RSS
RSS


Forum RPG dérivé de la série Once Upon A Time
 

Partagez | .
 
  They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Mar 9 Sep - 13:31


La nuit était tombée depuis très longtemps et la fête au camp des Lost Boys s’était terminée au beau milieu de la soirée. Cela faisait environs une heure que tout le monde dormait à point fermé. Tout le monde ? Non ! Moi, je n’arrivais pas à dormir. J’avais eu beau compter les moutons ou fermer les yeux et m’imaginer mille et une aventures sur l’ile en compagnie de Peter, rien à faire ! Le marchand de sable ne voulait pas m’aider à sombrer dans les bras de Morphée quoique là, ce soit plutôt dans les bras de Peter ! Mon dieu, s’il savait que je craquais pour lui, il rigolerait de moi ! J’en suis sure ! Je continuais encore un peu à compter les moutons mais j’en ai eu marre au bout d’un moment ! Pourquoi je n’étais pas fatiguée ? D’habitude, j’étais la première à vouloir me coucher mais là, je ne trouvais pas du tout le sommeil. Finalement, je me levais en essayant de faire le moindre bruit pour ne pas les réveiller tous. Quand ça m’arrivait, j’allais dans mon petit coin privé, mon coin à moi, là où je me retrouvais seule avec moi-même. On a beau vivre en groupe, on a tous notre petit coin secret à nous ! Même Peter en a un et tout le monde le sait mais moi, je n’ai pas souhaitée dire où il se trouvait. C’était mon jardin secret mais j’étais certaine que Peter connaissait l’endroit vu qu’il était le maître de Neverland. Par moment, je le surnommais Dumbledore parce que comme lui, Peter savait où vous trouver. Je l’avais remarqué lors de ma première année et puis, c’était logique avec ce que je savais. Il était lié à l’ile.

Je me déplaçais lentement, tentant de ne pas faire de bruit à travers la jungle. Mon jardin secret n’était plus très loin. Juste derrière ce rideau de branches parsemées de feuilles d’un magnifique vert. Enfin, en journée, c’était un magnifique vert. J’écartais les branches pour pénétrer à l’intérieur. Les feuilles formaient un tapis qui cachait un gros tronc d’arbre dont l’une des branches assez épaisses et fortes m’avait servie pour attacher ma balançoire. C’était l’un de mes plaisirs quand j’étais petite. J’allais sur ma balançoire et tout devenait magique. Je m’inventais des aventures où parfois je volais dans les airs, soit comme Peter, soit dans une machine volante. Je me laissais balancer, oubliant la journée qui avait été longue. On peut dire que j’en avais un peu baver mais je trouvais ça logique. Depuis que tout le monde savait que j’étais une fille qui s’était faite passer pour un garçon, je devais prouver que j’avais ma place parmi eux. Après plusieurs années, ce n’était pas sans doute suffisant mais j’avais pu regagner leur confiance. Un peu grâce à Wendy !  

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Mer 10 Sep - 16:30


They say sleep on it but I can not sleep !
Charlie Nightingale & Peter Pan
l'Ile toute entière semble s'être enfin assoupi. Enfin, presque. Installé au pied de l'arbre où tout à commencer, je tentais de m'occuper l'esprit en taillant la pointe d'un grand bâton afin d'en faire, pourquoi pas, un javelot. Je ne ressentais aucune once de fatigue. Et après une énième discussion avec l'Ombre, j'étais plus préoccupé que fatigué. Chose qui m'arrive presque jamais d'ailleurs. Bref, une fois la pointe de mon bâton bien aiguisé, je souffle un bon coup dessus et l'observe un bref instant avant de finalement laisser ma tête reposer contre le tronc d'arbre dans mon dos. J'ai toujours beaucoup cet endroit, cet arbre. L'endroit où tout a commencé, où j'ai du sacrifier mon unique enfant pour pouvoir enfin être libre et vivre la vie que j'ai toujours voulu avoir. Au jour d'aujourd'hui, malgré les nombreuses années qui sont passées, je n'oublie pas. Mais je ne regrette absolument rien. Ou peut-être... tout de même le fait de ne pas avoir pu partager tout ça avec lui. Mais ce qui est fait, est fait. Je pris ensuite appuie sur mes jambes afin de me redresser vivement et de reprendre la route du campement. J'observais tous ces pauvres garçons, en train de dormir profondément, loin de leurs familles. Pour ceux qui en ont encore bien sûr. Peu d'entre eux en avaient réellement. Ils ne semblaient pas malheureux et dormaient paisiblement. Pour une fois, je n'allais les réveiller, même si ce n'est pas l'envie qui manque de me changer un peu les idées. Mais au moins, demain ils seraient d'autant plus en forme.

C'est alors que je remarque, non sans mal, qu'il manque une personne au bataillon. Je ressentir sa présence non loin d'ici. Comme souvent, elle devait être dans son petit "jardin secret". Aussi surprenant que cela puisse être, je n'ai pas encore eu l'occasion de l'y dénicher. C'est une fille et je préférai tout de même, comme en de rares occasions aussi pour Wendy, les laisser faire leurs petites affaires. Sait-on jamais... Même si cela me tracassait un peu, quelques fois. Imprévisible de nature, j'allais pour une fois déroger à cette règle. C'est donc sans crier gare et à l'aide de ma magie que je me rends directement là où se trouve la demoiselle. Silencieux et adosser contre un arbre, je l'observe un instant. Cela fait maintenant quelques années, depuis sa "trahison", que nous avons pas vraiment eu l'occasion de nous entretenir seul à seul. Sachant que ça ferait tout de même mauvaise figure aux yeux des autres garçons. Autant donc en profiter tant qu'ils dorment. « Joli coin... n'est-ce pas ? Quoi qu'un peu trop sombre à mon goût, tout de même... » Je me doutais bien que ma présence risquait quelque peu de la surprendre, mais qu'importe. Après tout, je reste le maître des lieux et elle devait s'y attendre. J'attends de capter enfin toute son attention avant de reprendre. « Je m'attendais à te voir plus épuiser, après une telle journée. » Même si je ne l'avouerai pas à voix haute, je devais avouer que sa force, sachant en plus que c'est une fille, était assez surprenante et ceux depuis ces débuts ici. Peut-être devais-je augmenter la difficulté de mes défis d'un cran ?


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Mer 10 Sep - 19:13


Même en me balançant, je n’arrivais toujours pas à trouver le sommeil. J’allais avoir du mal à être en forme demain, je le sentais et certains allaient surement en profiter pour me mettre des bâtons dans les roues. Heureusement, j’avais quand même pu me faire des amis parmi les garçons perdus et eux, ils savaient de quoi j’étais capable. Comme Gaby et il avait souvent voulu prendre ma défense devant Peter mais je le lui interdisais à chaque fois. C’était gentil de sa part mais avec mon passé, j’en avais marre de ne pas avoir l’occasion de me défendre. Perdue dans mes pensées, je fus sortie de mes réflexions par une voix.

