RSS
RSS


Forum RPG dérivé de la série Once Upon A Time
 

Partagez | .
 
 I can live another day without you + Peter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: I can live another day without you + Peter Mer 31 Déc - 13:52

I can live another day.

ft. thylia


« I just want to smile.  »
J'ouvrais doucement les yeux alors qu'un rayon de soleil illuminait mon visage. Je m'asseyais sur ma couche et passais les mains sur mon visage. J'avais bien dormi. Cela peu paraître banal mais ce n'était pas vrai dans mon cas. Mon sommeil était souvent perturbé par d'horribles cauchemars. Je pensais trop. Oui c'était mon problème. Mes pensées s'envolaient vers mes frères et vers Bae. Qu'étaient-ils devenu ? Je chassais ces idées du revers de la main. La journée avait bien commencé. Ce n'était pas le moment de gâcher une occasion pareil. Je tendais l'oreille, le camps était déjà bien éveillé. Je ne tardais pas à me lever et me préparer rapidement. Je souriais aux quelques garçons que je croisais et ne tardais pas à m'éloigner de toute cette animation matinale. Je n'avais qu'une idée en tête : me baigner et prendre le temps. Personne n'avait besoin de moi pour le moment et j'étais bien décidé à en profiter. Oui aujourd'hui allait être une journée différente, une bonne journée.

Je connaissais le chemin vers mon endroit par cœur. Voilà de nombreuses années que je l'arpentais dés que je le pouvais. Il est difficile lorsque l'on est une femme de trouver de l'intimité sur une île rempli de garçons ou d'autant de danger. J'avais trouvé ce petit coin par hasard. Mon petit coin de paradis. Je faisais attention à ne pas me prendre les pieds dans les pierres et jouais un peu l’acrobate pour enfin arriver à ma petite crique perdu entre les arbres. Je m'asseyais sur un gros rocher et tendais la main pour caresser délicatement l'eau. Celle-ci était bleu, presque transparente. Je ne tardais pas à me débarrasser de ma robe, la faisant glisser le long de mon corps jusqu'au sol. Ni une, ni deux je me jetais à l'eau. C'était une sensation particulièrement agréable. J'adorais sentir l'eau sur ma peau. J'enfonçais ma tête sous l'eau. Un calme apaisant. Pas un seul bruit.

Je repoussais mes cheveux en arrière avant de les faire glisser le long de mon épaule. Il allait être temps de rentrer avant que quelqu'un ne s’inquiète réellement de ma ''supposé'' disparition. Je sortais de l'eau et ressentais un peu le froid. Je frissonnais et enfilais ma robe après m'être laissé séché. J'attachais mes cheveux en une tresse légèrement relâché. Je rebroussais chemin et me dirigeais vers les falaises. J'allais en profiter pour ramasser quelques herbes.

Je ne savais pas comment les choses s'étaient déroulés. Mon pieds avait glissé je ne sais pour quelle raison et j'avais basculé en arrière. J'avais heurté violemment les pierres. Me voilà sur le sol. Je poussais quelques jurons inoffensifs un peu sonné. Je grimaçais sous la douleur de mon coude et mes genoux. Je saignais également légèrement au niveau de l'arcade. Super. La journée avait peut-être trop bien commencé.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Jeu 8 Jan - 11:39


I can live another day without you
Wendy & Peter Pan
Après une nuit des plus paisible au coeur de Neverland, une belle journée ensoleillée semblait à présent nous attendre. En sommes, une journée parfaite pour s'amuser comme il se doit. Mais avant cela, je devais me rendre sur l'Ile du Crâne afin de faire une petite mise au point en compagnie de l'Ombre. Chaque jour, il était important pour moi de savoir où en était ce cher sablier doré. Avant de m'y rendre, je fis rapidement le tour du campement afin de m'assurer comme toujours que personne ne manque à l'appelle. Surtout Wendy. Même si elle s'était presque totalement familiarisé avec les lieux et les autres enfants, elle restait un élément précieux. Un élément sur lequel il devait encore veiller. Visiblement, elle semblait encore profondément endormi. Bien sûr, je demande à Félix de la surveiller durant mon absence. Je fais ensuite usage de ma barque afin de me rendre jusqu'à l'île du Crane. Une fois sur place, la vue du sablier qui s'écoule à une vitesse folle en plus des avertissements de l'Ombre, m'angoisse quelque peu. Ce n'est pas pour autant que j'allais baisser les bras. J'avais bien réussi à mettre la main sur Bea, je n'allais pas tarder à la mettre sur son fils...

C'est là que les frères de Wendy entrent en jeu. Comme il m'est déjà arrivé de le faire à plusieurs reprises, j'envois des sirènes au travers des mondes afin de surveiller les frères ou de leur mettre quelque peu la pression. De retour sur l'Ile principale, les garçons perdus ne manquent aussitôt pas de me faire savoir que cela fait maintenant plusieurs longues minutes que Wendy vadrouille. Contrairement à eux, cela ne m'inquiète pas le moins du monde. De toute manière, elle n'avait nul part où aller et devait tout simplement s'être un peu isolé dans un coin tranquille. J'eus d'ailleurs immédiatement confirmation. Entendant et voyant tout ce qu'il se passe sur cette île, comme un véritable GPS ambulant... Sans tout voir en détail, bien évidemment. Il semblerait d'ailleurs même que Félix accompagné d'autres enfants perdus l'aient suivis.

C'est donc sans attendre, que je transplane jusqu'à l'endroit en question. Un endroit, certes très paisible et peut-être plus joli que d'autres. Je n'ai aucun mal à retrouver mes "troupes", mais un étrange sourire occupe leurs lèvres, tandis que d'autres rigolent en regardant au travers des buissons. Machinalement, je décide d'en faire de même. Apercevant donc Wendy... nue. Le genre de vision que je n'ai plus eu l'occasion d'avoir depuis un bon moment maintenant... Mes yeux s'écarquillèrent un court instant avant de finalement se plisser légèrement. Ce n'était pas désagréable après tout. L'anglaise était loin d'être laide. Contrairement à moi qui fut déjà un adulte, les autres gamins ne voyait pas cette scène de la même manière. Pour autant, cela me tracassait tout de même quelque peu. Ce n'est pas ce genre de spectacle qui devait les amuser...

