RSS
RSS


Forum RPG dérivé de la série Once Upon A Time
 

Partagez | .
 
  I don't understand you - Mulan [Flashback]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: I don't understand you - Mulan [Flashback] Mar 12 Mai - 12:46


I don't understand you
Mulan ♥

J’avais un peu plus de vingt ans lorsque j’ai décidé de prendre ma vie en main. J’avais toujours rêvé de grands espaces, de découvrir le monde dans sa globalité, de visiter chaque contrées… Le monde me paraissait à la fois vaste et merveilleux. J’idéalisais ce voyage, il hantait mes nuits… Un matin, je décidais de partir à l’aventure, arc à la main.  Les mois défilaient. Je ne cessais de m’émerveiller de chacune de mes découvertes. Je gravais les paysages dans ma mémoire, je faisais des petits boulots pour me nourrir et parfois je me servais de mes dons. J’avais toujours été doué pour être discret, pour détourner l’attention. Il m’arrivait de voler, je le reconnaissais, mais jamais outre mesure. Je prenais simplement ce dont j’avais réellement besoin, jusqu’à ce jour.

Je galopais depuis plusieurs jours à travers une vaste plaine, qui ne me semblait pas avoir de fin. Il n’y avait pas de villages à l’horizon, rien. Mes réserves commençaient à disparaitre. Il ne me restait plus qu’un peu de pain et une gourde d’eau quasiment vide. Pour la première fois de mon périple, je me demandais si j’avais pris la bonne décision. Alors que le cheval reprenait des forces et se goinfrait d’herbes plus que de raisons, je faisais le point. Un homme m’avait assuré que je me trouvais à quelques miles d’un village. L’avais-je loupé ? Impossible. Je me maudissais de ne pas avoir de cartes. J’étais parti à l’aventure sans réfléchir… J’étais très loin de chez moi. Je serrais les poings alors que le ciel commençait à s’obscurcir. Je remontais en selle et filais droit devant moi. J’allais trouver ce village.

La pluie commençait à faire son apparition, lorsque j’aperçu enfin au loin, la destination tant espérée. Quelques minutes plus tard, j’arrivais aux premières maisons. Mon premier objectif était de trouver un coin à l’abri de l’orage qui grondait. Un vieil homme me proposa sa grange alors que je venais de frapper à sa porte pour y mettre au moins mon destrier. Il s’agissait réellement d’un abri de fortune mais je ne pouvais que le remercier pour sa gentillesse. Je buvais une boisson au goût particulier pendant plusieurs heures, lui racontant ce que j’avais vu et ce que j’avais appris. Il semblait s’intéresser à mes histoires que je ne manquais pas d’enjoliver très légèrement. Je ne cherchais pas la gloire, je ne faisais pas de moi un héro mais je n’avais pas envie de partager mes galères et certaines choses dont je n’étais pas fier.

Je m’étais glissé en dehors de la maison, laissant le vieil homme vaquer à ses occupations. Je lui avais promis d’effectuer quelques petits travaux pour lui mais avant je voulais découvrir la ville. Les rues étaient désertes, la pluie n’avait pas encore cessée mais s’il ne s’agissait que d’une épaisse brume selon moi. J’observais les maisons qui avaient une forme incroyable, les couleurs étaient chatoyantes. Je voyais deux femmes sortirent d’un endroit… A mon arrivée, j’avais vu d’autres personnes y entrer. Poussé par ma curiosité, je me retrouvais à l’intérieur de ce qui ressemblait être un petit…. Je ne savais pas comment appeler cet endroit. Il y avait des statuettes partout et des panneaux écrits dans une langue que je ne comprenais pas. Des bougies brûlaient sans pourtant avoir quelqu’un à éclairer. Ces gens étaient très différents de ceux que j’avais déjà rencontrés. J’attrapais une petite statuette d’un dragon et l’observais. C’était magnifiquement sculpté. Mon regard ne pouvait s’en détacher.
 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 244
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Mar 12 Mai - 19:36


Hua Mulan


        À tout juste seize ans, Mulan était une véritable bout-en-train, casse-cou mais aussi une incorrigible cancre. Dans son enfance, elle avait toujours dénigré les leçons de bonnes tenues pour favoriser les sports de combats que son père et les amis de ce dernier avaient eu le malheur de lui faire découvrir. Mais aujourd'hui, avec un peu plus de maturité et de recule, elle prenait conscience que son comportement risquait de déshonorer sa famille et son laxisme d'antan était maintenant récompensé par une terrible maladresse. Si elle se débrouillait bien pour le tissage et la couture, elle était médiocre quand il s'agissait de se tenir comme une dame, de servir le thé avec grâce ou même d'articuler avec harmonie. On la reprenait d'ailleurs souvent, que ce soit son père ou ses instructrices, parce qu'elle ''marmonnait'' toujours.

Après une longue enfance de rébellion farouche, la jeune asiatique faisait maintenant de son mieux pour être convenable, même si elle détestait ça … Elle voulait juste honorer la famille Hua. Elle avait donc bien des lacunes à rattraper avant de faire une bonne fille à marier, ''un cas désespéré'' disait-on même. C'est surtout la mort de sa mère qui lui avait ouvert les yeux sur son rôle et ses responsabilités au sein de la famille. Fille unique, les Hua n'auront pas d'autres chances si elle venait à apporter le déshonneur sur eux … c'était déjà assez handicapant comme ça qu'ils n'aient eu qu'une fille, mais en plus, elle ne leur offrait même pas ce que l'on pouvait attendre d'elle.

Ce jour-là, elle devait encore suivre un cours de conduite. La matrone devait apprendre à ces jeunes femmes comment être une ''vrai femme'', avec de bonne manière. Il fallait être délicate, avoir des gestes élégants et une voix douce. Elles se devaient de parler avec légèreté, de toujours sourire à leur époux – lorsqu'elles en auraient un – de le servir et de tout faire pour son confort. Tout cela était d'un ennuie … elle faisait pourtant de son mieux pour réussir les exercices, mais en vain ! Et voilà qu'elle renverse la théière, qu'elle se tore la cheville à cause de ces maudites chaussures trop petites visant à préserver leurs pieds petits et fins – et qu'elle renverse à la chaîne toutes ses camarades – sans parler de l'encre qu'elle avait renversé dans le dos de la matrone … heureusement, cet incident ne fut grillé par personne. Elle s'en sortait bien pour ce coup là ! Enfin, jusqu'à ce que la matrone ne voit l'état de sa tunique … elle devinerait tout de suite qui a fait ça et elle n'avait pas besoin de preuve pour sévir et punir une cancre pareille.

C'est en fin de matinée que les jeunes apprenties se rendirent dans la maisonnée non loin du temple pour un cours de danse avec au programme : manipulation de l’éventail. Mulan le sentait mal, elle était certaine qu'elle allait éborgner quelqu'un avec ça … Et puis elle était si distraite ! Les gens parlaient d'un étranger qui serait dans le coin en ce moment, et avec l’automne déjà bien avancé, la petite casse-cou se demandait si cela ne pourrait pas être son ami de l'hiver … elle avait tellement hâte de le voir chaque année ! Elle suivait donc la chorégraphie lentement, d'un air très distrait, regardant sans cesse dehors, car les portes coulissantes de la salle de danse étaient grandes ouvertes. Elle avait alors une vue plongeante sur le temple, où elle ne tarda pas à voir le fameux étranger entrer. Non, ce n'était pas son ami de l'hiver … Elle était un peu déçue, mais plus intriguée encore. C'était si rare que les gens de l'ouest s'aventure en ces contrées lointaines ! Elle continuait donc de l'observer jusqu'à ce que l'inévitable ne se produise … Pas de borgne, mais peut-être un nez cassé ! En effet, alors qu'elle regardait vers le temple en remarquant que l'étranger avait pris une statuette pour l'observer – ce qui était un sacrilège en soit de ne serait-ce que la toucher comme ça ! - elle eut un geste un peu brusque et avait envoyé brusquement l'armature de bois de son éventail dans le nez de sa voisine qui en était tombée à la reverse en braillant.

— Mulan m'a cassé le nez, Mulan m'a cassé le nez ! Je vais être défigurée !!

