RSS
RSS


Forum RPG dérivé de la série Once Upon A Time
 

Partagez | .
 
 Belle French °Une femme libre°
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Belle French °Une femme libre° Jeu 26 Mar - 0:24



Belle
Lacey French



Bonjour tout le monde. Je m'appelle Belle French. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais il fut un temps où l'on m'appelait Belle comme dans La Belle et la Bête. Sinon j'ai 23 ans et je vis à Storybrooke. En savoir plus sur ma vie ? Eh bien je peux vous dire que je suis "C’est compliqué" et que je suis également Bibliothécaire. On me dit souvent que je ressemble à Emily de Raven mais ce n'est qu'une question de point de vue. Oh j'allais oublier, je prends je crédites : Crédits

Mon père me qualifierait de trop gentille suite à certaines de mes actions comme le fait d’accepter de partir avec un mage noir pour sauver notre royaume suite à une attaque d’ogres. J’ai du cœur mais si j’ai suivi cet homme c’est par égocentrisme, je voulais voir le monde et découvrir la vie. Au fond de moi je sais que je suis une aventurière, j’ai besoin de m’évader et de montrer aux hommes que les femmes peuvent être capables de tout quand elles s’en donnent la peine. J’ai pu faire mes preuves, me sentir vivante et avoir confiance en moi grâce aux différentes aventures que j’ai vécu. Bizarrement certaines m’ont souvent montrées qu’il pouvait y avoir dû bon en chacun nous, même chez un monstre de feu, le Yaoguai. Malheureusement certaines personnes pensent que je suis naïve car je donne ma confiance assez facilement, je crois surtout que tout le monde a le droit à une seconde chance, enfin je dis ça pour me justifier. Je suis aussi quelqu’un de curieuse et de têtu, j’ai besoin de savoir et de comprendre les gens qui m’entourent. Imaginez une aventurière, curieuse, têtue, naïve, compréhensible mais aussi maladroite… Oui, j’ai ce petit truc bien gênant, faire tomber une tasse, marcher sur une branche quand il faut rester discret ou encore glisser d’une échelle à plus de 5 mètres.

Code:
FRENCH Belle [color=firebrick]○[/color] Belle

Code:
[color=firebrick]°•.[/color] Belle


the story





Avant la malédiction

L’enfant du printemps



C’était un jour de printemps, l’eau ruisselait le long des vitres du château, les cris d’une femme résonnaient dans toute la demeure. Quelque chose était en train de se passer dans ce royaume. Un homme attendait derrière deux grandes portes en chaîne massif, il se posait tellement de questions qu’il était prêt à devenir fou. Les cris commençaient à ralentir, pour se transformer en pleure mais ces bruits ne venaient pas d’une femme. L’homme avait compris, c’était fini, il se décidait enfin à pousser les grandes portes et à rentrer dans la pièce. Il s’avança vers le lit où était couchée sa femme, elle lui souriait. L’eau ne ruisselait plus, les cris étaient finis et le soleil était revenu. Le printemps venait de lui donner une fille, qui souriait déjà à la vue du monde. Le seigneur avait sa princesse, le père avait sa fille et elle se nommait Belle.

Cette fille était un cadeau de dieu pour le seigneur Maurice, depuis sa naissance, le château était remplit de joie et de rire. Les habitants du royaume savaient que l’héritière était bonne et ne souhaitait que le bien des gens qui l’entouraient. La jeune Belle courrait dans les couloirs et chantonnait tout le temps mais c’était une duchesse certes d’un petit royaume mais quel qu’en soit la grandeur, elle devait être éduquée. Des cours lui étaient données tous les jours, sur comment elle devait parler, s’habiller, marcher, manger ou même encore danser. Sa mère, dame Colette savait que sa fille n’était pas diplomate sur cette éducation qui pour la demoiselle était inutile. Belle rêvait d’aventure et de découverte donc souvent quand elle en avait l’occasion, sortait en catimini sous les yeux de sa gouvernante. Tout le royaume savait qui était cette jeune fille châtain clair qui se baladait sur les chemins du village. Elle était la fille du Duc mais personne ne disait rien, pour lui donner un semblant de liberté.

Dame Colette avait donné à Belle l’accès à la bibliothèque du château sauf à certaines étagères qui lui seraient ouvertes au fil des années et de son âge. Comme pour ses 12 ans où elle avait eu le droit de découvrir les livres sur le maniement de l’épée. En plus de son éducation royale, sa mère lui enseignant l’histoire et les coutumes des autres peuples qui entouraient le royaume. Puis pour approfondir son apprentissage, lui apprenait à parler différentes langues, comme le mandarin.


Un jour on doit grandir

La vie de Belle était des plus calmes, jusqu’à l’année de ses 18 ans où son père lui annonça qu’elle allait rencontrer un jeune Duc nommé Gaston. La jeune femme ne s’en inquiétait pas, elle en avait croisé des hommes et des femmes. Belle était plutôt ravi de faire la connaissance d'un Duc, il pourrait lui raconter ses aventures et comment se passait la vie dans son royaume. Le jour de l’arrivée du jeune homme, bizarrement la gouvernante de Belle était surexcitée et lui rappelait les bonnes manières à adopter devant le jeune homme. Le saluer avec grasse, sourire, ne pas parler de ses sorties dans le village, ne pas rire à pleins poumons et serrer les dents. La jeune fille était en train de les serrer les dents, vu la façon dont sa nurse lui attachait le corsé. La première fois que Belle vu Gaston, elle crut voir une des statuts qu’elle avait aperçu dans les livres d’histoire, il était certes fortement charmant mais aucune émotion ou sentiment ne se lisait sur son visage. Le jeune homme s’était présenté comme étant le Duc d’un royaume voisin allié à celui du Duc Maurice.

Les politesses échangées, Gaston lui avait proposé d’aller faire un tour dans le village pour connaître un peu plus la vie de Belle. Durant la ballade, la jeune fille ne parlait pas vraiment de son royaume mais écoutée plus l'homme déblatéré sur sa vie trépidante qui se résumait à apprendre l’art de la guerre pour vaincre les ogres qui avançaient vers leurs royaumes. Gaston avait commencé à lui parler d’alliance entre leurs deux villages pour devenir plus fort. Belle n’avait pas retenu le sous-entendu dans cette annonce, pour elle ils étaient déjà alliés. Le Duc avait bien vu que le message n’était pas passé et dû arrêter la jeune femme « Je parle d’alliance par le mariage ». Les mots étaient dit et Belle était paniquée, on ne pouvait pas parler ni même insinuer ce genre de sentiments en si peu de temps. La Duchesse s’était excusée en prétextant devoir en parler à ses parents, avant de faire un choix. Elle fut rapide mais elle eut quand même le temps d’entendre Gaston répliquer qu’ils avaient le consentement du Duc Maurice. Il était donc trop tard pour Belle, elle avait beau être une femme têtue, son père était plus puissant et avait le dernier mot.


