pouvant lui indiquer laquelle était la vraie. Par contre, l'une d'elle était en train de tenter de faire fondre sa glace à nouveau, et sans savoir vraiment pourquoi, cela la mis dans une colère folle. Elle s'en était pourtant moqué la première fois, mais Zelena s'en était prise à son patrimoine et en tentant de faire fondre sa glace, Elsa prenait subitement cela comme une atteinte à son royaume. Son cœur fut alors envahi d'une amertume virulente alors que la rage s'installait sur son visage et dans ses yeux glacés. Elle leva alors légèrement le pied, et ses gardes de glace soulevèrent leur lance en même temps. Lorsqu'elle abattit son talon à terre, ils y frappèrent leur lance et une onde glacée parcouru le carrelage pour affermir la glace contre la tentative de la sorcière de l'ouest de la faire fondre. C'est au même moment que la rousse lui donna une brillante idée … Devant sa petite moquerie, Elsa posa son regard sur le joyeux et sempiternelle bonhomme de neige qui siégeait aux côtés de son trône de glace.

— Olaf … Murmura-t-elle pour elle-même, alors que son adversaire envoyait un jet de flammes ardentes sur ses protecteurs.

Elle reporta alors aussitôt son regard sur la sorcière, protégée part ses soldats qui se reconstituaient malgré le feu qui les rongeait. La seconde silhouette porta main forte à la première pour détruire le soldat visé, et comme elles étaient toutes les deux concentrées, Elsa en profita pour envoyer une de ses flèches de glace, qui, malgré sa rapidité et sa faible visibilité, fut stoppée d'un geste. Elle fut retournée à l'envoyeur mais Elsa la dévia simplement pour qu'elle fonce vers la seconde sorcière. Elle ne savait toujours pas qui était la vraie, mais peut-être que c'était celle qu'elle avait visé en premier, comme elle s'était protégée. C'était loin d'être certain, car l'un des clones avait bel et bien esquivé sa première attaque multiple également.

Sans attendre la réponse à cette question, Elsa envoya plusieurs flèches de glace fuser dans les deux directions alors qu'elle se concentrait sur autre chose. Alors que les deux visages de la sorcière verte étaient tournés vers elle, quelque chose était en train de grandir dans l'ombre … Le bonhomme de neige s'était mis à grandir et à grossir … et il grandit encore jusqu'à atteindre un peu plus de deux mètres, son ombre plana alors sur la silhouette qui avait tenté de faire fondre la glace, qui était la plus proche. Un rugissement retentit avant que le monstre de neige et de glace ne la ballait d'un puissant revers de poing.

— Maintenant tu sais ce qu'il fait là. Lança alors froidement Elsa.








_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Dim 17 Mai - 13:49

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



Cela me faisait un bon entrainement. Il y avait bien longtemps que je ne m’étais pas autant amusée. Ce n’était pas drôle de ne plus avoir d’opposant. Contre qui étais-je supposée m’entrainer en combat ? Heureusement qu’Elsa était là. Je me doutais qu’elle s’en serait bien passé, mais hors de question que je m’écrase alors qu’elle tentait de prendre la forêt enchantée. C’était une affaire personnelle. Personne d’autre que moi n’avait le droit de voler ce qui appartenait à ma petite sis.

J’avais fini par cerner ses gestes. Incapable de se défendre directement elle-même contre mon côté imprévisible, elle préférait éviter que je ne l’atteigne et laissait ses créatures se défendre. Je ne pouvais qu’imaginer les dégâts que ces choses provoqueraient si jamais elle les envoyait sur la forêt enchantée. Nul doute que les habitants se soumettraient par peur de voir tout ce qu’ils avaient détruit sous leurs yeux. Quelle idée d’attrayante d’imaginer que je devienne la protectrice de tout un peuple par défaut. Pour un peu, j’étais presque tentée de me contenter aussi de la magie élémentaire pour la combattre, mais surtout pas. Mon seul et unique but était de la dissuader de s’attaquer à mon territoire et vu le tournant de ce qui était supposé être une simple conversation, je me doutais que l’issue serait la même dans tous les cas. J’allais devoir me préparer et aller voir le peuple pour savoir où ils se plaçaient exactement. Ne pas avoir d’armée m’handicapait sérieusement. Au pire, je pouvais sûrement transformer quelques villageois en singes supplémentaires…  