J'attendis donc que la demoiselle se redresse, se rhabille, puis rebrousse chemin, avant de tendre légèrement ma main droite et de la faire pivoter en un geste vif comme si j'ouvrais une porte. Au même moment, Wendy chuta brutalement sur le sol. Une chute plus brutale que ce que je pensais, mais qui fit rire aux éclats la plupart des autres enfants perdus. Je fini ensuite par sortir de l'ombre, passant au travers des buissons pour marcher doucement jusqu'à elle. Un petit sourire aux coins des lèvres. « Il faut toujours faire attention à où l'on met les pieds... On ne sait jamais sur quoi on peut tomber. » Dévisageant la jeune femme d'un oeil malicieux, je m'arrête à quelques centimètres d'elle à peine. « J'espère que tu as bien profité de cet endroit ? Je ne me rappelle pas t'avoir donné l'autorisation de t'y rendre. »


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Lun 2 Mar - 17:19

I can live another day.

ft. thylia


« I just want to smile.  »
La tranquillité n’était pas facile à trouver à Neverland. J’étais sans cesse sous surveillance Les enfants perdus avaient pour consigne de garder un œil sur moi et mes faits et gestes. Heureusement ils n’étaient pas très difficiles à distraire et je disparaissais souvent sans qu’ils s’en rendent compte. Semer Peter était une autre paire de manche et totalement impossible. Il était parfaitement au courant de ce qu’il se passait sur son île, à n’importe quel moment. Je me doutais qu’il tolérait simplement mes écarts. Je ne transgressais pas les règles, je ne faisais pas de bêtises… Je cherchais simplement un peu de solitude. Aujourd’hui j’en profitais pour me baigner. L’hygiène était quelque chose de très important pour moi et même si je passais la journée entourait de garçons, dans la poussière… Je n’en restais pas moins une jeune fille coquette. Je m’en sortais avec les moyens du bord et un peu d’imagination. Il n’était pas rare que je coince quelques fleurs dans mes cheveux. Je n’avais pas prêté attention aux regards qui m’observaient de loin. J’étais convaincue d’être seule. Personne ne se rendait dans ce coin, surtout pas en pleine journée. Les garçons perdus étaient bien trop occupés pour cela. Il faut croire que j’avais tord et qu’ils avaient reçus les consignes de me suivre. Une fois ma robe à nouveau enfilée, mon corps se trouvait cacher à leurs yeux un peu trop curieux. Le rouge me serait certainement monté aux joues, si j’avais su à cet instant que j’étais observée.

Mon corps venait de brutalement percuter le sol. Je ne comprenais pas comment une telle chose avait-elle pu se produire ! Etais-je trop distraite à cet instant ? Je pensais avoir prêté attention à chacun de mes pas… Je portais ma main au visage. Je saignais au niveau de l’arcade. Je pestais contre ma maladresse et faisais le tour des possibles blessures. C’est alors que Peter sortait de sa cachette, comme j’aurai pu l’imaginer. Je sursautais et mon cœur s’accélérait. Les gamins perdus riaient aux éclats derrière lui. Me voilà à nouveau au centre de l’attention et des moqueries. Faire attention à chacun de ses pas… Je le soupçonnais d’être à l’origine de sa chute mais ne dit rien, comme toujours… Je baissais les yeux. « Je ferai plus attention… » répondis-je à mi-mot. Peter s’arrêtait à quelques centimètres de moi. J’attrapais ma robe et me relevais non sans quelques grimaces. Pan me reprochait de ne pas avoir demandé l’autorisation de me rendre dans ce petit coin d’île. Les choses allaient de plus en plus mal. Je pouvais être certaine que la surveillance à mon égard allait être renforcée. Je relevais le regard : « J’ai besoin d’un peu de calme. » répondis-je d’une voix douce mais assez ferme. Ce qui ne me ressemblait pas vraiment. J’avais honte et j’avais mal… Je foudroyais du regard les garçons perdus qui firent quelques pas en arrière. J’étais parfois la gardienne de leurs secrets… Pourquoi n’en faisaient-ils pas autant ?


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Ven 20 Mar - 11:11


I can live another day without you
Wendy & Peter Pan
De toute évidence, la belle demoiselle ne s’attendait pas du tout à ce que je débarque de la sorte devant elle. Se doutait-elle aussi de la responsabilité que j’avais dans sa chute ? Son arcade se mit à saigner, légèrement. Dommage… Cela entachait son si joli minois… Mon petit sourire de diablotin refait à nouveau surface, lorsque je la vois baisser les yeux puis me dire qu’elle ferait plus attention à l’avenir. Elle n’aurait guère d’autres choix de toute manière… Cette petite marque au niveau de son arcade aura au moins le don de lui servir de rappelle à chaque fois qu’elle ressentira l’envie de vagabonder sans mon autorisation. Sa voix avait beau rester douce, j’avais comme l’impression que la tension commençait lentement à monter chez ma chère anglaise. Pourquoi ne pas tester un peu ses limites ? De plus, il fallait bien que je continue à montrer l’exemple aux autres garçons. La laisser repartir ainsi, la laisser tranquille, ne serait pas très bon pour mon image. J’avais beau avoir un lien particulier avec Wendy, tous les savaient justement, ce n’est pas pour autant qu’elle devait être une privilégié. Bien au contraire même… Hélas pour elle, elle servait bien plus souvent de cobaye que d’autres. « Pas si vite ! Je n’en ai pas encore terminé avec toi… » De justesse, mais vivement, ma main rattrapa son bras au vol. Redressant lentement le menton, mon regard vint se noyer au sien. Elle allait très certainement comprendre très vite ce qui allait lui arriver…