Peter : « Joli coin... n'est-ce pas ? Quoi qu'un peu trop sombre à mon goût, tout de même... »

J’eus un sourire. Je me disais quand est-ce qu’il allait venir lui ! D’un autre côté, il n’avait pas tort. C’est vrai qu’il faisait sombre mais mes yeux étant déjà habitués à la pénombre, ça n’avait pas changé grand-chose pour moi et puis, j’arrivai à me déplacer même les yeux fermés. J’arrêtais de me balancer avant de faire allumer mentalement des petites guirlandes que j’avais créées par mon imagination. Quand je dis que j’ai une imagination débordante, je ne mentais pas là ! Et quand on a compris le système, ça devient plus facile aussi ! Et puis, c’était plus joli comme ça. Je fis tourner les cordes pour me trouver face à lui. Il se tenait adosser contre un autre arbre.

- Salut chef !

Je lui fis un petit sourire, un peu timide car c’était la première fois depuis la découverte de mon mensonge qu’on ne s’était plus parlé vraiment. Enfin, pour le peu que l’on avait eu des discussions. Comme avec les autres, j’avais du lui mentir sur le fait que j’étais une fille mais pour le reste, je disais la vérité comme par exemple les raisons qui m’avaient poussée à venir jusqu’à Neverland. Là-dessus, j’avais été honnête !

Peter : « Je m'attendais à te voir plus épuiser, après une telle journée. »
- Ben moi aussi mais apparemment, le marchand de sable m’a oubliée ! J’ai eu beau compter les moutons, ça ne marche pas ! Toi aussi t’arrives pas à dormir ?



Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Ven 12 Sep - 11:27


They say sleep on it but I can not sleep !
Charlie Nightingale & Peter Pan
Depuis mes tous premiers jours à Neverland, le sommeil est devenu un besoin très rare. Malgré tout ce que je peux faire en une journée, je n’arrive plus à être épuisé. Ce qui est une très bonne chose, évidemment. J’en joue beaucoup… C’est d’ailleurs de cette façon que j’arrive toujours à garder un œil sur l’ensemble de l’Ile et de ceux qui y vivent. D’habitude, pendant que le campement dort, j’en profite pour planifier et méditer sur mes prochains objectifs. Dont le principal, qui traine et n’est toujours pas plus avancé depuis de nombreuses années maintenant. Même s’il est bien connu qu’à Neverland, le temps est comme arrêté, mon temps à moi n’est pas illimité… Ou du moins, tant que je n’arrive pas à mettre une main définitive sur celui que je recherche. Fort heureusement et comme toujours, j’avais tout prévu et n’allait pas lâcher l’affaire pour autant. Il fallait juste accélérer la cadence et faire augmenter la pression d’un cran. Quitte à devenir plus… cruel, si nécessaire.

Me voici donc légèrement surpris de constater la jeune femme, non en train de dormir, mais trainant au beau milieu de la jungle. Sachant qu’elle n’a pas passé une journée de tout repos… Non pas que je m’inquiète pour elle ou sa santé, mais contrairement aux autres, elle semble avoir un peu plus de résistance. Ce moment « intime » allait au moins peut-être servir à la découvrir un peu plus. Toute information, que ce soit chez un ennemi ou un ami, est bonne à prendre. « Disons que je n’en ressens pas le besoin. » Finalement, je me décolle de l’arbre contre lequel j’avais confortablement pris appuie et observe un instant les guirlandes qui viennent d’apparaître au dessus de nos têtes. Pas trop mal… ça rendait déjà l’endroit un peu plus sympathique. D’un geste de la main, je fais apparaître un petit feu au sol, juste derrière Charlie. Avec par-dessus une casserole contenant quelques toasts, en train de cuir. « Autant en profiter. Tu peux te servir si tu en as envie. Ils ne sont pas empoisonné, rassures-toi. »

La jeune femme aurait peut-être raison de se méfier, sait-on jamais avec moi. Mais si j’avais envie de me débarrasser d’elle, je ne m’y prendrai pas avec du poison. Une technique un peu trop délicate et féminine à mon goût… Et pour preuve, en plus d’être gourmand de nature, je me servis en premier. Croquant une bonne bouchée de mon toast. Ils étaient délicieux et bien cuit comme j’aime. Je pose à nouveau mon regard sur Charlie, prenant le temps de l’observer un instant. « Je n’ai pas encore eu l’occasion de te le dire et tu ferais d’ailleurs mieux d’en profiter, mais je dois avouer, que tu te débrouilles plutôt bien pour une fille. » Effectivement ce n’est pas le genre de compliment que je sortirai facilement de ma bouche, mais je le pensais. Ce qui ne veut pas dire non plus que je plaide en sa faveur. Mais j’aimais plutôt bien son côté combatif et passionné…


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Ven 12 Sep - 20:51


Peter : « Disons que je n’en ressens pas le besoin. »
- Veinard va !

Comme on n’avait jamais vraiment discuté lui et moi, je pourrai être un peu timide mais ce n’était pas le cas. Au contraire, j’étais encore plus à mon aise, même si je savais qu’il pouvait être imprévisible mais c’était pour ça que je tenais tant à rester ici : pouvoir être moi-même mais pour l’instant, je n’étais entièrement moi qu’avec quelques garçons. Ceux qui avaient fini par m’accepter comme fille perdue et qui acceptaient le fait que je pouvais les mettre ko si je le voulais ! Je ne savais pas pourquoi mais je restais donc moi avec Peter. Et puis, ça ne pouvait pas être une mauvaise chose ! Au moins, il me découvrirait sous un nouveau regard. Positif j’espère !
Alors que je le vis se décoller de l’arbre, je sentis soudainement un peu de chaleur dans mon dos. Restant toujours assise sur ma balançoire, je pivotais pour apercevoir un petit feu sur lequel était déposée une casserole où cuisaient des petits toasts. Hum, ça me donnait faim tout à coup !

Peter : « Autant en profiter. Tu peux te servir si tu en as envie. Ils ne sont pas empoisonné, rassures-toi. »

J’eus un grand sourire, non seulement pour la petite référence à « Blanche-Neige » mais aussi pour l’invitation qu’il me fit. J’avais toujours été gourmande de nature et visiblement, je n’étais pas la seule. En même temps, c’était bien connu que tous les enfants étaient gourmands. Enfin, oui, les enfants, pas toutes les adolescentes ! De mes sœurs et moi, j’étais la seule à être restée la plus gourmande ! En même temps, mes sœurs avaient toujours fait attention à leur ligne, ce qui n’avait jamais été mon cas et je n’en avais pas besoin ! Je me levais donc après qu’il se soit servi en premier et me servis à mon tour. Hum, c’était délicieux !

- Hum, trop bon ! Même si c’est fait magiquement, tu devrais me dire comment tu le fais cuir en vrai !