Quand les ogres sonnent à votre porte


Quelques jours plus tard, les ogres étaient rentrés dans le royaume, Belle n’avait pas pris le temps de répondre à Gaston. Elle était occupée avec sa mère à vider le château, l’ennemi était au pied de la demeure et l’armée du Duc Maurice était submergée. Dame Colette vidait la bibliothèque pendant l’attaque. Elle ne voulait pas abandonner ses précieux ouvrages à ces monstres. Belle était partie la rejoindre, pour l’aider dans sa tâche, ne pouvant pas laisser sa mère seule avec la guerre qui menaçait de rentrer dans le château. Les gardes avaient essayés de les convaincre de partir mais les deux femmes étaient bien trop obstinées. Il était malheureusement trop tard, un ogre avait réussi à passer l’enceinte et à se glisser dans la demeure. Dame Colette et Belle l’avaient entendus et s’étaient cachées sous une table de travail mais il était trop tard... Belle se réveilla le lendemain de l’attaque, seule dans sa chambre, avec un sentiment d’angoisse. Le néant, elle ne se rappelait plus de ce qui s’était passé la veille. La jeune fille voulait des réponses, elle était sortie de sa chambre pour retrouver ses parents et savoir ce qu’il s’était passé. Dans un premier temps, elle vu son père, habillé de noir, puis le cercueil, Dame Colette, femme d’esprit et pleine d’amour, venait de les quitter. Belle aurait voulu crier mais son père ne souhaitait pas la voir se déchirer devant tout le monde. Alors elle fut emmenée dans sa chambre avec le Duc Maurice, ce dernier ne voulait rien lui expliquer du déroulement de l’attaque et du comment sa femme était décédée or sa fille restait obstinée.

Pendant trois jours, le temps que les ogres aillent s’occuper d’un autre royaume à anéantir, Belle faisait des recherches sur comment retrouver sa mémoire. Son père lui refusait de quitter l’enceinte du château mais c’était plus fort qu’elle, elle devait savoir pourquoi sa mère était morte et non elle. Comme quand elle était plus jeune, Belle sortie de la demeure, en catimini, ses recherches la poussaient à partir du royaume. Ses souvenirs pouvaient lui être redonnés grâce à des créatures magiques, les trolls de pierre. La jeune Duchesse vivait sa première grande aventure qui n’allait pas être sans peine. Elle devait rentrer dans un nouveau pays qui n’était que cité dans certains livres. Au bout de quelques jours de voyage et quelques aléas, Belle avait réussi à avoir de l’aide de la part d’une jeune femme connaissant bien ces créatures. L’histoire veut que aujourd’hui, cette aventure reste silencieuse mais un jour peut-être que tout sera dévoilé. Quand Belle réussi à avoir le moyen de récupérer ses souvenirs, une sorte de pierre, elle repartie vers le royaume de son père.

A son retour, Belle était revenue dans sa chambre, prête à récupérer ses souvenirs, elle n’eut le temps de faire un geste que son père avait déjà pénétré dans la pièce. Le Duc Maurice était face à sa fille, la peur se lisait dans ses yeux mais la joie la remplaça très vite, son rayon de soleil était rentré. Il avait été terrifié de la perdre et il ne voulait plus jamais la voir disparaître, alors il l'entoura de ses bras puis lui dit toute la vérité. Dame Colette s’était sacrifiée pour sauver la vie de sa fille, elle avait tenu tête à l’ogre pendant que les gardes emmenaient Belle en sécurité. Son père continuait à se confier, si il souhaitait que sa fille se mari à Gaston, c’était tout simplement pour la sécurité de Belle et que les royaumes devaient être unis. Le Duc souhaitait le bonheur de la jeune femme mais ne voulait plus jamais la voir repartir du royaume. Suite aux dires de son père, Belle ne put que l’enlacer à son tour et approuver ce qu’il disait. Elle acceptait de se fiancer à Gaston et que Dame Colette soit morte en sacrifice. C’était les paroles de la Duchesse mais pas ses pensées, jamais elle n’aimerait cet homme et la mort de sa tendre mère devenait sentiment de culpabilité.


Découverte du Dark One


La guerre était officielle comme les fiançailles entre Gaston et Belle, même si ce dernier point n’avait rien changé à la vie des ogres, le Duc Maurice était heureux pour sa fille. Pris de vitesse par la bataille, le royaume était en train de courir à sa perte, il n’y aurait sans doute plus de mariage à fêter dans les jours à venir. Par chance l’un des conseillers du royaume avait entendu parler d’un mage pouvant régler tous les problèmes en contrepartie d’un « échange ». Entre le royaume de Gaston et celui de Belle l’or ne manquait pas, il restait donc une chance pour gagner cette guerre. Entourer de ses fidèles, de sa fille et de son gendre, le Duc Maurice s’impatienter de l’arrivée du mage, ce n’est qu’au moment où il croyait que tout était perdu, qu’on frappait à la porte du château. Il était là, Belle, jeune femme curieuse ne pouvait s’empêcher de s’approcher de l’entrée pour le voir mais quand les portes s’ouvrirent, il n’y eu personne. Ce n’est qu’après un court silence que sa voix retentit du fond de la salle, assit sur le siège qui servait de trône, le Dark One était présent, face à eux.

Pendant que les hommes discutaient, la jeune femme ne pouvait qu’admirer le mage, il avait une telle confiance en lui que s’en était déconcertant. Sa peau n’était pas habituelle, ses yeux transperçaient chaque personne sur qui il posait le regard et il souriait, voir se moquait de ce qui était en train de se passer autour de lui, comment un homme pouvait jouir d’une telle situation ? Or cette admiration se transformait petit à petit en malaise, dans la salle son père et Gaston étaient encore une fois en plein combat pour elle. Le Dark One ne voulait pas de l’or, il la voulait elle, Belle. Cette dernière n’avait rien d’exceptionnelle. Gaston lui disait tous les jours qu’elle était précieuse et qu’il fallait la protégé mais ce jour-là, le jeune Duc pouvait toujours la mettre derrière lui, il ne pourrait rien faire face au mage. C’était à Belle de faire son choix, pour une fois elle pouvait prendre le chemin qu’elle désirait. Entre rester enfermé dans un château menacé de mort par les ogres ou partir dans la demeure du plus grand sorcier pour sauver sa famille et ses amis, même si c’était pour faire des corvées, Belle avait le choix. Elle devait prendre son destin en mains. Face aux réponses négatives de ses proches, le Dark One avait fait demi-tour et commençait à partir. La jeune femme avait fait son choix, elle devait le stopper et elle était prête à partir. Or son père et son fiancé étaient encore une fois contre elle mais il fallait qu’ils comprennent que c’était son destin que personne n’irait à l’encontre. Après avoir été rassuré par les dires du Dark One comme quoi son royaume, sa famille et ses amis allaient tous vivre, elle donna sa parole, elle partait avec lui, pour toujours. C’était sa décision.


De Duchesse à gouvernante


Le Dark One avait mis les choses aux clairs avec Belle, déjà elle dormirait dans un cachot, mais devrait faire le ménage, servir les repas, nettoyer les habits et aller chercher de la paille pour son rouet. La jeune femme avait failli faire un malaise quand le mage lui avait annoncé qu’elle devrait aussi écorcher les enfants qu’il ramenait… Ce jour-là Belle apprit qu’il avait un certain sens de l’humour mais qu’il n’était pas aussi monstrueux que disaient les gens. A cause de ce léger malaise, elle avait échappé une tasse, en la récupérant, la jeune femme avait remarqué qu’elle l’avait ébréchée… A ce moment-là, Belle croyait qu’elle allait recevoir les foudres de son maître mais non… Ce n’était qu’une tasse.

