RSS
RSS


Forum RPG dérivé de la série Once Upon A Time
 

Partagez | .
 
 Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 245
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Dim 8 Fév - 18:03


Hua Mulan



        Après une nuit de repos dans l'ancienne demeure du Ténébreux, la guerrière et la princesse prirent la route vers le nord, armées de l'une des seules cartes mentionnant Arendelle qu'elle trouvèrent dans le mystérieux manoir. La route fut bien longue et elles durent même prendre la bateau en monnayant quelques marchants de produits exotiques. Elles accostèrent alors tout au sud du royaume, dans un petit port relais du duché de Weselton. Elle étaient encore loin du domaine du Duc qui régissait la région, mais en débarquant sur ces terres froides et pas moins hostiles que la forêt enchantée – malgré l'absence d'Ogre, l'endroit était si froid qu'il ne faisait effectivement pas très bonne impression au premier coup d’œil – elles entendirent quelques rumeurs qui les encouragèrent à ne pas trop chercher à faire appelle aux nobles de ce royaume. Peut-être qu'ils n’apprécieraient pas que l'on convoite leurs richesses, bien que les deux demoiselles ne demandent rien de plus que l'emprunter le temps de retrouver Phillip, il n'était nullement question de dérober quoi que ce soit …

Elles consultèrent à nouveau leur carte ainsi que quelques guides pour s'assurer de la direction à suivre. Elle restèrent très discrètes sur leurs intentions et même sur leur destination. Elle investirent dans quelques fourrures avant de reprendre la route sur des chevaux qu'elles avaient loué et qui étaient bien plus costauds que ceux que l'on pouvait avoir l'habitude de trouver dans la forêt enchantée. La guerrière restait affublée de son casque, non seulement cela tenait chaud, mais en plus, cela les protégeaient d'un bon nombre d'agression verbale ou physique. C'est fou ce que le comportement des gens peut changer selon le sexe de la personne qu'ils croisent …

En arrivant sur ces terres inconnues de la plupart des gens de la forêt enchantée, elles avaient commencé à entendre parler de la souveraine au pouvoir ici. Elle serait dotée de puissants pouvoirs magique lui permettant notamment d’enneiger tout le royaume à longueur d'année. Si elle était vraiment capable de ça, elles avaient de bonnes raisons de penser qu'il valait mieux éviter de la rencontrer. Elles avaient vu ce qu'un grand pouvoir impliquait, ni Maléfique, ni Cora ne viendrait démentir le fait qu'une sorcière est forcément mauvaise … Mulan avait bien connu quelques magiciens et autres créatures magiques profondément bonne, mais vu l'état de ce royaume, ça ne donnait vraiment pas envie de prendre le risque. Elle n'avait aucune envie de finir congelée …

Voilà quelques heures qu'elles progressaient à travers des étendues de neige sans fin. Mulan vérifiait sans arrêt sa boussole de crainte de se perdre, mais il semblerait qu'elle soit toujours sur la bonne voie. Avec les épais nuages blanc qui recouvrait le ciel, il était bien difficile de savoir quelle heure il pouvait bien être ! Et cette lumière pâle avait fini par lui donner un mal de crâne infâme … Sans parler du froid qui engourdissait déjà ses doigts et ses orteils.

Elle traversait à présent une zone boisée plutôt pauvre en densité.  Mulan consulta une énième fois sa carte et sa boussole avant de corriger légèrement leur trajectoire. Se repérer au milieu de tout ce blanc c'était pire que de naviguer en haute mer ! Elle posa alors les yeux sur sa princesse, l'observant de cet air inquiet qui relevait tant de bienveillance.

— Les gens d'ici n'ont pas l'air d'apprécier les étrangers, on devrait se montrer discrète et essayer de ne pas attirer l'attention lorsque nous devront nous arrêter dans les villages. Je crains que ça ne soit pas très prudent d'essayer de demander audience à l'un des seigneurs de ce royaume … mais comme nous venons chercher quelque chose sur leur terre, c'est peut-être ce qu'il conviendrait de faire ?

Mulan était une guerrière. Fin stratège, elle avait gravi les échelons, gagné et évité bien des batailles grâces à ses plans originaux … Malgré tout, elle préférait laisser le soin des grandes décisions diplomatiques aux monarques. Aurore était de sang royale, lorsqu'elles auront retrouvé Phillip, ils retourneront dans leur royaume pour gouverner et essayer de remettre un peu d'ordre dans la forêt enchantée en attendant le retour de Blanche Neige et de son prince, ainsi que de tous les autres monarques … Après, étant donné la pauvreté de leur escorte, il n'était pas non plus conseillé à Aurore de dévoiler sa véritable identité.

Malheureusement pour elles, elles n'eurent pas à prendre cette décision qui semblait tant tracasser la belle asiatique. La brune leva subitement la main, l'air soucieux, intimant ainsi le silence. Elle fit stopper son cheval pour écouter attentivement les rumeurs de la forêt enneigée.

— J'ai crus entendre quelque chose … Dit-elle doucement.

Une sorte de craquement ou de frottement. Le plus inquiétant, c'est qu'elle n'était pas certaine de ce que cela pouvait être … Une branche qui craque et tombe dans la neige ou une sorte de grognement animal ? Elle ne tarda pas à être fixée. Quelque chose surgit de nulle part en grondant férocement, déboulant juste devant elles. Leurs chevaux de cambrèrent et Mulan tomba en arrière dans la neige alors que sa monture filait au triple galop. Elle se releva aussitôt en dégainant son épée et fit volte face à la menace. C'était un grand loup gris. Au aguets, l'animal lâchait un grondement continu, les babines retroussée en fixant la guerrière qui était toujours affublée de son casque. Alors qu'elle tenait l'animal en garde, ce dernier commença à tourner doucement autour d'elles alors que deux compagnons semblaient se joindre à lui pour les embusquer.










_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 388
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Dans le froid
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Mer 18 Fév - 22:38


Une partie de chasse

dans le grand Nord

Traquer ou être la proie... Traque plutôt qu'être la proie ! C'est comme ça qu'on chasse dans le Nord, à Weselton ! Tout le monde est ma proie et le jeu est bien plus amusant comme ça.

Kay, Mulan & Aurore

C'était une belle après-midi pour la chasse. Un vent venu du Nord vint caresser violemment le visage du jeune prince sans que celui-ci ne s'en plaigne. C'était comme s'il venait lui rappeler qu'il avait quitté le château d'Arendelle depuis trop longtemps déjà. Kay ne se souciait pourtant pas de ce maigre présage. Son esprit était trop pragmatique pour commencer à courber l'échine face au rugissement d'une brise nordique. Il n'avait tout simplement pas l'envie d'abandonner la liberté qu'il avait conquise en prenant possession du duché de Weselton et entendait bien profiter un peu de ses terres. Les arbres, plus nombreux qu'au Nord, promettaient de plus longues et amusantes parties de chasse. Ses loups semblaient en tout cas ravis de ce changement de décor, pour la plus grande satisfaction de leur maître insensible.

C'était une belle après-midi pour chasser. Une douce brise vint caresser le tendre museau des fiers animaux à l'épaisse fourrure qui, après un bref glapissement et un hurlement plus soutenu, s'élancèrent à travers les bois, au devant de leur maître qui les regarda partir sans sourciller. Le plus imposant des trois animaux avait, avant d'agir, regardé dans la direction du prince comme pour lui demander son consentement qu'il n'avait pas tardé à lui accorder d'un simple hochement de tête. L'odeur avait l'air d'exciter particulièrement les braves bêtes comme s'il s'agissait d'une proie inhabituelle. Les connaissant bien, Kay jurerait même qu'il s'agissait d'intrus sur ses terres. Le sourire du jeune chasseur s'élargit alors qu'il s'élança à son tour, à la suite de ses loups, arc et flèches en main, prêt à entrer dans cette magnifique partie de chasse qui ne faisait que commencer.

Lorsqu'il rejoignit enfin sa précieuse meute, il les trouva en train de cerner deux étrangers et de les menacer de leur grognement féroce. Une femme d'assez élégante allure, d'après ce que sa connaissance des personnes du beau sexe lui permettait de juger, se tenait au milieu du cercle formé par ses bêtes tandis qu'une autre silhouette lourdement armée s'interposait et la protégeait en menaçant les loups royaux avec son épée. Kay sourit froidement. C'était bien une bonne raison de punir quelqu'un, non ? Cela représentait bien un crime de lèse-majesté s'il le décidait !

Belle après-midi pour faire couler le sang sur la neige tendre. Le nouveau duc de Weselton s'approcha en bandant son arc, flèche pointée vers l'homme qui menaçait sa meute. Il décocha aussitôt et réarma avant même de regarder s'il avait fait mouche. Il ne ratait jamais sa cible et il n'avait pas visé l'ennemi pour se contenter de l'effrayer. La flèche était s'était plantée dans l'arbre juste derrière la jeune femme qui ne portait pas d'armure, frôlant son visage de quelques millimètres. Kay sortit alors de la couverture du grand pin qui le dissimulait encore pour contempler les suppliciés.

« Je vous déconseille de faire du mal à l'un de mes animaux si vous tenez à la vie de votre protégée, dit-il en adressant au chevalier un large sourire aussi faux que glacial, Je n'hésiterai pas à l'exécuter. »

L'ennemi était, selon lui, à sa merci et son destin était maintenant prisonnier de son bon vouloir. Fallait-il laisser vivre les deux ? Les faire jeter en prison pour les interroger et se distraire un peu ? Les laisser repartir comme si de rien n'était ? Le visage de Kay reprit son expression froide habituelle. On n'y voyait plus aucune émotion y transpirer. Aucune colère. Aucune tristesse. Pas même le moindre plaisir sadique qu'il avait l'air de ressentir lorsqu'il s'apprêtait à ôter la vie. Son œil maudit ne voyait que la femme à abattre si l'autre tentait le moindre geste brusque. Une flèche en plein cœur serait suffisant... à moins qu'il ne choisisse de viser la gorge. Il avait l'embarra du choix et cela le satisfaisait déjà grandement. Les loups, de leur côté s'approchaient toujours plus de leurs victimes, ne cessant de les menacer de leurs crocs.

C'était comme ça qu'il fallait chasser à Weselton désormais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Jeu 12 Mar - 0:36

Dès le premier coup d'oeil, Aurore avait été à la fois impressionner par ce pays inconnu, subjuguer par sa beauté froide et rude, tout en étant mal à l'aise. Ici, rien avait tellement de point en commun avec leur pays enchantée, qui semblait en comparaison si facile à vivre (si l'on exceptait les ogres). Elle avait été donc mal à l'aise tout en parcourant les étendu enneigées en compagnie de Mulan, malheureusement elles n'avaient eu guère de choix si, elles désiraient vraiment sauver le Prince, il n'y avait pas d'autres voie. De plus, bien qu'elle avait une confiance totale en Mulan, Aurore ne pouvait s'empêcher de fantasmer sur une escorte plus nombreuse et, plus armée.