Peter : « Je n’ai pas encore eu l’occasion de te le dire et tu ferais d’ailleurs mieux d’en profiter, mais je dois avouer, que tu te débrouilles plutôt bien pour une fille. »

Je pense que j’avais souri encore plus car c’était rare qu’il fasse des compliments. C’était même la première fois qu’il m’en faisait. Il avait raison, je devais en profiter !

- Merci mais je suppose que c’est pas encore assez pour te prouver que j’ai ma place avec toi et les autres !

Je n’étais pas une idiote, contrairement à ce que certains pensaient. Je m’assis alors par terre, jambes croisées et savourant mon petit toast.



Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Mer 17 Sep - 22:17


They say sleep on it but I can not sleep !
Charlie Nightingale & Peter Pan
A première vue, elle ne semblait pas très effrayé de se retrouver seule en ma présence. Ou du moins, beaucoup moins que lorsque je suis entouré de mes garçons perdus. C’était plutôt intéressant… Tout autant que ses nombreux sourires. Comment pouvait-elle paraître aussi… « joyeuse » après tout ce que j’ai pu lui faire endurer ici ? J’avoue que son comportement ne manque pas de me laisser quelque peu… perplexe. Mais peut-être était-ce aussi une bonne raison pour essayer de creuser un peu plus en elle. Même si je n’ai pas toujours besoin de raisons pour agir de la sorte. Disons que cela m’inspira à quelques idées… Sans la quitter des yeux, je la regarde se servir d’un de mes toasts puis le déguster, visiblement avec plaisir. Oui, à ce qu’il parait j’ai toujours bien su les faire, d’après une certaine personne. Pourtant, je ne suis pas réputé pour être un fin cuisinier. Ici, à l’aide de l’imagination, il n’est vraiment pas difficile de savoir faire de bonnes choses. Enfin, il suffit juste d’y croire. Comme pour tout le reste d’ailleurs.

Pour une fois, après de longues années, je m’autorise enfin à lui faire un compliment. Mais un compliment bien mérité, il fallait l’avouer. On peut me reprocher un certain nombre de choses, mais pas d’être honnête. Ou du moins… dans ce domaine là. C’était bien la première fois que je voyais une fille, capable de mettre autant de garçons au tapis. Suite à son mensonge, je n’ai pas manqué de lui en faire voir de toutes les couleurs, mais jamais je l’ai entendu rechigner, ni se plaindre. Bizarrement, elle me faisait presque penser aux débuts de Félix à Neverland. Peu importe ce que je pouvais lui dire ou lui faire endurer, une chose comptait par-dessus tout : rester à Neverland. Serait-ce la même chose pour elle ? Il y a fort à parier… Sauf que là, il est question d’une fille, ce qui est bien différent et plus compliqué pour ce qui est de la maintenir ici. « Quelle perspicacité ! » Ironique, ou non ? Dans tous les cas, il me semble évident de ne pas offrir une place de choix à une menteuse. Même si ça fait un bon moment qu'elle fait ses preuves. Mais le principal problème reste surtout les autres garçons qui, hormis quelques uns, ne sont pas décidés à l'accepter de sitôt.

Croquant à nouveau à pleine bouche dans mon délicieux toast, j'observe un court instant le feu qui brûle à mes pieds, avant de chercher une fois de plus à noyer mon regard transperçant dans celui de la jeune femme. « Mais si cela peut te rassurer, tu te rapproches du but. » Lui ayant déjà fait passer pas mal d'épreuves en tout genre, j'étais déjà en train de réfléchir à la prochaine, quand une drôle d'idée me frôla l'esprit. Étant une fille, je pouvais m'amuser avec elle dans un domaine en particulier. Dangereux, peut-être, mais qui en valait la peine. M'assurant la victoire dans tous les cas... Je termine de manger, avant de finalement me rapprocher et m'installer à côté d'elle. « Dis toi, que pour pouvoir vivre à Neverland, il faut y croire. Pour perdurer parmi nous, c'est l'inverse. Tout le monde doit être capable de croire en toi... surtout moi. » Je dramatisais peut-être, comme toujours, mais c'était le but. Sans ciller ni lâcher son regard, je poursuis. « Vu la détermination dont tu fais preuve depuis le début, je suis sûr que tu ne me décevras plus. Au risque d'avoir fait tout cela pour rien. Ce n'est pas ce que tu veux, n'est-ce pas ? »



electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Mer 17 Sep - 23:07


Vu le regard qu’il me lançait, j’étais persuadée qu’il devait se demander pourquoi je n’étais pas apeurée ou gênée par sa présence alors que lorsqu’on était entouré des autres, j’étais plus sur ma réserve. La réponse était qu’en compagnie des autres garçons, à cause de mon petit mensonge, je devais faire disons profil bas. Et puis, là, j’avais pour ainsi dire Peter rien que pour moi mais je me secouais parfois la tête quand je me rendais compte que je le regardais trop … comme une fille ! Je suis certaine qu’il allait finir par comprendre pour mes sentiments à son égard et là, je pouvais dire adieu Neverland ! Je venais d’avoir droit à un compliment si rare que je voudrais bien en avoir d’autres encore de temps en temps. La seule chose que j’appréciais chez Peter, c’était son honnêteté, même si moi, je ne l’ai pas été en me faisant passer pour un garçon mais pour le reste, je me suis toujours forcée de l’être, surtout avec lui. Voilà pourquoi je restais moi-même. Quoique … Non ! EN fait, là, c’était Charlotte qu’il avait en face de lui, la fille un peu fofolle et gamine et non Charlie, ce garçon manqué un peu réservé et solitaire ! Mais est-ce qu’il allait s’en apercevoir ? Je verrai bien ! C’était déjà pas mal de sa part de venir parler avec moi.

Peter : « Quelle perspicacité ! »

Ah, j’avais vu juste ! Ce n’était pas encore assez au sujet de mes preuves pour rester sur cette ile mais qu’importe, je survivrai car j’ai une belle motivation ! Non, deux motivations : pouvoir me sentir libre et être acceptée comme je suis, et Peter ! Euh non ça fait trois motivations en fait !

Je finissais mon toast quand je croissais son regard. Je me retins de faire un soupir comme font toutes les filles face au garçon dont elles sont amoureuses parce que dans mon cas, vaut mieux pas pour le moment qu’il le sache !

Peter : « Mais si cela peut te rassurer, tu te rapproches du but. »

Je ne pus retenir à nouveau un sourire.

- Ah, tant mieux alors ! ça me motive encore plus !

Je me demandais, comme à chaque fois, quelle serait la prochaine épreuve bien que c’était toujours avec une certaine appréhension ! Disons qu’il avait un certain sens de l’humour le Peter mais bon, parfois, c’est un humour vache, très vache mais parfois, je trouvais l’épreuve raisonnable. Tout à coup, je le vis s’asseoir à côté de moi. Je sentis mon cœur faire presque un grand bond, comme s’il allait sortir de ma poitrine. Oh non ! faut pas qu’il voit ça ! Je sens mes joues commencer à chauffer là ! Je pris une grande inspiration pour contrôler les battements de mon cœur et prendre un visage neutre on va dire.