Les jours passaient et Belle apprenait à connaître le Dark One, bizarrement, elle s’attachait de plus en plus à cet être. Il ne se qualifiait pas d’homme mais au fond de lui il en restait un, la jeune femme le savait même si de temps en temps elle en doutait. Un certain nombre de fois il lui avait prouvé qu’il pouvait être humain et qu’il y avait du bon en lui, comme le jour où un voleur était rentré dans le château. C’était peu de temps après l’arrivée de la jeune femme, l’homme s’était engouffré dans la demeure du Dark One et avait essayé de lui prendre une baguette magique. Sauf que le mage ne se laissait pas avoir, après quelques échanges entre les deux hommes dont une flèche en plein cœur pour le maître, qui l’avait enlevé sans gêne, le voleur s’était fait enfermé dans le donjon pour être torturé. Belle n’en pouvait plus, elle entendait les plaintes du jeune homme et en tant que gouvernante elle devait nettoyer les tabliers couverts de sang de son maître. Ce dernier vint voir Belle pour lui dire qu’avant d’écorcher le voleur il devait s’absenter pour une affaire. La jeune femme en avait profité pour se faufiler et libérer le jeune homme, ce dernier avait voulu qu’elle vienne avec lui mais elle savait que si elle partait des représailles seraient commises en vers sa famille. Alors le voleur partie seul du château avec la baguette magique.

Au retour du Dark One, Belle se doutait qu’elle allait subir sa colère mais pas qu’il irait jusqu’à la forcer de venir avec lui pour une chasse à l’homme. Le mage l’avait traité de naïve, pour lui, les livres que sa gouvernante lisait lui remplissaient la tête de sottises. De plus il lui assurait que si quelqu’un souhaitait voler et utiliser la magie s’était pour de mauvaises raisons mais la jeune femme savait que ce n’était pas le cas pour ce voleur. Pendant le trajet, elle avait essayé de le convaincre que cet homme pouvait être bon mais que lui aussi, le Dark One, avait au fond de lui un cœur avec de l’amour. Pour lui il était bien plus horrible que ce qu’insinuaient les gens, il était pire que mauvais. En chemin ils avaient fait la rencontre d’un shérif, ce dernier avait reconnu le mage, Rumplestiltskin, et connaissant son goût pour les affaires lui avait proposé d’avoir nuit avec la gouvernante du mage en contrepartie il donnerait des renseignements sur le voleur. Belle était inquiète, c’était bien la dernière chose qu’elle souhaitait de passer une nuit avec un homme aussi abjecte. Par chance, le Dark One n’était pas en accord avec cet échange, au lieu de cela il a préféré proposer au shérif de récupère sa langue, qu’il venait de lui arracher par la magie contre les informations, il n’eut guère le choix. Rumplestiltskin savait maintenant qui il poursuivait, Robin des bois.

Après quelques pas en forêt, l’homme avait été retrouvé, il attendait près un arbre, baguette en main. Belle devait intervenir avant que le mage fasse une erreur car elle savait que le voleur n’avait pas de mauvaise intention comme le Dark One avait de la bonté en lui. Une charrette était venue à la rencontre du voleur, avec une femme étendue dedans, elle avait l’air souffrante. Belle était fière d'elle, elle avait vu juste sur Robin des bois, il avait voulu la baguette pour soigner sa bien aimé. Sauf que Rumplestiltskin n’en avait que faire, il avait été volé et sa gouvernante l’empêchait de tuer l’homme. D’un coup de main il avait bloqué la jeune femme en l’enterrant dans le sol, lui laissant juste le haut du corps de libre pour qu’elle puisse voir la mort du voleur. Sauf qu’à ce moment précis la femme qui était dans la charrette venait d’être soignée et enlacée Robin des bois, tout le monde pouvait voir qu’elle était enceinte. Belle savait que le Dark One ne ferait jamais d’un enfant un orphelin mais il avait quand même tiré une flèche, celle qui ne rate jamais sa cible...  Bizarrement à part aujourd’hui. Rumplestiltskin laissait le voleur et sa femme partir, puis libérait sa gouvernante, qui était soulagée du dénouement de la situation. Pour le remercier, elle avait enlacé son maître de façon chaleureuse, encore une fois elle avait vu juste il y’avait de la bonté en lui, même si il ne voulait pas l’avouer.
Ce jour-là Belle avait eu le droit à deux choses, de voir le vrai visage de Rumplestiltskin et  de nettoyer une nouvelle pièce dans le château, une bibliothèque. Elle en était heureuse, sans le savoir les sentiments qu’elle avait en vers son maître avaient évolués.

Les jours suivants, Belle continuait à faire son travail de gouvernante mais aussi à mieux connaître Rumplestiltskin. Qu’on le croyait ou non, ce dernier était attendrissant et bon envers la jeune femme. D’une certaine façon, la gouvernante avait l’impression que le mage veillait sur elle. La première fois fut quand elle avait voulu ouvrir les rideaux pour faire rentrer le printemps, une saison qu’elle appréciait fortement. Du haut de son échelle, Belle avait trop tiré sur les long tissus au point dans perdre l’équilibre, par chance Rumplestiltskin l’avait rattrapé de justesse. La jeune femme était en vie grâce à lui. Quand elle avait croisé le regard de son maître, son cœur avait raté un battement. Elle aurait pu croire que c’était à cause de la peur ou d’un dégout à être dans les bras du Dark One, non, tout simplement car un sentiment nouveau faisait son apparition au fond d’elle. Au fil du temps en compagnie de Rumplestiltskin, cette sensation dans son corps ne faisait que grandir jusqu’au jour où elle comprit enfin ce que c’était et que sans le vouloir allait tout faire basculer.


Un échange sans haine

Cela faisait deux mois que Belle était devenue la gouvernante de Rumplestiltskin. Ils étaient en train de discuter assis sur la table près l’un de l’autre, le mage buvait son thé avec la petite tasse ébréchée. Au fur et à mesure de la conversation, des confidences faisaient, la jeune femme venait d’apprendre que Rumplestiltskin avait perdu sa femme et son fils. Belle était attristée par cette révélation mais en même temps une certitude venait d’être confirmé, le mage avait été un homme ordinaire auparavant. Elle avait voulu en savoir plus sur la personne qu’il était mais le Dark One restait suspicieux, pour lui la jeune femme voulait en savoir plus sur la bête pour mieux le vaincre. En aucun cas elle pensait cela, il n’était pas un monstre, il avait du cœur. Malheureusement, leur discussion fut interrompue par des cognements venant de la porte d’entrée. Rumplestiltskin s’était absenter pour voir qui venait troubler le calme du château. Alors Belle s’était levée pour faire quelques pas et réfléchir à leur échange, elle était heureuse du déroulement de cette journée, cet enfermement n’était pas si dérangeant en fait. Elle n’eut guère le temps de réfléchir plus longtemps que Rumplestiltskin était revenue au près d’elle, une pauvresse était venue aux portes du château pour vendre des fleurs. Qu’elle ne fut pas son étonnement quand la jeune femme vit le mage lui offrir une rose. Le cœur de Belle manqua encore une fois un battement, elle était touchée par cet acte de bonté venant de son maître.

Après quelques remerciements, ils étaient repartis dans une nouvelle conversation, touchant plus la jeune femme. Tout en s’occupant de la rose, la gouvernante répondait aux questions de Rumplestiltskin. Pourquoi avait-elle accepté de partir avec le mage ? Par héroïsme, elle voulait sauver son royaume mais aussi montrer qu’elle était une femme brave, elle voulait prouver qu’il ne faut pas forcément être un homme pour être courageux. Avec franchise elle lui avoua aussi qu’elle avait le goût de l’aventure, qu’elle voulait voir le monde, même si pour le moment ce n’était pas le cas. Puis Rumplestiltskin lui demanda si elle éprouvait des regrets pour son fiancé Gaston ? Belle l’avait légèrement oublié depuis son arrivée au château, elle pensait à son père et à ses amis mais pas vraiment au Duc. C’était un mariage arrangé, elle n’avait jamais eu de sentiment pour le jeune homme, il était trop superficiel. Puis pour Belle l’amour était un mystère, une énigme à résoudre qui ne pouvait pas être découvert juste d’un regard. La jeune femme ne voulait pas s’attarder sur cette conversation, elle avait autre chose en tête, le fils de Rumplestiltskin. Ce dernier n’avait pas le cœur à lui répondre alors il lui proposa un marché, la gouvernante devait aller lui chercher de paille au village et en échange il lui parlerait de son fils a son retour. Sauf que tous les deux savaient que si Belle partait du château, elle ne pourrait jamais revenir.


