RSS
RSS


Forum RPG dérivé de la série Once Upon A Time
 

Partagez | .
 
 |Flash-Back| Je ne laisserai pas cette petite ! [Wendy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: |Flash-Back| Je ne laisserai pas cette petite ! [Wendy] Mer 31 Déc - 16:08



Je ne laisserai pas cette petite !




"Mouche ! Prenez des hommes et allez donc chercher des victuailles. Pan nous a joué un tour récemment, vous ne craignez rien. La petite ne va pas tarder et je souhaite qu'elle ne manque de rien en me rendant visite !"

"Aye, aye, Capitaine !"

Je fais un signe de tête alors que Monsieur Mouche et deux hommes prennent la coupée. Je jette un regard au reste de mon équipage. Ils attendent les ordres. Je lève les yeux, regarde le ciel. Il ne fait jamais réellement mauvais ici, de toutes façons. Nous sommes bloqués depuis des années sur cette Île de malheur et tous mes hommes sont apeurés de devoir aller à terre. J'en charge donc deux de garder la coupée, qu'ils tuent quiconque essaie d'embarquer sans autorisation. J'en désigne deux autres, et leur ordonne de se tenir prêts à lever l'ancre dès Mouche et Wendy embarqués.

Je regarde autour de moi, et vois que quelques hommes sont encore sans devoir. Je les charge donc de nettoyer le pont. On n'a pas vraiment grand-chose à faire d'autre, de toutes façons. Personnellement, je vais me charger d'aller faire du thé. Je sais que la petite est Anglaise, et je sais que les Anglais aiment prendre le thé. Et surtout, elle me l'a dit explicitement, une fois que nous discutions. Cette petite me fait de la peine, sincèrement. Nous n'avons pas de chance d'être retenus comme nous le sommes, mais au moins nous sommes ensemble, et nous ne côtoyons pas Pan toute la sainte journée. Même si cela ne l'empêche guère de nous rappeler régulièrement qui contrôle, ici. Ce que je peux haïr cet enfant.

Je me rappelle du jour où j'ai rencontré Wendy. Je l'avais aperçue au loin à plusieurs reprises déjà, et je pensais qu'il s'agissait d'un espion de Pan. Il a des yeux et des oreilles partout. Je dus quitter Jolly en même temps que l'équipage, car Pan avait encore fait des siennes et mes hommes n'étaient pas rassurés. En revenant, nous vîmes un enfant rôder. Je décidai de m'en occuper, pensant toujours que Pan avait décidé de nous espionner, et de près cette fois-ci. Je tombai nez-à-nez avec une enfant. Une demoiselle. Pris au dépourvu, je reculai d'un pas. Je n'en oubliai pas les bonnes manières pour autant et me présentai. La demoiselle fit une révérence en énonçant son prénom. Nous montâmes à bord et discutâmes. Très vite, elle m'expliquant son histoire et son envie de partir. Je lui promis de l'aider du mieux que je pourrais.

J'ai pris le thé avec Jefferson, il y a quelques jours, et le bougre n'a toujours pas voulu m'éclairer sur son moyen de quitter cet endroit. J'ai beaucoup de mal à comprendre cet homme, je l'avoue. Je soupire et regarde mes hommes. En attendant le retour de Mouche et l'embarquement de Wendy, les quatre postés baillent aux corneilles.

"Un peu de nerfs messieurs ! Comment surveiller la coupée si vous ne la regardez pas ? C'est le premier et dernier avertissement."

"Aye, aye, Capitaine !"

Je hoche à nouveau la tête vigoureusement. Je ne suis pas un méchant Capitaine. D'ailleurs, pour les aider dans leurs efforts, je décide d'aller chercher du Rhum. Revenu sur le pont, je prends une gorgée avant de crier.

"Ils étaient quinze sur le coffre du mort !"

"Oh hisse et une bouteille de Rhum !"

Je souris à mes hommes et lance la flasque à l'un des moussaillons sur le pont. Il boit et fait passer, et chacun leur tour, jusqu'à ce que la flasque me revienne, presque vide. Je la termine d'une traite et les regarde à nouveau.

"Le prochain qui se désintéresse de sa mission, à la baille !"

"Aye, aye, Capitaine !"