Peter : « Dis toi, que pour pouvoir vivre à Neverland, il faut y croire. Pour perdurer parmi nous, c'est l'inverse. Tout le monde doit être capable de croire en toi... surtout moi. »

Je l’écoutais attentivement, prenant un air sérieux sur ce qu’il disait car ça devait être important s’il m’en parlait. Peter Pan ne dit jamais des choses sans grande importance !

Peter : « Vu la détermination dont tu fais preuve depuis le début, je suis sûr que tu ne me décevras plus. Au risque d'avoir fait tout cela pour rien. Ce n'est pas ce que tu veux, n'est-ce pas ? »

Je fis un « non » de la tête pour confirmer ce qu’il disait. Je ne savais pas depuis combien de temps j’étais ici mais il était clair que je n’avais aucune envie de repartir. Je me plaisais vraiment ici, avec eux, avec lui et même avec Wendy !


Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Sam 20 Sep - 16:57


They say sleep on it but I can not sleep !
Charlie Nightingale & Peter Pan
Cela ne fait que quelques petites minutes, à peine, que nous sommes tous les deux seuls au milieu de cette imposante jungle. Et pourtant, j'ai comme l'impression de la découvrir sous un autre jour. A moins que ça ne soit qu'une impression... Moi qui m'attendais à la voir beaucoup plus effrayé et moins à l'aise, si j'osais transgresser son petit jardin secret et surtout nous imposer un petit tête à tête. Peut-être est-ce finalement les autres garçons qui la dérange et non ma personne. Ce qui me rassura un peu plus dans mon jeu et allait certainement le rendre un peu plus facile que prévu. Il m'arrivait même de temps en temps, de percevoir quelques uns de ses regards sur moi. Bien différent de ceux des autres et qui semble en dire beaucoup... Mais jusque là, je n'y ai jamais porté plus d'attention. D'autant plus qu'à la base, ce que peut bien penser ou dire une fille, m'importe peu. Malgré tout, je dois bien avouer qu'elle m'intrigue. Elle restait bien différente de Wendy. Qui était aussi exemplaire que Charlie, au début, mais qui finalement n'a jamais eu pour ambition de rester à Neverland. En serait-il de même pour Charlie, au bout d'un moment ? Ou tenait-elle réellement, comme personne, à rester en ces lieux ?

La confiance est une denrée très difficile à obtenir et encore plus difficile à récupérer quand on l'a déjà perdu une fois. D'autant plus quand on est intransigeant comme je le suis. Pourquoi devrai-je faire exception avec elle ? Il faut avouer que si Wendy n'avait pas agit au bon moment, elle ne serait peut-être déjà plus parmi nous. Un coup de chance. J'espérai ne vraiment pas le regretter ni perdre mon temps, au risque de m'en prendre aux deux filles... Malgré tout, la jeune demoiselle resta souriante et positive. Même en sachant qu'elle a encore du pain sur la planche. Au moins, son enthousiasme et sa capacité à comprendre rapidement ne me déplaisais pas. Toujours installé à ses côtés, je ne la quitte pas des yeux. Aimant m’imprégner du regard de l'autre à chaque fois que je m'adresse à quelqu'un. Et encore plus quand j'ai pour ambition d'en savoir plus... « Bien. Dans ce cas... je ne devrai plus avoir le moindre soucis à me faire à ton propos. » Il est évident que je resterai tout de même sur le qui-vive. Ne faisant confiance qu'à moi-même et ce, depuis toujours. Ce n'est pas aujourd'hui que ça allait changer...

Je détourne enfin mon regard d'elle pour le poser sur les flammes devant nous. La nuit est belle et tout se passe comme prévu, pour le moment. Finalement, la compagnie de la jeune femme ne me dérangeait pas. Je pouvais même avouer qu'elle m'apaisait quelque peu. Mais il n'était pas question de me détourner de mon objectif pour autant. Je décide ensuite de me redresser sur mes deux jambes, avant de tendre une main à Charlie pour l'aider à en faire de même. « Suis moi. » Un sourire malicieux aux coins des lèvres et d'un mouvement de tête, je l'invite ensuite à me suivre au travers de la jungle. Un silence inquiétant, mais parfois apaisant régnait un peu partout autour de nous. Une ambiance que j'ai toujours beaucoup apprécié depuis ma première nuit à Neverland. Nous arrivâmes rapidement au bord d'une falaise, offrant une sublime vue sur l'océan, quelques rochers et la forêt noir de l'autre côté. Je laisse Charlie savourer le paysage, avant de briser à nouveau le silence. « C'est ici que j'ai passé ma première nuit à Neverland. Et que j'ai réellement su, que j'étais fait pour être ici.  » J'observe l'horizon un instant, avant de me tourner vers elle. « Pourquoi tant d'acharnement pour rester ici ? »



electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Sam 20 Sep - 18:55


Peter : « Bien. Dans ce cas... je ne devrai plus avoir le moindre soucis à me faire à ton propos. »

Ouais mais une petite voix me disait en moi qu’il resterait tout de même encore un peu méfiant malgré tout. Je pouvais le comprendre là-dessus. Moi-même, j’étais du genre très rancunière et je ne faisais plus confiance avant un long moment. C’était mon côté « boudeuse » et quand je boude, je boude longtemps sauf si je tiens vraiment à cette personne, ça ne dure qu’entre quelques heures et quelques jours suivant la raison de mon boudage !

Il détourna le regard en direction du feu et j’en fis de même mais de temps en temps, je ne pouvais pas m’empêcher de le regarder discrètement. Enfin, j’essayais. J’étais presque contre lui si l’on pouvait dire. Je pouvais bien en profiter que je l’avais plus près de moi que d’habitude. Tout à coup, il se releva et me tendit la main pour m’aider à me relever. Timidement, je la lui saisis et comme si ça ne suffisait pas, mon cœur s’est mis à battre la chamade en plus de me filer un nœud dans l’estomac. C’était la première fois pour moi que j’avais un tel contact avec lui. Si si ! Je vous le jure ! Depuis que je suis à Neverland, je ne l’ai jamais touché ! Regardé oui mais touché non !

Peter : « Suis moi. »

Je le suivis donc, avec un petit pincement au cœur que ce contact avec lui soit déjà … fini. Niveau sensation sur le coup, ça m’a bien fait chier mais quelques secondes, j’étais au paradis ! Charlie, ta g***** ! T’es déjà au paradis ! Il y régnait un silence dans cette jungle mais je m’y étais habituée avec le temps. Parfois, c’était inquiétant mais parfois, apaisant. Un peu de silence me faisait parfois du bien après avoir entendu crier pendant toute la journée les garçons. Au bout d’un moment, on arriva au bord d’une falaise. Je n’étais pas très à mon aise, ayant un peu peur du vide malgré que j’avais tenté de vaincre cette peur – j’y arrive petit à petit – mais je devais avouer qu’elle offrait une magnifique vue. On pouvait voir l’océan, quelques rochers et la forêt noire. Le paysage était à couper de souffle. Voilà pourquoi j’adorais cette ile ! Elle était sublime ! Vraiment sublime !