La pauvre Mulan, un peu désemparée, examina sa camarade loin, ne sachant que dire ou que faire.

— Je, je suis désolée ! J'étais en train de …
— Ah, je saigne ! Je saigne … je vais êtres défigurée … Tu es une sale plaie, Mulan ! Pourquoi cette fille est encore ici ?! C'est qu'une bonne à rien ! On devrait t'enfermer dans une cage, tu n'es qu'une sauvage !
— Je suis sûre que ça va aller, regarde, ça ne saigne presque plus … Tenta-t-elle, bien embarrassée.

La matrone ne tarda pas à intervenir, alors que la fille continuait de se plaindre, elle reçut tout de même un avertissement, car une femme doit toujours maîtriser ses émotions et ne jamais élever la voix. Puis elle entama ses remontrances contre Mulan, qui n'écoutait que d'une oreille, trop occupée à regarder à nouveau vers le temple pour remarquer que l'étranger venait d'embarqué la statuette et était déjà en train de sortir. Sans plus prêter la moindre attention à la matrone qui la sermonnait, Mulan se mit soudainement à courir, pieds nues dans l'herbes humides et la terre boueuse. Elle hélât l'étranger de loin, ce qui forcément l'alerta pour lui permettre de s'enfuir. Mais contrairement à lui, Mulan connaissait ce village comme sa poche, elle y été née, elle y avait grandi … Elle parvint alors à emprunter un raccourci qui lui permit de se retrouver juste derrière lui.

— Arrêtes-toi !

Dans son dernier sprinte, elle envoya son éventail dans les pieds du voleur pour lui faire perdre l'équilibre et se jeta sur lui pour le plaquer au sol. Ils glissèrent sur deux ou trois mètres dans la boue, venant se heurter à une meule de foin. Heureusement, elle ne portait qu'une tunique de travail, plutôt sobre et confortable, ce n'était pas grave si elle la salissait ou l’abîmait. Enfin du point de vu de son père, si, peut-être un peu, mais tant pis. Elle se redressa pour maîtriser le voleur en lui bloquant un bras dans le dos – et il risquait de manger un peu de boue et de paille au passage – il était bien plus grand et plus costaud qu'elle, mais Mulan n'avait jamais eu peur de ça. Les arts martiaux reposaient en partie sur l'utilisation de la force de l'adversaire, elle maîtrisait pas mal ce point.

— Les voleurs de ton pays n'ont donc aucun respect ? Rend-moi ce que tu as pris, étranger !  









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Mar 26 Mai - 16:54


I don't understand you
Mulan ♥

Je ne comprenais pas la portée que pouvait avoir mon geste. Mon regard s’était posé sur cette statue, perdue au milieu des autres… L’endroit était magnifique. Il y avait tellement de jolies choses. Je ne voyais pas l’intérêt de les exposer là. C’était absurde. Pourquoi faire brûler des bougies s’il n’y avait personne à éclairer ? La nuit n’était même pas encore tombée ! Les coutumes de cette nouvelle contrée m’échappaient totalement. Bref, je n’avais pas pu détacher mon regard de cet objet tant convoité et sans réellement penser à mal je l’avais posé dans mon sac. Je n’avais pas conscience de la barrière entre le bien et le mal à cette époque. J’avais envie, je prenais. D’autant qu’au départ je ne cherchais que des informations au sujet de cette statue. Je n’avais nullement l’intention de réellement l’embarquer. Du moins pas vraiment…

Ma vision de la vie s’arrêtait là. Je m’éloignais de l’espèce de maison lorsqu’une voix se fit entendre dans mon dos. Quelqu’un venait de me héler. Ayant l’habitude de me faire pourchasser et sachant parfaitement qu’il s’agissait d’un mauvais présage, je me mettais à courir. Ce qui était totalement idiot ! La personne, qui n’était autre qu’une jeune femme, se mettait à me poursuivre. Je tournais à gauche, puis deux fois à droite. Les ruelles se ressemblaient toutes. Je n’avais pas eu le temps de faire le tour du village et je n’avais aucune idée de l’endroit dans lequel j’allais déboucher. C’était à mon désavantage. La jeune femme ne tardait pas à me rattraper et à se retrouver dans mon dos. Elle m’ordonnait de m’arrêter. Je lui obéissais pendant une fraction de seconde avant de repartir rapidement.

Quelque chose venait de heurter mes chevilles me précipitant vers le sol alors qu’elle se jetait sur moi. Nous glissions dans la boue sur une dizaine de mètre. Je me protégeais la tête alors que nous heurtions violemment une meule de foin. Elle était folle ! La jeune demoiselle attrapa mon bras et le coinça dans mon dos, créant ainsi une douleur insupportable. J’étais couvert de boue et à sa merci… Un peu sous le choc aussi, ne comprenant pas vraiment ce qui était en train d’arriver. Voilà qu’elle m’accusait de manquer de respect… Les gens d’ici étaient ils tous complètements fous ? Le vieil homme m’avait semblé sain d’esprit… Où étais-je tombé sur la seule folle du village ? « Dans cette position ca me semble assez difficile. » Je tournais la tête, recrachant un petit bout de foin, avalé lors de la chute. J’étais plus grand et plus fort qu’elle, je n’avais donc aucun problème à prendre le dessus et à la plaquer au sol. Par contre je n’avais pas vu arriver le coup qui me coupa la respiration! Je me retrouvais à nouveau sur le sol, plié en deux. « Aïe. Mais tu es folle. C’est comme ça qu’on accueille les gens dans ton pays ?! » J’allais rendre sa statut, si elle ne s’était pas brisé lors de la chute.

 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 244
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Mer 27 Mai - 19:36


Hua Mulan


        La délicatesse n'était définitivement pas le fort de Mulan. Là où n'importe quelle fille normalement constituée – et où même la plupart des hommes – aurait simplement prévenu les guetteurs, mademoiselle Hua avait bourré dans le tas en laissant même son cours en plan. Elle allait se faire incendier, par la fille à qui elle avait cassé le nez, par la matrone et par son père. Il n'y aurait que sa grand mère pour éclater de rire, comme d'habitude … Mais Mulan n'avait pas vraiment le temps de penser à ça, car elle devait maîtriser cette grosse bête baraquée et elle y allait d'ailleurs un peu fort. Il n'était pourtant vraiment pas hostile, le pauvre mangeait même de la paille avec ses bêtises … Il se plaignit de son traitement, ce qui n'aida pourtant en rien à arranger sa situation. Mulan le maintenait toujours fermement et répondit farouchement.

— Et l'on réserve un accueil bien pire aux voleurs ! Rétorqua-t-elle simplement.

Surtout les voleurs d'objets sacrés, la justice était pour ainsi dire … Intransigeante avec cela, et malgré la dureté de la jeune casse-cou qui semblait déjà bien sévère, ce n'était que pour lui éviter le pire qu'elle agissait comme ça. Le tenant d'une main, elle attrapa vite le sac du voleur avant de le relâcher et de se relever pour le placer à un pas de lui. La distance idéal pour prévenir d'une quelconque attaque ou d'une fuite, permettant d'agir efficacement autant pour l'une que pour l'autre des possibilités. Elle fouilla dans le sac pour en sortir la statuette en or d'un petit dragon, gardien de la famille Hua. Elle releva alors son regard sévère sur le jeune homme … Elle l'avait bien vu, que c'était un étranger, mais elle semblait vraiment n'en prendre conscience que maintenant qu'elle le voyait de près. Les gens de l'ouest ignoraient tout de leurs coutumes … et mademoiselle je-tape-d'abord-et-je-pose-les-questions-après se dit enfin qu'il ne savait peut-être pas ce qu'il faisait …

— Ceci est un objet sacré, personne n'a le droit d'y toucher, sous peine de s'attirer la colère des esprits. Tu devrais mieux te renseigner sur les contrées que tu viens piller, voleur. Lui expliqua-t-elle alors, avec encore une pointe de mépris.