Un amour sincère


Belle était en chemin pour aller au village, Rumplestiltskin lui donnait la possibilité de partir, c’est donc ce qu’elle faisait même si c’était avec un pincement au cœur. Plus elle marchait, plus elle réfléchissait à ces derniers jours passés avec le mage. Elle avait vu du bon en cet homme mais aussi une part d’ombre, la jeune femme était quelque peu déboussolée, elle aurait voulu l’aider. Après un temps de marche, Belle entendit les sabots de plusieurs chevaux qui avançaient vers elle, elle se mit sur le côté pour les laisser passer mais un carrosse vint s’arrêter à sa hauteur. Une femme de grande beauté lui souriait, elle était habillée de noir mais se voulait chaleureuse au point d’accoster Belle et de vouloir marcher avec elle. La jeune femme aurait dû se douter que ce genre de personnage voulait plutôt savoir pourquoi une fille comme elle se baladait seule. Les dires de cette femme étaient d’une franchise déplacer, elle insinuait que Belle fuyait un maître ou un amant. Suite au silence de l’ex-gouvernante, l’inconnue en conclut que c’était les deux, personne dans l’histoire savait vraiment ce qu’éprouvait la domestique pour son « ancien » maître. Belle aurait voulu échapper à cette femme mais cette dernière était têtue. De plus il fallait l’avouer elle avait besoin de parler et l’inconnue avait vu juste dans son histoire. Belle était tombée amoureuse de Rumplestiltskin même si elle peinait à se l’avouer, sans doute dû au fait que quelque chose de mauvais l’empêchait d’être lui-même. Alors, oui, elle préférait partir… Jusqu’à ce que l’inconnue lui ouvre les yeux, si l’homme dont elle parlait avait une part d’ombre en lui mais qu’il restait un cœur au fond de son être alors c’est qu’une malédiction s’était emparée de lui. Tous les sortilèges peuvent être rompus avec un simple baiser qui devait venir d’un amour sincère. Pour cela il fallait que les deux êtres s’aiment et si Belle était aujourd’hui libre c’était sans doute parce que Rumplestiltskin éprouvait des sentiments pour elle. Il y avait donc une chance pour qu’il redevienne un homme ordinaire.

C’était décidé, Belle avait fait son choix, récupérer de la paille au village et revenir auprès de Rumplestiltskin au château. Depuis la discussion avec l’inconnue, la jeune femme ne pouvait s’empêcher de sourire, elle savait qu’elle aimait cet homme mais aussi qu’il pouvait être sauvé. De retour devant la demeure, Belle se demandait comment les évènements allaient se dérouler, pour le savoir elle n’avait qu’à franchir le seuil de la porte. Quand elle rentra dans la grande salle, il était là, à son rouet et il lui parla comme si de rien n’était. La jeune femme ne pouvait s’empêcher de sourire, il aurait au moins pu dire qu’il était heureux de la revoir, mais non Rumplestiltskin préférait dire qu’il en n’était pas malheureux. Après avoir déposé la paille, Belle fit le tour du rouet, pour se placer entre ce dernier et le mage, elle voulait des réponses mais aussi être près de lui. La jeune femme relança le sujet sur son fils mais il n’était pas encore près à lui répondre, il l’avait perdu il n’y avait rien d’autre de plus à dire. C’était maintenant à Rumplestiltskin de poser les questions, pourquoi était-elle revenue ? Belle devait se donner du courage, son cœur battait à la chamade et elle ne pouvait pas contenir ses émotions guère plus longtemps. Elle n’était pas prête à revenir mais quelque chose l’avait fait changer d’avis. Alors que leurs visages étaient près l’un de l’autre, que chacun se regardait dans les yeux pour savoir ce que l’autre pensait, l’amour poussa les limites de la timidité et les fit s’embrasser. Belle sentit une étrange sensation dans son corps, un sentiment de bien-être, quand elle rouvrit les yeux, elle vit le visage de Rumplestiltskin reprendre couleur humaine, elle avait réussi, leur baiser était celui d’un amour sincère…

La jeune femme était heureuse, au point de redemander un baiser et de mentionner que c’était grâce à cela que le sortilège prenait fin… Enfin, juste le temps que le mage reprenne ses esprits. Belle vit d’abord de l’incompréhension puis de la colère apparaître sur le visage de Rumplestiltskin. La jeune femme était complètement perdue qu’avait-elle fait ? Juste à la mention du mot « elle » en référence à l’inconnue, il était parti dans la folie, le Dark One ne se contrôlait plus. Il parlait à un miroir comme si une personne à l’intérieur lui voulait du mal, puis s’était tourné vers Belle, elle sentait la peur au fond d’elle s’immiscer mais elle devait comprendre ce qu’il se passait. Le mage lui parlait d’une reine avec qui elle avait fait collaboration, il ne voyait que le mal dans ce baiser. Il croyait que la jeune femme n’avait fait ça que pour vaincre la bête, que personne ne pouvait l’aimer mais il ne comprenait pas. Belle ne connaissait pas cette reine et elle était tombée éperdument amoureuse de cet homme, elle avait juste voulu croire en leur amour sauf qu’il préférait la rejeter.

Suite au baiser, le Dark One avait enfermé Belle dans son cachot et l’avait laissé seule. Le temps pour la jeune femme de se refaire la scène dans sa tête, de se rappeler les mots du mage, pourquoi ne voyait-il pas la sincérité de Belle ? Elle était amoureuse de lui, de Rumplestiltskin mais pour lui personne ne pouvait l’aimer. La porte de son isoloir s’ouvra, c’était le mage. Il était là pour la congédier, il ne voulait plus d’elle. Belle était blessée au plus profond mais elle avait l’occasion de partir… Alors qu’elle avait fait quelques pas vers la sortie, elle fit demi-tour. Elle ne pouvait pas partir sans lui avoir dit ce qu’elle avait sur le cœur. La jeune femme s’était mise face au Dark One, prête à tout pour lui montrer la vérité. Belle se sentait rejetée, la colère était montée, Rumplestiltskin devait comprendre qu’elle avait voulu de lui, qu’il pouvait être aimé et qu’il pouvait être heureux mais c’était un lâche. Le mage toucha une corde sensible en lui faisant savoir que ses pouvoirs étaient bien plus important qu’elle, mais la jeune femme s’était reprise. C’était faux il pensait juste qu’elle ne pouvait pas l’aimé alors que si, elle l’aimait mais c’était trop tard, il préférait éviter l’amour et Belle savait qu’il allait le regretter. Son départ allait laisser un vide dans son cœur et il n’aurait juste pour souvenir qu’une simple tasse.