Peter : « C'est ici que j'ai passé ma première nuit à Neverland. Et que j'ai réellement su, que j'étais fait pour être ici. »

Wow ! Il avait dormi ici la première fois ? Bah, c’est vrai que c’est beau à regarder avant de s’endormir. A condition de ne pas être trop près du bord !

Peter : « Pourquoi tant d'acharnement pour rester ici ? »

- Parce que c’est le seul endroit où je me sens chez moi et où je peux être libre sans devoir entendre mon père me critiquer du matin jusqu’au soir parce que j’ai pas eu une bonne note alors que je me suis légèrement améliorée ou ma mère me couver parce que je suis une prématurée !

Bien sur, il y avait une autre raison mais je ne pense pas ce que ça soit le bon moment pour lui dire aussi que je voulais vivre des aventures avec lui tout ça parce qu’enfant, je disais que j’allais me marier avec lui quand je serais plus grande ! Enfin, que je suis amoureuse de lui-même avant d’arriver ici ! Remarquez, j’ai eu bon goût ! Il est très mignon !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Jeu 25 Sep - 9:56


They say sleep on it but I can not sleep !
Charlie Nightingale & Peter Pan
Ce silence était véritablement apaisant et nécessaire sur cette île. M'ayant toujours aidé à réfléchir, à méditer. Me donnant parfois la sensation de ne faire plus qu'un avec ce monde, qui hante mes rêves depuis des siècles, depuis ma plus tendre enfance. Même si cela fait un bon moment maintenant que je vis ici, chaque jour, j'ai encore l'impression de vivre un rêve. Mais chaque jour aussi, j'espère que ça n'en est pas un. Je n'ai jamais été aussi heureux, depuis que je suis ici. N'ayant pas vécu une enfance heureuse, je rattrapais chaque jour, tout ce temps perdu. Ne me lassant pas non plus de ce sublime paysage, que Charlie semble également beaucoup apprécier. J'avais tout de même pris le temps de l'observer, depuis qu'elle est à Neverland. Et plus je le fais, plus mes suspisions se confirment. Elle semble réellement, apprécier cet endroit. Mais pas de la même façon que les autres. Presque, autant que moi. C'est ce petit détail qui l'a en partie sauvé...

Je lui laisse donc le temps d'observer le paysage, avant de vouloir en apprendre un peu plus sur les origines de cet enthousiasme inébranlable. Bien évidemment, je connais déjà une partie de son histoire, mais pas les détails. Ne m'étant jamais réellement intéressé à sa personne. Mais faire mine de s'intéresser à quelqu'un et en savoir un peu plus, peut s'avérer plus qu'utile, parfois. Arquant un de mes sourcils, je suis quelque peu surpris par ce qu'elle me raconte. Elle ne se sent pas abandonné par ses parents, ni ne l'est, elle veut elle-même s'en séparer. Semblant, visiblement, plus croire en cette île qu'en eux. Une histoire moins originale que celle des autres, mais bien différente... « Je vois. Décidemment, tu es bien différente des autres. » Je la regarde un instant, avant de fixer à nouveau le paysage. Ca pouvait être intéressant au final, mais fragile.

Même si ça fait maintenant un bon moment qu'elle est à Neverland et qu'elle ne semble pas s'en lasser, nous ne sommes jamais à l'abri d'un "manque". Et si un jour, sa véritable famille lui manque ? Il suffisait peut-être que je m'assure que cela n'arrive pas, pour gagner encore un peu plus sa confiance. Posant à nouveau mon regard sur elle, je tente de reprendre mon petit côté angélique. « Tu as pris la bonne décision. Même si... ton séjour ici n'a pas toujours été rose, tu finiras par gagner ta liberté. Une liberté que tu n'auras nul part ailleurs. » Ce qui n'est pas totalement faux, hormis peut-être le fait que je reste le Maître incontesté de Neverland. Mais c'est toujours mieux que d'avoir des règles, des devoirs et des parents sur le dos, non ?



electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Jeu 25 Sep - 15:06


C’est vrai que d’un côté, je n’avais pas été abandonnée puisque j’avais été, malgré le peu de considération venant de mon père, très aimée et choyée par ma famille, que ce soit de ma mère – un peu trop venant d’elle – ou de mes sœurs et de mes grands-parents. Mais j’avais fait mon choix et je ne reviendrai pas en arrière. Sinon, je risquais de tout perdre ce que j’avais entrepris et la seule chose que j’avais retenu de papa, c’était que lorsqu’on entreprend quelque chose, on le faut jusqu’au bout ! Au moins, il m’avait appris une bonne valeur et c’était pareil pour mes sœurs.

Peter : « Je vois. Décidemment, tu es bien différente des autres. »
- C’est ce qui fait tout mon charme !

Je riais un peu mais en même temps, c’est vrai que j’avais toujours été différente des autres et ce n’était pas prêt de s’arrêter. Pour mon père, je n’étais pas normale, idem pour ma mère. Mes sœurs me trouvaient étrange comme fille et les autres à l’école disaient que j’étais bizarre. Je préférais encore ne pas être comme les autres plutôt que d’être née dans le même moule qu’un ou qu’une autre. Au moins, j’avais ma propre personnalité, ce qui certaines personnes ne semblaient ne pas vouloir comprendre. Ok, tout le monde savait que j’avais toujours eu un côté « différent » mais sans essayer de chercher plus loin que le bout de leur nez ! Une chose que j’avais longtemps compris, plus t’es différent, moins les gens chercheront à te comprendre et plus ils te mettront sur le côté, comme ce fut mon cas ! Les autres ne voulaient pas de moi, eh ben moi je ne voulais pas d’eux ! On est mieux seul que mal accompagné comme on dit !

Peter : « Tu as pris la bonne décision. Même si... ton séjour ici n'a pas toujours été rose, tu finiras par gagner ta liberté. Une liberté que tu n'auras nul part ailleurs. »

Je sourie à ses mots. Libre ! Je me sentais déjà un peu plus libre, même s’il en restait le maître des lieux, je n’avais plus personne pour me faire « Charlie, fais tes devoirs, t’as étudié tes leçons, et cette interro ? Tu pouvais faire mieux ! C’est pas comme ça que t’auras un travail convenable plus tard ! ».

Je commençais à me ronger les ongles car j’avais une question sur le bout de la langue et je ne savais pas si c’était si c’était une bonne chose de la lui poser mais bon, après tout, s’il voulait savoir un peu sur moi, j’avais tout de même le droit de faire pareil. S’il n’avait pas envie de répondre, c’était son choix et je le respecterai.

- Au fait, Peter, et toi, c’est qui ou quoi qui t’as donné envie de tout quitter pour ici ?