Mulan avait reçu une éducation plutôt stricte la dessus, alors cela la rendait plutôt psychorigide sur certaines choses. Elle n'était pourtant pas la plus à cheval sur les traditions – au contraire – mais le vol était quelque chose que la famille Hua ne tolérait pas. Pourtant, elle avait là encore plus d'ouverture d'esprit que les autres. Là où la plupart des habitants de son village auraient sans hésité dénoncé et condamné l'étranger, Mulan se contentait de le sermonner. Un voleur reste un voleur, même s'il ignorait que c'était un objet sacré, il avait quand même volé … Mais il ne méritait tout de même pas de se faire couper la main ou de se faire pendre pour cela. Elle se serait cependant montré plus indulgente si elle l'avait surpris en train de voler de la nourriture, mais là, c'était d'un objet précieux dont il s'était emparé, ce qui laissait croire qu'il n'était motivé que par l'avarice.









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Ven 12 Juin - 16:08


I don't understand you
Mulan ♥

La jeune femme était bien plus coriace qu’elle en avait l’air. Nous venions de glisser sur une petite dizaine de mètre dans la boue jusqu’à une meule de foin. Je mangeais de la paille et me doutais déjà que demain j’allais avoir mal partout. Pourtant je n’étais pas à ma première course poursuite, à ma première tentative d’arrestation. Enfin par une femme c’était nouveau. Elle arrivait à me maitriser même si je ne mettais pas toutes mes forces, et allait finir par me casser quelque chose. L’accueil réservé aux voleurs ? Avais-je réellement l’intention de voler cette statuette ? Je n’en savais rien. J’étais intrigué et je voulais surtout en savoir plus… Mais effectivement je n’avais pas forcément l’intention de la rendre mais ce genre de discours n’allait pas m’aider. Je râlais et crachais un autre brin de paille en guise de réponse. Je sentais la pression se relâcher et me dégageait rapidement de son étreinte peu romantique. Je dégourdissais mon bras et me plaçais face à elle. Elle fouillait dans mon sac… Vraiment ? Je plissais les yeux. Je détaillais la jeune femme de haut en bas. Elle était très différente des jeunes femmes de l’Ouest, ne serait-ce que par ses vêtements ! Elle reprenait la parole. Un objet sacré ? Je venais donc de subtiliser un objet sacré. Je me sentais légèrement idiot. J’aurai dû m’en douter… Mais ils ont vraiment des coutumes particulières. « Je ne viens pas piller. » me défendis-je immédiatement. J’avais l’impression qu’elle me méprisait. L’erreur est humaine non ? « C’était par simple curiosité. Je voulais interroger le vieil homme à ce sujet. Tout de suite les grands mots. » Je ne mentais pas. C’était simplement une partie de la vérité. Je lui répondais avec un certain dédain. Je ne me rendais pas compte à quel point la situation aurait pu devenir ennuyeuse. J’aurai pu m’attirer de véritables ennuies. Elle continuait de me fixer. Quoi ? J’avais reconnu que j’avais tord, enfin à ma manière. Je soupirais. « Je suis terriblement désolé mademoiselle-je-tape-et-ensuite-j’explique. » Reconnaître que j’étais désolé était un vrai grand pas pour moi. Je n’avais jamais tord. Il fallait bien une première fois à tout. Je tentais un petit sourire. Peut-être que mon charme pouvait marcher… Sait-on jamais. « Et je ne crains plus vraiment la colère des esprits… plus maintenant. » Je croisais les bras. Depuis que le destin s’était abattu sur ma famille, je ne croyais plus vraiment en ce genre de chose. Seul l’homme est capable du pire. Je faisais un pas en avant et lui tendais la main. « Je suis Robin de Locksley. » Nous avions déjà pas mal fais connaissance non ? Nous avions même été intime physiquement dans un certain sens, même si c’était pour me mettre la raclée du siècle. « Puis je au moins connaitre le nom de la jeune femme qui a mit à mal mon égo pour les mois à venir ? » Se prendre une raclée par une aussi jolie demoiselle… Ce n’était pas vraiment flatteur.

 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 244
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Ven 12 Juin - 22:20


Hua Mulan


        Il est vrai qu'invoquer la colère des esprits quand seules les lois des hommes infligeaient véritablement les châtiments était un peu de mauvaise fois à priori … mais bon, c'était ce qui se disait dans ces terres, les hommes avaient appris à punir eux-même les personnes coupables devant les dieux, accomplissant ainsi eux-même leurs prophéties mystiques. La petite brute resta bien sceptique devant les arguments du voleur. De la curiosité ? Sérieusement ? On ne lui avait jamais faite celle-là ! Non pas qu'elle ait beaucoup d'expérience dans l'arrestation de voleur non plus, mais quand même, c'était gonflé. Elle plissa donc légèrement les yeux devant la tentative de justification bidon et fronça les sourcils lorsqu'il lui adressa des excuses peu sincères. Elle tenta alors de sonder son regard pour voir si elle pouvait deviner ses pensées et la nature de son cœur. On lui avait toujours appris qu'un voleur n'était pas quelqu'un de bien, mais on lui avait aussi appris qu'une femme ne devait pas se battre et c'était pourtant ce qu'elle avait dans le sang. Était-elle vraiment tombée sur un jeune voleur juste un peu trop curieux ? L'excuse lui semblait encore si absurde … Ce devait être une blague.

La petite bagarreuse sembla se dérider un peu lorsqu'il admit ne pas craindre la colère des esprits, devinant un passé plutôt difficile en raison de ces paroles lourdes de sens. Elle ne le prit pas pour autant en pitié et garda un air sévère, mais cela avait quelque chose de presque fraternelle, comme une grande sœur qui apprend les règles de vie à son petit frère avec fermeté mais une certaine bienveillance … C'était un comble, car c'était elle la plus jeune.

— Et bien vous devriez au moins apprendre à craindre celle de leurs adeptes. Dit-elle alors, presque comme un conseil.

Mais le jeune homme ne semblait décidément pas être un mauvais bougre et décida même de se présenter en gage de paix. D'accord, il n'était peut-être pas quelqu'un de vil et d'avide comme elle aurait pu le penser … Et puis il avait un joli nez et des fossettes qui inspiraient confiance. Oui enfin, c'est pas qu'elle était sous le charme, mais c'est qu'il avait quand même une tête de gentil quoi ! Et il était même très courtois, plus qu'elle en fait - bon, d'accord, c'est pas difficile ça ! Elle qui était censée être l'incarnation de la douceur et de la délicatesse de par son sexe et l'éducation qu'on s'était donné la peine de lui donner en conséquence. Après, elle ignorait tout de cet étranger, peut-être qu'il avait reçu une bonne éducation lui aussi, il en avait l'air en tout cas. Et son nom, ''de quelque chose'' … n'était-ce pas là une marque de noblesse ?

Mulan ne sût pas trop comment réagir à la remarque suivante qu'elle prit comme un compliment et en même temps … ce n'était pas la première fois qu'elle mettait à mal l'égo d'un garçon. Elle en avait encore rarement maté d'aussi costaud, mais vu son attitude, quelque chose lui disait qu'il n'avait pas vraiment essayé de se défendre. Il l'aurait sans doute mise K.O s'il l'avait vraiment voulu, s'il tenait vraiment à cette statuette … Si elle ne lui adressa pas encore de sourire, il gagna un peu plus sa confiance. Elle ne voulait cependant pas se montrer amicale trop vite, alors elle resta sérieuse en l'observant de ce regard franc qui lui allait si bien, droit dans les yeux, ignorants la main tendue.

— Mulan. Dit-elle simplement.

Puis, après un instant de flottement, elle s'inclina légèrement pour le saluer, car les poignets de mains, on ne connaissait pas vraiment ça dans le coin. Il n'y avait généralement que les militaires qui en partageaient et encore, c'était la marque d'une grande fraternité … ils n'en étaient pas encore là, il faudrait qu'il lui offre un verre avant d'en arriver à de telles familiarités – et se rouler dans la boue ne constituait en aucun cas à un premier rendez-vous ! Elle sembla se détendre un peu et elle ouvrait la bouche pour lui demander où il logeait, ou plutôt, chez qui, comme il avait évoqué un vieil homme, mais c'est à ce moment là qu'elle entendit des gens arriver non loin. Elle cacha alors vite la statuette dans son dos en regardant dans la direction d'un petit groupe d'homme qui ne tarda pas à les remarquer. Elle connaissait à peu près tout le monde dans le village – et tout le monde la connaissait – alors on ne tarda pas à les aborder.