Les garçons perdus étaient toujours dans mon dos et n’en perdaient pas une seule miette, silencieux et semblant attendre avec impatience la suite des évènements. Ou du moins, pour certains… Je savais que quelques uns d’entre eux appréciaient la demoiselle et ne rêvaient pas de la voir être malmené. Bon, ce n’est pas vraiment le sort que je lui réserve. Ayant juste pour désir de m’amuser un peu, tout en marquant les esprits… « Non mais regardes dans quel état tu es, Wendy… Je pense qu’un nouveau tour dans le bassin te ferait le plus grand bien. » Je pivote brièvement sur moi-même, au moins le temps d’un échange de regard avec les enfants perdus, puis m’impose à nouveau devant Wendy. Le buste légèrement bombé, comme un vrai petit coq. « Tant qu’à nous avoir présenté tes talents de nageuses, tu n’as qu’à nous montrer maintenant comment tu plonges ? » Mon sourire démoniaque s’intensifia encore un peu, voir même beaucoup. Surtout lorsque mon regard se posa sur le sommet rocheux sur lequel je comptais bien lui ordonner de sauter. « Tu n’as qu’à sauter de là-haut. La vue y est… Imprenable. » Je tend mon index dans la direction en question, avant de la regarder d’un air un peu plus sérieux, voir sombre. Le saut du haut de cette falaise était particulièrement dangereux et risqué, dû aux nombreux rochers se trouvant en contrebas et à la petite taille du bassin. En quelque sorte, il ne valait mieux pas se louper…


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Dim 22 Mar - 21:18

I can live another day.

ft. thylia


« I just want to smile.  »
La situation était compliquée. Je savais que j’étais en tord, du moins selon les lois imposées par Peter. Je n’avais pas sa permission pour me rendre dans cet endroit. Mais je n’avais pas d’autres choix que de désobéir pour avoir parfois un peu d’intimité. Etre une fille sur une île remplie de garçon, n’aidait pas à garder un peu de pudeur. Je ne savais pas s’il était responsable de ma chute. C’était fort probable. Je m’excusais presque, gênée d’être au centre d’autant d’attention. Je me relevais mais certaines parties de mon corps étaient douloureuses. Je ne pu retenir quelques grimaces. Je fusillais du regard les garçons perdus qui riaient de la situation. J’étais terriblement gênée et certainement au bord de la crise de nerf. La journée avait pourtant si bien commencé… J’avais envie de partir, de disparaître pour quelques jours ou au moins quelques heures. Je retenais mes larmes grâce à la colère qui montait en moi. Ce mélange de sentiment ne me ressemblait pas ! J’exposais l’idée d’avoir besoin de calme et fis à peine un pas que Pan me rattrapait. Une fois de plus , j’allais être l’exemple de ce qu’il était capable de faire. Comme si ma future cicatrice à l’arcade n’était pas suffisante. Sa main était autour de mon bras, me laissant peu de liberté de mouvement. Il plongea son regard dans le mien. Mon estomac se serra. Ca ne présageait rien de bon. Mon cœur s’emballait. Je ne bronchais pas. Je ne baissais pas les yeux, attendant simplement ce qu’il avait mijoté et à quelle sauce j’allais être mangé.

Le silence autour de nous était pesant. Aucun des garçons perdus n’émettaient le moindre bruit. Avaient-ils quelques regrets ? Je n’étais pas certaine qu’ils en étaient capables mais quelques uns m’appréciaient sincèrement, tentant d’améliorer un peu mes conditions de vie. Aucun n’oserait s’interposer même si la situation devait vraiment mal tourner. Je reconnaissais la lueur qui s’allumait dans le regard de Peter : il avait envie de jouer. Je déglutissais silencieusement. Je baissais les yeux sur mes vêtements à sa remarque. J’étais effectivement sale. La poussière s’était agglutinée sur mes habits. Je devais avoir l’air souillon. Qu’entendait-il par un tour dans le bassin ? Il était hors de question que je me baigne à nouveau avec ses yeux sur moi… Mais je doutais fort que c’était à ça qu’il pensait… Il avait des idées beaucoup plus sadiques. Il jette un coup d’œil aux enfants perdus. Certains sourient, d’autres ne sourcillent pas. Plonger ? Mes yeux s’arrondirent. Je ne comprenais pas. Son sourire diabolique s’agrandit. Il m’impressionnait dans ce cas-là. « Je ne sais pas… » Plonger ne faisait pas partie de mes compétences. Il me coupait déjà, en m’ordonnant de sauter de cette falaise. Mon regard trahissait mon incompréhension. Je priais pour qu’il ne soit pas sérieux. Mon visage se crispait.

Je n’étais qu’à quelques pas du vide. Peut-être un ou deux. Je croisais son regard. J’allais me tuer. Les falaises étaient escarpées et dangereuses. Si je ne finissais pas noyé, ce serait contre l’un des rochers. « Je… » Il aurait été sage de ne pas bouger, d’attendre qu’il fasse demi-tour mais Peter ne ferait jamais ça devant les enfants perdus. Je fis un pas en arrière. J’avais le vertige. Je le savais maintenant. Mon cœur battait la chamade. Je regardais la tâche que l’on m’avait ordonnée. Pitié qu’il change d’avis… Je ne bougeais pas figée… Des larmes coulèrent le long de mes joues… Et il y eut un bruit et une chute.