Il ne pouvait pas être né Peter Pan. Pour moi, ça semblait impossible mais il pouvait être devenu cet éternel adolescent pour x raisons. Ça oui !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Ven 3 Oct - 11:09


They say sleep on it but I can not sleep !
Charlie Nightingale & Peter Pan
Un petit rictus pris forme aux coins de mes lèvres. Effectivement, être différent des autres pouvait parfois s'avérer être vu comme une forme de "charme", ou de "rejet" pour d'autres. J'en savais quelque chose... Sauf qu'en ce qui me concerne, je m'en servais plus comme d'une qualité. Un petit trésor qu'on ne pourra jamais m'enveler, mais uniquement envier. Et puis, je dois avouer que l'avis des autres à mon propos m'a toujours très peu intéressé. A la limite, il n'y avait que celui de Rumple qui pouvait me faire un quelconque effet... et encore parfois. M'imprégnant toujours de ce joli paysage, je ne m'en lassais décidemment pas. Ce dernier avait un effet des plus positifs sur moi et avait comme le don de m'apaiser, de me mettre de bonne humeur. Ce qui du coup, est plutôt tant mieux pour la personne qui m'accompagne. Qui plus est Charlie, une fille à qui j'en ai fait baver durant un très long moment. Ce n'était pas encore tout à fait terminé d'ailleurs... Mais je commençais réellement à me faire à sa présence, voir même presque à apprécier sa justement différence.

Et si nous avions finalement, tous deux, le même amour pour Neverland ? Cela m'étonnerai fortement, ayant toujours été le seul à en rêver, à avoir suffisamment peu de maturité pour même vouloir y vivre et dans la peau d'un éternel adolescent. La question de la jeune femme me fit sortir de mes songes. Devais-je répondre à sa question ? « Les autres mondes ne me correspondent pas. Je n'y ai jamais réellement trouvé ma place, ni y vécu heureux. Depuis toujours, je rêve de cet endroit. » Il était certainement un peu tôt pour me confier davantage à elle, sachant que je ne me suis jamais confié à personne. Mais cela faisait tout de même un peu de bien d'en parler. « Même si j'ai du faire certains choix pour vivre ici... Je ne regrette rien. » Et si je pouvais vivre suffisamment longtemps pour en profiter, ce serait encore mieux. Hélas, il y a toujours un prix à payer. Pas seulement pour la magie, mais aussi pour réaliser ses rêves.

Ressacer son passé et en parler avait toujours le don de me laisser un peu songeur. Mais je le fus d'autant plus en croisant le regard de Charlie. Un regard que j'ai peu l'occasion de voir, ou du moins à mon égard. S'intéressait-elle réellement à ma personne ? A mon passé ? Ou était-ce purement stratégique ? De nature méfiant, je n'allais pas baisser mes défenses facilement, mais allait tout de même poursuivre le jeu. « J'espère vraiment pouvoir un jour réellement compter sur toi. Aussi longtemps qu'il le faudra... Un peu comme avec Wendy, en quelque sorte. » Noyant mon regard dans le sien, je n'attends qu'à observer la moindre de ses réactions. Persuadé qu'il y en aura une...


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Ven 3 Oct - 14:09


Par moment, je me demandais si Peter et moi, on n’avait pas certains points communs, que ce soit dans le caractère ou dans le vécu avant d’être ici à Neverland. Enfin, pour le vécu, on avait tous plus ou moins le même style de passé, quoiqu’un peu différent d’un perdu à un autre. Déjà, j’étais la première fille à vouloir tant rester ici, contrairement à Wendy. Je pense qu’elle, elle voudrait bien partir. Ses frères devaient lui manquer plus que tout. De ma famille, il n’y avait que mon grand-père qui me manquait mais mon petit doigt me disait que je ne le reverrais pas si je revenais. Mais j’avais trouvé un nouvel endroit à aimer et à chérir bien que c’était déjà le cas lorsque j’étais petite. Je m’imaginais déjà ici, m’inventant mille et une aventures dans la jungle.

Peter : « Les autres mondes ne me correspondent pas. Je n'y ai jamais réellement trouvé ma place, ni y vécu heureux. Depuis toujours, je rêve de cet endroit. »
- Alors on est deux !

Certes, j’avais été heureuse mais enfant ! C’était à l’adolescence que tout avait changé ! Le regard des autres, les mauvaises langues, mon père qui devenait plus sévère avec moi qu’avec mes sœurs et ma mère qui m’étouffait un peu trop !

Peter : « Même si j'ai du faire certains choix pour vivre ici... Je ne regrette rien. »

J’eus un sourire. Oui, sous certains points, on était pareil lui et moi car moi aussi je ne regrettais rien du tout même si quelques personnes me manquaient, je savais au fond de moi que j’avais fait le bon choix ! Si quelqu’un avait le malheur de me dire que je n’avais pas ma place ici – hormis Peter mais ça me ferait super mal au cœur là – je lui fous mon poing dans la figure !

Peter : « J'espère vraiment pouvoir un jour réellement compter sur toi. Aussi longtemps qu'il le faudra... Un peu comme avec Wendy, en quelque sorte. »

Son regard se noya dans le mien et sans que je m’en rendre compte, je m’approchais de lui pour le prendre dans mes bras. Vous pouvez pas imaginer comme j’en rêvais depuis mon arrivée mais je m’écartais aussi vite, un peu gênée. C’était pas dans nos habitudes bien que j’aimerai bien, même si là, il n’y avait personne pour nous voir. Je baissais la tête, embarrassée. Et mer** !

- Euh désolée chef !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Ven 10 Oct - 9:55


They say sleep on it but I can not sleep !
Charlie Nightingale & Peter Pan
Plus j'apprenais à la connaître, plus j'avais l'étrange impression qu'elle et moi n'étions pas si différent. Même si une petite voix au fond de moi me dit de me méfier de tout ce qui vient de l'extérieur. Ce que me conseil bien souvent l'Ombre aussi d'ailleurs... Mais il m'étais bien rare d'avoir autant de points communs avec une fille. Quoi qu'il en soit, le but était de me mettre Charlie dans la poche et il semblerait que l'objectif soit plus facile que ce que je pensais à atteindre. Son regard sur moi était décidément bien différent des autres. Elle ne semblait pas me haïr, malgré tous les sales coups et toutes les tortures que j'ai bien pu lui faire. Pourquoi donc continuait-elle à m'observer de cette façon ? Non pas que cela m'intimidait, mais disons que j'en avais quelque peu perdu l'habitude... Elle m'écoutait aussi, sans broncher et attentivement. Ce qui me fis presque du bien, d'avoir l'impression de ne pas être regardé comme un martien quand on a un point de vu aussi... disons original.