— Mulan, tu es dans un bien drôle d'état encore ! Fit un homme avec un sourire amusé avant de poser les yeux sur l'étranger. Tu t'es battu ? Il y a un problème ?
— Heu, non, je suis … je suis juste tombée.
— Tombée ? Avec lui ?
— Oui, je courais et j'ai glissé et … je suis tombée en le renversant.

Cela les fit bien rire et de bon cœur.

— Sacrée Mulan. Faites attention à vous, dit-il à Robin, qu'elle le veuille ou non, elle pourrait bien vous casser le nez.

Ça serait bête, un si beau nez, pensa-t-elle. Ils passèrent leur chemin et elle poussa un soupir soulagé. Elle coinça alors la statuette quelque par sous sa tunique.

— Nous devrions allez remettre ça en place avant que quelqu'un ne remarque son absence … Mais avant ça, nous allons devoir nous laver, nous ne pouvons pas rentrer ainsi dans le temple.

Oui, nous. Pas question qu'elle répare ses bêtises toute seule, il devait venir ! Il devait lui-même remettre en place ce qu'il avait volé et demander pardon aux esprits des ancêtres. A cette heure-ci, son père devait être avec ses amis vétérans en train de jouer au mah-jong dans la buvette du village et sa grand mère devait faire sa sieste … alors elle pourrait facilement l'emmener chez elle pour une petite toilette avant d'aller réparer le méfait.









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Sam 13 Juin - 10:44


I don't understand you
Mulan ♥

Je n'avais pas réussi à la convaincre de ma bonne foi. En même temps, je tentais simplement de me trouver des excuses. Je n'avais pas envie de découvrir ce que l'on faisait aux voleurs et si j'avais su que c'était sacré, jamais je ne l'aurai volé. J'ai tout de même du respect pour les autres cultures. Je plaidais donc la curiosité, ce qui n'était pas un mensonge, simplement une partie de la vérité. Je devais vraiment avoir l'air idiot mais je n'étais pas prêt à perdre la face. Mon ego en avait déjà prit un coup alors que je glissais dans la boue. Le regard de la jeune femme était transperçant. J'avais l'impression qu'elle tentait de sonder mon âme. Je détestais ça. C'était désagréable. Je finis par réussir à la dérider un peu, bien que son regard trahissait une espèce de … je ne savais définir ce que je percevais, alors que je venais de lui avouer que je ne craignais pas la colère des esprits. Ce n'était pour moi que des histoires pour faire peur aux enfants ou pour forcer les gens à rester dans le droit chemin. Je haussais les épaules.  « Tu n'as pas tord. » Cela rejoignait mes idées.L'homme peut être mauvais. Je décidais de me présenter. Maintenant que nous étions plutôt proche. C'était plus ou moins un gage de paix... Et encore une fois de curiosité. Je voulais en savoir plus sur cette jeune femme qui ne semblait pas connaître les bonnes manières que l'on apprend aux futurs dames de son âge. J'aimais assez sa combativité. C'était rare. Voyant qu'elle ne semblait pas vraiment réagir, je lui demandais son nom et la complimenté sur ses actes précédents, à ma façon. Sérieusement mon égo en avait prit un coup. J'avais l'impression que les choses avançaient. Elle semblait s'ouvrir et être plus enclin à la discussion. Je restais la main en l'air alors qu'elle se présentait et s'inclinait. Ces gens sont complètement fous. Je haussais les sourcils et faisais comme si de rien n'était.

J'avais l'impression qu'elle voulait de me dire quelque chose. Sauf que d'autres personnes arrivèrent. Il était trop tard pour moi de disparaître. Ca aurait été certainement la meilleure chose à faire mais je faisais en sortes d'être totalement détendu. L'un des hommes s'adressaient à mon interlocutrice, lui faisant une remarque sur sa tenue, qui me faisait grandement sourire. Mais lorsque le regard de l'arrivant se posait sur moi, son expression changeait. Ok j'avais peut-être un gros problème finalement. Mais Mulan mentait pour moi. Je l'en remerciais grandement. Des rires s'élevaient. Apparemment elle n'en était pas à sa première glissade. L'homme se décontractait et me mettait en garde. Je souriais.  « Bizarrement je n'en doute pas une seule seconde. » Ils continuaient leurs chemins. Elle soupirait, je me détendais.  « Merci. » Soufflais-je. Elle n'était pas obligé de ne rien dire. Surtout qu'elle avait l'air furieuse quelques minutes auparavant. Je hochais positivement la tête. Nous allions réparer nos bêtises. D'accord, mes bêtises. Je lui fis signe de passer devant, sinon nous allions y passer la journée. Une fois qu'elle était passée devant moi et que mon regard avait fait le tour de sa silhouette, je la questionnais.  « Alors comme ça, casser le nez des gens est monnaie courante par ici. » C'était assez moqueur mais je ne pouvais m'en empêcher. J'étais comme ça et je n'avais pas l'intention de changer.  « Toutes les jeunes femmes du coup sont aussi... dangereuses ? » je l'interrogeais tout en me doutant qu'au vu de la réaction des hommes, c'était uniquement le cas de Mulan. J'avais légèrement l'impression de faire la conversation seule.  « Chez moi, l'adversité est une qualité. » Je décidais de me taire ensuite. Il était temps.

 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 244
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Mer 17 Juin - 10:21


Hua Mulan


        Lorsque les promeneurs s'éloignèrent, l'étranger prit soin de la remercier. Merci pour quoi ? Elle n'aimait pas les voleurs c'est vrai, mais elle n'approuvait pas pour autant le sort qu'on leur réservait ici. Et puis franchement, c'était un étranger, son seul véritable crime n'était que la curiosité et l'ignorance, il ne méritait pas d'être puni pour cela. Modeste, elle fut donc un peu gêné par ces remerciements, ne sachant là encore pas trop comment réagir. Elle évita donc soigneusement le sujet d'un signe de la tête en passant devant pour se diriger vers sa demeure d'un pas tranquille. La statuette était bien camouflée sous sa tunique, au niveau du nœud dans son dos … comme quoi, ces tenues avaient quand même de l'utilité.

A peine lui emboîtait-il le pas qu'il entama la conversation pour l'embêter sur ses manières de petite brute. Une fois n'est pas coutume, la petite asiatique se retrouva un peu gênée par la remarque … Elle n'en était pas courroucé pour autant, alors elle se contenta de faire la moue en répondant d'une voix incertaine et coupable.

— Non, ça, c'est surtout moi …

Mulan était la reine pour casser les nez, preuve étant qu'elle venait justement d'en casser un par inadvertance juste avant de rencontrer le vagabond. Oh mais c'est vrai, ce nez ! Elle allait recevoir la correction de sa vie lorsqu'elle remettrait les pieds là-bas … peut-être qu'elle ferait mieux de s'en abstenir … Peut-être qu'on ne la laissera plus jamais faire de toute façon … Ah, ce qu'elle enviait ce Robin, il avait l'air libre comme l'air, il voyageait si loin de chez lui, faisait ce qu'il voulait, vivait comme il l'entendait … Il pouvait librement être ce qu'il souhaitait. Mulan n'aimait pas les voleurs, mais elle avait presque envie d'en être un parfois …

« Toutes les jeunes femmes du coin sont aussi... dangereuses ? »

A cette question, Mulan eut un sourire amer avant de poser les yeux sur l'homme qui l'accompagnait. Elle semblait penser à quelque chose de tristement drôle ou de drôlement triste … Elle pensait aux furies qu'elle allait devoir affronter un peu plus tard, la matrone, la fille au nez cassé et sans doute sa famille … Et comme cela n'allait sans doute pas en rester là, ils allaient certainement en parler à son père qu'elle allait décevoir une fois de plus. Elle n'aimait pas lui causer du soucis, mais elle ne savait faire que ça on dirait … Elle culpabilisait à chaque fois. Elle aimerait tellement le rendre fière … Mais elle n'était pas ce qu'il voulait qu'elle soit. Elle n'avait pas ça dans le sang … être une bonne petite ménagère, ça ne serait jamais pour elle.