Elle savait son amie fine lame, tout à fait capable de se défendre et, la défendre mais, avec une ou deux personnes de plus, Mulan n'aurait pas tout porter sur ses épaules (encore une fois, la princesse se désola de se voir comme un boulet, malgré le fait qu'elle sache tirer à l'arc, cela ne faisait pas tout). Elle aurait également aimer avoir le ténébreux de leur côté, même si ce fut un homme dangereux, il en savait long sur la magie et, c'était un homme avec qui l'on pouvait passer des pactes, des marchés intéressant (suffisait juste savoir s'y prendre et, non pas signer de contrats à l'aveugle, sans le lire au préalable, pas comme une certaine Cendrillon).

Or, il n'était pas ici, sinon elles n'auraient pas été dans une si mauvaise situation, elle se demanda si son voyage touchait à sa fin. Cela, en avait tout l'air, avec ces horribles loups les menaçant, elle et son amie ainsi que cet homme (en réalité, la jeune femme n'en voulait pas aux loups, après tout, tout ce qu'ils voulaient étaient de manger, l'homme par contre n'avait pas d'excuse autre qu'être cruel, c'était si navrant). Aurore ne savait quoi dire ou quoi faire, pourtant elle devait bien agir, les sortir de cette délicate position, ah si elle aurait eu des pouvoirs magiques …

« Ecoutez, mon amie et moi ne désirons faire aucuns mal à vos animaux, nous avons été surpris voilà tout. »

Ce qui était que pure vérité. Elle se surprit d'ailleurs, de garder autant de sang froid alors qu'une flèche venait de la frôler tout de même, à croire qu'elle c'était endurci. Ou alors c'était tout bonnement l'adrénaline, ce qui n'était pas impossible non plus.

Son cœur battait fort dans sa poitrine, pourtant elle devait continuer à parler, elle avait envie de continuer à parler, parler reculerait de quelques instants sa mort et celle de Mulan, à moins que l'homme ne face preuve de clémence et, les laissent en paix ou ne décide tout bonnement de lui faire clouer son bec une bonne fois pour toute en lui plantant une flèche dans la tête, elle ne pouvait deviner quelle option il allait choisir. Prenant donc son courage à deux mains, elle continuant, d'une voix égale :

« Nous sommes que deux voyageuses, venu contempler les splendeurs d'Arendelle, la forêt enchantée et gangrener par les ogres, nous avons donc décider de venir ici. De ce fait, nous pourrions juste en restez là et partir chacun de notre coté. »

Cela lui paraissait tout à fait raisonnable comme demande. Or, cet homme pourrait il se montrer raisonnable ? Elle n'en était pas certaine. C’était idiot franchement, elles ne pouvaient pas mourir ainsi, pas après avoir traverser autant d'épreuve. Pourtant, une partie infime de son cœur, se réjouissait à l'idée de mourir auprès de la femme qui comptait tellement à ses yeux. Mulan, avait prit tellement d'importance dans sa vie dernièrement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 245
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Jeu 12 Mar - 10:00


Hua Mulan


        Quelque chose siffla dans l'air et Mulan eut un geste de sacrifice en voulant s'imposer entre le projectile et sa protégée. Mais la flèche la frôla de peu, comme si elle venait de l'éviter soigneusement pour venir se planter dans l'arbre juste derrière elle, manquant Aurore de peu, elle aussi. Le temps qu'elle se retourne pour voir si sa princesse allait bien, un homme était apparu au milieu des loups qui s'avéraient ne pas être si sauvage que ça. Dure et contrariée que l'on menace ainsi la protégée, la guerrière fronça les sourcils, ce qui ne se vit pas derrière son casque et son voile de maillon de fer. Mais on pouvait deviner un regard dure, car son attirail ne laissait paraître que ses yeux bridés.

A l'affût, Mulan gardait un œil et une oreille attentifs sur les loups tout en détaillant ce qui semblait être leur maître. S'il avait de telles bêtes, il ne devait pas être un simple chasseur, surtout que ses vêtements ne ressemblaient pas aux oripeaux que semblait porter habituellement les gens du peuple qu'elles avaient croisé jusque là. Leur matière semblait beaucoup plus riche, plus chaude et plus souple à la fois et les fourrures qu'il portait étaient bien taillées et entretenues. Ce n'était pas une sorte de mélange de bouts de fourrures hétéroclites mal raccommodé, non, leur coupe était parfaite. Ce devait donc être un noble ou un bourgeois. Noble ou pas, elle n'appréciait pas ses manière, alors elle ne baissa pas sa garde.

— Si ce sont vos bêtes, alors vous devriez mieux les nourrir  que ça pour éviter qu'ils s'en prennent aux humains ! Rétorqua-t-elle farouchement, un peu nerveuse.

Mulan n'avait rien contre les loups. De là où elle venait, ils étaient même des icônes divins et ils étaient profondément respectés, mais dans la nature, l'affection spirituelle ne vaut pas toujours. Elle n'allait pas non plus se laisser dévorer par respect, mais si cet homme leur voulait du mal, alors qu'il le fasse lui même ! C'était lâche de se cacher derrière des animaux sauvages trop domestiqués pour s'attaquer à quelqu'un. Surtout qu'elles n'étaient que deux, dont une désarmée et il avait l'air plutôt bien bâti, alors de quoi avait-il peur ? Mulan voyait là une preuve de plus que ce n'était qu'une sorte de nobliau mégalomane en mal d'action et d'autorité. A présent, la guerrière mourrait d'envie de lui casser le nez, pourtant, il n'avait pas fait grand chose. Elle n'aimait simplement pas que l'on menace SA princesse avec un tel sourire insolent.

Mais sa princesse, justement, se montra bien plus diplomate, comme toujours. Mulan savait garder son sang froid et analyser une situation avec sagesse, mais elle était toujours plus maladroite et agressive qu'une princesse que l'on a éduqué pour la diplomatie. Les paroles sages de sa protégée l’apaisèrent un peu, mais si elle baissa légèrement son épée, sa garde, elle, était toujours aussi vive. Discrètement, elle avait d'ailleurs posé sa main litre au niveau de son fourreau comme pour le maintenir, mais elle avait glissé ses doigts dans une petite pochette qui contenait une poudre de plante spécial. Ce n'était pas du pavot, car elle n'avait pas eu le temps d'en retrouver depuis qu'elle avait utilisé ses derniers grains pour aider Blanche et Emma, mais c'était un mélange de plantes toutes aussi utiles dans de pareilles circonstances. Cette poudre était à base de différentes herbes particulièrement appréciées par différent animaux sauvages, cela avait pour effet de les rendre inoffensif et aussi doux que chaton à peine né. Si jamais cet homme avait pour idée de jeter ses loups sur elle, il risquait d'être surpris de les voir tout à coup se rouler par terre en jappant d'euphorie avant qu'elle ne vienne pour lui casser son gros nez de bourge.

Craignant d'empirer la situation, car Mulan était toujours plus diplomate dans le mutisme que par la maladresse de ses paroles, elle ne dit rien, laissant Aurore marchander avec cet homme que Mulan ne sentait décidément pas. Non, elle ne le sentait pas. Il avait quelque chose d'étrange dans le regard, quelque chose de malfaisant … de magique. Cet homme était peut-être un  sorcier, son œil gauche avait un drôle d'éclat, en y regardant par deux fois. Mais s'il était un sorcier … là ça allait être plus dur de s'en dépêtrer ! Pour le moment, elle ne pouvait que guetter sa réaction … mais elle ne le sentait vraiment pas.









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 388
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Dans le froid
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Sam 14 Mar - 18:32


Une partie de chasse

dans le grand Nord

Traquer ou être la proie... Traque plutôt qu'être la proie ! C'est comme ça qu'on chasse dans le Nord, à Weselton ! Tout le monde est ma proie et le jeu est bien plus amusant comme ça.

Kay, Mulan & Aurore

Le plaisir que ressentait le chasseur à tendre de la sorte la corde de son arc en direction de la demoiselle désarmée était inqualifiable. C'était pour ainsi dire presque de l'ordre du désir et l'excitation palpitait dans toutes ses veines tandis qu'il se demandait encore s'il allait effectivement tirer ou ranger sa flèche dans son carquois. S'il le voulait, l'étrangère serait déjà étendue sur ce tapis de mousse, morte et gisante au pied d'un pin des plus majestueux. Il préférait attendre encore un peu, se méfiant surtout de la présence de l'autre personne qui, quant à elle, était armée. En la guettant du coin de son œil plus clair, il comprit, non sans écœurement qu'elle aurait été prête à se jeter au devant de la supposée belle et se prendre la flèche à sa place. C'était d'un ennui. C'était même terriblement banal.

« Si ce sont vos bêtes, alors vous devriez mieux les nourrir que ça pour éviter qu'ils s'en prennent aux humains ! mugit avec agressivité la guerrière sortie tout droit d'un drame bourgeois. »

Le prince se tourna alors dans sa direction, son visage hésitant entre adopter une expression amusée ou, au contraire, complètement blasée. Il opta pour garder le petit sourire narquois et menaçant qu'il laissait se dessiner sur ses lèvres en de nombreuses circonstances où il ne trouvait aucune autre attitude plus adéquate. Son regard froid croisa le sombre qu'on apercevait derrière la visière de son casque. À la réflexion, il aurait très bien pu prendre sa mine d'enfant dégoûté. Ça puait un truc comme le désir pour la petite demoiselle au serre-tête là-dessous ! Kay ne comprenait pas ce genre de sentiment et ne se vantait guère de l'avoir un jour éprouvé pour quelqu'un. Néanmoins, il essayait de se le figurer lorsqu'il lui fallait paraître agréable et de bonne compagnie envers les personnes du beau sexe. Mais, dans la situation actuelle, il avait beaucoup de mal à s'imaginer la fusion de deux êtres faibles par l'amour d'une femme pour une autre. N'était-ce pas contre-nature ? Il aurait mieux fait d'achever la petite demoiselle toute à l'heure... D'ailleurs celle-ci brisa le silence à son tour, espérant sans doute régler le problème par de belles mais vaines paroles.

Face à toutes les mauvaises impressions que lui laissaient la guerrière, et sa gente damoiselle d'ailleurs, il laissa finalement éclater sa surprise en un rire léger et glacial. La remarque du chevalier masqué était tellement... naïve ! Celle de sa protégée n'était guère plus encourageant. Reprenant son souffle, tandis que sa meute cernait toujours les deux étrangères, il planta son regard glacial dans les yeux de celle qui se cachait derrière un heaume.