Incapable d’arrêter la flèche qui fonçait droit sur mon double – j’avais bien trop à faire avec les propres projectiles qui arrivaient dans ma direction – je la laissais se faire toucher, sans qu’elle n’apparaisse pour autant dérangée par le morceau de glace qui s’était enfoncé dans sa chair. Elle devait avoir deviné qui était la véritable sorcière de l’ouest maintenant. Tant pis. Il suffirait d’un nouveau changement de place pour qu’elle ne parvienne plus à nous distinguer. J’avais besoin d’être deux pour venir à bout de la protection de ces soldats de glace. Au moins, il y en avait déjà un en moins. Ils n’étaient pas invincibles. Je n’étais pas sûre de sa facilité à en créer d’autre et je risquais de vite me lasser si je détruisais un de ces jouets pour en voir naître un autre aussi sec à sa place. J’aimais les combats sauvages, deux adversaires et une question de puissance pure. Profitant de la brèche, je lançais rapidement une série de boules de feu dans sa direction, ne voulant pas perdre de temps à créer de l’énergie.

M sourcils se froncèrent légèrement en sentant distinctement une ombre avancer dans ma direction, même si je tournais le dos au trône. Quoi encore maintenant ? Ma tête se tourna pour voir la fausse Zelena partir s’enfoncer dans le mur le plus proche. Mon sourire s’effaça brutalement en voyant le bonhomme de neige grossi de façon spectaculaire. Consciente du danger, cette fois-ci, mon double disparut entièrement pour me permettre de me concentrer au maximum sur mon adversaire. J’espérais juste que je n’allais pas me retrouver totalement submergée. Je n’avais vraiment aucune envie de partir comme une lâche me mettre à l’abri dans mon château. Moi et ma moquerie légendaire… J’aurai sûrement mieux fait de me taire à bien y réfléchir. Oui, je voyais à quoi il servait. Si j’avais su, je l’aurai détruit dès mon arrivée. Incroyable. Peut-être qu’elle venait de m’impressionner avec ce petit tour de passe-passe. Mais je n’allais pas l’admettre. J’allais au contraire continuer d’apparaître totalement indifférente face à cet Olaf. Celui qui me verrait montrer un autre sentiment qu’une arrogance certaine durant un combat n’était pas encore né.

« J’espère que tu n’y es pas trop attachée. Il ne restera rien une fois que j’en aurai fini avec lui. » Dommage que je n’aie pas emmené avec moi mon fidèle Oz, il aurait pu m’être utile. Même en compagnie d’une autre moi, je me sentais un peu seule face à ce déchainement de magie glaciale, alors seule... À croire que mon aversion pour cette forme particulière de magie avait été prémonitoire, alors même que nous avions eu des rapports plutôt amicaux à l’époque. Mais je pouvais tout de même la remercier, car c’était en la rencontrant que j’avais voulu prendre autant au sérieux mes leçons en magie élémentaire. J’étais sûre qu’elle verrait l’ironie de la situation si elle l’apprenait. Pour empêcher le fameux Olaf d’avancer, je traçais une ligne de feu sur le sol afin de m’assurer qu’il n’allait pas tenter de s’approcher de moi. Je ne savais pas s’il était capable de plus que d’intimider, mais mieux valait ne pas prendre de risque. Et pendant ce temps, Elsa était bien à l’abri à profiter du spectacle…  




© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Dim 17 Mai - 18:31


Elsa Arendelle



    La silhouette que le monstrueux Olaf avait balayé du poing disparut en une légère volute de fumée verte sans plus jamais réapparaître. Elsa s'en était un peu doutée, mais elle regrettait de ne pas avoir eu la bonne, voir le corps de Zelena réduit en bouilli contre le mur aurait été d'un grand réconfort alors que la rage semblait avoir emporté toute trace de raison et que son cœur froid était tiraillé par la rage. La violence du monstre qu'elle avait fait de ce tendre souvenir d'enfance était déjà d'un certain soulagement plutôt malsain, car on était à présent très loin de ce joyeux Olaf qui adorait les câlins … Mais alors qu'elle restait bien à l'abri à l'intérieur de son cercle de soldats de glace, la reine des neiges ne tarda pas à envier son oncle et son fils qui avaient reçu une éducation militaire. Une vague de violence insoupçonnée commençait à l'envahir, et sous ses airs si délicats, la souveraine d'Arendelle avait soif de sang.