— Elles le sont plus encore. Avoua-t-elle alors, se déridant enfin suffisamment pour lui lancer un sourire amusé lourd de sens.

Oui, les femmes de ce pays étaient dangereuses d'une façon bien différente que celle de Mulan. Des furies intransigeantes et psychorigides pour la plupart … En soit, elles faisaient bien plus peur qu'elles ne faisaient de mal … mais c'était justement assez drôle si elle pouvait faire peur à ce type en lui racontant ça … Non, ce n'était pas très gentil, mais plus les étrangers penseront que ces contrés sont dangereuses, plus ils seraient à l'abri de potentiels conflits, pas vrai ? Mais le jeune homme préféra enchaîné sur un nouveau compliment, ou plutôt, quelque chose de réconfortant. L’adversité, une qualité ? Ici, ce n'en était pas une. Pas pour une femme en tout cas. Elle ne répondit donc rien et garda le silence un long moment jusqu'à ce que sa maison soit en vu. Elle était un peu en retrait du reste et bénéficiait d'un grand et beau jardin à l'arrière avec le temple de leurs ancêtres. C'était bien le genre de maison don bénéficiait les ex Généraux de l'armée tel que son père. Mulan poussa la grande porte de la clôture et invita l'étranger à entrer.

— Entrez vite … et ne touchez à rien.

S'il avait faim, elle lui donnerait ce qu'il faut, s'il avait besoin d'un peu d'argent ou d'une monture pour se rendre quelque part, elle pourrait également le dépanner … mais elle l'avait à l’œil, pas question qu'il fasse encore son ''curieux'' en piquant quelque chose. Elle entreprit ensuite de contourner la maison, envisageant de passer par derrière pour atteindre plus directement la salle d'eau. Il y avait là bas une baignoire en bois et une cuve d'eau équipé d'une trappe pour la faire couler, elle risquait de devoir retourner chercher de l'eau d'ailleurs. Mais avant d'arriver là, Mulan se décida à mener sa petite enquête alors qu'ils traversaient la cours.

— D'où venez-vous exactement ? Qu'est-ce qui vous a poussé à partir si loin de chez vous ? Demanda-t-elle alors d'un air curieux … ainsi qu'avec une certaine admiration refoulé. Elle rêvait tellement de voyager …









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Lun 29 Juin - 17:50


I don't understand you
Mulan ♥

Je tentais de faire la conversation avec la jeune femme. Je l’embêtais sur ses manières et en profitais pour me moquer de mon manque de connaissance sur cette contrée. C’était tellement différent de ce que j’avais déjà vu ! Je riais légèrement lorsqu’elle me répondit que ce n’était qu’elle et non une habitude dans le coin. Je n’approfondissais pas le sujet, remarquant que je l’avais déjà mise mal à l’aise. Je lui demandais si les jeunes femmes étaient aussi dangereuses dans le coin. Je savais que dans certaines contrées, il était courant que certaines femmes soient capables de se battre, et de se défendre par elles-mêmes. Je souriais lorsqu’elle me répondait qu’elles l’étaient plus encore. Trop content d’avoir enfin réussi à la dérider, je n’ajoutais pas un mot. En tout cas, je respectais à la fois sa combativité et son adversité. C’était deux qualités très précieuses à mes yeux. Beaucoup n’auraient même pas sourcillé en m’apercevant et aucun n’aurait tenté quoi que ce soit. Mulan ne répondait pas et nous marchions en silence avant de nous arrêter devant une bâtisse d’architecture typique de la région.

Le bâtiment était assez imposant, particulièrement le peu de jardin que j’avais eu l’occasion d’apercevoir. Nous étions dans un style bien différent de celui des châteaux de ma contrée. Je n’avais aucun point de comparaison pour juger de l’importance de la famille de la jeune femme. Alors que j’observais les alentours, elle me pressait par ses mots. « Je n’en avais pas l’intention ! » répliquais-je lorsqu’elle me somma de ne toucher à rien. Je savais me tenir à carreaux. J’avais été correctement élevé ! Je la suivais dans un silence absolu. Je ne voulais pas lui causer des ennuies, du moins plus qu’elle en avait déjà avec la statuette dissimulée dans son espèce de robe. Elle reprit la parole, il me semblait d’ailleurs qu’elle commençait à ralentir. Elle m’interrogeait sur ma vie, … « Bien plus à l’ouest. A plusieurs semaines d’ici à cheval très certainement. Si ce n’est plus. » J’avais un sens du détail bien développé. J’avais rapidement réussi à resituer mon parcours sur une vieille carte, chez l’homme qui semblait les collectionner. Pourquoi est-ce que j’étais parti ? Je me posais souvent la question. J’avais abandonné les miens sans la moindre hésitation. « J’avais besoin d’espace. De voir autre chose. De découvrir d’autres mondes. » Je ne m’attardais pas plus sur le sujet. « Qui n’a jamais eu envie de disparaitre quelques temps. » ajoutais-je, plus comme une pensée qu’une réelle affirmation. « C’est une belle demeure. » Je voulais en savoir plus sur elle également mais j’avais rapidement compris que des questions directs n’étaient pas le meilleur moyen pour lui soutirer des informations.


 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 244
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Mer 1 Juil - 10:05


Hua Mulan


        Mulan soupçonnait ce voleur de Robin d'avoir en réalité fuis son pays pour des raisons plus judiciaire. Peut-être qu'il avait volé une chose de trop, une chose qu'il ne fallait pas, comme aujourd'hui et qu'il était à présent recherché dans tout son royaume. Mais en le regardant de plus près et en l'écoutant raconter sa petite histoire, la brune n'eut d'autre choix que de lui faire confiance. Il avait l'air sincère, honnête … réellement … Et cela lui donnait de quoi rêver. Elle aussi aimerait pouvoir partir comme ça, sur un coup de tête, juste pour répondre à une envie soudaine ''d'espace''. Elle aimerait découvrir le monde, ses cultures et ses royaumes, ses villes et ses forêts. L'empire du milieu regorgeait de trésor naturels et de paysages absolument magnifiques, extraordinaires, mais elle avait soif de voir les trésors des autres pays. Elle avait même entendu parler d'une contrée où il neigeait toute l'année, c'est du moins le récit que lui avait rapporté son ''ami de l’hiver''. C'était une chose plutôt intrigante, mais si Mulan aimait bien la neige, elle ne pourrait vivre sans printemps, d'autant plus qu'ils étaient particulièrement beau ici, avec tous ces cerisiers.

— Alors vous êtes parti comme ça … et ce que vous avez laissez derrière-vous ne vous manque pas ?

Mulan avait effectivement soif d'aventure, mais après le décès de sa mère, elle s'était considérablement rapprochée de ce qui restait de sa famille : son père et sa grand mère … et elle ne savait pas si elle pourrait partir loin d'eux comme ça, au risque de ne plus jamais les revoir si elle revenait un peu trop tard. Elle aurait sans doute trop peur qu'il leur arrive quelque chose en son absence. C'était en tout cas vraiment courageux de partir à l'aventure, sans presque rien, dans des contrées qu'on ne connait pas du tout.

Elle fit entrer son invité avec prudence, arrivant dans un de ces sas typiques où l'ont disposait les souliers. Il y avait une petite marche qui séparait le sas du paquet de la maison et Mulan donna l'exemple en retirant ses chaussures trop petites. Elle détestait ces machins qui visaient à empêcher la croissance des pieds des femmes ! Qu'est-ce que ça devait être confortable, de bonnes vieilles bottes de voyage comme en portait son compagnon ! Elle attendit qu'il retirent ses bottes à son tour avant de l'inviter à la suivre à travers le petit couloir, en profitant pour répondre à sa remarque.