Suite à ce que je venais de dire, je m'attendais en réalité à une toute autre réaction de sa part. A l'expression d'une certaine rivalité ou frustration vis à vis de Wendy, mais c'est une toute autre réponse dont j'eus droit et vraiment des plus innattendues. La jeune femme se rapprocha de moi avant de me prendre dans ses bras. Une action pourtant banale pour certain, mais qui eut un drôle d'effet sur moi. Sur le coup, tout mon corps se crispa. Prêt à la repousser de toutes mes forces jusqu'à l'autre bout de la jungle. Pourtant, c'était loin d'être désagréable. Encore quelque peu surpris, je n'eus pas vraiment le temps de réagir à ce geste, qu'elle s'excusa d'emblé. Me reculant de quelques petits pas, l'embarra s'empare également de moi durant un très court instant. Suffisant pour que ça se remarque. Heureusement, personne d'autre que nous n'avait assisté à cette "scène". Et moi qui avais pensé lui inspirer que du dégoût...

Après avoir chercher à fuir son regard durant quelques secondes, je le pose à nouveau sur elle. Autant simuler une gène encore plus profonde, voir même presque un semblant de timidité. Histoire de rendre le tout encore plus dramatique... Me rapprocher d'elle serait vraiment plus facile que prévu. Et encore, je n'allais pas m'arrêter là. « Pourquoi te comportes-tu ainsi vis à vis de moi ? Après tout ce que j'ai bien pu te faire ? » Mon timbre de voix était doux, presque berçant. Et mon visage reflétait celui d'un petit ange innocent.


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Mar 4 Nov - 13:40


Je sentais la chaleur me monter à la tête et dans le reste de mon corps, non pas qu’il faisait chaud, enfin si mais parce que j’étais mal à l’aise et embarrassée du geste que je venais de faire. Je venais de le prendre dans mes bras alors que c’était que dans mes rêves les plus fous que je m’autorisais ce genre de geste … Bon ok, je m’imagine parfois qu’il me dit qu’il fout amoureux de moi et qu’on s’embrasse et tout mais c’est uniquement dans mes rêves ! Je sais très bien que dans la réalité, j’ai très peu de chance d’attirer son attention. La preuve, j’étais toujours testée à cause de mon petit mensonge. Oui, bon, se faire passer pour un garçon, pour moi, c’était un petit mensonge ! Ça pouvait être pire comme mensonge je crois ! Comme euh ben manipuler quelqu’un en lui faisant croire qu’on l’aime alors qu’en fait, on s’en fiche pas mal ! J’avais vécu ça et ça s’était terminé par une superbe humiliation devant toute l’école et j’avais quatorze ans à l’époque. Ce garçon avait été bien habile mais je n’étais pas du genre à me dire que tous les garçons étaient comme lui. Je devrais mais je ne le fais pas ! Je ne vais pas arrêter d’être moi à cause de ce que d’autres m’ont fait subir ! Oui, je sais, Peter pourrait être manipulateur … euh non, il devait l’être et ça ne m’étonnerait pas ! Un défaut en plus on va dire ! Bon, revenons à nos moutons … J’étais donc embarrassée !

Peter : « Pourquoi te comportes-tu ainsi vis à vis de moi ? Après tout ce que j'ai bien pu te faire ? »

J’avais l’impression d’avoir les joues en feux, mon cœur ne cessait de battre comme s’il allait sortir de ma poitrine et ça, ça m’énervait. Je n’aimais pas me sentir ainsi, comme prise au piège. Sa voix était devenue douce, presque berçante mais ça ne m’aidait pas à me calmer. Je savais ce qu’il allait se passer si je le lui disais. Ça allait se retourner contre moi, comme la dernière fois. Encore un beau râteau et une belle humiliation publique ! Non merci ! Ce n’était pas encore le bon moment pour le lui avouer ! Je n’osais pas le regarder et d’ailleurs, j’avais relevé la tête mais j’évitais son regard. J’évitais carrément de le regarder mais on devait lire un grand mal aise sur mon visage. J’étais entrain de me refermer sur moi-même, une manière à moi de me protéger, comme je l’ai toujours fait avant.

- Trop tôt ! C’est trop tôt pour te le dire !

Je me contentais juste à lui dire ça. Je ne voulais pas entrer dans les détails. J’avais toujours eu des difficultés à exprimés mes sentiments et depuis mes quatorze ans, voir même mes seize ans, c’était pire. Comment dire au garçon dont on est amoureuse qu’il nous plait en ayant la peur au ventre de se faire rejeter après des râteaux précédents ? J’avais quand même pu gagner en quelque sorte son amitié même s’il m’en voulait encore, je ne voulais pas la perdre définitivement. Je ne voulais pas qu’il sorte de ma vie !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Jeu 13 Nov - 10:59


They say sleep on it but I can not sleep !
Charlie Nightingale & Peter Pan
Sans la quitter un seul instant des yeux, il n'était vraiment pas difficile de décrypter un certain malaise sur son visage. Cela a beau faire un certain temps que je fréquente très peu de filles, mais il était évident qu'elle ne me regardait pas n'importe qui d'autre. Et cela ne semblait pas être un jeu chez elle. Malgré tout, je fais tout de même mine de ne rien y voir et me contente de redresser légèrement le menton à sa réponse. Trop tôt pour me le dire ? Elle n'avait peut-être pas tord... Il était inutile de la braquer totalement cette nuit, j'avais déjà trouvé quelques petites confirmations sur mes doutes et ne voulais pas gâcher ce micro rapprochement. Sans quoi, j'aurai fait tout cela pour rien. Je lui souris donc doucement, en prenant l'air de celui qui ne se doute de rien, avant de lui tapotter amicalement l'épaule. « Tu es vraiment spéciale, Charlie. C'est ça qui a toujours fait la différence chez toi... » Ou en gros, qui l'a sauvé. Pour une fois il n'y avait pas de mensonge dans ma remarque. Il est vrai que les gens, disons, banale ne m'intéresse guère. Elle, n'a fait qu'être audacieuse depuis le début. Sans jamais rien lâcher. Même si elle a du passer par quelques mensonges...

Jetant un petit coup d'oeil autour de moi, je profite donc de la situation, du fait que l'on soit seul, pour lui dire le fond de mes pensées. Ou du moins, une partie. Pensant que cela ne regarde en rien les enfants perdus et peut-être aussi, certainement, par fierté. Doucement, je reprends la marche à ses côtés, au travers de la jungle. « Même si j'ai horreur que l'on triche, j'aime ton audace. Peut-être mérites-tu réellement ta place ici, finalement... » Un fin sourire aux coins des lèvres, une façon comme une autre de lui faire relâcher un peu la pression. Je ne voulais pas non plus qu'elle se relaxe de trop pour autant... Mais il était temps aussi de la récompenser un temps soit peu, histoire de s'assurer d'obtenir d'autant plus de motivation à l'avenir et surtout qu'elle ne se lasse pas. Même si, visiblement, elle n'avait pas l'intention de se lasser de Neverland de si-tôt.