Son regard resta parfaitement glaciale devant la menace de Zelena et son regard s'assombrit comme pour refléter la tempête de neige qui faisait rage dehors – et cela provoquait un sacré raffut d'ailleurs – alors que le coin de sa lèvres se relevait doucement en un rictus provoquant et presque cruel. On ne connaissait pas de telles expressions sur le faciès d'Elsa qui, même lorsqu'elle s'énervait ou faisait tomber son courroux sur quelqu'un, gardait toujours un visage des plus impassible. Mais son regard n'en glaçait pas moins le sang actuellement. Ses yeux clairs brillaient d'ailleurs toujours comme glace au soleil et avec de plus en plus d'intensité, de façon presque surnaturel.

— Voyons déjà ce qu'il restera de toi lorsqu'il en aura fini.

Si la créature d'Elsa avait bel et bien un lien avec elle, elle était complètement indépendante et une fois qu'elle était là, elle agissait d'elle-même sans qu'Elsa n'ait besoin d'exercer un quelconque contrôle dessus. C'est ainsi que le monstre de neige et de glace s’avança vers la sorcière avec la ferme intention de l'écraser. Il fut cependant arrêté par une barrière particulièrement vive de flammes ardentes. Elsa resta parfaitement immobile et n'entreprit même pas une attaque de diversion ou d'intimidation, elle continuait d'observer Zelena sans aucune trace de crainte dans le regard … Et son sourire en coin s'élargit un peu plus juste avant que son monstre ne bombe le torse en une inspiration rauque, puis il se pencha en avant pour pousser un puissant rugissement, crachant un virulent jet d'air glacé mêlé de flocons sur les flammes pour les éteindre. Elles ne firent donc pas long feu - sans mauvais jeu de mot - et le monstre se rua sur la rousse pour abattre son énorme poing sur elle.

Les gardes autour d'elle s'étaient figés et leurs larges boucliers semblaient former une solide barrière de protection à leur reine créatrice.

— Si tu dois encore disparaître, Zelena, je te conseil de le faire pour de bon.

Car si elle avait la bonne idée de se téléporter à nouveau derrière son écran de fumée verte, Elsa se tenait prête, aux aguets, ses poings fumaient toujours de froid tant elle y concentrait sa magie. La prochaine attaque qu'elle lancerait sur Zelena serait sans doute dévastatrice, elle n'avait jamais concentré autant de magie jusqu'à aujourd'hui et cela pourrait bien faire sauter la pièce si Zelena répondait avec autant de puissance.








_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Mar 26 Mai - 13:24

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



Peut-être avais-je eu tort de venir ici. Je commençais de soupçonner que ce qui n’avait été au départ qu’une simple envie d’élargir son territoire commençait de prendre un tournant un peu trop personnel. J’allais devoir rapidement pendre des mesures pour me préparer à l’avancée de ses troupes, j’en étais persuadée. Si le peuple était de mon côté, ce serait bien évidemment un grand avantage. Mais inutile de penser à cela pour l’instant, mieux valait me concentrer sur le combat. Maintenant qu’il ne restait plus que moi face à elle et toute son armée de glace, la prudence était plus que jamais de mise. Apparemment, Elsa avait découvert l’odeur du sang et appréciait cela. En d’autres circonstances, j’aurai été ravie de pouvoir dire que j’avais réussi à la corrompre de cette façon, que j’étais à l’origine de cette nouvelle facette de sa personnalité. Pas aujourd’hui. J’étais presque médusée de voir que personne n’osait venir voir ce qui provoquait tout ce bruit de casse. J’aurai pu être en train de massacrer leur reine, ils n’auraient pas bougés. Soit ils avaient une confiance aveugle en elle, soit ils avaient trop peur pour vérifier qui avait le dessus.