Je me tenais sur le bord de la falaise, attendant. Terrifiée à l’idée de cette chute. Je n’avais pas l’intention de sauter. Mais je n’eus pas le choix. Il y eut un bruit terriblement strident, insupportable, très fort. Un bruit que je n’avais jamais entendu auparavant. Je sursautais et me retournais violemment… Trop. Mon pied dérapa dans la boue et le pire scénario se produisit. Je hurlais à plein poumon. Quelques secondes plus tard, je m’enfonçais dans l’eau à pleine vitesse. Ce n’était vraiment pas ma journée.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Lun 30 Mar - 10:53


I can live another day without you
Wendy & Peter Pan
Ce qu'il y avait d'agréable avec la jeune anglaise, c'est qu'elle était incroyablement attentive aux autres. A tel point, qu'elle me connaissait suffisamment, pour en connaître presque par cœur la moindre de mes expressions. Comme si elle arrivait à lire en moi ou comme si elle s'intéressait à moi... d'une certaine façon, bien entendu et peut-être bien malgré elle. Qu'il est donc agréable de ne pas avoir toujours besoin d'user de salive pour quémander quelque chose ou faire passer un message. L'air de rien, il n'y a pas toujours eu que de mauvais moments entre Wendy et moi. Il y a aussi eu des moments, disons... apaisants. Comme avec certains enfants perdus. Tout dépendait de mon humeur et de mes envies. Je faisais vraiment, tout ce qu'il me plaisait, avec qui je voulais. Aujourd'hui, en l’occurrence, j'avais envie de jouer et me devais de constamment montrer l'exemple aux yeux des autres garçons. Qui semblaient, en plus, très amusé de la situation. Ou du moins, pour certain d'entre eux... Car je sais que parmi eux, il y en a qui apprécient particulièrement la belle anglaise. Ce qui avait parfois tendance à m'agacer, mais bon, je n'allais tout de même lui accorder que des mauvaises choses...

C'est donc d'un regard impatient, que je l'observe en train de se rapprocher du bord afin de jeter un petit coup d’œil à son défis. Je reste derrière elle, toujours accompagné de mon sourire démoniaque et malicieux. Mais mon regard se détourne également en direction du vide. Peut-être lui en ai-je demandé un peu trop... Après tout, ce n'est qu'une fille et ça n'allait pas arranger mes affaires s'il lui arrivait malheur. Hélas, je n'ai pas vraiment le temps de changer les règles de mon défi, qu'un bruit strident se fait entendre avant que Wendy ne dérape et tombe bien malgré elle dans le vide. Sombrant dans l'eau à pleine vitesse. En cet instant, tout le monde a le réflexe de se précipiter au bord, regardant en direction de la chute. L'air de rien, ma gorge se noue un court instant. Ça... Ce n'est pas vraiment prévu au programme. « Bien ! La fête est finie ! Retournez tous au campement... » J'échange un bref regard avec Félix avant que celui-ci ne prenne machinalement les devants en faisant signe aux enfants de le suivre jusqu'au campement.

Je les regarde partir, avant de tourner un regard presque inquiet en direction du bassin en contrebas. Wendy n'était toujours pas remonté à la surface... Cela ne me disait rien qui vaille. C'est donc sans trop réfléchir, que finalement je prend de l'élan avant de plonger à mon tour dans le vide et dans le bassin, tête la première. Tel un vrai petit plongeur professionnel. Bref, une fois sous l'eau, celle-ci était suffisamment clair pour que je puisse trouver immédiatement Wendy. Sans attendre, je nage jusqu'à elle et la tire jusqu'à la surface. La maintenant dans mes bras jusqu'à la sortir complètement de l'eau, puis l'allonger sur le rebord. Je reprend mon souffle, ébouriffant un peu mes cheveux. Puis je l'observe un instant, avant de faire voltiger une de mains par dessus ses quelques blessures, histoire de la soulager. J'étais quelque peu contrarié que mon petit jeu ne se soit pas passé comme prévu... Mais soulagé qu'elle n'ait rien. Je reste quelques instants installé à ses côtés, en attendant qu'elle reprenne un peu ses esprits.


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Mer 8 Avr - 22:57

I can live another day.

ft. Peter


« I just want to smile.  »
J’avais terriblement peur. J’espérais que Peter ne me demande pas de sauter. Pourtant je savais qu’il était dans mon dos sans avoir besoin de me retourner. Il guettait chacune de mes réactions, sachant pertinemment que je ne sauterais pas par moi-même. Etait-il capable de me pousser ? Je priais pour que ce ne soit pas le cas. C’était trop cette fois. J’avais retenu la leçon et même si je restais stoïque, j’avais une forte envie de fondre en larmes et quelques unes s’échappèrent, roulant le long de mes joues. Personne n’eut le temps de s’en apercevoir qu’un terrible bruit résonna. Je sursautais, ne m’y attendant absolument pas. Mon pied glissa, je dérapais et chutais. Je m’engouffrais dans l’eau à pleine vitesse. Mon cri résonnait. Je me débattais pour remonter à la surface mais j’avais l’impression de m’enfoncer. Ma peur désorganisait chacun de mes mouvements. Je fermais les yeux. Je lâchais prise, m’enfonçant dans les abysses.

Je sentais encore le froid sur mon corps mais j’avais l’impression de flotter. C’était une sensation effrayante mais agréable. Mes pensées partaient vers d’autres rivages… Je pensais à mes frères, je pensais à Bae. Ma tendre famille. Que faisaient-ils ? Etaient-ils toujours en vie ? Pensaient-ils à moi autant que je pensais à eux ? Ils me manquaient.  Pourtant je n’étais pas triste, pas comme d’habitude. C’était reposant. Je me sentais porter puis entraîner … Non je ne voulais pas quitter cette sensation, cette douceur ! Mes poumons me firent incroyablement mal. Ils me brûlaient. Je m’attrapais la gorge avant de me mettre à tousser et recracher de l’eau.