— Ma famille vit dans cette demeure depuis plusieurs générations. Nous sommes une grande lignée de soldats et de généraux. Elle parlait de cela avec une certaine fierté, car il n'y avait rien de plus honorable que de défendre son pays sur le champ de bataille et de le faire avec brio. Mulan était plutôt fière de sa famille et de ses racines, c'est pourquoi il était préoccupant pour elle de leur apporter la honte par sa maladresse …

Elle fit doucement coulisser une porte et entra dans la salle d'eau. Après un coup d’œil, elle s'approcha de la baignoire circulaire en bois et tira sur une corde, déversant un peu d'eau à l'intérieur.

— Vous devriez prendre un bain et laissez vos vêtements sales dans la corbeille, je m'en occuperais. Je vais vous chercher une tunique propre, je la laisserais à l'entrée.

Ainsi, il sera un peu plus correcte pour entrer dans le temple et demander pardon aux esprits. Bon, il allait devoir se laver à l'eau froide par contre, parce que faire chauffer de l'eau risquait de prendre du temps et ils n'en avaient pas vraiment, ce n'était pas trop le moment de se laisser mijoter pendant une heure. Comme il avait pas mal plut ces derniers temps et qu'il pleuvait même encore un peu, il devrait y avoir bien assez d'eau dans la cuve.

— Je serais juste à côté, appelez-moi si vous avez besoin de quelque chose.

Mulan avait déjà subi un bain ce matin. Non pas qu'elle n'aimait pas ça, quand c'était pour mijoter tranquillement dans l'eau chaude c'était même chouette … Mais se faire frotter le dos à la brosse avec l'impression d'être écorchée vive, c'était pas trop son truc. Du coup, elle se contenterait d'une toilette, c'était surtout ses vêtements qui était sale … et son visage, alors ça irait. Elle pourrait donc faire sa toilette dans la remise, juste à côté et en profiterais pour essayer de laver ses vêtements après s'être changée. Bien sûr, avant ça, elle irait chercher une des vieille tunique de son père, de celle qui ne portait plus, pour les déposer comme convenu à l'intention de son invité. Le bon signe était qu'elle pouvait entendre les ronflements de sa grand-mère d'ici, elle dormait bel et bien.











HS:
 

_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Mer 29 Juil - 12:26


I don't understand you
Mulan ♥

Ce serait mentir que de dire qu’ils ne me manquaient pas. Ma famille, mes amis… J’avais tout abandonné du jour au lendemain pour simplement réaliser mes rêves, pour me retrouver. Mais j’en avais besoin. Ma présence les mettait en danger, plus qu’elle ne leur apportait quoi que ce soit. C’était mon choix. Je me devais de l’assumer. Les choses se passaient parfaitement jusqu’à maintenant. Mais bientôt je serais de nouveau près d’eux. « Bien sûr que si. J’y pense souvent. Mais j’ai fait mon choix. Parfois il est nécessaire de s’éloigner, de se perdre pour se retrouver. » Mon père aimait beaucoup cette phrase : se perdre pour se retrouver. Et je m’étais perdu bien loin de ma contrée et de ses environs. Quand je rentrerai chez moi, je serai un autre, je serai capable d’assumer mon rôle. Je serai celui que mon père avait toujours souhaité que je sois. « Ils comptent sur moi. » concluais-je. Je n’avais pas vraiment envie de m’étendre sur ce sujet avec une inconnue. Si elle avait des questions, j’y répondrai. Je lui devais bien ça.

J’entrais dans sa demeure. Je la voyais retirer ses chaussures. Encore une coutume étrange de cette région. J’en faisais de même sans poser de questions. Le vieil homme m’avait expliqué qu’il était impoli de rester chausser. Je n’en avais pas compris la raison. Je la suivais ensuite à travers un couloir. Je regardais autour de moi, n’en perdant pas une miette. C’était incroyable. Les décorations, la texture des murs. Je pensais pouvoir passer mon poing à travers sans réellement forcer. Je la complimentais d’ailleurs sur les lieux. Sa famille était donc constituée d’honorables soldats. Je ressentais de la fierté dans sa voix. « Comme la mienne.... ». Mon père s’était battu pour le roi et si la bataille avait été gagné, plus personne ne s’intéressait à ses combattants. Je me battrai à mon tour un jour, mais pas pour un seul homme.

Mulan fit coulisser une porte et je rentrais dans la salle d’eau. Il y avait une grande cuve et de l’eau se déversait à l’intérieur. J’observais cette eau et les autres décors de la pièce. C’était simple mais efficace. Je hochais la tête. Elle n’avait pas tord, un bain me ferait du bien, j’étais couvert de boue. « Merci. » Son hospitalité était appréciable. Je me sentais un peu comme chez moi. Notre mauvais départ n’était plus qu’un lointain souvenir. Alors qu’elle fermait la porte, je me déshabillais avant de m’immerger dans l’eau. Elle était très froide. Ca ne me dérangeait pas outre mesure. J’avais l’habitude de me baigner dans des ruisseaux ou rivières. Je prenais le temps de me décrasser comme il le fallait. La jeune femme ne m’avait pas loupé. La terre avait réussi à transpercer mes vêtements et se glisser sur ma peau. Je sortais et me séchais, craignant maintenant pour la tunique que je devais enfiler, et pour mes vêtements originaux… Si Mulan était aussi douée que l’on semblait le croire : je risquais d’avoir un problème de taille !

Je prenais les vêtements rapidement et cherchais comme les enfiler. Ce n’était pas si compliqué que ca semblait l’être. Je n’étais pas à l’aise. Je sortais de la salle de bain après avoir pris le temps de ranger le désordre que j’avais causé. Je me faufilais dans le couloir, faisant le moins de bruit possible. J’entendais du mouvement à côté, pensant qu’il s’agissait de Mulan, et attendais sagement. Croisant un miroir, je remettais mes cheveux en place. J’entendais des pas se rapprocher. « Qu’est ce que tu en … » Je me retrouvais nez à nez avec une vieille dame encore endormie, qui me fit signe de me taire avant de continuer son chemin comme si de rien n’était. J’avais pour ma part totalement arrêté de respirer.


 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 244
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Ven 31 Juil - 14:28


Hua Mulan


        Après avoir déposé comme convenu la tunique à l'attention de son invité, Mulan se rendit dans la remise pour se toiletter et se changer. Ceci fait, elle commença à frotter ses vêtements pour les nettoyer, mais vu l’ampleur des dégâts, elle allait sans doute devoir se rendre au lavoir pour arranger tout ça. Elle s'acharna tout de même dessus pendant de longues minutes jusqu'à ce qu'elle entende la porte d'à côté coulisser. Elle tendit l'oreille mais entendit à peine quelques pas feutrés s'éloigner … pour sûr, ce n'était pas son père, qui avait le pas lourd, ni sa grand mère, qui traînait toujours des pieds … cela ne pouvait être que Robin, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il avait le pas du voleur parfait. Discret, léger …

Elle se rinça les mains et les essuya avant de sortir de la remise pour partir à la recherche de son invité qui avait dû se perdre quelque part. En remontant le couloir un peu précipitamment, elle manqua de rentrer dans sa grand mère, une petite bonne femme qui, comme le disais son père, ressemblait à un mouflon en train de charger lorsqu'elle se mettait à trottiner partout dans la maison. Ses paupières gonflées retombaient tellement sur ses yeux bridés qu'elle semblait toujours avoir les yeux fermés. La jeune femme esquiva donc la grand-mère en se décalant de justesse sur la droite et la vieille dame la dépassa juste avant de lui attraper le bras. Elle tira dessus pour l'obliger à se pencher, lui lança un sourire taquin.

— Tu en auras mis du temps pour nous ramener un garçon à la maison !

Puis elle poursuivit sa route en ricanant, sans attendre les explications de sa petite fille. Cette dernière ouvrit la bouche pour protester, mais elle fit finalement quelques pas de côté pour enfin tomber sur Robin. Ce dernier semblait presque avoir vu un fantôme … sa grand mère faisait souvent cet effet là, avec son drôle de caractère bien trempé. Finalement, elle avait de qui tenir, la Mulan ! Le voyant ainsi, elle ouvrit de nouveau la bouche pour parler mais fut coupée par la voix lointaine mais clair de sa grand-mère.