Ma protection ne dura qu’un instant, comme je m’en étais doutée et la créature continua d’avancer vers moi, me détournant de ma cible principale. J’avais une répartie bien sentie sur le bout de la langue, mais décidais au dernier moment de faire preuve d’un peu de retenue pour changer. J’avais assez titillé la bête. Je laissais échapper un petit son de dédain devant son assurance que j’allais finir écrasée par cet Olaf. Je disparus au dernier moment alors qu’un énorme poing de glace essayait de me fondre dans le sol. Mal géré, je finis au sol, les mains gelées et ensanglantées. Maintenant il m’avait énervée. Repoussant en soufflant une mèche de cheveux qui barrait mon regard, je décidais de tenter une manœuvre plus radicale histoire que nous soyons toutes les deux en tête à tête. Avant qu’il n’ait le temps de m’atteindre de nouveau, je lançais un sort pour le faire disparaitre en dehors du château. C'était ma dernière chance pour m'en débarrasser. Ne connaissant pas totalement son royaume et pas sûre de pouvoir gérer la distance et la taille de cette chose, je me décidais simplement pour l’envoyer là où j’avais moi-même atterri la première fois. Il n’aurait qu’à aller casser un peu de la populace. Je n’avais jamais téléporté quelque chose d’aussi gros, mais cela valait la peine d’essayer. Ce fut à moitié un succès, une des grosses jambes de glace restant figée dans la salle à quelques pas de moi.

Pensait-elle vraiment que j’étais le genre de personne à partir comme une lâche ? Oh que non, je n’allais sûrement pas lui faire ce plaisir. Il suffisait qu’on me provoque pour me convaincre un peu plus de me battre. Je ne savais pas si elle avait compris cette facette de ma personnalité ou non, mais tant pis. Quelle que soit l’issue de ce combat, ce serait sa parole contre la mienne. « Bien. Et maintenant, à nous deux. Sans intermédiaire. » Il était temps de passer à la vitesse supérieure et d’arrêter de s’amuser. Je comptais bien en finir une fois pour toute avec cette insupportable blonde. Il était temps que quelqu’un la remette à sa place et lui enseigner une petite leçon. J’avais décidé de cesser de jouer au jeu du chat et la souris. Énervée de la voir sa cacher derrière ces statues de glace, je leur réservais le même sort que le bonhomme de glace. Un sourire insolent aux lèvres, je fis face à la reine des neiges, avant de me concentrer. Ma meilleure chance était de partir sur une boule d’énergie puisque c’est ce qui lui avait posé le plus de difficulté jusque là. Je savais qu’elle avait déjà prévu quelque chose de son côté, ce serait donc la vitesse qui l’emporterait. Attentive à ses réactions, je lançais finalement mon attaque, mains tendues en avant, surprise par l’énergie que j’avais réussi à accumuler malgré ma fatigue.  






© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Mer 27 Mai - 16:23


Elsa Arendelle



    Et la bougresse, malgré les avertissements de la reine, disparut bel et bien pour échapper à l'énorme poing du colosse de glace. Elsa repéra bien vite l'endroit où elle refit son apparition et y projeta aussitôt une main, envoyant un puissant rayon dévastateur de magie glaciale. L'attaque dégomma même l'épaule d'un de ses propres gardes au passage, le frôlant de trop près, avant de continuer sa course vers la méchante sorcière à terre. Tout se passa très vite, et au moment même où l'attaque d'Elsa passa près du monstre de glace, ce dernier disparut en une volute de fumée verte, emportant son rayon par la même occasion. Lorsque la fumée s'envola, il ne restait plus qu'une jambe du monstre et Zelena qui se relevait, l'air plus furieux que jamais. Elsa était un peu surprise, mais elle ne le montra pas. Elle s'attendit à ce que son monstre lui tombe dessus depuis le plafond, mais après un petit coup d’œil furtif, elle constata qu'il avait bien disparu de la pièce, et sans doute même du palais. Le même sort ne tarda pas à s'abattre sur ses braves soldats de glace et elle se retrouva seule face à l'ennemie. Et avec le regard meurtrier qu'elles se jetèrent alors, on pourrait presque entendre une voix clamer ''c'est l'heure du dudududududud dueeeeeel''. Oui, il ne manquait plus que ça et le teintement de cloche des matchs de catch et l'Auteur sait combien d'hommes paieraient chère pour voir ces deux sorcières sulfureuses-là se rouler dans la boue en se mettant des claques. Mais il faisait trop froid à Arendelle pour avoir de la boue.