« Mais ils sont justement faits pour s'en prendre aux intrus, Madame, déclara-t-il en retrouvant l'attitude froid et posée qui seyait, soit-disant, mieux aux personnes de son rang. »

Il avait conclu son observation pragmatique en retroussant ses lèvres pour sourire à nouveau et se moquer de la personne qui venait de lui reprocher de mal nourrir ses loups. Elle n'avait rien de noble et ne le serait jamais, même en essayant d’extorquer le cœur de la petite demoiselle qui avait le minois trop fin pour être d'extraction vilaine. Kay continuait de menacer de son arme la plus fragile des deux intruses. La jeune femme contrastait profondément avec son amie. Bien qu'une flèche, prête à fendre l'air et se loger dans sa gorge, soit plantée dans sa direction, elle tentait, tant bien que mal, de garder son calme et son sang-froid. Le chasseur sentait le cœur de la victime cogner contre sa poitrine et cela lui plaisait. De son côté, la sauvageonne casquée avait fini par baisser sa lame et remuer ses mains dans ses poches comme si elle cherchait à se soulager de quelques mauvaises démangeaisons. Le prince lui-même se servait des poches de ses costumes afin de remettre ses attributs virils en place sans que cela ne se remarquât trop. La discrétion pour tout ce qui se trouvait sous la ceinture ne semblait visiblement pas le fort de la guerrière au regard noir.

« Nous ne sommes que deux voyageuses venues contempler les splendeurs d'Arendelle, reprit la plus civilisée des deux femmes. Comme la forêt enchantée est gangrenée par les ogres, nous avons donc décidé de venir ici. De ce fait, nous pourrions juste en rester là et partir chacun de notre côté. »

Kay bailla et leva les yeux au ciel face à tant de crédulité. Depuis quand Arendelle accueillait des étrangers venus du Sud les bras grands ouverts ?... À la réflexion, cela n'arrivait jamais. La jeune femme était vraiment ignorante de beaucoup de choses sur ce pays... Le prince baissa légèrement son arme.

« Je la fais remettre ses mains hors de ses bas ou tu le lui demandes ? gronda-t-il avec dédain et agacement tout en désignant la guerrière. »

Une fois que ce petit détail fut réglé, il poursuivit sans ranger sa flèche mais en conservant son mépris habituel : « Arendelle n'accueille pas les étrangers et vous pensez malgré tout que je vais vous laisser aller plus avant sans rien dire ? On se moque de moi, n'est-ce pas ? »

On n'entrait pas à Weselton comme dans un moulin à vent. On n'en sortait d'ailleurs encore moins facilement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Ven 20 Mar - 16:28

Curieusement, Aurore ne se sentait toujours pas effrayer, juste prise d'une immense lassitude. Elles en avaient parcouru des lieux et, des lieux, affronter bien des dangers, connu espoir et désoispoir et pourquoi ? Pour finir ce périlleux voyage aux mains d'un nobliaux assez lâche pour s'en prendre à deux femmes avec une meute de loups ? Auraient elles tomber entres les mains d'une sorcière ou tuer par des monstres comme des dragons ou des ogres, la fin aurait moins douloureuse que de finir morte par la main d'un gars sadique, sans valeur ni courage, juste un con.

Au dela de la lassitude, Aurore ressenti de l’irritation, qu'il en finisse tient et plante sa flèche dans son front, ou qu'il lâche sa meute de loups sur elles, tout ce qu'il voulait, tant qu'elles ne finirent pas dans un cachot, à dépérir, privée de la présence de son prince, privée de la présence de Mulan. Elle ne savait que dire ou quoi faire, vraisemblablement l'homme était abruti au point de croire qu'on ce moquait de lui et, certes elle n'avait pas exactement dit la vérité mais, même si elle la disait maintenant, la croirait il vraiment ? Elle examina les loups, examina l'homme (tout en ayant envie de lui donner un bon coup de genoux entre les jambes puis, de lui faire manger sa maudite flèche), posa une main réconfortante sur l'épaule de Mulan.

Quoiqu'il en soit, elle devait bien dire quelque chose, de nouveau car, personne ne viendrait les sauver, aucun ange tomber du ciel, aucun chevalier servant, aucune bête intelligente de la forêt. Finalement, elle déclara, cachant son iritation, n'arrivant pas à dissimuler sa lassitude, sa fatigue :

« En effet, il y a une autre raison qui nous à pousser à venir jusqu'ici. Nous avons une quête, nous devons sauver un homme, mon prince, son âme ayant été avaler par une créature hideuse. Des recherches nous on apprise qu'une certaine magie pourrait nous aider dans ce pays. J'imagine que vous vous en moquez, à voir la façon dont vous nous menacez, j'imagine que faire preuve de compassion ne vous viendrais pas à l'esprit mais, je sais pas, vous allez faire quoi ? Nous laisser nous faire dévorer vivante par votre meute de loups ? Nous enfermer, nous tuer avec vos flèches ? Et, ensuite quoi ? Vous aller chercher d'autres proies, recommencer la même chose ? A défaut de ressentir réellement de l’empathie pour nous et, notre quête, peut être pourriez juste prendre goût à prendre part à une aventure impliquant de la magie, ainsi qu'un spectre. Ou laisser nous tranquille, juste pour une fois laisser tranquille deux voyageuses. Mais, si cela est trop pour vous, réfléchissez, si vous nous aider, nous vous serions redevable, si vous nous laisser, nous vous serions redevable aussi, je ne sais pas exactement ce que nous pourrions vous offrir en échange mais, il y a toujours un moyen de s'arranger. »

C'étaient ces dernières cartes, ses belles paroles, à moins que son amie guerrière ai une autre solution en tête. Aurore n'était pas sur de la justesse de ces paroles d'ailleurs, peut être que l'homme allait en prendre ombrage ou peut être sa curiosité serait piquer. Parfois la promesse d'une bonne aventure pouvait charmer le cœur d'un homme ou, tout simplement l'idée d'avoir une récompense. Elle ne savait pas trop quoi lui offrir cela dit, elle avait peur qu'il demande quelque chose en nature, quelque chose qu'elle n'était pas prête à offrir mais, si cela pourrait les sauver alors, elle se sacrifierait.

En attendant, l'ambiance était si tendu, sur un fil, que la forêt alentour semblait plonger dans une sorte de silence terrifiant. N'y avait il pas d'autres bêtes dans cette forêt ? Genre ours, d'autres loups, des félins ou encore des créatures plus exotiques, telles que licorne, dragon, troll. Aurore pria pour que l'un de ses bêtes surgisse, n'importe quoi, même un ogre, pour mettre assez de chaos pour s'enfuir, quelque chose qui détournerait l'attention de ce chasseur impitoyable (et, pourquoi pas le tuer). Or, le silence perdura encore, la jeune femme fini par le maudire ce silence, elle en avait assez ! Peut être, cela avait été de la folie que de partir à la recherche de son prince perdu, peut être aurait elle du tout simplement accepter sa mort ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 245
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Ven 20 Mar - 20:59


Hua Mulan


        Le bourgeois semblait bien fière de ses loups et de leur comportement et la belle asiatique plissa un peu plus les yeux lorsqu'il s'en venta, lui adressant un regard réprobateur qu'il ne pouvait sans doute pas bien distinguer derrière son casque. Contrairement à la plupart des gens, il semblait cependant avoir l'esprit assez ouvert et vif pour l'identifier comme une femme à la voix. Et oui, elle avait pourtant la voix très féminine, sans être excessivement fine, mais tant qu'elle ne retirait pas son casque, les gens ne semblaient pas vouloir comprendre qu'elle n'était qu'une femme en armure. Pour eux, cela semblait bien plus imaginable et acceptable qu'un soldat ait une voix de femme plutôt qu'une femme soit soldat. On pouvait au moins accorder cette pseudo ouverture d'esprit à ce bougre.

Malgré la diversion qu'Aurore lui offrit sans le savoir par son discours, Mulan suscita la méfiance de l'homme au regard perfide. Prise sur le fait mais pas totalement découverte, elle se redressa et posa la main qui s'était hissée dans la pochette de poudre contre le pommeau de son épée qu'elle redressa finalement légèrement. L'homme avait l'air trop hostile à son goût et elle voulait qu'il comprenne qu'elle était prête à en découdre … Elle ne rétorqua cependant rien. Dans le creux de sa main, elle était parvenue à recueillir un peu de poudre, suffisamment pour les trois loups ici présents. Elle laissa Aurore parler, mais elle le regretta. Sa princesse venait de dévoiler son statut sociale et face à un tel énergumène, Mulan trouvait cela bien trop risqué ! Et s'il la considérait comme une menace d'autant plus grande ? Et s'il voulait retirer d'elle quelques faveurs, une rançon ou pire encore … ? Et s'il exigeait une part de son territoire, scellant cet accord par un mariage forcé ?

Mulan imaginait le pire. Un pire qui l’écœurait profondément un peu plus chaque seconde alors qu'elle regardait cet immonde personnage. Il avait pourtant le visage bien fait, mais son cœur froid et son regard vide le rendait hideux aux yeux de la jeune guerrière – on se demande comment c'est possible hein ? Tout de même … - Aurore confessait sans pudeur leur quête mais il était clair dans les yeux désespérément vide du brun que cela ne le toucherait pas. Essayer de susciter la pitié ou la compassion ne servirait à rien avec lui et elle le soupçonnait de se retenir de rire quand Aurore tenta de lui donner goût à l'aventure. Peut-être que ce n'était pas le cas, peut-être que Mulan se trompait … Mais elle avait un très sérieux mauvais près sentiment.

Non. Il était hors de question de s'arranger avec lui. Il était hors de question que sa princesse s'abaisse à un quelconque marché avec cet homme méprisable qui la dégoûtait. Il était hors de question qu'Aurore paie un prix quelconque pour leur droit de passage, même si c'était pour retrouver Phillip. Mulan avait promis de les réunir, elle s'était donnée trop de mal pour aider Phillip à retrouver sa princesse pour finalement la laisser faire un quelconque sacrifice pour lui. C'était son devoir à elle de faire en sorte qu'ils soient réunis et elle ne supporterait plus de se sentir respirer s'il arrivait quoi que ce soit à Aurore …

Elle profita donc que le discours de la belle ait interpellé le bourgeois pour agir. Ne le laissant pas répondre au petit discours de la princesse, Mulan fit un grand geste du bras pour rependre sa poudre. Comme son geste fut bien agressif, les loups avaient bondi vers elle mais ils chutèrent à ses pieds en couinant étrangement, vautrés dans la neige. On pourrait croire qu'ils étaient en train d'agoniser, mais elle savait que ce n'était pas le cas. D'un même mouvement elle avait envoyé son casque en pleine tête du chasseur pour détourner son arc. Mais c'était insignifiant, cela ne leur laisserait pas le temps de fuir, mais seulement de charger. C'est donc dans ce même mouvement que Mulan se rua sur lui pour attaquer de front, veillant à ce qu'il ne puisse pas tirer sur sa protégée.

— Aurore, court !









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 388
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Dans le froid
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Dim 22 Mar - 0:18


Une partie de chasse

dans le grand Nord

Traquer ou être la proie... Traque plutôt qu'être la proie ! C'est comme ça qu'on chasse dans le Nord, à Weselton ! Tout le monde est ma proie et le jeu est bien plus amusant comme ça.