Satisfait, je retourne à la barre. Au loin, je vois Mouche et les deux autres chargés comme des flibustiers. Ils courent le plus vite possible. Je disais que mes hommes sont peu enclins à aller à terre. Mouche est le plus brave de tous, ma main gauche. Juste derrière eux, je reconnais Wendy. Je lève le bras, pour signifier aux deux gardiens le laisser passer les quatre passagers, et une fois embarqués, je l'abaisse pour qu'on remonte l'ancre. Je fais un signe au timonier, qu'il revienne prendre sa place et que j'accueille notre invitée comme il se doit. Mes trois hommes chargés ont été rejoins par deux autres, qui les aident à descendre les victuailles en cale.

"Wendy, bienvenue à bord. Souhaites-tu une tasse de thé ?"

En posant ma question, j'ai fait signe à l'un des moussaillons de pont d'apporter la théière et des tasses. Nous n'avons pas grand-chose à faire alors j'autorise souvent une pause à mes hommes lorsque Wendy est à bord.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: |Flash-Back| Je ne laisserai pas cette petite ! [Wendy] Ven 2 Jan - 15:38

Si nous sommes coincés ici ...

ft. Hook


« Soyons le ensemble !  »
Je brossais mes cheveux devant le petit miroir que j'avais à ma disposition. Aujourd'hui j'étais invitée à prendre le thé. Autant vous dire que j'étais toute excitée à l'idée de quitter quelques heures l'île, même si je n'allais qu'à quelques mètres de celle-ci sur un bateau. J'allais pouvoir me divertir à écouter ses récits de voyage et ses aventures. Pourtant je devais rester discrète. Personne ne devait être au courant. Personne en dehors de Peter, qui devait déjà tout savoir de cette rencontre. L'île était la sienne, il disposait pleinement des ressources de celle-ci. Rien ne restait secret. Les pirates semblaient déjà l'avoir compris. Ils évitaient au maximum les garçons perdus et ils avaient bien raison. Les choses pouvaient rapidement devenir chaotique. Il suffisait d'une simple parole… Mais pas aujourd'hui ! J'espérais simplement qu'il ne me l'interdise pas. Je ne supporterais pas une nouvelle déception. J'avais dis adieu à beaucoup de chose par culpabilité, je le payais au prix fort. Je rêvais d'évasion, d'ailleurs, mais ce n'était que des rêves. Il était impossible de quitter cette île. Je posais la brosse sur la table, attachais mes cheveux en un chignon assez lâche et ajustais ma robe rose pâle. Il allait bientôt être l'heure de partir.

Je passais ma main dans ses cheveux avant de le prendre dans mes bras et d'essuyer une petite larme qui coulait sur sa joue.  « Ne t'en fais pas ce n'est pas grave. » L'un des garçons perdus les plus jeunes venait de se blesser en chutant d'un arbre. C'était lors d'un moment comme celui-ci que je me sentais utile. Si la plupart avait honte d'avoir besoin d'aide alors que Peter les obligeait à être dur, à ne jamais craquer… Certains n'étaient pas encore prêt. J'étais là pour eux.  Je couvrais son genou blessé avec une bande après avoir désinfecté et prenais le temps de le consoler quitte à me mettre en retard. Ce serait notre petit secret. Je le laissais retourner à ses occupations après lui avoir fait promettre de venir me voir demain matin pour que je vérifie. Une fois que le petite s'était éloigné, je prenais la direction de la plage.

Les histoires pour enfant étaient remplies d'histoire de pirates. Il s'agissait toujours de méchant mais cette fois c'était différents. J'avais rencontré le capitaine alors que je parcourais l'île à la recherche de quelque chose d'intéressant… Nous nous étions surpris l'un l'autre. Contrairement à ce que l'on trouve dans les histoires, il n'avait pas tenté de m'enlever et était comme moi coincé ici. Nous avions fais connaissance. C'était agréable de parler à quelqu'un qui n'avait pas choisi son sort. J'étais convaincue au plus profond de moi que certains des enfants perdus étaient fou. Ce n'était pas possible de choisir cette éternité. Je pressais le pas jusqu'à la plage. Les environs étaient calmes. Pas de signe de colère.. J’apercevais sur la plage l'homme dont j'oubliais toujours le nom, mais qui était quelqu'un d'important, accompagné de deux matelots. Ils ne semblaient pas à l'aise. Je ne serais pas surprise de les entendre me maudire de mon retard. Pourtant ils m'accueillent d'un grand sourire et me saluent poliment. J'en faisais de même.