Le cœur de la reine des neiges était plus lourd, secoué par l'adrénaline qui ne cessait de monter, chargeant à nouveau ses mains d'une magie aussi puissante que précédemment – et c'était d'ailleurs à espérer que la rayon précédent ait bien atterrit dans le vide, et qu'aucun village n'ait été sur son chemin. La magie lui picotait les doigts, elle la sentait affluer dans tout son corps, comme si elle parcourait ses veines jusqu'à les faire gonfler. S'en était d'ailleurs presque douloureux, mais une douleur grisante qu'Elsa se plaisait à sentir grandir encore et encore. La tempête extérieur continuait de se déchaîner avec plus de violence, flocons de neige et grêlons se mêlaient au vent pour cogner contre les grandes vitres de la salle du trône, brisant le silence qui régnait entre les deux duellistes.

« Bien. Et maintenant, à nous deux. Sans intermédiaire. »

Et c'est alors qu'une fois de plus, elle envoya sur elle une boule d'énergie. Mais elle était différente des autres, cette fois, elle était si puissante qu'un rayon traçait son chemin, la relient aux mains de Zelena et sa lumière était plus vive et plus blanche que celle du soleil. Elsa plissa légèrement les yeux, à nouveau, tout se passa très vite. Elle tendit les deux mains en avant, envoyant une charge puissant de magie à son tour interceptant la boule d'énergie à mi chemin. Elsa envoya alors tout ce qu'elle avait, et comme elle avait toujours autant de mal à canaliser sa magie, cette dernière afflua autant dans son attaque que dans le déluge extérieur et c'est alors que les deux attaques entraient en contacte que toutes les vitres de la salle se brisèrent, invitant la tempête à déferler autour d'elles. Cela ne put les déranger bien longtemps, car la rencontre de leur magie respective ne tarda pas à engendrer une puissante explosion qui les souffla chacune à un bout de la salle. Elsa décolla du sol de quelques mètres jusqu'à heurter un mur, le choc lui coupa le souffle et la sonna alors qu'elle retombait à terre. Presque assommée et ayant tout donner dans ce dernier coup, la tempête cessa aussitôt. Le ciel restait cependant encore voilé d’épais nuages noirs, gardant le champs de bataille dans une pénombre glaciale.

A l'extérieur, des gardes s'étaient agglutinés derrière les portes, tentant d'ouvrir par tous les moyens. Mais la magie d'Elsa qui les empêchait jusque là d'intervenir se dissipa et les grandes portes s'ouvrirent en un grand fracas. Elsa, quant à elle, tenait encore bon pour rester éveillée. Elle devait montrer à Zelena qu'elle pouvait encore se battre afin de l'obliger à se retirer.

— Reculez ! Ordonna la reine à ses sujets, alors qu'elle se redressait difficilement et que sa louve revenait à ses côtes, inquiète et prête à défendre sa maîtresse.

Elsa se tenait contre le mur encore recouvert de givre, elle sentait que ses jambes étaient sur le point de céder, mais elle devait tenir bon. Ses jambes cédèrent pourtant bel et bien sous son poids et elle tomba à genou avant de se faire de nouveau violence pour se relever. Elle avait reçu un puissant coup à la tête et l'onde d'énergie qui les avaient soufflé l'avait écorché et brûlé par endroit, en plus de son avant-bras qui avait été presque totalement écorché par la première boule d'énergie de Zelena. Elle était donc au plus mal, mais une Reine doit toujours faire bonne figure.