Kay, Mulan & Aurore

Au fur et à mesure que l'étrangère sans armure parlait, l'agacement du jeune seigneur ne fit que croître. Il avait beau prendre sur lui pour adopter un visage avenant et avoir l'air hospitalier et disposé à écouter son histoire, il n'y parvenait pas. Il se moquait royalement de l'histoire de cette petite garce et de son espèce de chienne enragée qui ne rêvait que de lui lécher le ventre et les cuisses. Comment se prendrait la guerrière pour approcher sa langue juste entre ses jambes sans se faire éconduire ? Comment était-ce tout simplement envisageable ce genre d'idylle contre-nature ? La seule femme digne d'être aimée et désirée n'était-elle pas Elsa ?

Kay bailla en écoutant la demoiselle. Plus elle parlait, plus elle devenait ennuyeuse. Plus elle montrait qu'elle ne savait pas mener une discussion comme il le fallait et plus elle l'irritait. Elle avait sciemment ignoré ses premières mises en garde lorsqu'il lui demandait de faire tenir tranquille sa petite chienne. Le prince avait, pour ainsi dire, la désagréable impression qu'elle lui manquait ouvertement de respect en le jugeant sans même le connaître. Lui, pouvait bien se le permettre avec son extrême clairvoyance... Mais cette étrangère n'avait rien à lui apprendre sur ses terres ! Que savait-elle de la compassion ? Elle se fourvoyait totalement si elle l'en croyait dénué. Il n'y avait pas un être plus compatissant en tout Arendelle ! La vie était un tel fardeau, une telle souffrance, qu'il était toujours bon de se voir offrir une mort rapide et indolore par des mains expertes. Puisqu'elle refusait son aide, elle souffrirait donc un calvaire bien plus long...

La jeune femme prétextait également la quête de son grand amour pour obtenir un droit de passage. S'il n'avait pas été aussi désappointé par le début de son discours, le prince n'aurait pu s'empêcher de lui rire au nez dans une telle affirmation était totalement erronée. L'amour, grand comme petit, n'existait pas et y croire fermement constituait une terrible faiblesse. Si l'étrangère se sentait seule, pourquoi ne se consolait pas un peu avec la bouche de son chien de guerre ? C'était bien moins compliqué, puisque la traînée casquée ne semblait attendre que ça !

Cette petite princesse ignorante l'avait bien énervé. Elle ne savait pas parler comme il fallait. Kay leva les yeux au ciel et soupira longuement tout en tendant la corde de son arc. Il allait tirer pour l'apaiser de ses souffrances. Elle semblait si malheureuse qu'il aurait été inhumain de ne pas la faire quitter ce monde sans plus tarder. Elle avait ignoré ses mises en garde et lui avait parlé comme on parle à un petit baron de province et non comme à un prince. La neige boirait un peu de sang aujourd'hui. Ce n'était que justice. Les loups s'élancèrent sur l'autre intruse pour éviter toutes représailles. C'en était fini de leur triste errance sur cette morne planète.

« Aurore, cours ! »

Kay fit volte-face en direction de la guerrière en entendant ses animaux couiner anormalement. Il les pensait immuniser contre la douleur mais ceux-ci gisaient à présent à même la mousse tendre et semblaient se tordre sous les coups d'un mal inconnu. C'était comme si cette sorcière leur avait jeté un sort. Il s'apprêta aussitôt à riposter et la tuer en première pour venger ses nobles animaux mais le casque de la chienne vint heurter son front et lui fit perdre sa flèche. Avant qu'il ait pu en ressortir une autre, la sauvageonne fonçait déjà, visage découvert et épée au poing, droit sur lui.

« Approche un peu chienne ! rugit-il en identifiant rapidement les points sensibles de l'agresseur. »

Il n'y en avait pas beaucoup car elle portait une véritable cuirasse. Privée de son casque, il fallait l'achever en lui tranchant la gorge et ainsi venger l'honneur des loups de la maison Arendelle. Il lâcha son arc et sortit son épée de son fourreau pour croiser le fer. Il para aussitôt la première attaque et riposta avec force et violence comme sa colère noire le lui dictait et avec la maîtrise que lui avait apprise son oncle Klaus. Pour la première fois, il dut reconnaître que le vieux avait été un peu utile. Après avoir repoussé quelques coups, il riposta à nouveau avant d'enchaîner par un violent coup de poing qu'il porta au visage de la femme qui la fit quelque peu chanceler et choir sur le sol.

« Tu vas payer pour mes loups, souffla-t-il, en approchant sa lame de son adversaire, une malencontreuse larme s'écoulant de son œil maudit. »

On ne se moquait pas impunément de Kay Arendelle, Duc de Weselton et héritier légitime du trône du royaume de la neige !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Mer 1 Avr - 0:29

Courir, pour aller ou ? Ici c'était le désert, elle ne connaissait aucun endroit ou ce cacher, peut être en grimpant dans les arbres, cependant elle doutait fortement que cela soit une solution. La jeune femme était coincé, en fait, elle ne voulait en aucun cas s'éloigner, pas pendant que Mulan se battait contre l'homme. Malheureusement, comment pourrait elle lui être utile ? Aurore n'était certainement pas une combattante, avec un arc et des flèches elle se débrouillait certes or, la jeune femme n'en avait pas ici, alors que faire ?

La princesse s'éloigna donc, de plus en plus, faisant donc mine de s'enfuir, tout en cherchant de quoi se battre, un objet, n'importe quoi, lourd de préférence, pointu serait un plus, quelque chose d'assez bourrin pour assommer un type (ou au moins le ralentir). Seulement, tout ce qui tombaient sous son regard semblait soit trop lourd pour le coup ou soit trop fragile pour faire une arme très efficace. Aurore commença à sérieusement désespérer, si elle fuyait vraiment, se serait le risque de perdre définitivement Mulan, de regretter ensuite de n'avoir rien fait puis, d'avoir ces putains de loups à ses trousses, ce qui lui assurait une mort plutôt désagréable.

De ce fait, autant mourir tout de suite non ? Ce serait peut être moins douloureux. Sur ces funestes pensées, ses yeux tombèrent tout un coup sur un tas de pierres, de roches, plus ou moins grosses. Des pierres, bien visé cela pouvait briser une mâchoire ou le nez, sur la tempe le gars pourrait s'écrouler et, sinon, à défaut d'autre chose l'homme pourrait être distrait au moins. C'était de toute façon soit ça, ou rien, alors autant tenter sa chance avec des cailloux, qu'est ce qu'elle y perdrait ? Ah oui, la vie, au point ou elle en était arriver … Autant mourir en ayant essayer d'aider sa meilleure amie.

Armer de ses pierres, la jeune femme revint sur ses pas, revenu à son point de départ, elle n'hésita pas une seconde pour lancer sa caillasse. C'était des lancé maladroit, rien de bien précis, à cause du stresse, de l'angoisse, du froid aussi un peut, du fait qu'elle n'avait pas l'habitude de lapider des gens. Certaines des pierres atterrirent bêtement dans la neige, inutile, d'autres sur les loups, ce qui n'arrangeait pas leur humeur, une, deux, même trois, atteignirent l'homme en différent endroit de son corps. Le loups devinrent de plus en plus hargneux, ils ne devaient pas apprécier d'être non seulement aveugle mais, caillasser, cela ne devait pas leur faire grand mal, les agacer plus qu'autre chose.

Ils grognèrent de plus en plus fort, pointant leurs têtes vers sa direction, ils devaient sentir son odeur. Un court instant, la jeune femme regretta son intervention, pour chasser rapidement cette idée, car, c'était trop tard désormais, avoir des regrets ne servirait à rien. De ce fait, elle continua à lancer ses projectiles, jusqu'au point ou les loups se dirigèrent effectivement vers elle, pourtant cela ne faisait que quelques instants qu'elle était revenue, ils s'énervaient rapidement non ? Aurore se surprit à être aussi dégager dans son train de penser, comme si elle était arriver à un point ou finalement, elle s'en fichait de ce qui pourrait bien lui arriver.

Anesthésier en quelque sorte, les émotions reviendraient plus tard, d'un bloc, ce qui ne serait pas forcément une bonne chose. Peut importe, ce n'était pas encore le moment de s’inquiéter de ça, non, le moment était peut être choisi pour détaler à nouveau, attirant les loups à sa suite. Oh, ne serait ce pas une bonne idée ? Attitrer les bêtes au loin, histoire que Mulan ne soit pas trop en sous nombre face aux ennemis. Ainsi, en un court laps de temps, du moins en avait elle l'impression, Aurore fini de jeter toutes ses pierres, les concentrant surtout sur les fauves puis, décida qu'il était temps de courir pour de bon.

Elle couru donc, espérant de tout cœur que les animaux la suive, enrager, aveugler, la pistant avec son odeur, ils n'avaient pas besoin de la vue lorsque leurs nez pouvaient les guider, espérant pouvoir chopper des branches basses afin de se hisser dans un arbre. Complètement con comme plan n'est ce pas, complètement irréaliste, dangereux, tirer par les cheveux néanmoins, c'était tout ce qui lui était venu en tête. Sa tête justement, elle allait sûrement la perdre, tout ce voyage, pour être dévorer par une meute de loup, comme c'était navrant. Elle songea à cela, tandis qu'elle courrait à en perdre haleine dans la neige, ne se retournant pas, ayant la sensation de l'haleine chaude exulter par les gueules des monstres, peut être que son plan n'avait tout bonnement pas fonctionner aussi.

En fin de compte, Aurore jeta un coup d’œil par dessus son épaule ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 245
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Jeu 2 Avr - 18:26


Hua Mulan


        Apparemment, le bourgeois savait se battre, car il reçu l'assaut de Mulan comme un véritable soldat. Il avait une technique plus brutal que les occidentaux qu'elle avait pu affronter jusque-là et cela palliait parfaitement à son agilité. Ils échangèrent quelques passent acharnées mais Mulan n'était pas totalement concentrée sur le combat. Elle essayait de savoir en même temps si Aurore était bien partie se mettre à l'abri. Où ça ? Elle n'en savait rien, quelque part, n'importe où … Mais à l'abri. Cette distraction lui valut un puissant coup de poing au visage qui la sonna et lui écorcha la lèvre. La guerrière voulu riposter par un coup tout aussi puissant, mais un voile noir passa devant ses yeux, se levant dès qu'elle tomba dans la neige.

Elle secoua la tête alors que l'homme approchait sans doute pour l'achever. C'est à ce moment là qu'une première pierre toucha l'épaule de leur ennemi, ce qui ne s'empêcha pas de brandir son arme sur elle. Malgré la nausée qui la dérangeait encore un peu, Mulan se redressa avec vivacité pour attraper le bras de l'homme et le fit passer au dessus d'elle pour l'éjecter derrière en prenant appuie sur sa hanche avec son pied. C'est alors qu'elle se rendit compte que deux des trois loups venaient de partir à la poursuite de la princesse. Impossible, pensa Mulan, la poudre qu'elle leur avait jeté aurait dû avoir l'effet d'un puissant tranquillisant sur eux, les rendant aussi doux que des chatons et plus inoffensifs que des agneaux ! Les deux qui venaient de partir devait soit prendre Aurore pour un papillon … soit ils n'avaient pas reçu assez de poudre.