Je me tournais sur le côté. Mon thorax était douloureux comme le reste de mon corps. Je reprenais doucement mes esprits : j’étais sur le sable, en vie. Très bonne chose. Très très bonne chose. Je m’allongeais sur le dos et reprenais ma respiration. Les récents événements étaient en train de se remettre dans l’ordre dans mon esprit. Je plongeais mon regard dans le sien. « Merci. » murmurais-je à son intention. Il était lui aussi trempé. De toute façon je n’avais pas pu sortir de l’eau seule. Je tentais de me redresser et ce fut un succès grace à mon bras. « Qu’est ce que c’était ? » m’inquiétais-je. Mon cœur se serrait. J’espérais que les garçons perdus n’avaient pas été attaqué par une quelconque créature ! Étaient-ils rentrés ? En sécurité ? Peter devait avoir la réponse. Peter avait toujours toutes les réponses. Peut-être même était-il à l’origine de cet événement. N’était-ce pas lui qui m’avait imposé ce saut ? Je passais mes mains dans mes cheveux et je les essorais un peu.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Sam 25 Avr - 2:23


I can live another day without you
Wendy & Peter Pan
S'il y avait bien quelque chose que je ne supportais pas, c'était les imprévus. N'importe quoi, que je ne peux contrôler ni prévoir. Et en temps normal, je suis bien placé pour savoir que ce genre d'évènement n'arrive que très rarement à Neverland. Alors pourquoi fallait-il que cette falaise fasse un glissement de terrain à ce moment précis ? Au moment où nous allions justement tous nous amuser ? Allant même jusqu'à mettre la vie de Wendy en péril. Bon... d'accord, si ça n'avait pas était cet incident, c'est mon défi qui l'aurait peut-être tué. Qu'importe... Toujours était-il que les traits de mon visage exprimait une contrariété non dissimulé. Les bras croisés, le regard légèrement froncé et toujours trempé, j'attends que la jeune anglaise reprenne totalement ses esprits avant de poser à nouveau mon regard sur elle. Bon, au moins, elle était toujours des nôtres.

C'est alors que son "merci" me fais hausser les sourcils. Elle me remercie ? Vraiment ? Après ce que j'ai faillis lui faire ? Pourquoi était-elle donc si... gentille ? Si naïve ? A moins que ce ne soit de l'hypocrisie... Je ne savais plus trop quoi penser avec elle par moment. Néanmoins, c'est justement cela qui la rendait... disons... attachante. Je me redresse, et me rapproche alors d'elle en laissant échapper un soupire. « Un imprévu... » Voilà ce que c'était. Il n'y avait pas grand chose à rajouter et de toute manière cet "imprévu" avait bel et bien fait s'évaporer mon humeur taquine. « J'ai renvoyé les garçons au camp, ils n'ont rien. Nous sommes seul. » Je pouvais déjà aisément lire son inquiétude sur son visage. Redressant légèrement le menton, je pris sur moi pour cacher ma contrariété. Inutile de se déstabiliser pour un petit imprévu de rien du tout...

C'est d'ailleurs, justement, cette absence de tout public qui allait au moins me permettre de me relâcher un peu plus en la présence de Wendy. Lentement, je viens me positionner juste devant elle, agrippant mon regard au sien. Un regard moins diabolique que précédemment. « Ce n'était pas censé se passer de cette façon... M'enfin, ce sont des choses qui arrivent. Le principal est que tu n’ai rien. » Un mystérieux sourire étira mes lèvres. Difficile de savoir si c'était un sourire sincère représentant une véritable inquiétude à son propos, ou simplement si j'étais soulagé que mon "otage" ne soit pas trop abîmé. Volontairement, je laisse planer le mystère. « Tu dois certainement m'en vouloir. Me détester même... Tu es juste bien trop gentille et bien élevé pour me le dire. » A moins que ce ne soit de la peur, ou plus étrange encore, que ce ne soit pas le cas ?


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Lun 11 Mai - 0:17

I can live another day.

ft. Peter


« I just want to smile.  »
Dans l’eau, je me retrouvais face à un autre monde… Bien plus calme, bien plus reposant. Je voulais me laisser aller à cette douceur. Mes peines semblaient s’être apaisés le temps d’un instant. La chute m’avait certainement sonné, d’autant que mon arrivée dans l’eau fut fracassante. Je n’avais pas eu le temps de réagir. Je n’avais pas eu le temps de me rendre compte de ce qui était en train de se passer. Peter me sortait de l’eau, m’arrachant à ces flots. Le retour fut bien plus désagréable. Ma poitrine me brûlait comme jamais, mon corps me semblait en miette… Je ne trouvais la force que de me pencher sur le côté pour recracher l’eau qui s’était engouffrée dans mes poumons. La première bouffée d’air fut un véritable cauchemar mais doucement les choses s’apaisèrent. Mon cœur battait la chamade. J’étais en vie. Mes pensées retrouvaient de l’ordre même si certains évènements étaient toujours flous. Peter était à mes côtés. Ma respiration retrouvait un rythme normal. Je le remerciais.

Ce comportement pouvait sembler parfaitement idiot. Sans lui et son idée folle, je n’aurai jamais été sur le bord de cette falaise, obligée de sauter… Il me menait la vie dure. Pourtant il n’avait pas hésité à sauter, du moins je l’imaginais, pour me sauver la vie. Je n’étais pas naïve au point de croire que ce n’était que pure gentillesse… Avait-il réellement eu peur pour moi ? Ou simplement de casser son jouet ? Peu importe. Mon merci était sincère. Un imprévu ? Je plissais les sourcils. Si j’avais bien appris une chose à Neverland c’était que le hasard n’existait pas sur cette île. Tout était calculé et choisi par Peter. « Un imprévu ? » répétais-je incrédule. Je le croyais. Si tout avait été prévu, jamais il n’aurait renvoyé les garçons si cela faisait parti de son plan machiavélique. Je me relevais doucement, passant ma main sur son visage puis dans mes cheveux. L’inquiétude se lisait sur mon visage. J’avais l’impression que quelque chose n’allait pas. En dehors du fait que je n’étais absolument pas présentable.

Il vint se positionner face à moi, son regard plongeait dans le mien. Je le baissais parfois avant de revenir vers lui. Je n’avais jamais été très douée pour soutenir le regard. Je manquais surement de force de caractère. « Oui. Certainement. » répondis-je sans trop me mouiller. Je venais de payer le prix de « mon insolence » ou d’une seconde de mépris pour les règles et je n’étais pas prête à recommencer l’expérience. Mon visage était assez peu expressif pour une fois, j’étais encore un peu trop secoué. Les rôles s’inversaient. Son sourire me laissait dubitative. Je n’arrivais pas à le déchiffrer. Il sous-entendait que je le détestais, cette fois la surprise se lut sur mes traits. C’était bien la première fois qu’il avait l’air de se soucier de ce que je pensais de lui. « Ma mère disait toujours que personne ne mérite d’être détesté. » lançais-je rapidement, comme craignant quelconque réaction disproportionnée. « Et puis… Je serais au fond de l’eau à l’heure actuelle si tu n’avais pas été là je suppose… » Le détestais-je ? Je n’en savais rien.