— Tu es puissante, Zelena. Mais je suis la Reine des neiges, tu ne peux rien contre moi tant que nous sommes dans mon royaume. Déclara-t-elle d'une voix toujours aussi noble, bien que l'épuisement se faisait clairement sentir.

Si tous les gardes s'étaient effectivement reculé de Zelena pour rester à bonne distance, ils se tenaient prêts à combattre.








_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Ven 29 Mai - 18:49

Win or lose, no in-between
Elsa
&
Zelena


 

 



 

 

Don't you just LOVE a good twist?



J’avais une très forte envie de narguer Elsa maintenant que j’avais finalement réussi à faire disparaître un à un tous les obstacles qui nous séparaient. J’étais même un peu surprise d’avoir réussi aussi vite, malgré la fatigue. A croire que ma colère avait largement compensé. Je ne savais pas trop depuis combien de temps nous étions en train de nous envoyer des sorts à tour de rôle, mais cela commençait clairement de m’épuiser. Je n’avais plus envie de jouer. C’était assez énervant de ne pas voir le moindre signe de relâchement de sa part après toutes mes attaques. C’était à croire que le froid agissait comme un remède sur elle, quand il ne faisait que me geler un peu plus à chaque minute. Heureusement, mon énervement et mon envie de vaincre subsistaient. Quelque chose me disait que j’allais d’ailleurs en avoir bien besoin dans les jours à venir. Une chance que Regina se soit chargé de protéger son palais. Bien sûr, j’étais bien meilleure qu’elle pour réaliser des sorts, mais cela me permettrait de m’occuper d’autres choses en attendant.  

Décidée à conclure au plus vite cette rencontre, de façon définitive avec un peu de chance, je lançais une dernière attaque, satisfaite de voir qu’elle ne semblait plus aussi indifférente par mes tentatives maintenant que ses gardes ne se trouvaient plus en travers de mon chemin. La boule partit dans sa direction et ma respiration accéléra, l’adrénaline s’emparant de tous mes membres en attendant une riposte éventuelle. Elsa avait largement eu le temps de la voir venir. J’eus un bref moment une vision de nous deux en train de nous renvoyer la balle à tour de rôle et un petit rire hystérique faillit sortir de mes lèvres à cette idée saugrenue. Je redescendis rapidement de mon nuage quand je la vis effectivement renvoyer mon attaque, mais pas seulement. Je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui contrôlait aussi mal sa magie, et paradoxalement était aussi efficace. Elsa semblait être une véritable bombe à retardement et j’avais suffisamment passé de temps à la titiller pour qu’elle semble décidée à perdre le contrôle en ma présence. Je sentis un sourire ravi menacer d’apparaître sur mon visage à l’idée que la sorcière sûrement centenaire avait pour une fois le désavantage sur moi.

Les mains toujours tendues en avant pour renvoyer vers Elsa où l’énergie reviendrait soudainement vers moi, je fus incapable de me protéger quand l’explosion eut lieu, n’ayant pas vraiment anticipé une telle réaction. D’ordinaire, la magie se nourrissait d’elle-même pour grossir. Je n’avais jamais entendu parler de ce genre de phénomène avant et je ne risquais pas d’en parler à quelqu’un pour obtenir des informations de toute façon. Peut-être aurai-je eu le temps de me protéger si j’avais su. Ma seule consolation fut de constater qu’Elsa ne semblait pas avoir prévu une telle réaction et fut aussi projetée en arrière. Le choc me coupa littéralement la respiration, m’empêchant de laisser échapper un cri de surprise. Mon corps projeté, s’envola jusqu’à retomber dans la pluie de morceaux de verre tombés après l’éclatement des vitres. Aïe… A en déduire par les picotements dans mon dos, ma robe – enfin celle de Regina - devait être complètement lacérée. Massant délicatement mon crâne malmené par le sol implacable, je tentais lentement de me redresser, vérifiant que je n’avais rien de cassé. Mon poignet droit m’élança quand je tentais de poser ma main sur le sol, une sorte de pulsation désagréable qui me donna légèrement le tournis. Mon esprit réalisa vaguement que des gens essayaient d’entrer dans la pièce, sans y parvenir pour le moment. Je n’avais pas envie de gérer des imbéciles primitifs armés et en colère contre moi. Ils allaient protéger leur reine évidemment.  