Nous n'allions pas tarder à pouvoir monter sur le bateau. Je soupirais, lâchant la pression. Ca allait bien se passer. Il n'y avait plus aucune raison que les choses se compliquent. Je me mordillais la lèvre inférieure, légèrement impressionnée. Je saluais d'un signe les personnes présentes à cet instant.  « Merci. » Du thé ? En bonne anglaise, j'adorais le thé et en consommais autant que possible.  « Avec grand plaisir. » Je m'installais à l'endroit indiqué et attendais le doux breuvage.  « Alors. Quelles sont les nouvelles ? » m'inquiétais-je. Si la vie autour de l'île semblait calme parfois, ce n'était pas toujours vraiment le cas.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: |Flash-Back| Je ne laisserai pas cette petite ! [Wendy] Sam 3 Jan - 12:01



Je ne laisserai pas cette petite !




"Mouche ! Amenez du cake pour la petite Wendy et dites aux hommes de prendre une pause. Mais restez sur vos gardes, les Sirènes tournent autour de Jolly depuis quelques jours."

"Aye, aye, Capitaine !"

Le timonier, bien entendu, est le seul à ne pas obtenir sa pause. Il doit veiller à ce que le navire ne dérive pas, il doit tenir la barre et d'occuper de la navigation. Mais il aura sa pause plus tard, il le sait. Monsieur Mouche, disparu quelques minutes en cale, monte de nouveau sur le pont, un cake posé sur un plateau d'argent et un couteau entre les mains. Wendy et moi nous sommes assis autour d'une petite table, et l'un des moussaillons nous a servi le thé. Mouche pose le plateau sur la table et repart, déguster sa pause sur la proue, comme il le fait souvent.

Je connais les habitudes de chacun de mes hommes. Je sais qu'ils sont actuellement deux en cale à boire du Rhum, que l'un d'entre eux est en cuisine, deux encore sont simplement à la poupe et regardent l'écume que fait Jolly en avançant et le dernier est dans ses appartements, couché sur sa couche, sans doute une photo de sa femme à la main. Je sais également que celui en cuisine va apporter du thé à Mouche dans très peu de temps.

Quelles sont les nouvelles ? Par ma foi, tout est assez calme ces temps-ci. Les farces de Pan et des Garçons Perdus sont devenues routine pour mon équipage et moi-même. Tout comme les demandes farfelues de l'enfant à mon égard, nous assurant une tranquillité relative jusqu'à ce qu'il souhaite nous ennuyer à nouveau. Je soupire avant de porter la tasse à mes lèvres. Mouche a eu la présence d'esprit d'ajouter du Rhum.

"Comme tu as pu l'entendre, les Sirènes traînent un peu trop près du navire à mon goût. Heureusement, mes hommes sont résistants."

Je jette un œil sur le pont. Jack, comme je l'imaginais, passe, une tasse de thé à la main. Je tourne les yeux vers la table et coupe plusieurs morceaux de cake. Je pose le couteau et d'un geste de la main, invite Wendy à se servir.

"Sinon dans l'ensemble rien n'est différent de ce à quoi Pan nous a habitués. Il a changé la source d'eau douce trois fois de place en quelques jours. J'ai retrouvé un Garçon Perdu dans la cale l'autre jour. Il mangeait du riz. Je lui en ai donné une bolée et l'ai fait descendre. Je ne sais pas si Pan l'a appris. Je suppose que oui."

Ce qui me pousse à me demander si ces enfants son traités correctement par cet immonde gamin. Je suppose que Wendy contrebalance la chose mais tout de même. Est-ce qu'ils ne  seraient pas moins agressifs envers nous si nous les traitions correctement ? Oh et puis après tout, c'est là le travail de Pan. J'en ai assez d'une enfant adorable à m'occuper sans aller chercher toute la tribu, voyons.

"Et pour toi ma chère ? Pan ne te mène pas trop la vie dure ?"

Je sais que cet enfant est un démon. Lui et son ombre maléfique. Et vivre au quotidien à ses côtés ne doit pas être simple tous les jours. Enfin, une chance dans son malheur, Pan ne l'empêche pas de répondre par la positive à mes invitations. Je pensais qu'il s'agissait d'espionnage, au début, mais très vite la bonté et la générosité de cette petite m'ont laissé pantois. Et ont dissipé mes doutes. Elle apprécie simplement la compagnie d'une bande de Pirates perdus.

"T'avais-je parlé de Jefferson ? Tu sais, le Chapelier qui vient et s'en va à sa guise ? J'ai pris le thé avec lui il y a quelques jours, mais il ne souhaite toujours pas m'expliquer comment il fait."

Je soupire. Cela devient lassant à force.

"Mais nous partirons Wendy. Un jour ou l'autre, Pan se lassera. Ou nous trouverons un moyen."