— Aurore ! S'écria-t-elle en récupérant son épée.

Elle voulu courir à sa suite pour tenter d'arrêter les loups, mais son adversaire s'empara de sa cheville, ce qui la fit à nouveau tomber. Elle dû se débattre un instant avec lui dans la neige avant qu'il ne reprenne le dessus. Elle qui avait toujours une grande maîtrise de son corps pendant en combat, voilà qu'elle tremblait et que son cœur palpitait anormalement vite. Auroore ... Si il arrivait quelque chose à Aurore, et si les loups avaient raison d'elle ... Elle imaginait déjà ses cris de terreurs résonnant à travers cette vaste étendue de neige sans qu'elle ne puisse la rejoindre à cause de ce type odieux.

— Rappelez-les ! Paniqua-t-elle avec fureur.

Il était sur elle et elle tenait ses poignets pour l'empêcher d'abattre sa lame sur elle. Il avait une sacré force et cette fois il s'était placé de façon à ce qu'elle ne puisse pas le balancer au dessus d'elle. Elle lutait comme elle pouvait pour le retenir, tentant le tout pour le tout en sifflant pour faire revenir les loups. La force du guerrier était écrasante, et si son entrejambe n'était pas accessible par son genou, elle profita que ses jambes encadrent ses hanches pour les resserrer dessus en se servant de la force qu'il exerçait lui-même pour le faire basculer sur le côté. Elle reprit le dessus en bloquant les mains de l'homme légèrement au dessus de la tête, cette position lui offrant l’avantage même s'il était plus fort qu'elle. Elle siffla encore mais après un coup de tête bien envoyé, son adversaire reprit le dessus …

Les loups semblaient revenir vers eux et tout en se débattant farouchement contre le nobliau, elle tentait de reprendre un peu de poudre dans sa pochette dans l'espoir de les atteindre avec.









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 388
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Dans le froid
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Jeu 2 Avr - 21:45


Une partie de chasse

dans le grand Nord

Traquer ou être la proie... Traque plutôt qu'être la proie ! C'est comme ça qu'on chasse dans le Nord, à Weselton ! Tout le monde est ma proie et le jeu est bien plus amusant comme ça.

Kay, Mulan & Aurore

Tout était allé si vite. La situation semblait s'être embrasée toute seule. Le prince, après quelques coups d'épée échangés avec l'adversaire, venait de faire chuter l'étrangère dans la neige. Alors qu'il s'approchait d'elle pour lui porter le coup de grâce, il lui prit le luxe de réfléchir aux causes de cette escalade de haine et de violence. Avait-il seulement l'intention d'en arriver à un tel degré lorsqu'il avait abordé le couple d'intrus ? Ne voulait-il pas plutôt s'enquérir des raisons de leur présence dans son cher petit duché, le plus forts de tous les duchés du royaume ? Il les aurait puni ensuite, mais on ne tuait pas comme ça. Elsa n'aimait pas ça après tout.. Que penserait-elle ? Que dirait-elle ? Elle serait bien obligée d'admettre qu'il était fort et courageux. Le trouverait-elle sot de se battre ainsi ? Ce détail le dérangeait un tant soit peu. Néanmoins, la belle et noble souveraine ne comptait guère parmi les spectateurs de cette épique joute. Ils étaient seules, la guerrière et lui.

Le prince leva alors son épée prêt à frapper et asséner le coup fatal à celle qui avait osé attenter à sa vie. Autant en finir tout de suite, au lieu de réfléchir aux modalités de découpe de sa pauvre carcasse pour la faire souffrir un peu. Pas de division ni de tranchage, il ne la trancherait pas, ne la ferait pas écarteler pas et ne se prendrait même pas le luxe de l'esquinter. Un coup net et précis dans la gorge. Elle avait bien combattu. Elle méritait une mort rapide. Mais l'écartèlement n'était-il as le châtiment réservé au régicide ? Comme il était prince, ne fallait-il pas appliquer cette consigne ? Ou tout du moins la couper en trois pour marquer une hiérarchie dans la faute commise ? La couper en cinq aurait aussi pu être amusant quand même... Le sang lui montait au cerveau et il désirait le faire couler à présent.

L'ennemie riposta cependant. Une pierre vint malencontreusement le touchait au crâne ce qui ne le gêna pas plus que de raison. Il fit une grimace agacé, mais ne ressentant pas la douleur, il ne détourna pas le regard de sa victime. Néanmoins, lorsqu'il vit deux de ses loups se réveiller et s'élancer vers l'autre catin qui les attaquait, ses yeux s'attardèrent à les regarder, surpris et inquiet. La perfide guerrière profita alors de cette élan d'affection pour le frapper avec toute la félonie dont ses bas instincts étaient capables. Ayant reçu un coup bien porté, Kay fut, avant même de s'en rendre compte, projeté au-dessus de l'adversaire pour s'écrouler finalement derrière elle. Alors qu'elle s'apprêtait à lui échapper, menaçant par la même occasion sa meute, le prince tendit la main et serra violemment sa cheville afin de la faire tomber. Il en profita aussitôt pour se hisser sur le corps de la sournoise afin de mieux l'immobiliser, bien qu'elle ne cessa de donner des coups de bassin rageurs pour tenter de se libérer de son étreinte.

Il n'y avait plus rien de noble dans cette bataille depuis que l'étrangère avait préféré se battre avec des manières fort peu loyales et qui confirmaient son statut de souillon barbare, ne connaissant rien aux raffinements d'une bonne mise à mort en bonne et due forme comme avait coutume d'en faire dans le Nord. Tout bien pensé... Il la décapiterait pour son manque d'honnêteté flagrante. La guerrière réussit à se défaire de son emprise, il chuta donc en arrière. Ils se frappèrent à nouveau et le prince, insensible à la violence des coups de l'adversaire, reprit peu à peu le dessus en ne retenant plus ses coups. La femme une nouvelle fois à terre, il savoura cet instant avec délice. Elle se débrouillait bien malgré tout pour une petite mal-propre. Elle ne semblait pas s'inquiéter de son propre sort, préférant attirer par ses sifflements les deux loups qui étaient partis à la poursuite de son amie. Kay rappela aussitôt à l'ordre ses bêtes en sifflant violemment dans l'air glacé. Les bêtes se stoppèrent et firent volte-face vers l'endroit où courrait la pauvre petite princesse. Fier de son succès, il approcha alors son visage de la guerrière.

« Et si je les laissais déchiqueter ton amie ? siffla-t-il avant de laisser ses traits se radoucir, Tu aimerais que je l'épargne ? Je pourrais le faire après tout... Si tu fais preuve de bonne volonté. Commence déjà par arrêter de bouger comme ça. »

Ses mains tenaient fermement ses bras pour tenter de l'immobiliser une bonne fois pour toute. Il n'était pas fatigué mais il avait très certainement mieux à faire se rouler dans la neige avec une parfaite étrangère. Il pourrait peut-être exercer ses talents en l'interrogeant. Quelqu'un l'emmenait peut-être pour attenter à sa vie ou à celle de la Reine. On n'attaquait pas les gens sans raison après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Sam 18 Avr - 1:24

Elle ne savait plus trop ou elle en était, tombé deux ou trois fois, tourner dans différentes directions, revenu sur ses pas, puis repartant vers l'avant, la princesse avait tout bonnement l'impression d'être perdu. La jeune femme était à bout de souffle et, complètement désorienté, ainsi que morte de peur. La neige, le froid ambiant, commençait sérieusement à la rendre malade, ses chutes l'avaient laisser avec des blessures saignantes, souillant ses vêtements, elle était pratiquement sur de s'être fait dessus également, ou peut être n'était ce qu'une désagréable impression.

Elle était loin de chez elle, loin d'un lieu sur, à courir aussi éperdument, peut être finirait-elle par tomber pour de bon et, ainsi se faire dévorer par les loups. D'ailleurs, bien curieux que ceux-ci ne l'aient encore rattraper, mais, ils devaient sûrement jouer avec ses nerfs comme le feraient des gros matous avec un souris. Puis, arriva un moment ou la chance lui sourit enfin, sous la forme d'un arbre aux branches très basses, une partie de son esprit encore alerte et non paralysée par la peur lui apprit que c'était un Sequoia et, que ce genre de conifères pouvaient atteindre de grandes hauteurs, un bon moyen d'échapper aux loups n'est-ce pas. Sans plus réfléchir, la jeune femme attrapa les premières branches, ne testant même pas leur solidité, Aurore se hissa dans l'arbre, son souffle devenant de plus en plus difficile, étonner par elle même au fond. Son cœur battait à toute allure, elle se demanda si elle n'allait pas se vomir dessus, au point où elle en était rendue de toute façon ...

Fort heureusement, cela n'arriva pas, au contraire, grimpé dans l'immense arbre sembla lui redonner courage. Petit à petit, le sol se fit plus lointain, l'air se fit également plus frais, tant mieux, cela l'aida à reprendre ses esprits. Sauf qu'une partie d'elle restait encore bien paniquer et, de ce fait, elle n'arrivait à s'arrêter de grimper, ayant envie de mettre le plus de distance possible entre sa personne et les montres velus. Cela dura un temps indéfinissable pour elle, finalement, son corps fini par prendre le dessus et, la jeune femme s'arrêta enfin, reprenant ainsi son souffle torturé. Examinant son nouvel environnement, Aurore remercia les dieux qu'elle ne soit pas tombée une seule fois. C'était également le moment d'examiner plus en profondeur ses blessures, la princesse constata ainsi que celles-ci n'étaient pas si graves, elles saignaient juste très abondamment. Sur elle, rien ne pouvait tellement servir pour la soigner, alors elle décida tout simplement de se reposer ici, après tout, les loups ne savaient grimper aux arbres, si ?

Une partie d'elle-même n'avait qu'une envie, revenir aider Mulan, une autre partie lui rappela avec raison que des fauves l'attendaient en bas et, que cette fois-ci, ils ne s'amuseraient pas. Elle eut soudainement envie de pleurer, mais, ne le fit pas, se contentant de regarder dans le vide, son souffle redevenant peu à peu à la normal. Rester ici était donc sa chance de survie, à moins qu'elle ne finisse par mourir de froid, après tout les nuits à la belle étoile au sommet d'un arbre, ne devaient pas être très chaudes. Aurore soupira, qu'allait-il se passer désormais ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 245
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Mer 22 Avr - 22:53


Hua Mulan


        L'adversaire était sur elle, maintenant fermement son bras dans le sol ramolli par l'épais manteau de neige qui le recouvrait et qui glaçait tout son corps. Cette fois, il était placé et la tenait de telle manière à ce qu'elle ne puisse pas vraiment riposter, elle pouvait à peine se redresser, donc peu d'espoir de parvenir à atteindre quoi que ce soit à mordre. Mais la farouche petite guerrière continuait de se débattre avec hargne et plus encore lorsque le maître des loups siffla pour donner ses ordres à ses bêtes. Mulan n'avait pas eu le temps de reprendre sa poudre et de toute façon elle n'aurait pas pu les atteindre...