Un nouveau départ


Après que le Dark One l’ai rejeté, Belle décida de ne pas rentrer dans son royaume auprès de son père, le Duc Maurice. Elle avait l’occasion d’enfin vivre la vie qu’elle souhaitait, de découvrir le monde et de ne pas épouser Gaston. Alors la jeune femme partit en direction de la civilisation la plus proche, elle savait qu’elle devrait trouver un travail en arrivant au village. Elle n’avait rien du tout sur elle, alors elle devrait survivre un temps, avant de pouvoir partir à l’aventure. Quand elle arriva près des premières maisonnettes, Belle fut rassurée, l’endroit avait l’air prospère, sans doute grâce aux montagnes et aux forêts des alentours. Les premiers jours furent difficiles mais ayant une certaine culture et éducation, la jeune femme se trouva vite sa place dans le village. Certains habitants venaient la voir à la taverne, pour qu’elle leur fasse la lecture ou qu’elle leur écrive des courriers. De temps en temps elle aidait à faire le service dans la taverne. Ce lieu n’était par fortement réputer mais on pouvait y manger et y dormir sans avoir le besoin d’être riche, comme c’était le cas pour la jeune femme.

Quand Belle avait un peu de temps, elle se posait à une table pour y boire un verre et lire des livres qu’elle empruntait à la bibliothèque du village. Souvent son esprit était embrumé par des souvenirs de Rumplestiltskin, à chaque fois elle y faisait abstraction enfin elle essayait. Un jour alors qu’elle était en train de repenser à son dernier acte d’amour, des nains vinrent s’asseoir à une table près d’elle, tous rigolait, enfin sauf un. Il n’était pas bien, l’un de ses collègues l’avait rejoint sans doute pour lui remonter le moral. Il lui décrit son mal, il n’avait pas faim, il avait perdu le sommeil et avait l’impression de ne pas être physiquement là, d’être ailleurs. Belle connaissait bien ces symptômes, elle ne put s’empêcher d’intervenir auprès des nains, elle voulait aider ce petit homme. La jeune femme lui expliqua la raison de son mal-être, ça ne venait pas de sa tête mais de son cœur. Il était amoureux, tout comme elle l’avait été… Souvent parler au passé permet de mieux oublier sa douleur. Le nain avait l’air émerveillé par ce sentiment, ce que Belle comprenait car c’était la plus belle chose au monde. L’amour était le plus bel espoir qui pouvait nous aider à réaliser nos rêves mais il faut profiter de l’instant présent car cette magie peut ne pas durer. L’homme ne comprenait pas pourquoi il se sentait si mal alors que Belle lui décrivait l’amour comme quelque chose de merveilleux. Pour la jeune femme c’était tellement logique, ce mal la rongeait aussi. C’était tout simplement le fait que quand on aime quelqu’un on a besoin d’être avec cette personne. Cela était malheureusement impossible pour Belle mais pas pour le nain. Après quelques explications de ce petit homme, la jeune femme s’était mise à rire. Il n’avait pas compris que sa bien-aimée lui proposait d’aller voir la colline aux lucioles, non pas seul, mais ensemble. Ce genre de sous-entendus, Belle les reconnaissait depuis qu’elle avait le cœur brisé.


Que l’aventure commence

Le lendemain de cette histoire, Belle était toujours à la taverne et à écouter ce qu’il se passait autour d’elle. Un groupe d’homme cherchait des aventuriers pour aller chasser le Yaoguai, un animal mystique qui était fait de feu. La jeune femme s’imaginait déjà accompagner les hommes dans cette traque, elle aurait tellement voulu partir à l’aventure. Sa rêverie fut coupée par un petit homme, c’était le nain de la veille. Il avait vu que Belle regardait les aventuriers avec une certaine envie mais il voulait aussi la remercier. Suite aux dires de la jeune femme, il avait rejoint sa bien-aimée et ils avaient décidés de partir ensemble visiter le monde. Cela faisait plaisir à Belle, le couple était réuni. Le nain lui proposait de partir aussi à l’aventure dans la traque du Yaoguai. La jeune femme adorait partir mais elle préférait rester dans ses livres. Au moins dans ces histoires les fins étaient heureuses et la dernière fois qu’elle s’était mis face à une bête, ça c’était mal finit. Le nain en avait que faire, il encourageait Belle à devenir une aventurière. Après un petit moment de réflexion, la jeune femme craqua, elle pouvait au moins essayer, c’était son rêve de voir le monde et de vivre des moments d’héroïsmes. Il fallait bien commencer un jour ou l’autre. Le nain était heureux pour elle et lui offrit de la poussière de fée pour qu’elle puisse se protéger.

Belle s’était changée et avait récupéré un livre avant de rejoindre les aventuriers dans la charrette qui partait en direction du dernier endroit où on avait vu le Yaoguai. Alors que la jeune femme lisait tranquillement pendant le trajet, l’un des hommes vint la rejoindre. Il se moquait d’elle et de son livre, il l’imaginait se battre contre la bête avec des lectures assommantes. Belle le remit à sa place en rétorquant que dans ce livre se trouvait les indications pour trouver le Yaoguai mais elle était la seule à pouvoir le lire car c’était dans une langue étrangère. La jeune donna une piste aux aventuriers pour retrouver la bête et par la suite l’un des hommes la jeta en dehors de la charrette en rigolant. La jeune femme se doutait que les choses se passeraient ainsi, les gens ne voulaient pas d’une femme en aventurière. Par chance elle avait donné une fausse piste et elle connaissait exactement l’endroit où on pouvait trouver le Yaoguai, dans la montagne. Elle irait donc seule.

Après quelques heures de marches, Belle avait trouvé la cachette de la bête, elle vivait dans une grotte. Elle avait peur au fond d’elle mais sa détermination était bien plus grande. Alors, poignard en main, elle s’était avancée mais encore jeune novice, avait marché sur branche qui avait fait réveiller le Yaoguai. Ce dernier sortit de sa tanière et s’était mis à la poursuivre, par chance Belle n’était pas seule dans les parages. Un aventurier avait fait fuir la bête, la jeune femme vit cela comme un bon signe. Alors qu’elle allait pour remercier son sauveur, ce dernier enleva son casque, ce n’était pas un homme mais une femme d’origine asiatique. Belle en fut ravie, elle lui avait proposé de chasser le Yaoguai ensemble mais la guerrière préférait faire cela seule car la jeune femme risquait plus d’être un fardeau même si elle avait trouvé la bête en une journée seulement.

Découragé, Belle était rentrée au village, le temps de reprendre des forces.  Elle puisait de l’eau quand tout d’un coup des hommes la menacèrent de la jeter dans le puit. C’était les aventuriers qu’elle avait induit en erreur dans la chasse du Yaoguai. Ils n’eurent guère le temps de faire du mal à la jeune femme car encore une fois la guerrière était là pour lui sauver la vie. Après qu’elle ait fait fuir les hommes, elle vint à la rencontre de Belle. Cette dernière était contente de revoir cette femme mais ne pensait pas la revoir aussi vite. Elle remarqua que sa sauveuse était blessée à la jambe, sans doute à cause de la bagarre avec les aventuriers mais la guerrière n’en avait que faire. Elles devaient partir à la recherche du Yaoguai, mais ensemble cette fois. Belle était heureuse, elle avait un allié, qui reconnaissait ses talents pour la traque et qui était une femme.

Pendant le voyage en direction de la bête, Belle et la guerrière firent connaissance, cette dernière s’appelait en fait Mulan et le Yaoguai menaçait son village. La  jeune aventurière était sous le charme de sa sauveuse, elle ne demandait pas à être une héroïne mais l’était d’elle-même. Il ne fallut pas longtemps aux jeunes femmes pour retrouver la bête sauf que Mulan était incapable de se battre avec sa blessure à la jambe. Belle n’avait donc pas le choix, c’était à elle que revenait la tâche de tuer le Yaoguai. La jeune femme avait peur et ne sentait pas capable de faire une telle chose, entre tuer et traquer, il y avait une différence. Sauf que Mulan avait confiance en Belle, elle savait qu’elle pouvait le faire, alors elle lui donna son épée.