Je lui souris pour appuyer ma promesse silencieuse. A nouveau, je bois une gorgée de thé au Rhum. Je trouverai une solution pour partir de cette Île, ou se débarrasser de Pan, voire les deux.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: |Flash-Back| Je ne laisserai pas cette petite ! [Wendy] Lun 2 Mar - 16:35

Si nous sommes coincés ici ...

ft. Hook


« Soyons le ensemble !  »
Etre invité sur le navire de Hook était un véritable honneur et bonheur. Je pouvais m’échapper quelques minutes de cette maudite île sans crainte d’être observé outre mesure. Ils n’étaient pas du tout comme dans les histoires… Ou peut-être un peu au niveau des vêtements. Si le capitaine portait des habits très sobres ce n’était pas le cas de certains de ses marins et il m’arrivait parfois de rire secrètement des combinaisons de couleur qu’ils utilisaient. J’avais beau être très loin de Londres, j’avais toujours quelques petites notions sur les couleurs qu’il fallait ou non associer. Je ne faisais aucune remarque à ce sujet. J’étais une invitée polie, trop apeurée à l’idée de faire un pas de travers et de me voir refuser cette escapade hors du temps. Après avoir salué la majorité des hommes, je m’installais à une petite table. J’étais toujours très bien reçu ici. Une véritable petite princesse. Je m’inquiétais des nouvelles du Jolly Roger. Que se passait-il ? Avaient-ils un peu de répits ? Je remerciais le second pour la tasse et la portais à mes lèvres. Les sirènes. Je n’aimais pas ses créatures. Elles étaient méchantes et ne souhaitaient que faire le mal autour d’elle. « Je ne les aimes pas beaucoup. Elles n’apportent que de mauvaises choses. » Je souriais au capitaine avant de me servir une part de cake. Je raffolais de cette sucrerie. Il me parlait de l’incident de la cale. J’en avais entendu parler au camp. Je hochais la tête. Peter avait été furieux de l’apprendre. Personne ne s’était opposé une fois de plus. Je l’avais su un peu tard pour plaider la cause de ce pauvre petit. Je ne relevais pas ses paroles. Ca se passait de commentaires. « Je n’ai pas à me plaindre. » Répondais-je sombrement lorsqu’il prit à son tour de mes nouvelles. Peter semblait occupé en ce moment à d’autres projets. Il passait peu de temps au camp en dehors des longues soirées autour du feu. Je ne savais pas ce qu’il mijotait mais nous allions tous en pâtir. Le calme avant la tempête. Il me laissait voir les pirates et je restais discrète pour le moment. Il ne me posait que parfois quelques questions par sous-entendu auxquels je répondais sans grande conviction. Ce n’était qu’une visite de courtoisie rien de plus. Il enchainait sur Jefferson. Oui ce nom me disait quelque chose. L’homme aux chapeaux. « Vraiment ? » lançais-je intéressée sans vraiment savoir quelle question poser. Je ne pensais pas qu’il était possible de sortir d’ici sans l’accord de Peter. Même si je l’espérais au plus profond de mon cœur. « Je n’arrive pas à croire que ce soit vrai. » lui avouais-je avec l’innocence d’une jeune fille de mon âge. Je n’avais jamais entendu parler de cet homme au camp mais je savais que le pirate ne me mentirait pas. Il n’était pas aussi cruel. « Je ne comprends pas pourquoi celui-ci refuse de dire quoi que ce soit… Ce n’est pas très correct. » J’avalais une nouvelle gorgée. Il soupirait et reformulais une fois de plus sa promesse de m’emmener loin d’ici. Je lui fis un grand sourire. « Je sais. Nous y arriverons. » Au fond je n’y croyais que très peu mais le plus maigre espoir était bon à prendre. « J’ai un cadeau. » Je sortais d’une petite poche de ma robe un petit sachet de feuille très foncé et lui tendais. « C’est une plante contre les fortes fièvres. J’ai remarqué qu’elles poussaient de plus en plus autour du camp. » lui expliquais-je. Si des plantes se mettent à pousser soudainement à Neverland, ce n’est jamais bon signe. Rien n’est l’œuvre du hasard.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: |Flash-Back| Je ne laisserai pas cette petite ! [Wendy]

Revenir en haut Aller en bas
 

|Flash-Back| Je ne laisserai pas cette petite ! [Wendy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Flash back... Direction les Année 90
» [MegaDrive] Flashback
» Flash-back
» [FLASH BACK] Réunion de famille [Danielle et Matt]
» SONG YE MIN _ flash back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time - Have you seen A white rabbit ? :: Les Anciens Rps-