Le brun raffermit sa prise sur elle pour tenter de la faire tenir tranquille et employa ensuite des arguments plutôt convaincants. Encore haletante, le cœur plus rapide que jamais, elle s'immobilisa enfin, plongeant son regard sombre dans celui si clair de son adversaire. Les yeux clairs l'avaient toujours fasciné, comme si les gens aux yeux bleus avaient reçu un petit bout du ciel à mettre dans leurs prunelles … Mais ceux de cet homme étaient plus inquiétants qu'autre chose. Son regard était tellement … Vide ! Et pourtant elle avait vu la mort en face ! Mais il ne lui avait jamais été donné d'observer des yeux aussi froids et vides … Tellement glaciale et tranchant … et son œil gauche avait un on ne sait quoi de si perturbant, comme s'il pouvait transpercer votre âme et la disséquer à vif pour lire en elle … C'était plus gênant encore que de se retrouver nue dans un lac au milieu d'une dizaine d'hommes surgis de nulle part … Et elle en savait quelque chose !

Mulan s'était donc immobilisée net sous la menace et les battements de son cœur raisonnaient encore dans sa tête. Elle le regardait droit dans les yeux sans ciller, puis elle leva la tête pour apercevoir les loups. Pour le moment ils n'avaient pas bougé, mais ils semblaient près à s'élancer d'un instant à l'autre. Elle reporta un regard inquiet sur le seigneur du nord qui la maintenait toujours … Elle ne pouvait plus rien faire si ce n'est supplier de la façon la plus classique qui soit … et qui bien souvent ne servait à rien. Elle tentât tout de même.

— Faites ce que vous voulez de moi, c'est moi qui vous ai attaqué, vous et vos loups, je suis prête à en répondre … Mais laissez la en dehors de ça.

Mulan était ainsi, elle ne manquait pas d'intelligence ni de stratégie, mais lorsque Aurore se trouvait menacée, elle ne réfléchissait plus, elle attaquait. Mordre avant d'être mordue, ce qui lui avait déjà attiré pas mal de problèmes et cela lui en attirera encore par la suite. L'amour pouvait être une grande force, mais chez Mulan, ça avait toujours été une faiblesse. A l'époque déjà où elle servait dans l'armée de l'empereur, elle avait fait un certain nombre d'erreurs juste par amour … Ce rendant compte qu'il était sa faiblesse, celui qu'elle aimait à l'époque avait fait ce qu'il faut pour ne plus être un poids pour elle, pour la laisser fleurir et s'épanouir comme il se doit, pour qu'elle devienne la grande chef de guerre qu'elle était destinée à devenir. Aujourd'hui, il semblerait que tout cela ne lui ait pas servi de leçon … Il fallait voir aussi, comment le destin l'avait remercié …

— Laissez-la trouver ce dont elle a besoin pour retrouver celui que nous cherchons …

C'était bien facile de supplier et de demander des faveurs une fois que l'on a perdu, mais ce n'est pas comme s'il lui restait d'autres options à présent. Peut-être que cela rappellerait au noble que Mulan était effectivement la seule fautive dans ce combat pour que tout ai dégénéré, que Aurore, elle, n'avait rien demandé. Mais quelque chose lui disait que ce type s'en moquait …









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 388
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Dans le froid
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Dim 26 Avr - 23:17

Sous les menaces du jeune prince, la sauvageonne qui avait tenté d'attenter à sa vie s'apaisa quelque peu. Elle cessa de gesticuler sous son poids et sembla même se résigner au sort qu'on voudrait bien lui réserver pour son crime. Elle supplia pour qu'on laisse la vie sauve à sa petite fiancée écervelée. Kay esquissa un sourire poli qui ressemblait plutôt à une grimace de dégoût. Il avait beau chercher, il ne comprenait pas comment de tels liens pouvaient se tisser entre les êtres humains. N'était-ce pas une tare que de toujours vouloir s'unir à quelqu'un et partager ses ressources. La petite princesse n'était-elle pas, après tout, un fardeau pour la guerrière au caractère bien trempé ? À quoi bon s'empêtrer d'une telle charge ? Maintenant qu'elle lui avait montré sa faiblesse, l'ennemie toute entière était à sa merci.

Le prince, en bon seigneur, se redressa un peu, reculant son visage de celui de la meurtrière et la libérant légèrement de son poids au niveau de sa poitrine. Il écouta le reste de sa complainte sans broncher, la fixant avec ses yeux clairs, son regard maudit ne ne manquant pas la moindre inflexion de son cœur. C'était répugnant... Mais un souverain d'Arendelle devait faire bonne figure et dompter son dégoût. Il devait être comme sa mère. Il était bien loin de lui ressembler en de nombreux points...

« Ce dont elle a besoin, releva-t-il une fois que son interlocutrice eut fini de parler, De quoi a-t-elle besoin exactement pour retrouver celui que vous cherchez ? »

Il la fixa intensément du haut de ses yeux fort bleus qui contrastait parfaitement avec le noir du regard de la sauvageonne. Kay se pencha un peu plus pour regarder ce faciès qu'on n'avait guère coutume de voir dans ces contrées enneigées. Il avait devant lui le visage de l’Étranger. Cependant, cet avatar de l'inconnu lui plaisait moins qu'un certain Chasseur qu'il avait rencontré lorsqu'il était encore un jeune adolescent. Il lui avait appris son art. La guerrière semblait elle aussi bien se débrouiller pour survivre, mais elle croisait son chemin bien trop tard pour lui être un temps soit peu utile. Le Chasseur lui avait tout appris ce qu'il fallait savoir.

« Peu importe ! trancha-t-il froidement sans s'arrêter pour autant de sourire, S'en prendre à l'héritier du trône d'Arendelle est passible de mort dans nos contrées civilisées... »

Le jeune homme siffla et les loups bondirent à la poursuite de l'autre jeune femme, pour garder cette pression sur sa captive. Il serait en effet fâcheux qu'elle redevienne hostile en s'imaginant que sa chère et tendre ne craignait rien. Les traits du visage du prince se durcirent un peu tandis qu'il continuait de fixer sa prisonnière.

« Je n'ai qu'une parole, murmura-t-il avec une douce fermeté, Rendez-vous sans faire d'histoire et mes loups rentreront au château sans dépecer votre amie ni même abîmer son présumé joli visage. Je n'aurai qu'à siffler d'une certaine façon et elle sera sauve. Donnez-moi votre épée. »

Kay se redressa et tendit la main en direction de la jeune femme. Le commun des mortels se battait pour protéger les gens qu'il aime. Il était prêt à mourir pour eux aussi. Il n'en attendait pas tant à sa sauvage. Il lui demandait juste de choisir de vivre plus longtemps en se rendant plutôt que de mourir sottement pour tenter de sauver une fille qui aurait fini dévorée par sa meute de toute façon.

De leurs côtés, les loups continuaient de suivre les traces hasardeuses de la fugitive. Elle ne courrait pas bien vite contrairement aux puissants animaux qui, avec leurs bonds immenses, menaçaient de la rattraper sans trop se fatiguer. Un hurlement ravi résonna dans la forêt pour faire comprendre à tous qu'ils avaient flairé la piste de la petite princesse.

« Faites vite votre choix, Mademoiselle... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 245
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Mer 3 Juin - 23:26


Hua Mulan


        En tant que chef de guerre accomplie de l'empire du milieu, Mulan était dotée d'une certaine fierté. Elle avait subi bien des railleries et autres humiliations qui en auraient brisé plus d'un … Mais elle avait toujours surmonté cela avec dignité. C'est ainsi qu'elle acceptait sa défaite la tête haute et qu'elle ravalait sa fierté de guerrière pour le bien d'Aurore. Son combat contre le petit prince n'était en aucun cas une question de victoire pour simplement gagner, elle ne l'avait entrepris que dans l'espoir de protéger Aurore et elle n'avait gagné que tout le contraire … Maintenant qu'elle était en défaite, il était un peu tard pour se raviser, mais le noble prince semblait encore d'humeur à lui laisser une dernière chance …

S'il s'intéressa un court instant à l'objet de leur question, la petite brute se ravisa bien vite, se montrant clair sur le destin funeste qui attendait l'étrangère. Le prince d'Arendelle. Il était le prince de ce royaume ... Mulan ne se voilait pas la face, même avec ce qu'il ajouta ensuite, elle savait que quoi qu'elle fasse, il était déjà trop tard pour elle, elle s'était condamnée … Mais elle pouvait encore sauver Aurore, et peut-être même qu'avec un peu de chance elle parviendrait à obtenir qu'elle retrouve Phillip avant de trépasser, ou au moins juste après. Elle n'aurait ainsi plus de regret … la vie lui avait déjà tout pris de toute façon. Mulan avait tenu bon pour peu de chose. Le destin lui avait envoyé Belle lors même que le Yaoguai devait être sa dernière quête avant de mettre un terme à ses services au sein de l'empire et de ce monde. Elle l'avait vraiment envisagé … Hua Mulan, la femme qui avait pris l'armure de son père ainsi que sa place dans l'armée … Celle qui avait sauvé son empire. Elle fut remerciée en devant renoncer à l'homme qu'elle aimait et en subissant de plus en plus de pression pour en épouser un autre … Et pas des moindres. Et Belle était arrivée, redonnant son vrai visage à Phillip. C'est cela qui l'avait sauvé. Elle avait fui sa contrée natale pour servir la quête du prince qui devint son frère d'arme. Et puis elle avait juré de protéger Aurore … Et bientôt, si Phillip revenait, sa quête serait enfin achevée. Que lui restera-t-il alors ? Elle aurait pu partir de nouveau, voyager, défendre la veuve et l’orphelin … C'est sans doute ce qu'elle aurait fait, mais elle n'allait pas se battre contre le destin pour cela. Finalement, c'était peut-être un soulagement qu'elle soit condamnée à mort … Car elle n'avait plus à s'inquiéter pour l'avenir, sur ce qu'elle devrait faire, renoncer encore à l'amour … Elle n'aurait pas à le faire. Tout s'arrêterait … Et cela lui permettrait peut-être de revoir un vieil ami … Il lui avait promis de prendre soin de son âme lorsque son heure serait venue après tout.

C'est le cœur étrangement léger que le souffle de la guerrière se calma. Cet homme disait n'avoir qu'une parole et elle choisit de lui faire confiance là-dessus. Elle sembla se calmer d'un coup et son regard changea aussi vite. Elle le fixa droit dans les yeux, avec cette résignation du condamné à mort qui souhaite se repentir. Lorsqu'il se redressa, c'est tout aussi calmement qu'elle leva doucement la main vers lui, tenant son épée. Elle le fixait droit dans les yeux, lui tendant calmement son arme si précieuse, pommeau en avant et elle le fit presque … avec gratitude.