Le Yaoguai était en train de mettre le feu à une plaine. Belle prit son courage en mains et appela la bête. Celle-ci ne se fit pas désirer et se mit à poursuivre la jeune femme, jusqu’au village où elle puisait de l’eau dans l’après-midi. La jeune aventurière venait de tendre un piège au Yaoguai, à côté d’elle se trouvait un assemblage de tuyau en bambou remplit d’eau. Belle attendait que la bête s’approche d’elle, pour pouvoir achever son plan. Epée en main, le monstre bondit vers elle, la jeune femme eu juste le temps de trancher les cordes de l’assemblage pour que l’eau se déverse sur le Yaoguai. Il était trempé, plus aucun feu ne sortait de son corps et il était terre, Belle n’avait plus qu’à l’achever. Sauf que dans chaque bête qu’a connu la jeune femme il y avait du bon et celle-ci était en train d’écrire sur le sol, « Sauve-moi ». Elle avait compris et sut très vite ce qu’elle devait faire. Belle prit la poussière de fée offerte par le nain et l’étala au-dessus du Yaoguai. Un nuage de fumée entoura la bête et quand elle se dissipa, la jeune femme pu voir un homme, un guerrier au vu de la tenue. Elle était surprise mais en même temps ravie de ne pas avoir tué un homme, de plus elle avait enfin réussi à lever un sortilège. Il se présenta, il était le prince Phillip, il avait été ensorcelé par une sorcière du nom de Maléfique, qui voulait l’empêcher de revoir sa bien-aimée Aurore. Belle était charmée par son histoire, de plus c’était la première fois qu’elle rencontrait un Prince. Ce dernier lui dit qu’il avait une dette envers la jeune femme alors elle lui proposa de venir avec elle, Mulan avait besoin d’aide.

Le prince Phillip et Belle avaient rejoint Mulan dans la forêt, cette dernière était contente que son amie soit toujours en vie. La jeune aventurière raconta à la guerrière ce qu’il s’était passé, que le Yaoguai était né d’un sortilège et que en fait un homme se cachait en dessous de la créature. Puis Belle se décida de les quitter, cette aventure lui avait redonné la force de retrouver Rumpletstiltskin, une autre bête qu’elle voulait sauver.


Enfermement

Le chemin vers le château de Rumpletstiltskin allait être long mais Belle était bien décidée à y arriver. Sauf si quelqu’un venait se mettre en travers de sa route comme ce fut le cas quand elle voulut traverser la forêt. Elle savait qui était l’inconnue maintenant, la méchante reine, et elle était devant elle à se moquer du fait que la jeune femme souhaitait retrouver « son grand amour ». Belle avait été trahie par les premiers aventuriers qu’elle avait rencontré dans la chasse du Yaoguai. La méchante reine avait la ferme intention que la jeune femme ne retrouve jamais Rumple et pour cela elle décida de l’enfermer. Sauf que même si Belle se retrouvait piégée par cette femme, elle lui fit comprendre qu’elle ne pourrait pas toujours la tenir loin de lui et qu’elle se battrait pour lui.

Belle fut emprisonné dans le palais sombre de la méchante reine, elle ne voyait jamais personne, même pour les repas qui lui étaient donnés à travers la porte. Cet isolement allait la rendre folle si ça continuait ainsi. Elle s’était mise à compter les jours et elle s’accrochait à ses plus beaux souvenirs, ceux avec sa mère, ceux avec son père mais aussi ceux avec Rumple.

Cela faisait un bon nombre de jours maintenant que Belle était enfermée dans sa cellule, comme à chaque fois, elle ne s’attendait à voir personne mais il pouvait y avoir des exceptions. Elle savait qu’un moment ou l’autre on viendrait pour l’exécuter, et une fois elle crut que c’était le cas. Un homme était rentré dans sa cellule en la nommant par son prénom. Il avait un crochet à la main alors Belle insinua que c’était pour en finir. Bizarrement, non, l’homme venait la sauver, elle le prit comme un soulagement au départ mais en fait cette personne avait de mauvaises intentions. Il disait que Rumpletstiltskin s’en était pris à son père mais la jeune femme savait que cela était impossible. Il savait que si il s’en prenait à sa famille, il blesserait Belle et il en était incapable. Dans tous les cas, elle irait lui parler pour le raisonner. L’homme au crochet voulait connaître l’arme qui pourrait l’aider à tuer le Dark One mais la jeune femme ignorait tout de cette chose et de plus ne voulait en aucun cas la mort de Rumple. Alors l’homme changea d’avis sur le sort de Belle et préféra la tuer.

Quelques heures plus tard, la prisonnière s’était réveillée avec un léger mal de tête, l’homme l’avait juste assommé. A partir de ce jour, Belle ne revit plus personne et retourna à ses comptes et ses souvenirs.


Pendant la malédiction

Qui suis-je ?

Pendant 28 ans qu’à durer la malédiction, Belle est restée enfermée dans un hôpital, au service psychiatrique. Elle ne connaissait rien de sa vie dans l’autre monde mais ni dans celui-là, elle était seule, perdue et démunie. La jeune femme ne voyait que deux personnes, l’infirmière qui lui servait ses repas et une femme brune qui passait très rarement mais qui lui lançait un sourire dès plus froid. Quand Belle voyait cette femme, elle savait que c’était la responsable de son isolement. Tout ce temps enfermée, elle apprit à fermer les yeux et à s’évader dans un autre monde, où elle était libre, heureuse et entourée d’amis dont le visage n’était que flou.

Jusqu’au jour où un homme ouvrit la porte de sa cellule et lui dit qu’il était là pour l’aider. Belle ne connaissait pas cette personne et douta les premières secondes. Jusqu’à qu’il lui dise des noms et qu’elle comprit que la femme qui l’avait mis dans cet endroit s’appelait Régina et qu’un homme appelé M.Gold allait lui venir en aide. De toute façon tout ce qui comptait pour elle à ce moment c’est qu’elle allait pouvoir respirer même si ce n’était que quelques secondes. Alors Belle sortit de cet endroit, au départ elle voulut courir mais ses jambes n’avaient pas fait d’exercice depuis longtemps. Arriver dans le hall, personne ne fit intention à elle, pourtant vu la tenue qu’elle portait et ses cheveux en bataille, le personnel aurait pu très vite la remettre dans son isoloir. Elle pressa donc le pas et sortie de l’hôpital, le soleil lui transperçait les yeux mais elle se sentait libre. Belle prit une profonde respiration, elle devait trouvée ce Monsieur Gold. Elle vagabondait dans les rues de cette ville dont elle ne connaissait rien, en se demandant comment elle allait trouver cet homme. Jusqu’à ce qu’elle voit un panneau « Mr.Gold Pawnbroker & Antiquities Dealer ». Le cœur de Belle manqua un battement, elle avait trouvé son soi-disant protecteur

Belle avait poussé la porte et était rentrée dans le magasin, autour d’elle il y avait pleins de bibelots mais personne. Une certaine inquiétude était apparue au fond d’elle, elle avait peur de ne trouver personne. Elle ne voulait pas retourner dans sa cellule, elle devait trouver ce M.Gold, alors elle traversa la boutique et passa une autre porte avec la ferme intention de le trouver. Il y avait un homme, dos à elle, mais est-ce que c’était bien lui, son sauveur ? Il lui avait confirmé que c’était bien M.Gold mais bizarrement quand il lui avait fait face, il s’était arrêter de parler. Belle en profita pour lui dire les paroles de l’homme qui avait ouvert sa cellule. Sauf que ce M.Gold n’était pas vraiment en train de l’écouté, il était plus étonné de la voir, au point de devoir la toucher comme pour confirmer qu’elle était bien réelle. Belle ne connaissait pas cet homme mais lui avait l’air de bien connaître au point de la prendre dans ses bras. La jeune femme était complétement déboussolée mais elle savait au regard de l’homme qu’elle était enfin en sécurité.