Je ne savais pas jusqu’à quand j’allais pouvoir tenir après une telle démonstration. Il était hors de question que je sois obligée de m’enfuir comme une lâche, pas tant que je ne l’aurai pas blessée assez gravement. Cela devenait une question d’orgueil. Et pourtant… Maintenant assise et pleine de petits éclats de verre un peu partout, je vis les portes s’ouvrir à la volée. Dommage, aucun ne tomba sous le poids de son élan. « Et voilà la cavalerie… » Avant que je n’aie à m’inquiéter d’être attaquée, Elsa leur ordonna de ne pas intervenir. Ça alors, voilà qui était intéressant. Elle avait apparemment décidé de ne plus se cacher derrière des tiers. Tant mieux, j’aurai des témoins pour attester de ma puissance et craqueler un peu la vision si parfaite qu’ils avaient de leur régente. Enfin, si j’arrivais à lancer une nouvelle attaque, ce qui n’était pas du tout certain. Je n’étais même pas sûre de pouvoir encore tenir sur mes jambes et le froid semblait s’infiltrer par les interstices déchirés de ma robe.

Dernier sursaut d’orgueil, je me forçais pourtant à me relever en voyant Elsa faire pareil. Elle retomba aussi sec et je gardais mon bras intact appuyé contre mes genoux afin de ne pas basculer, l’autre serré contre ma poitrine pour ne pas trop le bouger. Mon esprit était bien la seule chose capable de me garder debout à l’heure actuelle. Je n’étais même pas sûre d’être capable de me téléporter jusqu’au château. Qui pouvait savoir si je n’allais pas laisser un morceau de moi derrière, à l’image de ce vieil Olaf, disparu pour ma cause. Je ne savais pas comment réagir. Elsa parlait clairement avec ses sujets en tête, il était évident qu’elle était dans une situation similaire à la mienne et je grimaçais. Devoir admettre mon échec était difficile à avaler, mais je n’étais pas non plus suicidaire, et je n’étais clairement plus vraiment en état de me battre. Refusant de montrer un instant de faiblesse, je relâchais mon bras et le laisser retomber. « J’ai vu ça oui… Es-tu en train de suggérer que nous continuions cette charmante rencontre sur mon territoire ? Très bien alors. » Je me moquais bien qu’elle s’imagine que j’abandonnais. Ce n’était qu’un commencement au contraire. La prochaine fois, je serais prête.  Ce duel avait été l’occasion de voir que mes pouvoirs n’étaient pas rouillés après avoir dû me contenter du minimum depuis mon arrivée ici. Le nettoyage du château plein de poussière ne se comparait pas vraiment avec ce corps à corps féroce. « Prépare-toi bien Elsa. La prochaine fois, tu seras chez moi et la situation risque d’être bien différente. Désolée pour la casse. » J’eus un dernier sourire insolent avant de disparaître en un seul morceau, après avoir salué les gardes immobilisés. Une fois arrivée à proximité du château, je m’effondrais.






© Gasmask



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 356
Dans le coin depuis le : 07/09/2014
Localisation : Dans ma grotte ♥
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa Mer 3 Juin - 13:00


Elsa Arendelle



    Bien qu'à bout de force, à l'instar de son adversaire, Elsa faisait toujours bonne figure. L'air noble et digne, elle fixait la sorcière de l'ouest d'un regard inquisiteur. Ses yeux clairs étaient pourtant presque vide de vie et ne demandait qu'à disparaître derrière le voile de ses paupières. Elle sentait une gouttelette glisser doucement contre sa nuque, et loin d'être de la sueur, c'était en réalité l’hémoglobine qui s'écoulait doucement de son crâne, où elle s'était cogné bien trop fort. Mais elle s'efforça de ne pas y prêter attention, malgré la nausée, malgré qu'elle distingue à peine son ennemie derrière le voile noir qui était tombé devant ses yeux.