Pendant tout ce temps à rechercher Phillip, elle n'avait fait que fuir ses projets d'avenir. La nuit, le sommeil l'ignorait pour l'obliger à s'en soucier et elle se demandait alors ce qu'elle deviendrait … Elle avait laissé le premier amour de sa vie partir … elle l'avait fait pour l'Empire. Cette fois, elle allait devoir le faire pour le bien de celle qu'elle aimait … Tout simplement parce que cette fois, ses sentiments n'étaient pas réciproques. Alors, que devrait-elle faire ? Rester à leur côté comme si rien n'était ? Les servir fidèlement, les regarder devenir un couple épanoui et fonder une famille où elle n'avait pas sa place ? Non, elle aurait fini par fuir, partir ailleurs, encore … L'avenir s’annonçait bien fade … et là, le prince lui promettait un recours radicale. Mulan n'avait pas la trentaine et pourtant elle était déjà fatiguée de ses années de guerres. Alors c'était peut-être triste de penser ainsi, mais oui … Elle était soulagée à l'idée que son future s'arrête bientôt.

— Je ne chercherais pas à échapper à mon sort. S'il-vous-plaît, faites qu'il ne lui soit fait aucun mal.

Et c'est alors qu'elle prononçait ces mots en lui tendant son arme et qu'elle se résignait avec réconfort à son sort que quelque chose gronda au loin. Surprise et intriguée, elle tourna la tête vers l'horizon et resta pantoise devant le spectacle inquiétant qui s'offrait à elle. Des vagues de nuages noirs s'agitaient dans le ciel, avançant rapidement vers eux en apportant un lourd rideau blanc de neige et de glace. Mulan n'avait jamais vu une tempête de neige de la sorte … ça n'avait rien de naturelle.

— Qu'est-ce que c'est … ?  









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 388
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Dans le froid
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Ven 10 Juil - 22:37

Un rayon de soleil venait de saluer la défaite de la trop téméraire guerrière pour couronner de reflets dorés la noire chevelure du prince de ce royaume enneigé. Kay rayonnait. Il y avait des victoires au goût plus savoureux que d'autres. Le jeune homme ne savait pas exactement comment qualifier celle-ci. Elle ne lui apportait aucun profit matériel direct, mais le plaisir d'avoir triomphé d'une remarquable adversaire qui, sans ses principes, aurait peut-être pu venir à bout d'un combattant tel que lui, ne lui était guère déplaisant. Contempler la chute d'une fière guerrière le ravissait tout à fait. C'était peut-être même un des spectacles qui séduisait le mieux les pupilles orgueilleuses d'un prince soucieux de prouver sa noblesse usurpée par de hauts faits. Il ne lui restait plus qu'à réfléchir à la manière de tirer parti de la situation et jouir au mieux de sa modeste victoire... Un écartèlement serait merveilleux ! Il avait toujours rêvé de voir ce genre de mise en scène normalement réservée aux fous qui oseraient attenter à la vie d'un membre de la famille royale. Malheureusement, la famille royale manquait cruellement de membres à sacrifier pour créer l'événement. Malheureusement, Arendelle manquait cruellement de fous... jusqu'à ce jour. Il pourrait lui trouver quelques activités utiles avant cela. Ses gardes pouvaient se sentir un peu seuls la nuit... Il aurait alors deux spectacles pour le prix d'un seul...

Dès lors qu'il fut certain de sa victoire, le prince, bon seigneur, se redressa pour dégager sa prisonnière de l'étreinte que lui imposait son corps. Il n'avait pas manqué de remarquer dans son regard que toute animosité s'était dissipée. La flamme de la passion s'était éteinte, vaincue par la rigidité froide de Kay Arendelle. Pris dans de tendres pensées, le jeune homme esquissa un sourire poli et distingué à l'attention de la guerrière, lui laissant voir derrière ses lèvres rouges ses blanches canines qui n'avaient jamais connu la famine. Il poussa même le zèle à tendre le bras pour relever sa captive. Il avait gagné.

« Et il ne lui sera fait aucun mal, répondit-il avec cette même joie malsaine sur le visage, J'ai déjà donné ma parole me semble-t-il. »

En quelque sorte, rien de mal ne pouvait arriver aux victimes du prince tant qu'il ne qualifiait pas ses actes de basses actions... Rendre la justice n'avait aucun rapport avec ces notions aussi futiles dans un monde régi par la difformité physique et la laideur morale. Seuls le bon plaisir du souverain et l'usage des corps pour son divertissement importaient. Kay sourit de plus belle en conduisant l'étrangère vers un chemin perdu au milieu des bois qu'il savait mener à son merveilleux palais.

Soudain, le ciel sembla se déchirer et une violente déflagration fit trembler l'air ambiant. Geôlier et prisonnier se prosternèrent à même la neige, l'un contre l'autre, surpris par la force de l'éclair qui fit disparaître, l'espace d'une interminable seconde, le paysage tout entier, comme si toute existence n'avait été qu'une piètre illusion balayée par la foudre. Le vent se mit ensuite à tourner et à hurler comme si, lassé de traverser les terres enneigées, il avait décidé de rompre les arbres et de décimer toute vie. Le cri du vent du Nord glaça le sang du jeune homme dont le cœur manqua un battement. Kay chancela légèrement face à une bourrasque plus forte que les autres qu'il reçu de plein fouet et ne manqua de griffer le bas de son visage. Bien qu'habitué à des climats extrêmes, il n'avait jamais vu ça... Quelque chose d'anormal était en train de se passer en Arendelle... Il en était certain !

Puis, comme si elle n'avait jamais existé, la tempête s'arrêta nette, aussi vite qu'elle était née. Le paysage retrouva l'ordre qui lui était du. Les nuages qui avaient noircis s'en étaient allés, emportant avec eux le coton de neige que le jeune Kay affectionnait tant. Les oiseaux chantaient joyeusement. En levant les yeux vers le ciel, le fils de la Reine comprit que quelque chose de mauvais se tramait. Un soleil assommant qu'il n'avait jamais vu lui brûla les rétines. L'espace d'un instant, il ne vit rien d'autre que cette insupportable lumière. Ce blanc noyant la blancheur de sa chère neige et le monde qu'il avait toujours connu. C'était comme si la lumière avait quitté son regard. Il dut baisser le regard, vaincu par l'astre souverain. Ce ciel bleu... si bleu... Bleu comme... Comme la vaste mer qui les protégeait de l'extérieur ! C'était comme si... L'hiver s'en était allé...

« Toi..., grogna-t-il sauvagement, Qu'as-tu fait ? »

Terrifié le prince s'avança, les poings serrés et le regard vengeur en direction de l'étrangère qui devait être responsable d'un tel sortilège. Son visage était presque déformé par la peur et la colère. Il remarqua néanmoins l'incompréhension dans les traits de la jeune femme et dut se rendre à l'évidence qu'une autre menace planait sur le pays dont il espérait hériter un jour. Agacé et pris au dépourvu, Kay se délesta violemment de son large manteau de fourrure et se laissa choir sur la neige. Il faisait une chaleur que son corps si brusquement sorti de l'adolescence ne pouvait supporter. Il baissa la tête et porta un coup frustré à sa poitrine, sentant son cœur battre à tout rompre contre ses côtes. Cela ne lui convenait pas du tout. Pour la première fois depuis longtemps, le terrible prince d'Arendelle connut à la fois la peur et la douleur. Affligé, il arracha avec hargne le haut de son vêtement à partir de l'endroit où se trouvait l'organe qui le faisait tant souffrir et donna ainsi au soleil le spectacle de sa peau blanche, jeune et meurtrie.

« Maman... »

C'était comme si l'hiver s'en était allé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Mar 14 Juil - 3:09

Aurore fut surprise par une terrible tempête de neige. Elle en avait déjà vu dans sa vie, des tempêtes de neige (ce royaume n'était après tout, pas le seul à connaître ce genre de climat), or, cette tempête fut particulièrement forte. D'une violence telle que la jeune femme tomba de son arbre, le vent dans les branches étant plus agressif qu'au sol. Sa chute fut heureusement amortie par la neige, mais, se solda par un bras cassé, la douleur la foudroya sur place, elle vit des étoiles devant ses yeux et, finalement plus rien. Fort heureusement, la princesse ne resta inconsciente que quelques secondes, très vite, elle pue se redresser, toujours étourdi cependant.

Elle regarda tout autour d'elle, dans la crainte, la tempête semblait être finie, un soleil éclatant brillait même dans le ciel, cela lui donna un certain espoir. Le fait que les loups ne se soient pas encore jeté à sa gorge, était également un très bon signe, peut être la tempête avait eu raison d'eux. Aurore ne se posa pas plus de questions, préférant se concentrer sur la façon de se lever sans trop se faire de mal. Ce ne fut guère facile, carrément contraignant en fait, plusieurs fois, elle se mordit l'intérieur des joues pour ne pas crier de douleur, mais, arriva un moment, ou elle se tint debout. Tremblotante, désorienté, fatiguer, blesser, couverte de sang, vivante cependant, ce qui était un bon point. Que faire maintenant ? Trouver son chemin dans un tel endroit était mission impossible et, l'idée de retomber nez à nez avec un autre habitant de ses contrés sauvages la rendait folle de peur, étaient ils tous aussi barbares que cet homme ? Elle n'avait aucun moyen de le savoir.

La seule solution était de retrouver son amie, sa tendre amie, celle qu'elle aimait par-dessus tout. Amusant comment frôler la mort pouvait aider à se rendre compte de certains sentiments et, la jeune femme ne pouvait le nier plus longtemps, elle aimait la guerrière non pas comme une amie, mais, comme une amante, une femme avec qui elle serait heureuse de vivre le reste de sa vie. Et, Philip dans tout ça ? Aurore désirait toujours le libéré, le jeune homme ne méritait pas de finir ainsi, il méritait une vie tout aussi épanouissante, ne pas être la victime d'un monstre. Quoiqu'il en soit, elle n'était encore sortie d'affaire, loin de là même.

Avec difficultés, la princesse progressa lentement dans la neige, grelottante de froid malgré le soleil brillant dans une ciel d'un bleu presque trop éblouissant. En réalité, elle ne savait où elle allait, ne reconnaissant en rien le chemin le chemin qu'elle avait pris lors de sa fuite. Elle progressait au hasard, essayant de ce repéré par rapport aux arbres ou encore la position du soleil, mais, peine perdue, elle était complètement paumée. Elle allait sûrement mourir, là, comme une idiote au milieu de nul part, toutefois, le plus désolant dans cette histoire fut que Mulan allait sûrement mourir elle aussi, sans connaître les véritables sentiments de la princesse. Elle perdait peu à peu espoir, celui-ci ayant été bien mince, or, quelque chose attira son attention.