Rumplestiltskin !


Par sécurité, M.Gold avait emmené Belle avec lui, il avait certaines choses à faire. Il n’avait rien expliqué à la jeune femme mais cette dernière préférait le suivre, elle se sentait en sécurité avec lui. Il l’avait emmené jusqu’à une forêt au chemin tortueux, alors qu’ils marchaient sans rien dire, Belle s’arrêta. Sa respiration venait de se couper et une chose étrange venait de passer à travers elle. Tout d’un cou tout lui revenait, des images se bousculaient dans sa tête, ses souvenirs refaisaient surface. Dame Colette, Duc Maurice, Mulan, le Yaoguai, la méchante reine, pleins d’autres visages revenaient à elle mais surtout lui… Il était en face d’elle, en train de marché avec une canne, sa peau était normal mais c’était lui, elle avait retrouvé son bien-aimé. Belle voulait l’interpelée mais lui continuait de marché, elle cria son nom, son vrai nom, Rumplestiltskin. Des larmes de joie montaient en elle, c’était bien lui, elle se souvenait de lui mais le plus important c’est qu’elle l’aimait et lui aussi. Rumple l’a pris dans ses bras, ils s’étaient enfin retrouvés. Belle aurait voulu qu’ils échangent plus mais le mage avait quelque chose d’important à faire, quoi cela était, la jeune femme ne voulait plus jamais le quitter.


Après la malédiction

Plutôt l’amour que la vengeance

Belle avait suivi Rumple, jusqu’à un puit, elle ne savait pas ce qu’il souhaitait faire mais en même temps elle était complètement perdu dans cet endroit, elle ne savait rien de ce lieu qui les entourait. Elle préférait laisser Rumple faire ce qu’il avait à faire, il venait de jeté une fiole avec un liquide violet dans le puit. Quelques secondes plus tard un nuage de la même couleur faisait son apparition. Il grossissait au point d’englober tout ce qui les entourait et même toute la ville entière. Belle voulait savoir ce qu’était cette fumée, quand elle comprit, c’était bien trop tard. Rumple avait fait venir la magie dans ces lieux qui en étaient au départ dépourvu. Pour lui la magie était le pouvoir. Belle savait que cette histoire allait mal finir.

Rumple voulait savoir ce qui était arrivé à la jeune femme, alors elle lui expliqua les grandes lignes, que la méchante reine l’avait capturé avant la malédiction pour qu’elle ne puisse pas le retrouver et que pendant 28 ans elle avait été enfermé à l’asile sans savoir ce qu’il se passait autour. Belle sentait que Rumple était en train de s'énervé, elle avait peur qu’il ait fait venir la magie à Storybrooke pour pouvoir se venger. Bien qu’au départ cela n’était pas le cas, il allait en profiter. La jeune femme ne souhaitait pas qu’il redevienne un homme des ténèbres, même avec ce que Régina lui avait fait subir. Belle essaya de convaincre Rumple de ne pas se venger, elle voulait être avec lui, elle l’aimait. A ce moment, il lui promit de ne pas tuer Régina. La jeune femme en était heureuse, ils pourraient enfin vivre ensemble et comme pour sceller cet accord, ils purent enfin laisser libre court à leurs sentiments, en s’embrassant avec passion. Leur amour pouvait enfin être partagé aux grands jours.


La vie à Storybrooke


Les débuts de Belle dans la ville ont été quelques peu chaotiques. Entre Rumple, son père et un certain Crochet, la jeune femme se demandait si les hommes ne mériteraient pas d’aller à l’asile. Tout d’abord, Rumple l’avait déçu en rompant leur promesse de ne pas tuer Régina. Le mage avait fait venir un esprit pour anéantir la méchante reine. Par chance cette femme s’en sort indemne. Belle avait su revenir auprès de Rumple en se disant que tout ne pouvait pas changer du jour au lendemain et qu’elle était la seule à pouvoir l’aider à ne pas redevenir la bête. Sauf que les efforts devaient être fait des deux côtés et donc Rumple devait arrêter la magie.

Une nuit la jeune femme s’était réveillé en sursaut, elle venait de faire un cauchemar où elle avait vu Rumple, enfin plutôt le Dark One, s’en prendre à Leroy, ce nain qu’elle appréciait tellement. Belle avait remarqué que Rumple n’était pas dans le lit à ses côtés. Elle était donc sortie le chercher, derrière une fenêtre qui donnait sur la cave, elle le vit en train de faire de la magie. Le lendemain elle avait voulu des explications mais comme toujours il n’était pas prêt à dire la vérité. La jeune femme était partie vexée de la maison, elle avait peur de ne plus pouvoir lui faire confiance. Elle vagabondait dans les rues de Storybrooke, jusqu’à ce qu’elle trouve la bibliothèque de la ville, malheureusement fermée à clé. Un homme avec un bonnet rouge l’accosta à ce moment, il n’avait pas l’air méchant au premier regard. Sauf qu’encore une fois elle se retrouva kidnappée.

Quand Belle pu enfin voir la personne qui était la cause de son enlèvement, elle ne put contenir sa joie. C’était son père, elle ne l’avait pas revue depuis tellement longtemps qu’elle était obligée de l’enlacer. Il croyait que Rumple la tenait encore une fois prisonnière, c’est vraie que c’était l’habitude de la jeune femme d’être enfermée mais pas cette fois. Elle essaya de lui expliquer qu’elle aimait Rumple mais son père était obstiné et ne voulait pas comprendre. Il préférait que sa fille perde tous ses souvenirs plutôt de la voir avec ce monstre et comme toujours il ne lui donnait pas le choix. Belle fut emmené jusqu’à la mine des nains et attachée à un chariot qui devait l’envoyé droit vers la limite de la ville. Si une personne vient à dépasser cette ligne il oublie tout de son ancienne vie. La jeune femme ne voulait en aucun cas que ça recommence. Par chance ou plutôt par magie, son chariot fit marche arrière et les liens qui la tenaient prisonnière se défaire. Rumple venait de la sauver grâce à la magie… Même si Belle appréciait se sauvetage, elle restait en colère contre lui mais aussi envers son père. Personne ne voulait l’écouter et tout le monde voulait choisir à sa place, elle était hors d’elle, au point de ne plus vouloir revoir ces deux hommes qui étaient au départ sa raison d’être.

Jusqu’au soir où Ruby, une jeune femme qui l’avait beaucoup aidé depuis son arrivée, comme manger des pancakes, lui donna une petite boite. A l’intérieur se trouvait une clé, celle de la bibliothèque si on en croyait le nom inscrit sur le porte clef. Belle s’était alors précipitée vers cet endroit, les livres lui manquaient tellement. Quand elle fut dans les lieux elle entendit une voix, elle pouvait la reconnaître entre mille. Rumple était là et c’était lui qui lui avait fait parvenir la clé. Au départ elle était prête à lui crier dessus et de lui dire que ce n’était pas de cette façon qu’il allait la récupérer mais il n’était pas là pour ça. Il était là pour lui dire toute la vérité, alors Belle se calma et le laissa parler. Au fil de ses paroles, elle apprenait et comprenait mieux Rumple. Tout le mal qu’il avait fait c’était juste pour réparer une de ses erreurs. Il souhaitait retrouver son fils Baelfire, qui était dans son monde mais Rumple ne pouvait pas partir de Storybrooke sans perdre ses souvenirs. C’était pour cela qu’il faisait de la magie dans la cave, il voulait trouver une solution à cette limite. Toute la colère qui était en Belle s’était dissipée, elle se sentait soulagée par les dires de Rumple, elle appréciait qu’il lui ait dit la vérité. Peut-être y avait-il encore une chance pour qu’il la récupère un jour. Elle n’était pas prête à ce qu’il se remette ensemble mais elle espérait qu’un jour ils mangeraient un hamburger chez Mamy.