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Mar 26 Mai - 21:36


I can live another day without you
Wendy & Peter Pan
La jeune anglaise fut quelque peu surprise d'entendre le mot "imprévu" s'éjecter de ma bouche. Sachant que ce genre de chose, n'arrive jamais ici et encore moins avec moi. A croire que ce qu'il venait de se passer était un peu comme une sorte de mise en garde, si ce n'est autre. Cela eu donc pour effet de bien me contrarier et il n'était pas difficile de le remarquer au travers de la bouille que je tirais. Peut-être étais-je aussi contrarié de m'être réellement fait du soucis pour elle ? Après tout... Elle avait beau être un jouet, je tenais quand même à cette demoiselle. D'une certaine façon... Elle restait importante au sein du groupe et avait su y trouver sa place. Même si elle était la seule fille. De plus, malgré toutes les cruautés que j'ai bien pu lui faire endurer, jamais elle ne trouva de raison d'être méchante envers moi, ni de me montrer la moindre haine à mon égard. Je me suis alors longtemps demandé, si c'était de la simple soumission ? Ou bien une incroyable gentillesse, comme jamais je n'ai connu au fil des siècles...

Ainsi, je profite donc de l'absence des garçons perdus pour dévoiler mon inquiétude à son égard. Même si, j'ignore moi-même si ce que je lui confie est sincère ou non. Quoi qu'il en soit et comme toujours, elle trouva une nouvelle fois le moyen d'adoucir la situation, allant même jusqu'à me considérer comme son héros. Les sourcils toujours quelque peu arqués, je ne cesse d'être abasourdi face à cette inlassable gentillesse. Qui, au départ, me faisais tant rire. Aujourd'hui, elle m'en ferait perdre mon inspiration... Comme si, je ne savais plus quoi faire pour l'atteindre. Et puis au final, pourquoi voudrai-je tant qu'elle me déteste ? Me voilà donc perdu. J'ai beau tout faire pour le masquer, mon regard se retrouve dans le vague, pensif. « Sûrement... » Je ne regrettais pas pour autant ce que j'avais fait, mais je commençais presque à penser, que pour une fois, je devrais peut-être accepter le fait que quelqu'un puisse m'apprécier ? Ou du moins, si c'est véritablement le cas. Car je ne savais pas vraiment dans le fond...

Quoi qu'il en soit, je ne devais pas baisser ma garde pour autant. Elle restait une otage très précieuse pour la suite des événements. Mais pourquoi pas essayer de jouer la carte de la sensiblerie ? Histoire de vérifier d'une part, si je pouvais réellement lui faire confiance, ou bien obtenir ainsi bien plus d'elle que ce que j'obtiens actuellement. « Et toi tu ne méritais peut-être pas d'être mise en danger pour si peu... » Redressant lentement le menton, je plonge une nouvelle fois mon regard dans le sien. « Tu sais, même s'il m'arrive d'être dur avec toi, je n'ai jamais voulu te faire le moindre mal. Tiens, voilà pour te réchauffer. » Pivotant à peine sur moi-même, je fais apparaître une couverture dans mon dos et recouvre délicatement les épaules de Wendy avec.


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Ven 12 Juin - 17:51

I can live another day.

ft. Peter


« I just want to smile.  »
Pourquoi était-il aussi gentil avec moi ? Avait-il eu réellement peur que je ne me blesse lors de cette chute ? J’avais compris il y a bien longtemps que c’était un signe précurseur de quelque chose de déplaisant. Rien n’était donné gratuitement. Je restais douce et gentille. J’avais des tas de raisons de lui en vouloir, de le haïr mais ce n’était pas le cas. C’était certainement de la pure folie mais j’avais été élevé ainsi et puis j’étais certaine qu’il ne le méritait pas. Il avait beau se montrer cruel avec moi, j’avais toujours été en sécurité à ses côtés. Je venais de tomber d’une falaise et n’avais que quelques écritures et encore… Quelqu’un qui n’hésite pas à sauter pour vous sauver la vie ne mérite pas qu’on le déteste. C’était également un autre moyen de ne pas être trop touché par les remarques, les méchancetés. Je réussissais toujours à adoucir la situation, son humeur…

Je lisais son incompréhension sur son visage. Je ne pouvais m’empêcher de baisser les yeux. Je n’avais en guide de réponse qu’un simple « je suppose » qui sortant de la bouche de Peter voulait dire beaucoup. Il était pensif. Je l’observais discrètement. Ce n’était pas un comportement normal chez lui. J’avais réellement appris à le connaître et peut-être à l’apprécier… Il avait beau être ce qu’il était, il avait une place dans ma vie. Je remettais mes cheveux en place, tentant d’en faire quelque chose. C’était peine perdu. D’autant que je devais avoir une mine affreuse. Je n’avais pas été épargnée aujourd’hui. J’avais au moins oublié la honte de m’être fait voir nue devant les garçons perdus qui m’avaient espionné. Je ne méritais pas d’être mise en danger. Avais-je bien entendu ? Je ne répondais pas, j’étais trop étonnée. Je n’en revenais pas. J’étais convaincue d’avoir halluciné. Il m’obligeait à croiser à nouveau son regard. Je tentais de faire un effort et de le soutenir.