— Si tu n'en veux pas, moi je veux bien ! Il paraît que les occidentaux son très bien bâtie.
— Grand-mère ! S'exclama enfin la petite fille, d'un air réprobateur.

Elle avait le don pour embarrasser les gens, celle-là … rien que pour ça, même si Mulan fréquentait quelqu'un, elle y réfléchirait à deux fois avant de l'emmener ici ! Les pommettes colorées, Mulan n'osa pas regarder son invité tout de suite. Elle détailla alors un instant la tunique, remarquant qu'il avait étrangement replié le col. Elle eut alors un regard sceptique, plissant légèrement les yeux. Elle secoua la tête, trouvant plus correcte de d'abord s'excuser pour le comportement de sa grand-mère. Elle posa finalement son regard dans celui du fameux occidental.

— Excusez ma grand-mère … elle a toujours été un peu … exubérante.

Autant que la petite fille qui part en courant de ses cours d'éducation pour sauter sur un inconnu et le traîner dans la boue, hm. Puis, après un un instant, elle osa lever les mains jusqu'au col de l'étranger qu'elle releva convenablement pour fermer la dernière attache qu'il avait laissé. Voilà, c'était mieux comme ça … Et puis … ça voulait dire quoi ''bien bâtie'' au fait ? … ça y est, elle pensait à des trucs maintenant. Grand-mère, je te hais, pensa-t-elle très fort. Et comme si elle avait entendu ses pensées, elle l'entendit rire d'ici.

— Tu devrais l'inviter à prendre le thé ! Proposa tout de même la grand-mère, à travers les murs.
— Nous avons autre chose à faire, grand-mère …
— Hohohohoho, oui, je me doute bien ! Et elle rit de plus belle.

Mulan rougit de plus belle.

— Nous devrions aller au temple tout de suite … nous reviendrons après pour le thé, si vous voulez.









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Lun 24 Aoû - 17:05


I don't understand you
Mulan ♥

J’avais littéralement arrêté de respirer alors que je me retrouvais face à face avec une vieille dame que je supposais être la grand-mère de Mulan. Je n’avais pas vraiment prévu de me retrouver face à face avec quelqu’un de la maison. Il faut dire que je n’étais pas vraiment censé être là. J’avais tenté de me faire discret mais j’avais manqué de chance. La dame me fit signe de me taire, dans un geste le plus naturel du monde. Je ne savais pas trop comment l’interpréter… Était-elle réveillée ? Il y avait peu de chance qu’elle puisse me confondre avec quelqu’un d’autre. Les contrées de l’Ouest étaient marquées sur mon visage. D’ailleurs à cet instant, j’avais l’air de quelqu’un qui a vu un revenant, ou un bœuf à quatre têtes. C’était bizarre. Mulan s’approchait de moi. J’avais l’impression de devoir m’excuser… Une fois de plus. Elle ouvrait la bouche mais fut coupée par le pseudo fantôme. Je prenais quelques secondes avant d’exploser de rire à la remarque de la petite dame qui avait un bon caractère. « Serait-ce une proposition ? » lui demandais-je. J’aimais les gens si naturels et qui ne mâchaient pas leurs mots. Je voyais Mulan devenir rouge. Un sourire se dessinait sur mes lèvres. Mais il disparut lorsque je la voyais me dévisager. J’avais un truc sur le visage ? Elle s’excusait pour les paroles légèrement déplacées. « Pas de problème. Elle a l’air… en forme. » Ce n’était pas vraiment le terme adéquat mais en avait-il un pour décrire ce que je venais de voir ? Ou plutôt d’entendre ? « Je crois comprendre que c’est de famille. » La petite fille aussi était terriblement vivace. Mulan levait les mains et replaçais mon col. Franchement la tenue devrait être livrée avec un mode d’emploi ! Je hochais la tête et la remerciais, même si j’avais franchement l’impression d’étouffer.

Je venais de me faire inviter pour le thé. Oh non pitié plus cette espèce d’eau chaude ! Une choppe une vraie pour l’amour de dieu ! Mulan déclinait l’invitation à ma place : nous devions d’abord aller au temple, réparer mon erreur. Je me retenais tant bien que mal de rire : un nouveau sous-entendu de la vieille dame. Elle n’avait réellement froid aux yeux. « Je crains de ne pouvoir décliner. J’ai déjà eu mon bain de boue aujourd’hui. Je ne veux prendre aucun risque. » Je lui fis signe de passer devant. Une fois à nouveau à l’extérieur je reprenais la parole. « Parle moi de ce temple et de … L’importance que semble avoir cette statut. » Je voulais comprendre. Je voulais savoir. Ca me semblait un peu… Bizarre. « On ne parle pas vraiment ce genre d’importance à des objets… de ce type… Chez moi. » Je ne savais pas trop comment le dire sans la vexer ou faire un impaire. Nous arrivions devant une petite bâtisse. « En tout cas… C’est charmant ! »


 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 244
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Mer 26 Aoû - 14:24


Hua Mulan


        Robin et grand-mère devraient bien s'entendre … ils semblaient déjà bien s'entendre ! Peut-être qu'elle devrait le laisser là avec elle ou lui emballer pour quand il repartira, histoire qu'il l'emmène ! Ah, c'est son père qui serait content … Mais non, malgré son tempérament fougueux, Mulan adorait sa grand-mère … Que dis-je ? C'est justement pour son tempérament fougueux qu'elle l'aimait autant ! Même si c'était parfois gênant … en y repensant, toute seule et loin de la personne devant qui elle lui avait mis la honte, c'était même plutôt drôle. Pour cette fois, Mulan ne savait pas si elle devait se sentir encore plus gênée ou rassurée que cela l'amuse autant ! Elle fit légèrement la moue à son sous-entendu, il n'était pas le premier à dire qu'elle était comme sa grand-mère, son père le lui reprochait souvent d'ailleurs … mais cette fois elle n'était pas si flattée que ça.

La jeune casse-cou cru voir un éclat de détresse dans le regard de leur invité un peu forcé lorsque le thé fut évoqué, mais il arbora un sourire tellement jovial qu'elle était bien loin d'imaginer qu'il n'aimait pas la boisson. Il n'osa donc pas refuser l'invitation et il quittèrent ensemble la demeure familiale. Mulan le guida à travers le grand jardin, suivant le chemin de pierre qui menait à l'Autel des ancêtres, et comme ils progressaient pour réparer l'affront du voleur, ce dernier s'enquit de plus d'informations à ce sujet. Il voulait en savoir plus sur leur culture et sa faute. Mulan aussi était curieuse d'en savoir plus sur les traditions du pays d'où venait cet étrange étranger … Comment honoraient-ils les ancêtres, chez lui, si ce n'est avec ce type de richesse et de prière ? Elle n'était pas sûre que cela fasse partie de leur culture, en fait, car il ne semblait même pas savoir ce qu'était un temple. Elle lui expliqua donc posément.

— C'est le temple de nos ancêtres, ils possèdent chacun une stèle à leur nom et nous faisons régulièrement fumer de l’encens en adressant quelques prières en leur honneur. Ils nous protègent et veille sur nous. La statue que vous avez volé représente le Dragon rouge Mushu, le gardien de la famille Hua, il protègent l'âme de nos ancêtres, mais il veille aussi sur nous.

Le lieu était charmant, en effet, et comme si les esprits souhaitaient se pavaner, le ciel commençait d'ailleurs à se dégager … Cet endroit n'était jamais plus beau que sous le soleil du printemps, lorsque les cerisiers étaient en fleur … Cela dit, c'était aussi magnifique l’hiver, lorsque le jardin revêtait son manteau de neige immaculée. Avant de gravir les dernières petites marches qui menaient à l'Autel, Mulan confia la statuette au voleur en lui faisant un petit signe de tête.

— La mémoire des ancêtres est très importante, chez nous … pas chez vous ?

S'ils n’honoraient pas les ancêtres, en quoi pouvaient-ils bien croire ? Qu'est-ce qui pouvait bien les protéger ? Elle était réellement curieuse. Elle commença alors à monter les petites marches de l'Autel jusqu'à atteindre l'encens. Elle en fit fumer une tige, joint les mains et s'inclina devant l'Autel. Elle posa ensuite à nouveau son regard sur Robin, l'invitant à venir se recueillir.