C'étaient les branches d'un arbre, que son inconscient avait dû noter lors de sa course éperdu. Elle comprenait pourquoi, les branches de l'arbre étaient toutes torsadées d'une manières tout à fait saugrenue, si elle reconnaissait cet arbre, alors cela voudrait dire qu'elle était sur le bon chemin. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres, certes, c'était maigre comme piste, mais, elle ne la négligerait pas pour autant. C'est ainsi qu'Aurore observa plus attentivement son environnement, peut être reconnaîtrait-elle d'autres éléments du même genre. Que ferait-elle une fois retrouver son point de départ ? La jeune femme n'était pas idiote, si jamais l'homme était toujours là, elle ne se dévoilerait pas, peut être pourrait rester à couvert, évaluer la situation. Ils devaient tout deux la croire morte, ce qui était un avantage. Ainsi, elle devait se faire discrète, très discrète. En attendant, d'autres éléments du décor lui sautèrent aux yeux, des choses qu'elle reconnut grâce à leur forme curieuse ou leur couleur ou tout simplement parce qu'elle savait ce que c'était.

C'était une chance que de reconnaître tout cela, la princesse avait la sensation d'être dans un jeu de piste, qui espérait-elle, la mènerait vivante, en bonne santé (excepter son bras), loin de cette forêt maudite ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

LA FORÊT ENCHANTÉE Life is a dream


InformationsMes bavardages : 245
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Ma grotte
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Jeu 16 Juil - 9:38


Hua Mulan


        Mulan s'était résignée à suivre sagement son adversaire, motivée par la promesse qu'il ne sera fait aucun mal à sa compagne de voyage, sa princesse, sa protégée. Cependant il l'emmenait déjà avec lui vers un chemin que la guerrière ne reconnaissait pas – de toute façon, elle ne reconnaissait pas grand chose dans ce paysage blanc – et elle crut comprendre, à son pas déterminé, qu'il l'emmenait déjà vers leur destination final … sans Aurore ? Elle s'était donc arrêté pour protester, il avait promis de ne pas faire de mal à Aurore, mais ce n'était pas une raison pour la laisser livrée à elle-même dans un pays inconnu aussi dangereux ! Et c'est à ce moment là qu'ils virent cet énorme nuage noir au loin … Un nuage qui n'avait rien de naturel et le prince semblait tout aussi surpris qu'elle de le voir poindre à l'horizon. Il ne savait pas ce que c'était, lui non plus … ou peut-être qu'il savait, mais que c'était bien trop important pour qu'il le réalise … ?

Avant qu'elle n'ait eut le temps de songer à la fuite, le déluge était déjà sur eux et il s’abattit si violemment qu'ils chancelèrent tous les deux à terre, se retrouvant malgré eux encore l'un sur l'autre, et ce n'était pas pour se battre, cette fois. Se débattant difficilement contre le vent et les flocons qui semblaient être autant de petites aiguilles de glace, Mulan parvint à se remettre à genou, se protégeant laborieusement le visage du bras. Elle tenta de distinguer quelque chose, de trouver Aurore, mais fut bien forcée de fermer les yeux et d'attendre que ça passe... Et c'est tout aussi brusquement que la tempête s'essouffla, emportant avec elle tous les épais nuages blancs qui recouvrait le ciel depuis leur arrivé.

Mulan mit quelque seconde à réaliser que tout était fini, c'était arrivé si brusquement qu'elle se demanda même un instant si elle n'était en fait pas morte sans s'en rendre compte … Elle baissa alors doucement le bras en ouvrant les yeux, surprise … Elle regarda d'abord le ciel complètement dégagé et il était d'un bleu azur profond et pure. La jeune guerrière ne comprenait plus rien … Les yeux écarquillés, toujours porté vers le ciel, elle se releva en cherchant une trace de la tempête … en vain. Quel était donc cet étrange pays ?! Était-ce un tour de la fameuse reine des neiges ?

C'est à ce moment-là que le prince se mit à grogner. Surprise, Mulan braqua aussitôt son regard sur lui et recula d'un pas, sur la défensive. Il s'approchait d'elle avec tant de colère qu'elle sentait venir la taloche mais … malgré ses accusations, il sembla se rendre compte qu'elle était bien plus surprise et perdue que lui, et qu'elle n'y était donc clairement pour rien. Il n'alla donc pas au bout de son action et préféra se délester de son manteau à la place, comme si ce dernier était en train de le brûler et de l'étouffer. C'est vrai qu'il faisait bien plus doux, d'un coup ... mais tout de même ! Il s'effondra dans la neige à nouveau et Mulan le regarda sans comprendre … et sans savoir quoi faire ou comment réagir alors qu'il déchirait maintenant sa chemise. Il était en train de devenir fou, là ? Cette pensée se confirma lorsqu'il se mit à appeler sa mère et la scène était bien trop étonnante pour qu'elle songe à la trouver drôle …

— He, calmez-vous … Où sont vos loups ? Nous devons retrouver Aurore ! Tentât-elle de le raisonner. Avec la tempête et ce nouveau soleil, plus les quelques mètres parcourus pendant et après leur bagarre, Mulan, qui était pourtant bonne en orientation, était complètement perdue … Et Aurore avait peut-être été blessée pendant ce déluge !

Comme le chevalier ne semblait pas réagir, Mulan regarda tout autour d'elle, inquiète.

— Aurore !! Appela-t-elle.

Puis elle posa à nouveau les yeux sur le prince qui avait son épée … elle s'approcha doucement de lui, hésitant encore … devait-elle l'aider ou l'assommer maintenant ? Un fou comme lui ne tiendrait peut-être pas parole ou ne montrerait peut-être aucun signe de gratitude si elle l'aidait … mais il était le prince de ces terres, elles risquaient gros si elles lui faisaient du mal et au contraire, il pouvait aussi être leur seul atout pour trouver ce qu'elles cherchaient … Plus elle pensait à ce déluge, plus elle se disait que c'était une mauvaise idée de s'en prendre à lui … Elle n'avait pas vraiment envie de s'attirer les foudre de la reine des neiges, vu ce qu'elle venait de faire … probablement.

— Nous devrions nous mettre à l'abri, cela pourrait recommencer ! Levez vous ! Elle se retourna pour chercher sa princesse des yeux. Aurore !!









_________________
花木蘭:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/

avatar

ARENDELLELive in Winter


InformationsMes bavardages : 388
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Dans le froid
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay} Ven 17 Juil - 14:44

Qu'espérer d'un jour où le soleil ardent ferait fondre la tendresse de la neige ? Un jour où les couleurs de l'été menaceraient d'ébranler les fiers reflets de l'hiver ? Il se passait quelque chose au palais, le prince en était convaincu ! Le ciel n'avait jamais été aussi bleu dans ces blanches contrées. La Reine ! Et si... ? Pourquoi s'était-il octroyé cette petite escapade dans son duché ? S'il était resté auprès de sa royale mère... Kay soupira et essaya de se redresser pour adopter une posture plus digne de son sang, mais le poids du monde semblait à présent peser lourdement sur ses épaules. Son cœur cognait contre sa poitrine comme s'il désirait s'en extirper une bonne fois pour toute. C'était aussi inhabituel qu'insoutenable. N'ayant jamais ressenti la moindre douleur, le jeune homme ne comprenait pas celle qui l'étreignait. Saisi par l'émotion, il ne pouvait que rester prostré à regarder l'herbe verte agacer son œil irrité. Trop de couleurs risquaient à terme de nuire à l'harmonie des paysages de son enfance, des paysages qu'il chérissait tant. Quelque chose n'allait vraiment pas...

Que faire ? Où aller ? Réfléchir, vite, vite ! Il fallait rejoindre la capitale sur le champ et vérifier ses craintes dans l'espoir que rien de fâcheux ne menace véritablement le trône. Et que faire alors de cette sauvage qui le sommait de l'aider à retrouver sa chère et tendre petite princesse. Si elle savait à quel point leurs deux vies, aussi misérables l'une que l'autre, n'avait aucun intérêt à ses yeux, elle n'oserait pas proférer ce genre de supplique. Kay redressa la tête et foudroya du regard l'étrangère pour y contempler non sans dégoût cette excroissance du cœur que chacun appelle plus couramment amour. C'en était répugnant ! La bienséance aurait voulu que la guerrière dissimulât avec plus de zèle ce genre de sentiment et d'inquiétude. La raison aurait imposé qu'elle se forçât coûte que coûte à n'en rien laisser paraître devant un prince aussi farouchement opposé à ce genre de penchants. Il avait toutefois bien d'autres problèmes à régler pour l'heure. Il fallait vite se ressaisir.

« Je n'ai aucun intérêt à retrouver votre petite princesse, grogna-t-il en se redressant péniblement sur ses jambes, Elle est sans doute morte à l'heure qu'il est. Si les loups ne l'ont pas dévorée, la tempête aura eu raison de sa faiblesse. »

Lorsqu'il finit de prononcer ses médisances, il se tenait tout à fait sur ses deux jambes, mais avait le souffle légèrement coupé. Kay porta une nouvelle fois la main sur son cœur et dissimula aussitôt la grimace douloureuse qui avait barré son visage. Bien que faible, la guerrière n'avait pas totalement tort. Une nouvelle tempête pourrait les mettre en danger. Il n'avait pas non plus de nouvelles de ses loups. Le chasseur ne céda pas pour autant à la panique et à l'inquiétude. Une expérience dans son enfance lui avait appris que la meute présentait toujours le danger et l'anticipait en courant se mettre à l'abri si nécessaire. La jeune demoiselle ne pouvait donc être dans leur noble estomac. Peut-être le vent l'avait-elle empalée au branche d'un arbre... Ce serait une bien maigre consolation à côté de la perte de son cocon hivernal.

« Des affaires urgentes m'appellent à Weselton, ajouta-t-il en ramassant son manteau de bête qu'il posa sur ses nobles épaules, Je vous gracie, vous et le cadavre de votre amie bien entendu. »

Le prince tourna aussitôt le dos à son ancienne adversaire qui ne l'intéressait plus le moins du monde. Il avait un voyage pour la capitale à préparer sur le champ et chercher une princesse perdue dans les bois ne l'intéressait nullement. Néanmoins, il se déplaçait avec beaucoup moins de prestance qu'auparavant. Sa main n'avait pas quitté son cœur qui lui continuait de lui offrir une souffrance qu'il avait trop longtemps ignorée. C'était comme si, à chaque fois que son ventre se soulever pour respirer, que mille petits éclats de verre venait lui caresser la chair. L'heure n'était pourtant pas aux lamentations et il fallait, tant bien que mal, avancer. Sa mère et lui avait un hiver à sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay}

Revenir en haut Aller en bas
 

Les mystères du grand nord {PV Aurore & Kay}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grand Nord - Faust [J]
» Grand Nord - Blizzard [X]
» Maelle. || Grand-Nord [J]
» Récapitulatif des rituels
» ~ Keylie - Grand Nord [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time - Have you seen A white rabbit ? :: Fantasyland :: “ Le Royaume d'Arendelle ” :: Weselton-