Ses mots me scotchèrent sur place. « Je sais… » Mais quelle idiote ! Mais non… Je ne savais rien. J’étais choquée d’une telle gentillesse de sa part. J’avais une boule à l’estomac. Je détournais rapidement le regard et me mordais la lèvre inférieure. Maintenant il posait une couverture sur mon dos pour me réchauffer. Je le regardais. Etait-ce vraiment pour moi ? « Merci. » murmurais-je. Je serrais la couverture autour de moi, frôlant sa main au passage. J’étais gênée, terriblement gênée. Je commençais à me rendre compte de tous les évènements… de ce qui s’était passé. D’un seul coup, sans prévenir, je fondais en larmes. Des sanglots se mirent à secouer ma poitrine. C’était trop.


code by ORICYA.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Ven 26 Juin - 2:52


I can live another day without you
Wendy & Peter Pan
Tout paraissait si simple au début. Quand je ne la connaissais pas encore, que nous n'avions jamais rien partagé ensemble... Aujourd'hui, tout était si différent. Peut-être pas vraiment entre nous, mais au niveau de notre "relation". Que je le veuille ou non, quelque chose c'était bel et bien créé entre nous. Pendant que je faisais tout pour rester à distance et pour me faire détester, elle, maintenait le lien. N'aggravait pas les choses, jusqu'à même presque encore trouver n'importe quel moyen pour m'apprécier comme je suis. Peut-être aussi une manière pour elle de tenir le coup, psychologiquement. Car oui, dans un sens, je l'oblige à vivre ici, à Neverland, depuis si longtemps maintenant... Si elle ne s'est pas encore volontairement jeté d'une falaise, après tout ce que je lui ai déjà fait endurer, c'est certainement grâce à son incroyable souplesse d'esprit. J'en étais maintenant même presque... admiratif. Peut-être que j'étais en train de foncer droit dans un mur en me confiant de la sorte à elle et en me montrant aussi gentil, mais... J'avais aussi besoin d'éclaircir la situation. Après tout, je ne suis pas sans cœur, je ne sais juste pas l'écouter ni m'en servir.

Il n'était pas difficile de lire son étonnement et sa gène dans son regard et au travers de ses petits mouvements évasif. L'air de rien, moi aussi j'avais plutôt bien appris à la connaître. Elle n'en dit pas grand chose, mais mes paroles semblent l'avoir réellement affecté. En bien. Ma main frôle la sienne. Ce contact ne me dégoûte même pas, pour une fois. Elle me pousse même à lever les yeux sur elle, encore une fois. Me pinçant les lèvres un bref instant... Un étrange silence s'installe, avant qu'elle ne fonde soudainement en larme. L'incompréhension se fige alors sur mon visage, m'écartant à peine d'elle, comme si une bombe allait exploser. Tiens... Que lui arrivait-il donc maintenant ? Pourquoi une telle réaction ? Ce fut un peu... la panique dans mon esprit. J'hésite un instant à poser ma main sur son épaule, mais l'écarte finalement, comme si je venais de me prendre une petite décharge électrique. Que dois-je faire ? L'idée de la serrer dans mes bras me... frustre un peu. Si ce n'est en fait de la gène ? J'étais encore plus perdu... « Wendy ? »

Pourquoi là ? Pourquoi maintenant ? De simples larmes, me firent me rendre compte à quel point j'étais novice dans ce domaine... Cela fait surtout bien trop longtemps que je ne me suis plus sentis nul dans quelque chose. Je tourne la tête de tous les côtés, avant de me concentrer à nouveau sur elle. Posant finalement cette main dans son dos, lentement, comme si j'avais peur de la casser. « Il vaudrait peut-être mieux rentrer... » Oui, pas terrible. Mais que puis-je donc faire d'autre ? Peut-être allait-elle se confier d'elle même sur son mal être. En fait, ça me fait drôle de la voir dans cet état. Elle qui paraît si... solide. Rha... Les filles. Lentement, je me redresse, mais remarquant qu'elle ne me suis pas je reviens me positionner devant elle. Déposant, avec hésitation, une de mes mains sur la sienne et tentant de capter son regard. J'inspire une bonne bouffée d'air, avant d'essayer de me surpasser, une fois de plus. Venant de comprendre ce qu'elle attendait peut-être de moi. « Est-ce que... Je peux faire quelque chose ? »


electric bird.


Spoiler:
 

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité

Informations
My life

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Mar 28 Juil - 21:59

I can live another day.

ft. Peter


« I just want to smile.  »
La situation était improbable. J’avais peine à croire que je n’étais pas évanoui ou même morte. Son comportement n’était pas normal, ca n’avait rien à voir avec celui que je connaissais. J’avais pourtant en tête la plupart de ses expressions, je savais à quel moment je devais me faire toute petite pour ne pas avoir d’ennuie ou quand je pouvais me permettre de prendre un peu de liberté. J’étais perturbée par autant de gentillesse de sa part. Il venait de reconnaître plus ou moins son erreur. Je n’y croyais pas. Cette fois je n’avais quasiment aucun doute : j’étais forcément morte en heurtant un rocher. Je tentais de soutenir son regard, mais je pliais rapidement. Je me mordillais les lèvres alors qu’il posait une couverture sur mon dos. Mes doigts caressèrent le tissu et l’agrippèrent comme pour m’assurer qu’elle était réelle. Puis je sentais sa main frôlait la mienne. Je ressentais comme un électrochoc. Les derniers évènements se mirent à défiler dans mon esprit : la baignade sous les regards intrusifs, la chute. J’avais toujours fait preuve d’un minimum de fierté, retenant mes larmes pour ne pas dévoiler toutes mes faiblesses. J’avais besoin de me libérer de ce poids qui me pesait tant. Je ne réussissais pas à retenir mes sanglots. Pour la première fois depuis mon arrivée, je laissais l’ensemble de mes émotions s’envoler. Aujourd’hui c’était beaucoup trop pour moi.

