RSS
RSS


Forum RPG dérivé de la série Once Upon A Time
 

Partagez | .
 
 Ondine ~ La douceur de l'eau, la force du torrent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Ondine ~ La douceur de l'eau, la force du torrent Sam 6 Sep - 18:36



Octavia Ondine Roseberry


Bonjour tout le monde. Je m'appelle Octavia Ondine Roseberry. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais il fut un temps où l'on m'appelait Ondine - esprit des eaux comme dans Ondine. Sinon j'ai plusieurs centaines d'année et je vis à Storybrooke. En savoir plus sur ma vie ? Et bien je peux vous dire que je suis Célibataire et que je suis également Métier. On me dit souvent que je ressemble à Holland Roden mais ce n'est qu'une question de point de vue. Oh j'allais oublier, je prends je crédites : Tumblr

Octavia est un paradoxe à elle seule. Son caractère peut littéralement changer du tout au tout en quelques secondes. Elle peut passer de la fureur à un calme olympien, passer de l’espièglerie à un grand sérieux. Ses humeurs sont aussi tumultueuses que les eaux d'un fleuve.  En règle général, la jeune femme est perçue comme étant une femme enfant, espiègle, souriante, toujours à s'amuser sans une once de sérieux. Ce n'est qu'une façade. C'est un être très réfléchis, qui sait parfaitement ce qu'elle veut et qui met tout en oeuvre pour obtenir ce qu'elle veut. Sa naïveté a disparu depuis bien longtemps en même temps que son amour pour les créatures humaines. Elle ne s'attache pas aux autres personnes, elle tente même de les éviter, du moins c'est ce qu'elle faisait jusqu'à ce qu'elle soit envoyé à Storybrooke... Octavia ne possède pas d'âme, au sens littérale du terme, elle est donc parfaitement capable de faire du mal à quelqu'un sans une once de remords. Toutefois ce n'est pas son genre, il lui arrive de se montrer serviable et d'aider qui lui semble digne d'intérêt. Elle est imprévisible. Personne ne peut prédire ses réactions. Elle sait être discrète mais aussi faire en sorte que l'on ne remarque qu'elle, être aussi délicate que maladroite les minutes suivantes. Elle est aussi imprévisible que l'océan.

Code:
RODEN Holland [color=firebrick]○[/color] Octavia Roseberry

Code:
[color=firebrick]°•.[/color] Ondine


the story



Il existe une légende qui se transmet au sein de peuple Ondins, qui raconte que si un esprit de l'eau réussissait à se faire aimer d'un humain, d'un amour véritable, il recevrait une âme lui permettant de vivre parmi les hommes. Je suis née avec cette légende et mon histoire a permit de faire comprendre une chose à mon peuple : Le véritable amour n'est qu'une farce.

Je pourrai vous raconter les siècles qui ont précédé mon arrivée chez les humains ,mais cela n'aurait pas vraiment d'intérêt. L'eau est notre élément, ce qui fait de nous des êtres extraordinaires. C'est comme ça que tout a commencé. Il y avait sur les bords de notre lac une femme de pêcheur et sa fille qui jouait sans avoir conscience du danger. Ce qui devait arriver arriva, elle glissa et se retrouva vite submerger dans les eaux. Ce fut la première fois que je la voyais ,mais pas la dernière. Nous aurions dû la laisser se noyer : les Ondins n'interfèrent jamais avec les hommes. Ils se montrent parfois, éloignent les curieux ,mais il est rare qu'ils prennent la peine de sauver la vie à l'un d'entre eux. C'est pourtant ce qui se passa. L'enfant fut envoyé au loin par l'un des ancêtres, sur une autre rive mais saine et sauve. Ce geste n'était pas totalement désintéressé : Je prendrai sa place, je vivrai parmi les hommes.

La nuit était tombée depuis longtemps et l'on entendait encore les sanglots des pêcheurs dans leur petite chaumière. L'enfant dont j'avais pris la forme s'avançait et finit par taper à la porte. J'étais trempée de la tête au pied et demandais de l'aide. Je racontais une histoire sortant de mon imagination... Je n'étais pas certaine qu'ils l'entendent réellement puisqu'ils m'invitèrent immédiatement à rentrer, m'enveloppant dans une couverture. Le chagrin les avait submergés et cet incroyable signe du destin frapper à leur porte. J'étais pour eux la chance de recommencer quelque chose. Je ne les quittais plus.