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Lun 31 Aoû - 20:27


I don't understand you
Mulan ♥

Je venais de rencontrer la grand-mère de Mulan. Elle semblait être une vieille dame pleine de vie. Elle me faisait penser à certaines personnes que j’avais longtemps côtoyées. Elle n’avait pas la langue dans sa poche. Je le remarquais avec son sous-entendu très lourd de sens. Je faisais remarquer à la jeune femme que la forme était de famille. Mais je perdais mon assurance lorsque l’on me parlait de thé. J’avais découvert cette boisson et ce n’était pas vraiment une réussite. Je ne pouvais pas refuser l’invitation, pas après l’aide que m’avait apporté Mulan. Et puis j’avais été mieux élevé qu’il n’y paraissait, même si parfois je semblais être un peu… Rustre. Pour le moment je devais absolument réparer mon erreur, que je ne comprenais toujours pas ! D’accord c’était mal « d’emprunter » la statut mais de là à parler d’affront. J’avais l’impression d’avoir battu quelqu’un sans raison, voir pire. J’avais besoin d’explication concernant ces temples, ces coutumes. Je voulais en savoir plus. J’étais curieux. J’écoutais attentivement ses explications. C’était donc leur façon d’honorer leurs ancêtres. C’était assez logique et plus ou moins semblable à la façon de faire que nous avions chez moi. Du moins dans l’idée de base. J’avais donc volé Mushu. Un nom vraiment bizarre. La statue perdait de son éclat. Je plissais un peu les yeux. « Donc un lézard en pierre est censé vous protéger c’est ca ? Des mauvaises choses qui pourraient arriver ? » La taille de statue n’était pas assez imposante pour avoir l’air de représenter un dragon pour moi. Je n’en avais jamais croisé mais j’imaginais ca imposant. En tout cas, je devais reconnaître une chose. L’endroit était magnifique et il dégageait une sérénité communicative. Je me sentais bien et plus détendu. Bien que l’odeur de l’encens refroidis me chatouille les narines. Mulan me tendait la statuette. Je l’acceptais sans rien dire, suivant chacun de ses pas. « Si plus ou moins… Moins que chez vous. » Je ne savais même pas décrire nos propres traditions. Je n’avais jamais été du genre très croyant, au plus grand damne de ce cher frère Tuck. « Un homme est reconnu par la grandeur de ses actes, par ce qu’il fait au cours de sa vie. A sa mort, il devient plus un exemple à suivre. Certains ont leur statue. Les grands rois par exemple. Mon père aurait mérité la sienne. » Je soupirais, en repensant à lui. Je continuais. « Les habitants de ma contrée croient en un dieu, quelqu’un qui  veille sur eux et les accueille à leurs morts pour un repos mérité. Nous avons de grandes églises pour ‘’l’honorer’’, pour les mariages aussi. » Je n’étais pas vraiment calé sur le sujet. Moi j’avais choisi de croire en quelque chose de plus compliqué. Je croyais en l’homme et en ses capacités à faire le bien. « Disons que c’est un peu différent. » Mulan allumait l’encens du moins je le supposais. Je l’observais sans savoir quoi faire. Elle m’invitait à en faire de même. Je le fis sans poser plus de question. Après quelques minutes je lui murmurais : « Je dois dire que je suis désolé ? » La question pouvait être stupide mais j’avais vraiment envie de lui montrer que je voulais faire un effort.

 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 244
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback] Jeu 3 Sep - 20:17


Hua Mulan


        Lézard … Lorsque Robin qualifia ainsi le gardien de la famille Hua, Mulan braqua aussitôt son regard sur la statuette d'un air incrédule. C'est vrai qu'il était petit pour un gardien, mais il ne le resterait pas. C'est simplement parce qu'il était jeune. Dans les croyances de son pays, les dragons étaient des créatures à l'évolution particulièrement lente, à l'image de l'humanité. Ce n'est d'ailleurs qu'après mille ans que le dragon éclos, alors sous la forme d'un petit serpent aquatique. Puis il passe par une phase proche de la carpe après plusieurs siècles avant d'acquérir des pattes puis de voir sa queue s'allonger pour avoir l'apparence que leur donne la plupart des représentations artistiques. C'est à ce stade qu'était actuellement leur gardien et il lui faudrait encore un millénaire avant que des ailes ne lui pousse. Évidemment, cette statuette ne devait pas représenter la taille réelle du gardien Mushu, du moins c'est ce qu'elle espérait … Il devait être bien plus gros que ça, tout de même.

— Dragon. Rectifia-t-elle. Mushu est plus grand que ça en réalité … je crois … un silence marqua son doute. J'espère.

Sinon il y avait effectivement de quoi s'inquiéter ! Enfin, son père avait fait la guerre et même s'il était revenu blessé, il faisait partie de ceux qui s'en était le mieux tiré. Leur gardien devait donc être plutôt efficace, même s'il était aussi petit que sa statuette. Elle écouta ensuite attentivement ce que Robin avait à dire sur le pays dont il venait. Ses croyances, sa culture … et elle fut plutôt surprise d'apprendre qu'il ne croyait qu'en un dieu unique. Elle avait déjà entendu parlé de ça, vaguement, mais elle n'avait jamais vraiment compris. Robin lui confirmait la chose et elle sembla aussi curieuse que sceptique. Si chaque peuple avaient ses Dieux et ses propres croyances sur la nature et l'origine du monde, il était amusant de voir qu'elles pouvaient pourtant cohabiter.

Elle était aussi plutôt étonnée qu'ils construisent plus de temple et fasse plus de cérémonie pour cet être que pour leurs ancêtres. Il faut dire aussi que, d'après ses dires, c'était cet être qui faisait tout ce qu'ici les ancêtres faisaient pour leur famille. C'était étrange … et cela lui semblait plutôt tiré par les cheveux. Elle ne tarda d'ailleurs pas à exprimer son étonnement en affichant un air clairement impressionné et dubitatif.

— Un seul … ? Mais comment fait-il pour s'occuper de tout le monde ?

C'était impossible ! Enfin, ce n'était pas vraiment ce qu'elle voulait sous-entendre, elle ne voulait pas manquer de respect à leur croyance, mais elle semblait réellement impressionnée. Il faut dire que c'était sacrément balaise qu'une seule personne réussisse à faire le travail des gardiens, des ancêtres et des dieux de la morts. Et ce, pour tout le monde ? En même temps ? Leur dieu devait ressembler à une sorte de grosse pieuvre avec des millions d'yeux et de tentacules. Elle ne voyait que ça pour expliquer ses performances !

Puis quand vint le moment de se recueillir, Robin se retrouva un peu penaud avec sa statuette. Il ne savait pas trop comment faire ou comment procéder … Et en le voyant tellement en détresse et maladroit, sa malice commença doucement à refaire surface. Elle lui adressa un sourire assez doux et indulgent – mais ce n'était que pour mieux cacher le rictus moqueur qui lui chatouillait les joues – en hochant doucement la tête.

— Allez-y, posez le ici, sur le socle. Demandez pardon au grand Mushu … Ne pas rire, pas tout de suite … pas avant la blague ! Et il faudra l'embrasser … Elle s’efforçait d'avoir l'air le plus sérieux possible, ce qui était encore passable pour le moment … Est-ce qu'il allait le faire ? Et pour soulager les ancêtres, vous devrez marcher sur un pied pendant vingt-quatre heures …

Elle se mordit discrètement l'intérieur de la joue pour garder son sérieux. Elle voulait voir jusqu'où un étranger était près à la croire … le pauvre, il lui faisait confiance et accueillait les exigences de ses croyances avec respect, et elle, elle se moquait !









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: I don't understand you - Mulan [Flashback]

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't understand you - Mulan [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP flashback]...ennemis par le passé...
» [Résolu] Remand sur un Flashback
» [Ultimate Doom] Flashback
» [MegaDrive] Flashback
» [Résolu] Talrand & Flashback, Rebound, Copy, Storm et autres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time - Have you seen A white rabbit ? :: Les Anciens Rps-