Je ne contrôlais plus rien : les sanglots soulevaient frénétiquement ma poitrine, mes larmes laissaient des traces humides le long de mon visage, j’avais presque du mal à respirer. C’était fou mais je me sentais de mieux en mieux. C’était libérateur. Je l’entendais prononcer mon prénom avec un air qui me semblait peu assuré pour une fois mais je ne m’en formalisais pas. Je secouais la tête, et tentais de me calmer, essuyant rapidement mes yeux rougis par autant d’émotions. Je devais faire peine à voir, ayant certainement l’air lamentable avec mes cheveux décoiffés, mes vêtements sales, mes yeux rouges. « Pardon. » m’excusais-je alors que je sentais de nouvelles larmes me monter aux yeux. Je sentais sa main se poser dans mon dos. Je n’osais plus bouger, clignant simplement très rapidement des paupières pour ne pas fondre à nouveau en larmes. Il me proposait de rentrer. Je hochais la tête et prenais une grande inspiration. Il avait raison. Je voulais rentrer et me coucher, simplement ne voir personne. Peter était déjà levé et se positionnait à nouveau devant moi après s’être aperçu que je n’avais pas bougé.

Il posait sa main sur la mienne et ce n’est qu’à ce moment que je réagissais à nouveau. J’ouvrais la bouche mais aucun mot n’en sortait. Je levais la tête vers lui alors qu’une énième et dernière larme vint mourir le long de mon visage. Je serrais les lèvres. Il n’agissait jamais de cette manière avec moi. C’était exceptionnel. Venait-il réellement me demander s’il pouvait faire quelque chose ? Avais-je bien entendu ? J’étais prise au dépourvu et la surprise se lisait sur mon visage. J’aurai pu lui demander des tas de choses, j’avais tellement de chose sur le cœur, de requêtes étouffées. J’ouvrais la bouche et la refermais à plusieurs reprises. Je finissais par murmurer : « Je… ca va. J’ai eu … Peur. C’est tout. » On ressentait beaucoup de pudeur dans mes mots, ainsi que de la retenue. Bien évidemment je ne lui disais pas ce que j’avais vraiment sur le cœur. Le savais-je seulement moi-même ? Tout était tellement confu. J’avais toutefois une petite requête à demi mots : « Je… J’ai besoin de prendre un peu l’air avant de rentrer… » Je savais qu’il comprendrait que je ne voulais pas que les garçons perdus me voient dans cet état. Si fragile. Le moindre ricanement allait créer un nouveau tourbillon émotionnel. Je ne voulais pas ruiner mes efforts d’intégration. Je reprenais une grande inspiration. « Mes yeux sont certainement rouges... » murmurais-je comme pour me justifier.


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

NEVERLAND Stay Young


InformationsMes bavardages : 168
Dans le coin depuis le : 06/09/2014
Localisation : Neverland ou peut-être bien... dans tes rêves ?
My life
My Life
Relations du personnages:

Inventaire
:
Disponibilités RP: 0

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter Mer 26 Aoû - 15:09


I can live another day without you
Wendy & Peter Pan
Pourquoi cette situation me mettait-elle autant mal à l'aise ? Dans un sens, cela me permettait au moins de ne pas trop réfléchir et donc de ne pas avoir le temps de regretter trop vite mon comportement un peu plus "charmant" avec Wendy. Une attitude qui me vint soudainement d'ailleurs, de façon impulsive. Cette rare douceur, attention, vis à vis d'elle... Cela semblait la surprendre et c'était compréhensible. Néanmoins, je voulais qu'elle arrête de pleurer. C'était bien la première fois que je la voyais dans cet état. Elle qui a toujours le sourire et une dose infinie de joie de vivre. C'était, déstabilisant. Mais visiblement, mon comportement eu pour résultat de l'apaiser quelque peu. Sans trop m'en rendre compte, je gardais ma main logeait dans son dos. Levant les yeux afin de regarder ailleurs, tout en écoutant les dires de la petite anglaise. Elle avait besoin de prendre l'air... Soit. Il valait peut-être mieux de toute façon. Auquel cas les autres garçons perdus se poseraient beaucoup trop de questions. Ou ne la lâcheraient pas de la soirée.

Je laisse échapper un léger soupire, avant de me redresser sur mes deux jambes. « Oui, tu as une mine affreuse... » Un de mes sourcils se redresse légèrement, observant avec attention sa petite mine encore stigmatisé par les larmes. Ma maladresse et ma franchise n'avait en rien pour but de la blesser d'avantage, mais mon "don" pour parler aux filles ne datent pas d'hier... J'esquive tout de même un léger sourire, avant de lui donner une petite tape dans le dos et de lui tendre la main afin de l'aider à se redresser convenablement. « Ne tardes pas trop... Et fais attention. La nuit ne devrait pas trop tarder à tomber et tu n'es pas dans le coin le plus inoffensif de l’Île. » Et voilà que je m'inquiétais presque maintenant. Je tenais tout de même à ce qu'elle revienne, il faut l'avouer. J'avais encore besoin d'elle...

Je la regarde un instant attentivement, échangeant un long et expressif contact visuel avec l'anglaise. Elle allait certainement se douter que j'allais garder un œil sur elle, bien que je ne serais pas à ses côtés physiquement. Je finis donc par repartir tranquillement aux travers de la jungle afin de rejoindre le camp des enfants perdus, laissant Wendy derrière moi, sans trop d'inquiétude... A peine arrivé au camp, que je ne tarde pas à attirer les interrogations. La belle anglaise n'étant pas à mes côtés. "Où est Wendy ?" « Elle se remet tranquillement de son p'tit plongeon... Vous savez comment sont les filles... » L'éternel enfant perdu s'installa prêt du feu, veillant à rapidement changer de sujet de conversation. Une partie de son esprit se trouvant jamais non loin de celui de Wendy.


electric bird.

_________________
Bloody Demon of Neverland. P. MALCOLM PAN;
I'm not sorry for beeing clingy, stressful, weird, distant, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, sad, helpless, sassy, broken, lost cause, defeated. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: I can live another day without you + Peter

Revenir en haut Aller en bas
 

I can live another day without you + Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Retep
» Peter Lentz [Validée]
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time - Have you seen A white rabbit ? :: Fantasyland :: “ Neverland ”-