 Les années passèrent et je grandissais parmi eux. Je ne croisais que très rarement d'autres humains en dehors du prêtre qui venait nous lire la messe de temps en temps. La chaumière se trouvait au milieu des terres dont les hommes ont peur. Personne n'osait si aventurer. Personne sauf le chevalier . Il arrivait un soir à notre porte et changeait nos vies d'un claquement de doigt. Je tombais sous le charme de cet homme au regard de feu et au sourire charmeur. Lui ne pouvait détourner le regard de ma personne. Je pensais avoir découvert ce qui pouvait être l'amour. Il ne nous fallut pas longtemps pour être considéré comme fiancé. Le mariage finit par avoir lieu sur un coup de tête. Pour tout le monde il s'agissait d'une évidence. Il semblait que personne n'avait jamais vu deux âmes si liées. Si seulement c'était vrai... La nuit de noce arrivait et je décidais de lui avouer la vérité. L'amour a besoin de temps mais également de vérité. J'avouais à mon époux ma condition d'être surnaturel. Quel bonheur de l'entendre dire qu'il s'en fichait. Qu'il m'aimait moi ! J'étais heureuse, pour de vrai.

Il nous fallut un jour quitter la chaumière et nous diriger vers la ville. Je décidais d'avancer notre départ afin de faire souffrir le moins possible mes parents adoptifs qui avaient été si bon avec moi. La vie d'humaine s'ouvrait à moi ! Je découvrais le château et les gens apprenaient à me connaître. On parlait énormément de moi dans les alentours et du retour du chevalier Hildbrand. Nous nous installions dans le château en compagnie d'Ursule, amie de mon tendre époux. Nous nous entendions parfaitement bien toutes les deux. Ma vie était telle que je l'avais imaginé. Il y avait bien entendu quelques nuages qui poussaient quelques ondins à s'approcher de nous à chaque fois qu'il y avait conflit entre mon époux et moi-même. J'ordonnais un jour que l'on condamne les puits de nos terres. Je voulais les protéger. Ursule eut des difficultés à l'accepter mais je lui réservais une grande surprise. En effet le jour de son anniversaire je lui offrais un grand présent : Ses parents. En effet, elle était la fille dont j'avais pris la place et il était temps qu'elle retrouve les siens. Je pensais bien faire mais j'avais tort. Les vieux pêcheurs ne pouvaient accepter autre enfant que celle qu'ils avaient élevés. Ursule devait faire ses preuves mais elle y renonça. Ayant le cœur brisé d'avoir fait tant de mal je l'acceptais à nouveau dans notre vie.

C'était une terrible erreur. La jeune femme prit ses aises et fit preuve d'autorité. Elle prenait le château en main et je ne voyais rien, trop occupé à me balader avec mon tendre époux. D'ailleurs elle commençait à s'attaquer à lui... Lui mettant en tête l'idée que ce n'était pas normal, que jamais il n'aurait dû épouser une créature de l'eau. Cette idée commençait à faire du chemin de mon esprit et un jour, lors d'un voyage sur les flots, il prononce les mots maudits. Mon âme se brisa en mille morceaux. Il était trop tard. Le véritable amour n'existait pas. Je m'enfonçais à nouveau dans les eaux et disparaissais. Les mois passèrent et le chagrin était toujours aussi fort. Je pouvais au moins me consoler en me disant que j'avais sauvé mon tendre amour d'une mort certaine. Il existe une loi chez les ondins : Seule la mort peut laver un tel affront. Les puits étaient fermés, les ondins ne pouvaient engloutir le château. J'apprenais le remariage de mon chevalier avec Ursule. J'avais l'impression de mourir de douleur. L'horreur arriva ensuite : Cette dernière avait fait déverrouiller un puit. Immédiatement des tonnes d'eaux se répandirent sur les terres. Je voulais le sauver mais je n'en avais pas le droit. Ils moururent noyé sans que je puisses faire quoi que ce soit.

Storybrooke

J'étais parmi les hommes. Je n'étais plus un esprit des eaux et je n'avais pas pour autant une âme. Je m'intégrais comme je le pouvais parmi eux. Je n'avais jamais perdu mes souvenirs, n'étant qu'une créature surnaturelle. Je pris mon mal en patience jusqu'à ce que le sort soit levé. Maintenant que les choses sont à nouveau dans l'ordre, je n'espérais qu'une chose : rentrer chez moi et retourner parmi les miens, ce qui risque d'être compliqué... Très compliqué. Il me faut être patiente et gardais mon secret le plus longtemps possible.

behind the computer




Je me présente, je m'appelle Laure mais on me connait plutôt sous le nom de Wolfy et je suis âgé(e) de 21 ans. J'ai trouvé Nom du Forum sur un coin de mon esprit ! et je le trouve merveilleux ! J'espère qu'il va vous plaire !. Pour finir, pleins de bisous   .


créée par sweet peach
Revenir en haut Aller en bas
 

Ondine ~ La douceur de l'eau, la force du torrent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» III. 02 ¤ La force et la douceur d'un ange
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Laisse la force te guider [libre]
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time - Have you seen A white rabbit ? :: Anciennes présentations-