Quand la terre tremble

A la bibliothèque, Belle rangeait des livres qui avaient subis une bagarre entre elle et un homme nommé Crochet, qu’elle avait déjà rencontré dans son ancienne vie. Pour se protéger la jeune femme avait renversé quelques étagères, ça lui avait donné le temps de se mettre à l’abri dans l’ascenseur. Ce qui est fou dans ce genre de situation, c’est quand on a été enfermé au moins trois fois dans sa vie dont deux fois dans un endroit minuscule, c’est qu’on préfère encore l’être une fois de plus plutôt que de ce voir avec un crochet planté dans le cœur. Par chance, Belle avait réussi à prévenir Rumple et ce dernier était venu la sauver. Maintenant elle devait remettre de l’ordre, ce n’était pas compliqué mais plutôt long. Quand la jeune femme eu rangée son dernier livre, elle sentit d’abord une petite secousse venant du sol, puis une seconde, jusqu’à ce que la terre se mette finalement à trembler de toute part. Belle n’arrivait même plus à tenir sur ses jambes, elle avait l’impression que tout ce qui était autour d’elle allait s’effondrer. Elle n’avait aucune idée de ce qui était en train de se passer, tout ce qu’elle voyait c’était les livres tomber les uns après les autres. Jusqu’à ce que l’étagère qu’elle venait ranger s’écroule sur elle.

Après quelques minutes où le calme était enfin revenu, Belle s’extirpa des livres et de l’étagère qui lui étaient tombés dessus. Par chance elle n’avait presque rien, son épaule lui faisait un peu mal mais sinon c’était juste des petites égratignures et des ecchymoses. La jeune femme était inquiète plutôt à cause du tremblement de terre. Elle n’a jamais ressentis une telle chose même les ogres faisaient moins bruit. Elle décida d’aller voir dehors, elle voulait savoir si tout le monde allait bien, en espérant qu’il n’y avait pas de blessé grave. La vision quand elle fut sortie de la bibliothèque était horrible. La route principale était fissurée de toutes parts, une crevasse énorme c’était créé au milieu. Storybrooke était dans un sale état et Belle se doutait que ce tremblement de terre n’était pas d’origine naturelle. Les problèmes étaient de retour.


behind the computer




Je me présente, je m'appelle Laurine mais on me connait plutôt sous le nom de MariaGeits et je suis âgé(e) de 24 ans. J'ai trouvé ce forum sur Google est mon ami et je le trouve Magnifique avec des gens biens gentils (ou méchant, oui tu sais que je parle de toi Wink). Pour finir, je suis une vraie folle qui peut partir dans un trip toute seule Very Happy.


créée par sweet peach


Dernière édition par Belle French le Jeu 2 Avr - 23:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Jeu 26 Mar - 0:33

Bienvenu à toi o// Même si je te l'ai déjà dis Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 164
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Jeu 26 Mar - 0:35

Bienvenue parmi nous, très chère tongue

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Jeu 26 Mar - 1:01

(Re)Merci bien Messieurs, au plaisir de vous rencontrer très vite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Jeu 26 Mar - 7:21

Bienvenue parmi nous Smile
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 245
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Jeu 26 Mar - 14:47

Beeeeelle \^o^/ Bienvenue parmi nous ♥ J'espère que tu te plairais bien ici =)

_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Jeu 26 Mar - 15:39

Robin !!! Mulan !!! Mes copains d'aventure   !!! Merci à vous 2 !
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Ven 27 Mar - 17:45

Bienvenue parmi nous ! Bon courage pour ta fiche.

Au plaisir de te croiser en rp
Revenir en haut Aller en bas

avatar

OZOn the yellow road


InformationsMes bavardages : 193
Dans le coin depuis le : 14/02/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Sam 28 Mar - 13:33

Bienvenue Very Happy Au plaisir de te torturer en rp

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Sam 28 Mar - 17:02

Merci à tous les 2 Very Happy
Arrêtez de tous vouloir me torturer roooo, attendez au moins que j'ai fini ma fiche XD
Pour info je pense que j'aurais fini ma présentation lundi. Le week end je suis très prise.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Mar 31 Mar - 19:49

Bienvenue sur le forum douce belle et bonne chance pour ta fichette Very Happy
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Mer 1 Avr - 18:24

Merci Milah ^^

Je viens officiellement de finir ma petite fiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Mer 1 Avr - 19:26


Bienvenue sur le forum
Il est l'heure pour toi d'écrire ta destinée


Nos derniers conseils :

Bienvenue. Je suis épatée par ta fiche ! Réellement c'est... Parfait ! Belle est une jeune femme courage et remplie d'amour : Te voilà chez les Red Berries
Te voilà prêt à te lancer dans la grande aventure qui te mènera peut-être à la recherche du fameux lapin blanc. Les membres du staff sont très fiers de toi et peut-être un peu inquiets car de grandes étapes t'attendent encore. Voici leurs derniers conseils.

Pour partir à l'aventure, il est important d'avoir des compagnons de route ! Nous pouvons t'assurer que beaucoup de monde se dressera sur ton chemin en tant qu'ami ou en tant qu'ennemi. Nous t'invitons à aller à leur rencontre dans les fiches de liens. Tu peux d'ailleurs aussi leur donner des rendez-vous sous un bel arbre en te rendant dans les demandes de rp.

Il arrive parfois que des grands événements soient lancés sur le forum ou qu'une annonce de la plus haute importante soit faite ! Ne prends pas le risque de la louper et rends toi régulièrement dans le coin Administration.

Entre deux actes de bravoure, nous t'invitons à discuter et te détendre avec les autres membres dans la partie Flood du forum. Tu peux également passer sur la chatbox.

Ton portable sonne ? Je vois que tu es dans l'air du temps et le forum aussi tente de faire la même chose. Nous avons même notre propre Tumblr N'hésite pas à nous montrer tes découvertes.

La pub c'est important ! Pour faire connaître le forum, nous t'encourageons à voter pour les tops sites qui se trouvent sous les formes de lapins de la page d'accueil. Tu peux aussi nous retrouver sur la fiche de PRD. Si tu apprécies le forum, fais le savoir !

Il est temps pour toi de tracer ton chemin.
Bonne chance !




code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Mer 1 Avr - 19:37

Super !!! Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

WONDERLANDTake my Heart


InformationsMes bavardages : 172
Dans le coin depuis le : 22/03/2015
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Mer 1 Avr - 19:38

J'adore ta fiche ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre° Mer 1 Avr - 20:07

Merci ça fait plaisir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: Belle French °Une femme libre°

Revenir en haut Aller en bas
 

Belle French °Une femme libre°

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La plus cruelle des envoûteuses est aussi la plus belle femme de toute la Tyrie!
» Parlons un peu "Plus Belle La Vie"
» Qui veut une belle valise à figurines pour Nowel ?
» [Vends] Minotaure Rackam et femme arbre Ultraforge
» Archives de Remar [RP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time - Have you seen A white rabbit ? :: Anciennes présentations-