« Mais pour l'heure, je préfèrerai que cette petite entrevue reste entre nous. » Je m'arrête un court instant, histoire de la regarder droit dans les yeux. Conservant mon petit visage d'ange. Bien sûr, je me fichais totalement de l'opinion des garçons perdus à propos de mes choix. Tous connaissent mon côté imprévisible et surtout savent que je n'attends ni leur avis ni leur accord pour décider de quelque chose. Je reste le Maître incontesté des lieux. Une autre façon, de la tester, disons. Je détaille son visage un instant, de mon regard perçant. « Même si... j'ai beaucoup apprécié. » Je prenais presque réellement goût à ce petit jeu, même si je devais encore prendre sur moi pour faire le moindre sourire.


HRP:
 


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Sam 15 Nov - 21:22


J’étais vraiment mal à l’aise là, ne voulant pas vite tout gâcher ce que j’avais entrepris pendant des années et tout perdre parce que j’aurais avoué mes sentiments à un garçon et que ça ne serait pas réciproque parce qu’il ne m’aurait pas comprise ou je ne sais quoi ! J’évitai toujours de le regarder droit dans les yeux et j’avais de plus en plus chaud. Argh ! Qu’est-ce que je détestais être comme ça ! Tout à coup, je sentis une tape amicale sur mon épaule.

Peter : « Tu es vraiment spéciale, Charlie. C'est ça qui a toujours fait la différence chez toi... »

Je le regardais alors étonnée. Moi ? Spéciale ? Ah bon ! Il était sérieux là ? Je ne disais rien, préférant le laisser continuer alors que l’on se remit en marche vers le campement.

Peter : « Même si j'ai horreur que l'on triche, j'aime ton audace. Peut-être mérites-tu réellement ta place ici, finalement... »

Moi, audacieuse ? je ne l’avais jamais remarqué mais ça me fit plaisir de l’entendre me le dire, encore plus que j’avais peut-être enfin mérité ma place parmi lui et les garçons perdus. Je ne pus retenir un sourire mais je me retenais de sauter de joie devant lui. Non, ça je le ferai plus ta rd en privé. Je vis un sourire apparaitre sur les lèvres de Peter et je commençais un peu à moins stresser. Mon cœur commençait à reprendre un rythme cardiaque normal et j’avais plus aussi chaud que tout à l’heure.

Peter : « Mais pour l'heure, je préfèrerai que cette petite entrevue reste entre nous. »

Je portais un doigt à ma bouche avant de prendre la parole à mon tour. Je comprenais qu’il ne voulait certainement pas voir sa réputation de gros dur changer auprés des autres garçons quoique, ça pouvait être autre chose aussi. Après tout, Peter était connu pour être imprévisible mais j’aimerai bien savoir ce qui pouvait avoir dans sa tête.

- Ce sera notre petit secret !

Soudain, il s’arrêta un court instant en me regardant droit dans les yeux. Ça y est ! Ça recommençait ! Mon cœur qui se remit à battre vite ! Il ne pouvait pas me laisser tranquille juste une minute celui-là ?

Peter : « Même si... j'ai beaucoup apprécié. »

Encore une fois, il me surprit. Oui, il était vraiment imprévisible mais au moins, ça me rassurait de savoir que je n’étais pas la seule à avoir aussi apprécié cette conversation et en même temps, ça m’avait permis à apprendre à un peu mieux le connaitre et découvrir une autre partie de l’ile que je ne connaissais pas.

- Moi aussi ! Faudrait refaire ça une prochaine fois, quand les autres sont complétement endormis excepté nous ! Enfin, si ça te dis !



Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan] Mer 19 Nov - 11:22


They say sleep on it but I can not sleep !
Charlie Nightingale & Peter Pan
Plutôt satisfait de cette petite entrevue imprévue et de mes efforts, je remarquais que la jeune femme commençait enfin à être de plus en plus à l’aise. Peut-être pas totalement encore, mais disons qu’on avançait dans le bon sens… Pour l’heure, il n’était pas encore temps d’annoncer la nouvelle à l’ensemble des enfants perdus, sachant que la nouvelle en question n’est encore qu’une carotte. Ou un autre petit test, si on peut dire. Mais dans un sens, il est vrai qu’elle méritait sa place au camp. Même si elle reste… une fille. Je me doutais bien que cela allait peut-être finir par déranger Wendy, enfin une des deux. J’ignore quand, mais même si pour l’instant il semble y avoir une bonne entente entre les deux, je sentais que cela n’allait pas durer… Allez savoir si je ne faisais pas justement tout cela pour départager les deux. Finalement, voir des filles se battre et surtout pour la même cause pourrait s’avérer particulièrement amusant.

Continuant donc mon petit jeu de séduction, il semblerait que cela fasse son effet sur la demoiselle. Même si je restais soft, pour le moment. Malgré le fait que cela ne reste qu’un jeu pour moi, j’y prenais presque goût. Il faut dire que ça fait aussi un petit moment que je n’ai pas eu l’occasion de draguer une fille. Pour autant, il semblerait que certaines choses ne se perdent pas, malgré les années… Elle semblait donc plus qu’enchanté à l’idée de remettre ça un autre soir. En plus de vouloir en faire, notre petit secret, comme elle le dit si bien. « Bien sûr… Pourquoi pas. » Une fois encore, continuant de la regarder, un fin sourire de figea aux coins de mes lèvres. L’air enchanté, ou du moins, je l’espère. Il n’est pas toujours évident de simuler certaines émotions. Reprenant doucement la marche, il était temps maintenant de faire mine d’être inquiet. « Si je tiens à ce que ça reste secret, c’est en partie pour Wendy. » Je fis exprès de laisser un petit temps de silence, avant de reprendre doucement. « Elle risque de ne pas très bien le prendre… Je ne voudrai pas qu’il y ait la moindre tension entre vous. » Sans qu’elle ne puisse s’en apercevoir, un petit sourire diabolique occupa mes lèvres. Dans un sens, j’avais presque envie de la voir jalouse… Pour ne pas dire totalement.

Un peu de tension entres filles au camp, ne manquerait pas d’amuser les enfants perdus. Et puis, une trop bonne entente entre filles n’est jamais une bonne chose. Sait-on jamais… Je préfère garder une main mise sur les deux tant que je le peux encore. Nous nous rapprochâmes doucement du campement, dans lequel tout le monde semble toujours dormir à point fermé. La Lune était encore suffisamment haute dans le ciel, avant que la nuit ne se termine. A présent, un simple buisson nous séparait de celui-ci. « Je pense que tu ferais mieux d’aller dormir, qui sait ce que la journée de demain te demandera comme force… » Un petit air énigmatique sur le visage, elle ne devait pas être sans savoir que chaque jour ne se ressemble pas.



electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan]

Revenir en haut Aller en bas
 

They say sleep on it but I can not sleep! [feat Peter Pan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête]
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» 05. You wont get no sleep tonight ! ~
» Vivre parmi les fantômes... [Sleep =) ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time - Have you seen A white rabbit ? :: Les Anciens Rps-