Zelena ne devait pas être dans un état bien plus glorieux, elle pouvait le deviner, mais elle avait autant de fierté que la reine d'Arendelle, et c'est ainsi qu'elle proféra ses dernières menaces avant de disparaître. Elle voulait l'affronter hors de ses terres ? Ne savait-elle donc pas que Elsa ne voyageait jamais ? Il était déjà rare qu'elle sorte du château, plus encore qu'elle parcoure son royaume … Mais jamais, ô grand jamais elle n'avait quitté ses terres en deux-cent vingt-trois ans de vie. La principale raison étant qu'Arendelle était une île, une île très vaste, mais non moins séparée par la mer du reste du monde … Et Elsa avait une peur viscérale de l'océan depuis que ses parents y avaient laissé la vie. Bien sûr, cela, personne ne le savait … Même Kay ne devait pas le savoir, seule Anna l'avait su … et elle n'était plus de ce monde depuis bien longtemps. Aujourd'hui, le royaume d'Elsa était peut-être en train de s'étendre dans la forêt enchantée, mais elle ne comptait pas s'y déplacer. Elle y placerait des régents de confiance, elle ferait ce qu'il faut … Mais elle ne comptait pas quitter sa terre natale. Plus que la peur d'affronter l'océan, elle avait peur de s'éteindre si jamais elle s'éloignait trop de ces montagnes aux neiges éternelles qui lui donnait son immortalité. Elle craignait que sa magie meurt si elle s'en éloignait de trop … et ce n'est pas comme ça qu'elle désirait mourir. Après la disparition d'Anna, elle avait été prête à tout pour la suivre dans l'au delà, mais depuis tout ce temps, depuis qu'elle avait Kay … Elle s'était habituée à vivre, elle s'était faite à l'idée qu'elle était éternelle …. Elle ne voulait pas mourir.

Elle ne répondit cependant rien à son ennemie. A priori, rien en ce monde ne pouvait la faire partir d'ici … C'est ce qu'elle croyait, et elle réaliserait plus tard, dans pas si longtemps, qu'elle avait tore. Mais pour l'instant, Elsa se sentait encore en sécurité, malgré son état lamentable … elle était convaincue que Zelena ne pourrait jamais l'atteindre. Mais pour que cela reste ainsi, elle allait devoir s'entraîner et retrouver Kay au plus vite … L'état actuelle de Zelena lui laissait un certain temps pour le retrouver avant qu'elle n'envisage de tenter une nouvelle offensive, mais elle ne devait pas perdre de temps.

Elle resta debout et digne jusqu'à ce que la sorcière ne disparaisse dans une ultime volute de fumée verte et c'est alors que ses jambes cédèrent enfin sous son poids. Elle tomba à genou et ses sujets se précipitèrent aussitôt vers elle. Son premier conseiller, toujours fidèle, perça la foule de soldat pour venir la soutenir. Elsa agrippa son col, s'accrochant encore à l'éveil.

— Kay … prévenez le prince … vite … Souffla-t-elle faiblement avant de succomber à l'épuisement.

La reine des neiges ferma les yeux et sombra dans un coma profond. A l'extérieur, et pour la première fois depuis plus d'un siècle, le ciel se dégagea complètement. Pas un nuage dans le ciel et ce sur tout le royaume. Le bleu du ciel ramena la lumière sur les terres d'Arendelle, les rayons du soleil frappaient le blanc de la neige et c'en était aveuglant. Si le soleil se montrait bien même sous le règne d'Elsa, la différence notable cette fois était que ses rayons étaient chaud … et commençait déjà à faire fondre la neige sur tout le royaume. La magie d'Elsa s'était momentanément éteinte … pour la plus grande inquiétude de ses sujets.








_________________
Frozen is coming:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa

Revenir en haut Aller en bas
 

Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Life is a game, you either win or lose but there is no draw / Elsa
» INTRIGUE N°3 ▬ 'win a fortune in a game, my life will never be the same.
» Vend Game et Watch avec boite...
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario 64.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Alex Kidd in Miracle World.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time - Have you seen A white rabbit ? :: Fantasyland :: “ Le Royaume d'Arendelle ” :: Le château d'Arendelle-